« Ferrandi signe pour une pêche responsable | Accueil | Le Retail Award pour les achats durables va à Compass Group France »

03/12/2012

Mouans-Sartoux va créer un observatoire de la restauration scolaire durable

La ville de Mouans-Sartoux (06) qui a réuni le premier comité de pilotage sur la restauration durable le 13 novembre dernier, développe depuis plusieurs années un projet de restauration durable, respectueuse de la santé et de l’environnement. Reconnue nationalement pour la qualité de sa restauration scolaire, la commune est très souvent sollicité pour partager son expérience. Ce nouvel outil, ainsi qu'un guide méthodologique,  lui permettront de partager cette expérience auprès des autres collectivités.

 

Le comité de pilotage de l'observatoire sera animé par la ville de Mouans-Sartoux avec la participation de l'association Un plus Bio, du projet MOVILAB de SKEMA Business school et du Comité Départemental d’Education pour la Santé (CODES) 06.

 

Depuis le 1er janvier dernier, la restauration scolaire est en 100 % bio. Afin de maîtriser  les coûts d’approvisionnement, la commune a mis sur pied la première régie municipale agricole de France qui sert quelques 1 200 repas par jour.  Une employée de la ville cultive les légumes bio de la cantine sur un terrain communal.   En 2011, le potager municipal a produit 10 tonnes de légumes variés et de saison, soit 1/3 des besoins du service de restauration collective. L’objectif de 2012 consistait à être autonome à 75 % avec 22 tonnes  produites.

 

L’introduction du bio a été réalisées par gamme de produit. Initiée  en 1999 avec le  bœuf, elle s’est poursuivie (1) depuis 2008 pour atteindre en 4 ans le seuil de 100% :

1999 : 4 %  bœuf bio.
2008 : 9,6 % pain bio farine type 80.
2009 : 25 % de bio, pommes, salades et laitages.
2010 : 50 % de bio, pommes de terre, carottes, pâtes, céréales, compotes.
2011 : 73,6 % de bio tous les fruits et légumes, laitages, une grande partie de l’épicerie.
2012 : 100 % de bio dans  les cantines.

 


Le coût matière moyen annuel d'un repas est passé de 1,90€ en 2009 à 1,70€ en 2011 alors que la part du bio passait de 25% à 73%.

 

Plus d'infos

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Your comment could not be posted. Error type:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Journaliste spécialisée restauration et développement durable

Albums Photos

La newsletter de Restauration21

Mister Collect

  • Collecte de vos huiles alimentaires usagées et biodéchets

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

CHEF'ECO

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

CRYO

  • Eau gazeuse micro-filtrée sur place au restaurant ou chez soi

Green Access

  • Pour réduire vos émissions de CO2

ECLEKTIC

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Le Boucher Bohème

  • Yves-Marie Le Bourdonnec est un Boucher Bohème
Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex