« décembre 2013 | Accueil | février 2014 »

16 posts from janvier 2014

31/01/2014

Récupération des déchets d'éléments d'ameublement professionnel : les CHR sont concernés

CHRValdelia, l'éco-organisme  agréé par l’État pour prendre en  charge les  déchets d’éléments d’ameublement (DEA) professionnels, lance une nouvelle  campagne pour sensibiliser les professionnels  au recyclage de leur mobilier  usagé. Une opération qui s'inscrit dans une démarche générale d'information et d'ouverture vers les  collectivités, entreprises, cafés, hôtels et restaurants. Tous les matériels ayant pour fonction d’être une assise, un plan de pose ou de travail, un rangement ou un couchage sont concernés.

 

"Pour éviter la destruction pure et préserver la qualité de notre environnement, le gouvernement, suite au Grenelle 2, a décidé de créer une nouvelle filière de valorisation du mobilier professionnel entièrement dédiée au développement de solutions de collecte et de recyclage des déchets d’éléments d’ameublement, via Valdelia", explique Arnaud Humbert-Droz, Directeur Général de l'éco-organisme.

 

 

Lire la suite "Récupération des déchets d'éléments d'ameublement professionnel : les CHR sont concernés" »

30/01/2014

Bel Foodservice choisit les tables de tri Chef'Eco

Table de tri 2 © Bel FoodserviceLa première table de tri Chef'Eco co-financée par Bel Foodservice est installée dans une école primaire de Wissous (91) depuis novembre 2013.

 

Dans un communiqué de presse, la division  RHF du groupe agro-alimentaire précise poursuivre 2 objectifs : "sensibiliser les jeunes convives au tri et à la lutte contre le gaspillage et permettre aux collectivités de diminuer les déchets tout en optimisant leurs coûts matières".

 

En fin de repas, les élèves débarrassent eux-mêmes leur plateau. Le tri s’effectue selon trois types de déchets : un collecteur pour les déchets organiques, un pour les emballages et un pour le pain. Grâce à  un système de pesée incorporé et à un affichage instanté, chaque enfant a connaissance du poids des déchets qu'il jette.

 

Le personnel de restauration relève la quantité de déchets organiques générés à la fin de chaque service afin de réajuster ultérieurement les quantités et réduire la surproduction.

 

Crédit photo © Bel Foodservice.

29/01/2014

Les sénateurs adoptent le "fait maison" obligatoire

Les sénateurs ont changé d'avis. Après avoir, en septembre dernier, repoussé le caractère obligatoire la mention "fait maison" en première lecture du  projet de  loi sur la consommation, ils l'ont finalement adopté en seconde lecture le 28 janvier.  La concertation menée avec les professionnels sur l'utilisation de certains ingrédients  transformés nécessaires à la réalisation de plats "faits maison" ainsi que la signalétique  destinée à en informer les clients des restaurants devrait permettre d' élaborer le décret d'application qui sera pris avant l'été.

 

Sylvia Pinel, la ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme, s'était prononcée en faveur de l'affichage d'un logo en face de chaque plat de la carte à l'occasion de la dernière assemblée des Maîtres Restaurateurs en décembre 2013.

 

 "La mention "fait maison" permettra aux clients des restaurants d’identifier facilement les plats entièrement cuisinés sur place à partir de produits bruts grâce à un logo simple et lisible, et répond à un besoin de transparence et d'information des consommateurs. Cette mention permettra également de valoriser les professionnels de la restauration engagés dans un travail de qualité et créer un cercle vertueux. Elle permet enfin de mettre en valeur la diversité de notre gastronomie, un des atouts essentiels de l’attractivité de la France" explique le communiqué de presse de Bercy.

 

Les sénateurs ont également adopté  la création d’indications géographiques pour les produits manufacturés

28/01/2014

Collecte des biodéchets : 10 restaurants parisiens se lancent

01012013-12moulinot-P1010522A l'initiative du Synhorcat et de  l'entreprise Moulinot Compost et Biogaz, 10 restaurants, situés dans les 1er, 2ème et 8ème arrondissements de Paris,  participent au tout premier test de collecte de leurs biodéchets : L'Auberge Saint Roch, Le Ragueneau, L'Epicerie Restaurant, le restaurant Pirouette, Kebab Deluxe, Le Mesturet, Le Petit Choiseul, le restaurant Drouant, Hôtel Napoléon et la Villa Spicy.

 

En mars prochain, le test sera élargi à environ 80 restaurants qui s'impliqueront pendant 6 mois dans la démarche. Selon Stéphan Martinez, créateur de Moulinot Compost et Biogaz, la collecte  sur cette période permettre de collecter "200 tonnes de biodéchets, soit l'équivalent de l'alimentation en électricité et le chauffage de 20 foyers pour un an et 20 hectares de terre enrichie".

 

Renseignements auprès de Franck Trouet : f.trouet@synhorcat.com.

 

Légende photo : Jacques Boutault, Maire du 2e arrondissement, Stéphan Martinez, créateur de Moulinot Compost et Biogaz, Didier Chenet, président du Synhorcat.

 

Sur le sujet :

Réduire, trier et valoriser les biodéchets des gros producteurs : un nouveau guide pratique de l'Ademe, publié le 22/01/2014.

Des poubelles compacteuses de salle pour la restauration rapide, publié le 13/12/2013/

 

Le World Travel Catering & Onboard Services Expo 2014 s'intéressera à la restauration durable

WTCE_2014_logoOrganisé du 8 au 10 avril 2014 au Hamburg Messe (Allemagne),  le salon World Travel Catering & Onboard Services Expo (WTCE) réalisera un focus sur la restauration durable. Les visiteurs pourront rencontrer des exposants impliqués dans une démarche de Développement durable : produits alimentaires et boisson,  équipements, la logistique, conditionnement et transport.

 

En 2013, la SRA (Sustainable Restaurant Association) a évalué les fournisseurs de la prestation de  restauration réalisée par la compagnie aérienne Virgin Atlantic selon des critères de durabilité autour des 3 piliers approvisionnement, environnement et société. "Ensemble nous avons mis en place les bases d'un catering durable en vol (...),  de cette manière, nous croyons que nous avons établi le modèle qui aidera à linstallation d'un standard pour des compagnies aériennes dans le monde entier" souligne Mark Linehan,  Directeur général de la SRA. Le but de ce partenariat consiste à rassurer les passagers sur l'origine et la qualité des repas qui leur sont proposés.

Source

Journaliste spécialisée restauration et développement durable

Albums Photos

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Transgourmet Origine

  • Fournisseur de référence pour les restaurateurs

CHEF'ECO

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Green Access

  • Pour réduire vos émissions de CO2

ECLEKTIC

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le Climat

  • Un menu