« Sirha 2017 - Découvrez les innovations et les offres éco-responsables des annonceurs de Restauration21 | Accueil | Web TV Sirha : le bio en restauration commerciale et collective »

26/01/2017

Bocuse d'or 2017 - La France remporte le prix de l'assiette végétale

Assiette végétale FranceComment livrer une cuisine de goût, généreuse et subtile, sans viande, sans poisson et produits laitiers  ? Pour la première fois, le thème  du « Végétal » était au programme du Bocuse d'or 2017 pour l’épreuve de création à l’assiette. C’est à ce pari audacieux et éco-responsable qu’ont  répondu les 24 finalistes les 24 et 25 janvier. Laurent Lémal, le finaliste français, épaulé par son commis Benjamin Vakanas, sacré Meilleur Commis, a remporté le prix de l'assiette végétale (photo) avec 650 points. Le duo termine 5e de la compétition internationale remportée par l'équipe américaine.

 

Photo@Restauration21.fr (3)«Une assiette 100 % végétale, ça ne nous a pas fait rire tous les jours» confiait Laurent Lémal , le lendemain de son épreuve, sur le stand du grossiste Metro. De fait, la question  était : comment les jurys allaient-ils aborder cette assiette inédite ? quelles étaient leurs attentes ? Première gageure : sélectionner quelques produits, en cohérence, parmi 146, fruits, légumes, céréales, graines ou légumineuses.  En plus, les candidats pouvaient choisir 2 produits originaires de leur pays, le céleri blanc et la truffe noire pour Laurent Lemal, chef du restaurant la Coopérative à Bélesta (66). 

 

Seconde difficulté pour le Français et son coach Franck Putelat : montrer aux chefs du jury de dégustation «ce [qu'ils voulaient] faire en deux ou trois bouchées» et leur donner envie de «taper dans l'assiette».  L'option choisie a été de privilégier la visibilité de la recette,  «faire un plat que l'on puisse servir  au restaurant» et non une assiette composée autour de légumes disposés les uns à côté des autres.

 

L'assiette servie aux 12 chefs membres du jury de dégustation de l'assiette (12 autres se consacraient au plat de volaille) se composait d'un montage réalisé avec les  éléments suivants : une purée de céleri blanc, du céleri confit à la truffe, une base millefeuille céleri-truffe, de la gelée de céleri vert, des poireaux fumés au bois de pommier, et,  pour la céréale, du quinoa. Le tout servi avec un bouillon d'oignon aux céréales. Comme substitut à la matière grasse d'origine animale, le cuisinier a utilisé de la crème d'amande « pour apporter une couleur un peu blanche et une texture particulière à la purée de céleri ».

 

Télécharger le palmarès par nombre de points.

 

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Your comment could not be posted. Error type:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Journaliste spécialisée restauration et développement durable

Albums Photos

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Transgourmet Origine

  • Fournisseur de référence pour les restaurateurs

CHEF'ECO

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Green Access

  • Pour réduire vos émissions de CO2

ECLEKTIC

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le Climat

  • Un menu
Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex