258 posts categorized "En bref- Actu"

02/06/2017

Philippe Salle, PDG d’Elior Group, désigné leader responsable de l’année

Philippe Salle_Trophée du Leader Responsable - CopiePhilippe Salle, président-directeur général d’Elior Group et président de Cancer@Work, a reçu, le 1er juin, le trophée du Leader Responsable 2017. Organisé par les EchosEvents et  décerné par un comité d’experts (1), ce prix récompense, selon un communiqué d'Elior, « le patron le plus emblématique d’un management responsable, au regard de ses engagements et de ses bonnes pratiques en matière de développement durable ». Philippe Salle s'est engagé sur le sujet du cancer dans la vie professionnelle afin de faire évoluer les mentalités des collaborateurs et les pratiques autour du cancer à tous les échelons de l’entreprise.

 

Lancé en janvier 2017 sur 3 ans auprès des collaborateurs de la marque Arpège (restauration haut de gamme en entreprise), le programme « Pionniers » travaille sur  l’aménagement du temps de travail, le retour à l’emploi, la formation et la reconfiguration des missions des salariés atteints d'un cancer. Il concrétise la signature, en 2016, de la charte Cancer@Work par le groupe de restauration.

 

 

Lire la suite "Philippe Salle, PDG d’Elior Group, désigné leader responsable de l’année" »

12/05/2017

Le statut d'artisan cuisinier implique de proposer une carte 100 % maison

Photo@Restauration21.frPublié au Journal Officiel le 11 mai 2017, le décret relatif au statut d'artisan cuisinier permet aux cuisiniers de restauration commerciale d'être reconnus comme artisans, au même titre que les autres professionnels des métiers de bouche. Peut prétendre au titre d'artisan cuisinier un chef qui réalise sur place une carte 100 % maison à base de produits crus et qui est au minimum titulaire d'un CAP de cuisine. De plus, il est le patron de son restaurant où travaillent moins 11 salariés au moment de son immatriculation au répertoire des Métiers.

 

C'est la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, dite loi Macron, adoptée en juillet 2015, qui avait ouvert la possibilité aux restaurateurs d'obtenir le statut d'artisan. La loi sur la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique, dite Sapin 2 adoptée en décembre 2016, précisait que cette qualité d’artisan cuisinier devait être conditionnée par des critères d’éligibilité. Les professionnels ont attendu quasiment 2 ans, le temps que l'ex-ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique Emmanuel Macron accède à la Présidence de la République, la parution de ce décret qui entrera en vigueur le 1er juin prochain.

 

Lire la suite "Le statut d'artisan cuisinier implique de proposer une carte 100 % maison" »

02/03/2017

Durabilité, santé, bien-être, proximité... la consommation de demain en 16 tendances

Initiée par le  Ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, dans le cadre du Contrat de la filière alimentaire, une étude réalisée par Blezat Consulting, le Crédoc et Deloitte Développement Durable identifie les tendances de consommation à l'horizon 2025. 
« Comportements alimentaires en 2025 » est un outil destiné au TPE et PME de la filière, dont la restauration, afin de les aider à mieux comprendre et anticiper l’évolution des pratiques alimentaires des consommateurs français. Plusieurs facteurs ont été pris en compte : démographiques et modes de vie, économiques, culturels, technologiques et réglementaires.

 

Seize tendances, structurelles ou émergentes, ont identifiées et ont fait l'objet d'une fiche d'analyse. Dans chacune de ces fiches, les auteurs ont réalisé un focus les impacts de ces tendances, l'un d'entre eux est consacré à la restauration et un autre à la logistique et aux grossistes :

- Alimentation durable ;

- Alimentations particulières et communautés ;

- Alimentation santé et bien-être
- Baisse de la consommation de protéines animales ;

Lire la suite "Durabilité, santé, bien-être, proximité... la consommation de demain en 16 tendances" »

06/02/2017

Plus de végétal et moins de viande dans les assiettes selon l'Anses

L'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)  a publié fin janvier l’actualisation des repères de consommations alimentaires pour la population française adulte dans le cadre du PNNS (Programme National Nutrition Santé).  Ce travail vise à «couvrir les besoins nutritionnels en prévenant le risque de maladies chroniques associé à la consommation de certains groupes d’aliments tout en limitant l’exposition aux contaminants présents dans l’alimentation  » précise l'agence sur son site internet. Elle  recommande une  consommation accrue de  légumineuses (lentilles, fèves, pois chiches), produits céréaliers complets (pains, pâtes et riz complets ou semi-complets),  légumes,  fruits, ainsi que de  certaines huiles végétales (colza et de noix par exemple). Elle  insiste aussi sur la nécessité de limiter la consommation des viandes, hors volailles, à 500 g par semaine, celle  des charcuteries à 25 g par jour,  et celle des des boissons sucrées (sodas et jus de fruits) à un  verre par jour maximum. Et elle préconise également  une consommation bihebdomadaire de poissons, dont un poisson gras comme la sardine ou  le maquereau.

 

Lire la suite "Plus de végétal et moins de viande dans les assiettes selon l'Anses" »

06/01/2017

Transition énergétique, climat, biodiversité et lutte contre les pollutions : Ce qui change en 2017 pour les métiers des CHR

Comme chaque année, le mois de janvier apporte son lot de changements. Restauration21 a sélectionné ceux qui concernent le secteur de l'hôtellerie-restauration. Il ne s'agit pas d'une liste exhaustive, certains points réglementaires ayant pu échapper à notre vigilance.

 

Affichage environnemental de la nuit d'hôtel

Développé progressivement  volontairement, le dispositif de l’affichage environnemental sera déployé progressivement à partir de janvier 2017 pour des produits des secteurs de l’hôtellerie (impacts environnementaux d’une nuit d’hôtel), des produits alimentaires, des appareils électroniques, de l’ameublement et des  textiles.

Pour lutter contre le 'greenwashing', les acteurs qui communiquent sur un quelconque aspect environnemental de leurs  produits (allégation environnementale) doivent mettre à  la disposition des consommateurs  l’ensemble de « leurs principales caractéristiques environnementales ». Texte de référence : loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (article 90).

 

 

Lire la suite "Transition énergétique, climat, biodiversité et lutte contre les pollutions : Ce qui change en 2017 pour les métiers des CHR " »

Journaliste spécialisée restauration et développement durable

Albums Photos

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Transgourmet Origine

  • Fournisseur de référence pour les restaurateurs

CHEF'ECO

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Green Access

  • Pour réduire vos émissions de CO2

ECLEKTIC

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

Bon pour le Climat

  • Un menu