« Lauriers Ecorismo-EquipHotel : découvrez la sélection de Restauration21 | Accueil | COP22 - Dix hôtels marocains s'engagent dans l'affichage environnemental »

21/11/2016

Les Traiteurs de France ont donné 23 000 pièces cocktails et 1 400 repas complets en un an

Photo©Restauration21.frUn an après le lancement de leur partenariat avec Eqosphere, les Traiteurs de France (TDF) font un premier bilan chiffré du gaspillage alimentaire évité. Une quinzaine d'entreprises membres du réseau (36 membres) engagées de la démarche ont donné 23 000 pièces cocktails et 1 400 repas complets  à 19 associations locales ou antennes d'associations nationales, sur tout le territoire.  Ces produits résultent du différentiel entre les quantités commandées par un client et celles finalement consommées lors de la réception, ou encore de l'annulation de prestations au tout dernier moment. Les invendus, maintenus au frais, remis en température une seule fois  et non placés sur les buffets, sont donnés avec l'accord des clients.

 

Les résultats de cette première saison de collecte sont destinés à croître au rythme de  l'implication progressive du reste du réseau. « Comme nous avons identifié l’action de lutte contre le gaspillage alimentaire dans nos enjeux prioritaires pour la mise en place de l’ISO 20121 dans nos maisons, l’ensemble des TDF est aujourd’hui capable de redistribuer ses surplus, via Eqosphère ou un autre canal » explique  Claire Pennarun,  vice-présidente en charge de la Qualité et de la RSE des Traiteurs de France.

 

 

Eqosphere a proposé à l'association Traiteurs de France de mettre en place et de gérer un dispositif complet de lutte contre le gaspillage alimentaire incluant une formation conventionnée des équipes : sélection des produits éligibles à la redistribution, réduction des facteurs de gaspillage, règles de tri et de reconditionnement des  produits , utilisation des  outils numériques de signalement des surplus pour favoriser la réactivité. Une stratégie globale dont les coûts sont à la charge des entreprises donneuses.

 

«A minima, il faut compter le reconditionnement, et a maxima, rajouter les coûts de formation et d’abonnement à l’application Eqosphère. Si on raisonne au coût par ramasse, je pense qu’on peut parler d’une moyenne de 200 € par ramasse» précise Claire Pennarun.

 

Lire aussi :

Développement durable et événementiel : Les Traiteurs de France se lancent dans l'ISO 20121, le 20/01/2016.

Gaspillage alimentaire : Les TDF choisissent de donner leurs surplus via Eqosphère, le 10/11/2015.

 

 

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Your comment could not be posted. Error type:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #1 de Restauration21

Albums Photos

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

CHEF'ECO

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Green Access

  • Pour réduire vos émissions de CO2

ECLEKTIC

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le Climat

  • Un menu
Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex