04/03/2019

Sodexo France supprime les pailles et les bâtonnets mélangeurs

Sodexo annonce l'arrêt au 1er mars 2019 de la fourniture de  pailles et des bâtonnets mélangeurs en plastique à usage unique pour l’ensemble de ses activités de restauration commerciale et collective en France. Ce qui représente un volume de  4 millions de pailles et 11 millions de bâtonnets mélangeurs par an et constitue « une première étape dans (son) engagement de réduire les déchets en plastique et s’inscrit dans la continuité des actions menées par Sodexo pour développer (ses) approvisionnements en matériaux alternatifs au plastique » selon Hind Bendaoud, directrice des achats Sodexo France.

 

Dans le cadre de son un plan global de réduction des déchets en plastique à usage unique, le restaurateur travaille également à  la substitution progressive, en partenariat avec ses fournisseurs, des contenants en plastique à usage unique, comme  les gobelets, les assiettes ou les bols pour la vente à emporter, par des produits alternatifs. Sodexo travaille par exemple avec Ecocup pour développer la mise en place sur ses établissements de gobelets réutilisables avec un système de récupération et de lavage en partenariat avec des ESAT (Etablissements et Services d’Aide par le Travail).

Transgourmet accélère le mix énergétique de sa flotte de véhicules pour livrer les centres urbains

TRANSGOURMET_CamionGNV
©Transgourmet.

C'est au cœur de Strasbourg (67), à la Maison Kammerzel, que Transgourmet France (1,2 Md€ de CA en 2018) avait choisi de présenter, le 28 février, sa politique de modernisation et de renouvellement de sa flotte de véhicules. Car les contraintes de circulation mises en place par la capitale alsacienne illustre parfaitement les nouveaux défis qui s'imposent aux distributeurs en hyper-centre. Depuis le 1er septembre 2018, seuls sont autorisés à circuler sur la Grande Ile les camions de 7,5 t maximum (au lieu de 19 t), les livraisons pouvant être effectué de 6 heures  à  11 heures 30 pour les véhicules propres. Pour satisfaire à cette exigence et servir sa centaine de clients (toute activité confondue) sur ce périmètre, Transgourmet Alsace s'est équipé de 2 camions de 7,5 t roulant au GNV (Gaz Naturel pour Véhicules). L'un des deux est doté  du groupe frigorifique électrique Pulsor (Carrier) qui permet d’économiser environ 15 litres de carburant par jour et de réduire les émissions de GES d’environ 10 tonnes de CO2/an. A terme, ces 2 nouveaux véhicules pourraient  fonctionner  au  bioGNV  (issu la méthanisation des biodéchets).

 

La distribution s'appuie sur un concept logistique 100% multi-température, permettant de livrer en une seule fois tous les matières premières et produits (épicerie, frais, surgelé, hygiène) aux restaurateurs et aux artisans de la boulangerie-pâtisserie.

 

 

Lire la suite "Transgourmet accélère le mix énergétique de sa flotte de véhicules pour livrer les centres urbains" »

25/02/2019

Du 21 au 24 mars, Goût de/Good France mettra à l'honneur la cuisine responsable

Logo Good FranceLa 5e édition de Goût de/Good France, qui célèbrera dans plus de 150 pays la gastronomie française du 21 au 24 mars, a choisi la thématique de la cuisine responsable. Sur les 5 continents et dans plus de 150 ambassades et consulats de France, les chefs proposeront, le 21 mars,  un « menu pour la planète » lors d'un « dîner à la française. Mot d'ordre : moins de sel, de sucre, de gras, plus de légumes et de céréales et mise en avant du "bien manger".  «Cuisiner c'est s'engager pour la santé des mangeurs et pour la santé de la planète,  a souligné Alain Ducasse lors la présentation de l'événement au Quai d'Orsay le 21 février dernier. La planète qui nous nourrit est en danger, c'est le moment d'agir ensemble.»

 

Vous êtes restaurateurs et vous souhaitez participer à l'événement et servir à vos clients un menu (entrée, plat, fromage, dessert) respectueux de  l’environnement,  inscrivez-vous sur ce lien

 

Lire la suite "Du 21 au 24 mars, Goût de/Good France mettra à l'honneur la cuisine responsable" »

18/02/2019

Planet Sushi planche pour la planète et rompt avec le service en salle

Planet Sushi - RemodelingLe précurseur de la Japan fusion food Planet Sushi (63 M€ TTC de CA sous enseigne en 2018) s'équipe de 125 scooters électriques Peugeot, destinés à ses succursales parisiennes. Dotés d'un GPS, ils seront géolocalisables pour que les clients puissent suivre la progression de livreurs (tous en CDI). Outre ce volet, le programme RSE de la marque, « Planet pour la Planète », compte un volet packaging et un volet produits. «Tous nos coffrets et emballages sont en carton et recyclables » précise Alexandre Maizoué, le nouveau CEO de l'enseigne. Le gros dossier pour 2019 concerne la pêche responsable. « Nous vendons 500 tonnes de saumon par an soit 90 % de nos ventes de poisson. C'est compliqué d'avoir un saumon certifié avec un tel volume, mais nous cherchons. Et nous pourrions peut-être travailler en amont avec des fermes piscicoles labellisées » poursuit Alexandre Maizoué qui assure que « des solutions seront trouvées en 2019 pour démarrer en 2020.» Le précurseur de la Japan fusion sert du riz de Camargue et du poulet français.

 

Lire la suite "Planet Sushi planche pour la planète et rompt avec le service en salle" »

Le SNRC inaugure ses entretiens régionaux à Orléans sur le thème des approvisionnements locaux

 

Orléans- légumérie-©Restauration21.fr
Une légumerie a été aménagée dans la cuisine centrale d'Orléans. ©Restauration21

Consacré aux approvisionnements locaux, le premier entretien régional du Syndicat national de la restauration collective (SNRC) s'est déroulé à la Chambre d'Agriculture du Loiret le 8 février dernier, à quelques semaines de la mise en œuvre opérationnelle de la loi Egalim. Parmi les personnes présentes autour de la table : Florent Montillot, maire adjoint à l'éducation à la mairie d'Orléans, Michel Masson, alors président de la chambre d'agriculture du Loiret, Philippe Pont-Nourat, président du SNRC et Directeur des Relations institutionnelles de Sodexo en France, Eric Lepêcheur, député suppléant, et des représentants du délégataire Sogeres.

 

La ville d'Orléans a investi 1,7 M€ dans l'agrandissement de sa cuisine centrale où a été aménagée la légumerie et la rénovation du restaurant administratif. Fin 2018, à l'occasion de l’inauguration du nouvel équipement, la municipalité et Sogeres ont signé une charte de bonnes pratiques des approvisionnements locaux avec la Chambre d’Agriculture du Loiret. Objectif :  soutenir et développer l’agriculture territoriale, en valorisant les savoir-faire de la production agricole locale dans le Loiret et plus largement dans la région Centre Val de Loire en servant la restauration collective via la société de restauration collective délégataire. Il s'agit de produits laitiers, de légumes racines et prochainement de kiwis et de tomates. Actuellement, 46 % des produits sont issus de l'agriculture loirétaine, le reste provient d'exploitations situées dans un rayon de 150 kilomètres. Cette proportion de produits issus des circuits courts devrait atteindre plus de deux tiers des produits dans les 10 prochaines années. Mais comment parvenir à cet objectif de qualité sans impacter financièrement les familles ? Le coût matière d'un repas est d'environ 2 €.

 

Lire la suite "Le SNRC inaugure ses entretiens régionaux à Orléans sur le thème des approvisionnements locaux" »

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Albums Photos

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

CHEF'ECO

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

ECLEKTIC

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le Climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires