130 posts categorized "Bio"

14/09/2017

La campagne « Des cantines bio, j'en veux ! » est lancée

Cantinebio_jenveuxAgirpourl'EnvironnementAlors que les  élèves ont repris le chemin de la cantine, Agir pour l'Environnement, la FCPE, la FNAB et la Ligue de l'enseignement lancent une nouvelle campagne visant à favoriser les menus bio en restauration collective scolaire. Il mettent en ligne un site www.macantine.bio permettant aux citoyens d'interpeller les élus locaux et gestionnaires de plus de 50 000 établissements scolaires français. Selon un sondage exclusif IFOP effectué pour le compte d'Agir pour l'Environnement, 86 % des personnes interrogées se déclarent favorables à l'adoption d'une loi imposant l'obligation de servir au moins 20 % d'aliments issus de l'agriculture biologique et locaux dans les restaurants scolaires d'ici 2022.

 

« Nous basons cette action sur les citoyens qui doivent se mobiliser afin que les élus locaux prennent conscience de l'enjeu du bio en restauration scolaire» explique Stephen Kerckhove, délégué général d'Agir pour l'Environnement. L'association environnementale appelle de ses vœux la fixation d'un « cadre législatif ambitieux et concret pour que les collectivités se fournissent en produits bio et locaux ».

 

 

Lire la suite "La campagne « Des cantines bio, j'en veux ! » est lancée " »

04/09/2017

La cantine 100 % bio de Mouans-Sartoux sélectionnée par le programme européen Urbact

Logo_agriurbanMouans-Sartoux a été sélectionnée par le programme européen Urbact pour partager ses bonnes pratiques matière de cantine bio, tout comme 5 autres villes françaises :  l'agglomération de Roissy Pays de France, Paris, Bordeaux métropole Aquitaine, la Métropole du Grand Paris et Strasbourg. Urbact Agri Urban a pour objectif de repenser les modes de production alimentaire dans les petites et moyennes villes européennes. Les 6 communes vont partager leur expérience avec les 28 états membres de l’Union Européenne. Dans les Alpes-Maritimes, Mouans-Sartoux a démontré qu’il est possible d’offrir en restauration collective des repas 100 % bio sans surcoût,  en travaillant sur l’individualisation des portions servies, en diminuant de 80 % le gaspillage alimentaire et en étant vigilant sur les achats. Une  régie municipale agricole approvisionne en légumes bio les cuisines de la cantine. Pour pouvoir tendre vers l’autosuffisance alimentaire de la commune, les surfaces classées agricoles dans le plan local d'urbanisme (PLU) ont été multipliées par trois.  

 

 

Lire la suite "La cantine 100 % bio de Mouans-Sartoux sélectionnée par le programme européen Urbact" »

01/09/2017

« Des prix justes pour tous les acteurs du bio ça existe : l'exemple réussi de Manger Bio Ici et Maintenant pour la restauration »

Logo_MBIMManger Bio Ici et Maintenant (MBIM) se compose de quinze plates-formes créées par des agriculteurs et transformateurs bio locaux qui regroupent leurs productions et les distribuent aux sites de restauration collective de leurs territoires respectifs, en partenariat avec Biocoop Restauration. Eric Grunewald, son coordinateur général, livre dans cette tribune la position de ses adhérents alors que les Etats Généraux de l'Alimentation viennent d'être lancés et que l'UFC - Que Choisir dénonce les marges indécentes pratiqués en GMS sur les produits bio.

 

« L’engouement que les produits bio ont connu ces dernières années - et notamment en 2016- a largement profité à tous types d’acteurs. En tête, les grandes surfaces, épinglées ces derniers jours par l’UFC- Que Choisir qui observe des « surmarges » pratiquées sur les produits bio.

 

Sur ces pratiques de la grande distribution, alors qu’ont commencé mardi 29 août les premiers ateliers des états généraux de l’alimentation voulus par le président de la République Emmanuel Macron, M. Bazot (UFC-Que Choisir) souhaite interpeller les acteurs : « Nous demandons à l’Observatoire de la formation des prix et des marges d’étudier la construction des prix des produits bio dans la grande distribution et de faire la transparence sur les marges nettes. Si les marges étaient normales, cela favoriserait la consommation du bio », déclare-t-il. Un Observatoire dirigé par Philippe Chalmin, dont le mandat de président vient d’être renouvelé par le ministre de l’agriculture, Stéphane Travert.

 

Lire la suite "« Des prix justes pour tous les acteurs du bio ça existe : l'exemple réussi de Manger Bio Ici et Maintenant pour la restauration »" »

17/07/2017

Dominique Loiseau : « Le bio, c'est une évidence pour une carte santé-bien-être »

Ahlame Buisard (DG) - Dominique Loiseau @MatthieuCellardAprès 15 mois de travaux et un investissement de 6 M€, le groupe Bernard Loiseau a inauguré, à Saulieu (21), la Villa Loiseau des Sens, un bâtiment de 1 500 m2 répartis sur 4 niveaux,  abritant un luxueux spa et un restaurant, Loiseau des Sens, 100 % bio et locavore. « Le bio, c'est une évidence pour une carte santé-bien-être » affirme Dominique Loiseau, présidente de Bernard Loiseau SA (à droite sur la photo, à côté d'Ahlame Buisard, directrice générale du groupe. « Au début, je me suis dit que cela allait être compliqué de trouver des fournisseurs en produits locaux bio, mais finalement, on trouve ici en bio tout ce dont on a besoin. Nous nous sommes servis d'internet plus spécialement pour trouver les vins » poursuit-elle.

 

Plat restaurant - Loiseau des Sens  @MatthieuCellardLe chef Shoro Ito et le pâtissier Rudy Yiu sont à la manœuvre pour que la carte du restaurant s'inscrive dans l’expérience globale bien-être du spa. Au menu : omble de fontaine de Crisenon, velouté de concombre et avocat, pintade fermière, agneau de la ferme de Lemoine...  Le restaurant de 45 couverts propose deux menus, à 32 € (déjeuner)  et à 59 €. Avec les boissons, le ticket moyen s'établit à 45 € au déjeuner, 59 € au dîner. Un menu végétarien (ou végétalien sans le fromage) est vendu 49 €. Egalement à la carte, des desserts dans gluten et d'autres sans lactose.

 

 

Lire la suite "Dominique Loiseau : « Le bio, c'est une évidence pour une carte santé-bien-être »" »

03/07/2017

Natexpo 2017 : 244 exposants inscrits dans le parcours restauration

Natexpo - Copie Les 22, 23 et 24 octobre 2017, tous les professionnels français et internationaux des produits biologiques se donneront rendez-vous à Paris Nord Villepinte pour l’édition 2017 de Natexpo. 750 exposants sont annoncés parmi lesquels 244 à ce jour s'inscrivent dans le parcours destinés aux visiteurs professionnels de la restauration.  Ils seront identifiables dans les allées et sur les documents de communication grâce à un logo particulier (une toque). Trois autres parcours seront également proposés : 'MDD Bio' (Marque De Distributeur), 'sans gluten' et 'vegan'.

 

Natexpo ambitionne de regrouper toute l’offre bio au cours de ces 3 jours : alimentation et vin bio, diététique et compléments alimentaires, cosmétique et hygiène, produits et services pour la maison et la personne, complétés cette année de deux nouveaux pôles, l’un dédié aux ingrédients et matières premières et l’autre aux services et équipements pour les magasins. L’événement affiche déjà une surface d’exposition en hausse de + 35 % par rapport à sa précédente édition de 2015 et 28 % d’exposants en plus.

 

Lire la suite "Natexpo 2017 : 244 exposants inscrits dans le parcours restauration" »

Journaliste spécialisée restauration et développement durable

Albums Photos

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Transgourmet Origine

  • Fournisseur de référence pour les restaurateurs

CHEF'ECO

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Green Access

  • Pour réduire vos émissions de CO2

ECLEKTIC

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

Bon pour le Climat

  • Un menu