La Kitchen Box de Safexis engage votre cuisine dans la gestion durable

PUBLI-REDACTIONNEL

AccueilAu service des professionnels de la restauration depuis 30 ans, Safexis lance la Kitchen Box, un système de gestion technique centralisées des cuisines professionnelles, permettant de conduire une démarche éco-responsable au sein de celles-ci. Connecté à l'ensemble des équipements, l'automate contrôle à distance  les consommations  de fluides  (électricité, eau, gaz), en réalise un reporting précis, identifie les zones énergivores,  détecte et signale en temps réel (par sms et mails) toute les anomalies de fonctionnement. A la clé : économies d'énergie immédiates,  contrôle des équipements en temps réel, respect des normes environnementales du site (HQE, BBC, Breeam), amélioration du bilan énergétique et du bilan carbone du restaurant,  mise en place et suivi d'un plan de progrès et de bonnes pratiques.

 

Trois packs thématiques équipent la Kitchen Box : Energy management (consommations électriques, plan d'allumage, ventilation), Gestion Equipements et  Maintenance (contrôle des chambres froides avec surveillance des portes, protection incendie, contrôles des graisses et des équipements, bacs à graisses, interventions des prestataires), Qualité de vie & Confort du restaurant (qualité de l'air, niveau sonore, fluidité en salle). Le professionnel dispose d'un écran de pilotage tactile plug & play qui lui restitue les informations et lui permet  de visualiser en temps réel le fonctionnement de sa cuisine. Il peut les consulter sur son Kitchen Report Manager, accessible sur le site sécurisé mykitchenreport.com. Personnalisable, l'outil permet, par exemple,   à un gestionnaire multi-sites de comparer la performance énergétique de ses restaurants en termes de nombre de couverts, de superficie... De quoi initier un management durable au sein de votre établissement.   

 

Contact :  01 30 36 20 94, 06 71 96 62 92 et  oaquilina@safexis.com

www.safexis.com

01/04/2015

Les maitres restaurateurs doivent mettre 5 produits régionaux et de saison à leur carte

Révisé, le nouveau cahier des charges pour le titre de maître restaurateur, impose à partir du 1er avril 2015, la présence de 5 produits régionaux de saison au moins (au sens des régions administratives) à la carte, hors boissons. L'arrêté du 26 mars 2015 spécifie que "la cuisine est faite sur le lieu de consommation à partir de produits bruts définis conformément à l'article D121-13-1 du code de la consommation relatif à la mention « fait maison »". Le texte indique aussi que "les produits doivent en outre être acquis majoritairement frais" sans toutefois plus de précision.

 

Lire la suite "Les maitres restaurateurs doivent mettre 5 produits régionaux et de saison à leur carte" »

30/03/2015

Un nouveau compacteur pour canettes et bouteilles en PET

CO.MA.RILe fabricant italien CO.MA.RI met sur le marché le compacteur SuperLizzy 600 Tower capable de stocker jusqu'à  450 bouteilles PET (50 cl) ou 900 canettes. A l'intérieur de la machine, le compactage est réalisé grâce à l'action d'une vis d'archimède. Les résidus liquides de boisson sont recueillis dans un récipient d'une capacité de 10 litres. Grâce à un système de lecture de code à barre, la machine reconnait le type de déchet de  boisson présenté et  peut bloquer l'ouverture du sas si celui-ci ne correspond pas au déchet accepté. Personnalisable, le compacteur peut être équipé d'un écran vidéo placé sur sa partie supérieure.  Une fonction additionnelle d'impression permet au compacteur de délivrer aux utilisateurs des récompenses type bons de réduction.

Contact : rossella.milani@gruppocms.it

France Snacking et Restauration21 remettent un prix Développement durable à Quart de Lait et à Optimiam

Famillle Développement DurableL'édition 2015 des Trophées Snacking d’Or by France Snacking ont, pour la première année, décerné un prix Développement durable, en partenariat avec le site Restauration21.fr. Lundi 18 mars, dans le cadre du salon Sandwich & Snack Show, les trophées ont été remis aux deux jeunes entreprises lauréates : Quart de Lait et Optimiam. La première, située à Argenteuil (95), fabrique et commercialise des yaourts à boire 100 % bio produit avec du lait normand, auprès de la restauration collective et rapide prémium. La seconde permet aux  commerçants de commercialiser leurs invendus alimentaires grâce à une application mobile. Les deux jeunes start up bénéficieront d'un rendez-vous individuel auprès des acheteurs du groupe Elior afin d'y être éventuellement référencées. Elles feront également l'objet d'une mise en avant dans les colonnes du magazine professionnel spécialisé France Snacking et celles de son site snacking.fr

 

Découvrir tout le palmarès.

25/03/2015

La Tablée des Chefs a fait travailler 3 lycées hôteliers sur les surplus et produits déclassés

Tablée des chefsLa Tablée des Chefs a organisé du 9 au 13 mars 2015 la deuxième édition de la Semaine des Ecoles Hôtelières. Les élèves du Lycée professionnel Théodore Monod à Antony (92), du lycée Hôtelier Guillaume Tirel à Paris (XIVe)  et ceux du lycée des Métiers Les Côtes de Villebon à Meudon (92) ont produit 3 000 plats à partir de surplus et produits déclassés offerts par des  producteurs franciliens, avec le concours de Solaal et de la Chambre d’agriculture. Conditionnés dans des barquettes offertes par Rescaset, les plats ont été distribués par des organisations caritatives.

 

Le producteur de fruits et légumes Guehennec du Mesnil-le-Roi (78) a donné 60 kg de carottes, 30 kg de poireaux, 35 pièces de choux, 20 kg d’oignons, 20 kg de betteraves, l’entreprise Frichot de Boinville-en-Mantois (78) 150 kg de pommes de terre, et Plaideau, producteur de fruits à Viarmes (95)  150 kg de pommes. Les produits ont été livrées dans les écoles grâce à l’association Revivre qui a mis à la disposition de la Tablée des Chefs un chauffeur et un camion.

 

Une étiquette environnementale pour Le Jardin Gourmand à Lorient

Nathalie et Arnaud BEAUVAIS 2015 HDDans le prolongement de son travail  sur l'étiquetage environnemental pour les hôtels, Evea Tourisme travaille avec une dizaine de restaurateurs bretons à l'élaboration d'une étiquette environnementale adaptée à la restauration. La première analyse vient d’être réalisée auprès du restaurant  Le Jardin Gourmand à Lorient (56). Nathalie et Arnaud Beauvais (photo), les patrons, menaient depuis longtemps une réflexion sur le gaspillage, la gestion des emballages des produits alimentaires, l'approvisionnement. "Le travail avec EVEA nous a permis de mesurer les effets de ce que l'on avait mis en place tout seul et de voir si nous avions pris les bonnes options" explique Arnaud Beauvais.

 

Des analyses ont été menées par le cabinet d'étude afin d'évaluer l'impact en CO2 et en eau (consommation et pollution) du fonctionnement de l'établissement ainsi que la part de produits bio utilisés sur la carte. "Pour chaque produit alimentaire acheté, nous avons voulu calculer l'impact en CO2 de sa production, son transport, son emballage, ainsi que ce qu'il consomme en eau de sa production à sa consommation, son impact quand il devient un déchet. Nous prenons également en considération la gestion de son emballage" complète Marie Doray, assistante du projet chez Evea.

 

 

Lire la suite "Une étiquette environnementale pour Le Jardin Gourmand à Lorient" »

Journaliste spécialisée restauration et développement durable

Albums Photos

La newsletter de Restauration21

BEL

  • Une rubrique dédiée

Safexis

  • Optimiser les consommations des équipements de cuisine

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

CHEF'ECO

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

CRYO

  • Eau gazeuse micro-filtrée sur place au restaurant ou chez soi

Green Access

  • Pour réduire vos émissions de CO2

ECLEKTIC

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable