Avec METRO, Mon restaurant passe au durable

PUBLI-REDACTIONNEL

RSE_A0_V1Compliqué, cher ou difficile à mettre en place ! Les freins et les interrogations sont nombreux avant d’envisager de passer à la phase pratique. Comment faire le premier pas et par quoi commencer ?

 

A l’occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable qui se déroulera du 30 mai au 5 juin, METRO a développé un programme spécifique pour encourager les restaurateurs à passer au Durable tout simplement… Et leur donner quelques clés pour faire de la Semaine du Développement Durable un événement également dans leur établissement. Objectif : faire découvrir à leurs clients que leur restaurant s’engage… en commençant par la carte.


Un kit « clé en main » sera ainsi déployé au cœur duquel  « un menu carte »  à tester, copier, adapter et transformer à loisir en fonction de l’inspiration de chacun. Il contient :

 

Lire la suite "Avec METRO, Mon restaurant passe au durable" »

24/05/2017

411 M€ HT de produits bio consommés en RHD en 2016

Bioburger-avocado-bacon-carnivoreLa consommation de produits issus de l'agriculture biologique s'accélère sur le marché de la restauration hors domicile. En 2016, la consommation de produits bio en restauration commerciale est estimée, selon les chiffres de l'Agence Bio, à 182 M€ HT, en progression  de 10 %  par rapport à 2015. Sur le marché de la restauration collective à caractère social, les achats de produits bio ont progressé, entre 2015 et 2016, de 5 % pour atteindre 229 M€ HT.

En comptant le marché hors domicile, le marché des produits en France représente, tous segments de distribution confondus,  7,147  Mds € en 2016, en croissance  de 21,7 % par rapport à 2015.

Retrouvez toute l'actualité du bio en restauration.

 

Chiffres bio 2017

22/05/2017

Un premier camion au bioGNV pour Transgourmet

3441c2c2-e15f-4bda-9d42-f7b272d38ec4Le site Transgourmet à Castelnau d’Estretefonds (31) dispose d'un  nouveau camion roulant au bioGNV équipé d’un groupe froid électrique. Issu de la méthanisation des déchets organiques, le bioGNV (Gaz Naturel Véhicules) permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre ainsi que les polluants atmosphériques ayant un impact sur la santé. Le véhicule  bénéficie par ailleurs d’un revêtement spécifique et adapté, pour le plancher de la caisse et le hayon, permettant d’abaisser les émissions sonores à moins de 60 dBA. « Plus maniable, plus silencieux, n’émettant aucune odeur, ni fumée, le confort du chauffeur se trouve considérablement amélioré » souligne l'enseigne qui annonce étudier « un nouveau projet ambitieux d’économie circulaire dont le principe serait de méthaniser les biodéchets issus des entrepôts Transgourmet, et d’utiliser le bioGNV ainsi fabriqué comme carburant pour ses camions ».
 
Dans les prochains mois, le grossiste va tester des camions fonctionnant au Biodiesel 100% (B100) et des véhicules hybrides dans l'objectif de moderniser et renouveler la flotte de camions en l'adaptant au mieux au périmètre de livraison (urbain, périurbain, rural).

 

Lire la suite "Un premier camion au bioGNV pour Transgourmet " »

17/05/2017

Collecte des déchets de boisson : Lemon Tri s'affirme en distribution automatique et lorgne sur la restauration collective

Lemon tri - Photo@Restauration21.frDe 20 en 2012, le parc de machines de collecte et de stockage des déchets boissons - bouteilles en PET, canettes en aluminium et acier, gobelets en plastique et carton - de Lemon Tri compte 190 unités en 2017 installées  sur des espaces de distribution automatique (DA). S'y ajoute celles déployées dans de nombreux centres-commerciaux. Intelligente, la machine récompense la personne qui dépose un déchet par un bon de réduction par exemple, compacte les contenants, les stocke et assure leur traçabilité. Le gisement récupéré est ensuite conditionné en balles puis envoyé vers des unités de transformation.  Sur l'Ile-de-France, Lemon Tri dispose d'un nouveau partenaire logistique Lemon Aide, une entreprise d'insertion créée en 2016 par Lemon Tri, et la Fondation FACE avec le soutien de Danone.

 

Lire la suite "Collecte des déchets de boisson : Lemon Tri s'affirme en distribution automatique et lorgne sur la restauration collective" »

16/05/2017

L'Atelier des Lilas produit des gâteaux et tartes salées frais sans gluten pour les restaurateurs parisiens

Atelier des Lilas portraitLancé en 2014, l'Atelier des Lilas a choisi sur le marché du « sans » le créneau du BtoB. Pas de boutique, mais un atelier de production situé dans le 19e arrondissement à Paris (en attendant un déménagement pour agrandissement à Montreuil) où sont fabriqués gâteaux, tartes sucrées et salées, quiches,  marbrés..., des produits sans gluten et sans lactose adaptés à la restauration du midi et aux attentes des convives des enseignes de restauration parisiennes. Cojean, East Side Burger, Bears and Raccoons sont parmi les clients, en tout une soixantaine à ce jour en comptant de nombreux magasins Biocoop, des coffee shops comme la Caféothèque, le Baragosse, et des épiceries. « Nous poursuivons notre développement en ciblant le marché du fast good et les mini chaines »  explique Alexandra Chaillat (photo) co-fondatrice de l'entreprise. Les produits de l'Atelier sont souvent présents en marque blanche, c'est le cas dans les IDTGV.

 

Lire la suite "L'Atelier des Lilas produit des gâteaux et tartes salées frais sans gluten pour les restaurateurs parisiens" »

12/05/2017

Le statut d'artisan cuisinier implique de proposer une carte 100 % maison

Photo@Restauration21.frPublié au Journal Officiel le 11 mai 2017, le décret relatif au statut d'artisan cuisinier permet aux cuisiniers de restauration commerciale d'être reconnus comme artisans, au même titre que les autres professionnels des métiers de bouche. Peut prétendre au titre d'artisan cuisinier un chef qui réalise sur place une carte 100 % maison à base de produits crus et qui est au minimum titulaire d'un CAP de cuisine. De plus, il est le patron de son restaurant où travaillent moins 11 salariés au moment de son immatriculation au répertoire des Métiers.

 

C'est la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, dite loi Macron, adoptée en juillet 2015, qui avait ouvert la possibilité aux restaurateurs d'obtenir le statut d'artisan. La loi sur la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique, dite Sapin 2 adoptée en décembre 2016, précisait que cette qualité d’artisan cuisinier devait être conditionnée par des critères d’éligibilité. Les professionnels ont attendu quasiment 2 ans, le temps que l'ex-ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique Emmanuel Macron accède à la Présidence de la République, la parution de ce décret qui entrera en vigueur le 1er juin prochain.

 

Lire la suite "Le statut d'artisan cuisinier implique de proposer une carte 100 % maison" »

Journaliste spécialisée restauration et développement durable

Albums Photos

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

CHEF'ECO

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Green Access

  • Pour réduire vos émissions de CO2

ECLEKTIC

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

Bon pour le Climat

  • Un menu