« Mille et Un Repas lance la 2e édition du Trophée « Zéro Gaspil’ » | Accueil | Paris demande aux organisateurs d'événements de proposer une restauration durable »

22/01/2016

Les biodéchets de la cantine s'invitent en classe au lycée Paul Langevin de la Seyne-sur-Mer

Site pilote en PACA, l'établissement produit 32 tonnes de biodéchets par an. Ce qui le range dans la catégorie des gros producteurs et l'oblige à les collecter et à les valoriser.

 

Meiko2L'équipe pédagogique du lycée Paul Langevin de La Seyne-sur-mer (83) a saisi l’opportunité du test du dispositif WasteStar CC de Meiko, mis en place en novembre dernier, pour illustrer le développement durable et l'économie circulaire par un cas pratique disponible sur site. «Une réflexion a également été engagée sur le devenir des biodéchets organiques broyés et sur les modes de revalorisations possibles (compostage ou méthanisation) en comparaison avec le système précédent (incinération)» peut-on lire sur le site internet du lycée.

 

Une vingtaine d’élèves de 1ère STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) et 1ère S (scientifique) planchent actuellement sur le projet « De l'énergie sur un plateau, quelles voies de valorisation pour les biodéchets ? » Un projet inscrit au concours « Parlons Chimie » des Olympiades nationales de chimie, dont le thème cette année est « Chimie et Energie, Chimie et Valorisation ». Au programme : la gestion de la consommation électrique, de l'eau et des déchets dans le cadre du dispositif Agence de l'énergie des lycéens. 3 élèves de 1ère S-SVT ont choisi la méthanisation comme sujet pour leurs travaux personnels encadrés (TPE).

 

 

«Deux rampes ont été organisées pour déposer les plateaux à l’issue du repas : l'une avec déchets organiques, l'autre sans. Les élèves ont compris que c’était dans leur intérêt, s’ils ne voulaient pas patienter dans la file d’attente de la première rampe, de gaspiller le moins possible et donc de ne prendre, parmi les plats proposés, que ceux qu’ils seraient sûrs de consommer », témoigne Gilles Renard, chef de cuisine, qui encadre les élèves avec 3 enseignants. Le cuisinier mentionne un second avantage du dispositif, pour le personnel de la cantine : « Les biodéchets sont versés par les élèves dans les broyeurs WasteStar CC qui les acheminent directement ensuite, sous forme de soupe, dans les cuves installées par Meiko. Le personnel n’a ainsi plus de poubelles à transporter, ce qui permet de lutter efficacement contre les troubles musculo-squelettiques au travail ».

 

Le lycée Paul Langevin est actuellement site pilote en PACA. Le lycée sert 1 200 couverts par jour et génère 4 tonnes de biodéchets par mois soit environ 32 tonnes sur une année. Gilles Renard, le chef, cuisine uniquement à partir de produits frais. Le gisement collecté est compose  de biodéchets en provenance de la légumerie, et des restes sur les retours de plateau. A l’issue de la phase de test du dispositif de tri, broyage, stockage et valorisation des biodéchets produits par la cantine de l’établissement, le WasteStar CC de Meiko pourrait être installé dans 2 autres établissements de la région. Pour le site Langevin, l'adoption de la solution Meiko représenterait un investissement moyen de 70 K€, installation et travaux d’adaptation à l’environnement existant compris.

 

Crédit photo : Meiko.

 

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Your comment could not be posted. Error type:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Journaliste spécialisée restauration et développement durable

Albums Photos

La newsletter de Restauration21

Werner & Mertz

  • Une éco-conception intégrale des produits d'hygiène et d'entretien

Safexis

  • Optimiser les consommations des équipements de cuisine

Origine

  • Une nouvelle marque pour des produits du terroir

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

CHEF'ECO

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

SuperLizzy

  • Poubelles compacteuses de déchets en salle

Green Access

  • Pour réduire vos émissions de CO2

ECLEKTIC

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable
Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex