51 articles publiés dans la catégorie "Emballages"

21/10/2022

Réemploi – Tremplin a sélectionné Rieber, Matfer-Bourgeat et Arc pour abandonner le plastique dans les cuisines centrales de ses membres

Pour la cuissone sous vide par immersion,le Syrec teste les bacs inox fermés par un couvercle doté d’un joint étanche et d’une valve de marque Rieber. ©Restauration21

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             Le  1er janvier 2025, les contenants de cuisson, réchauffe et service en plastique seront interdits en restauration collective scolaire et universitaire ainsi que les établissements accueillant des enfants de moins de 6 ans.

Créé en février 2022  pour  favoriser la recherche et développement auprès des industriels et obtenir les meilleurs tarifs, le groupement de commandes Tremplin constitué du Siresco, le Sivu Bordeaux – Mérignac, le Syrec, les villes de Nantes (44), Rennes (35) Toulouse (31),rejoints cet été par la ville de Tours (37) et le département de Seine-Saint-Denis, annonce avoir sélectionné 3 partenaires industriels. Les premiers appels d’offre ont permis de sélectionner Rieber, Matfer-Bourgeat et Arc qui accompagneront ces cuisines centrales durant 4 ans  dans leur transition vers le réemploi et la suppression du plastique, les deux premiers avec leurs bacs gastronormes en inox et leurs couvercles étanches, le troisième avec ses bacs en verre. (suite…)

03/10/2022

L’UCP Chérioux zéro plastique robotise le conditionnement des bacs inox

Le bras prend un bac et le place sur la ligne. ©Restauration21

A Vitry (94), la nouvelle cuisine centrale zéro plastique saute de plein pied dans le réemploi 2.0 des contenants. L’enjeu : minimiser la pénibilité des tâches de ses agents.

Depuis le 1er septembre 2022, c’est une unité centrale de production flambant neuve qui fabrique les 4500 repas servis quotidiennement aux 18 collèges, une production appelée à passer à 7 800 couverts avec l’intégration progressive de 40 structures de la petite enfance du Val de Marne. Un nouvel outil de 13,5 M€  pour  reprendre en régie interne la production de repas pour les collèges qui était auparavant déléguée à d’autres collectivités ou prestataires.

Tout inox
Installée dans un bâtiment de briques années 30 situé dans l’aile du collège Adolphe Chérioux, la cuisine centrale  fonctionne en tout inox. Pour concilier les exigences de la loi Egalim, la promotion des enjeux environnementaux à-travers la diminution des déchets et la prévention des TMS, elle est dotée d’un outil automatisé de conditionnement des bacs gastronormes ½ en inox (Rieber) et d’une presse pour la fermeture avec un couvercle (Rieber). Entrées froides, plats chauds et desserts fait-maison sont livrés dans ces bacs aux offices. « C’est une cuisine 2.0, tous les process sont reliés via un système informatique », explique Olivier Laroche, responsable des services de la restauration du département. (suite…)

01/07/2022

Le Syrec et le Siresco vont créer une laverie mutualisée pour leurs contenants réemployables

Le site doit être opérationnel pour le 1er janvier 2025.

Le Syrec et le Siresco, regroupant 22 collectivités territoriales en région parisienne, annoncent la création de la Semelog, société d’économie mixte locale (SEML). Ses missions : la collecte, le nettoyage et le réemploi des contenants en verre et inox appelés à remplacer les contenants de cuisson, réchauffe et service en plastique à usage unique interdits par la loi Egalim au 1er janvier 2025 en restauration scolaire et universitaire. Elle sera chargée de la construction d’une laverie industrielle, de la gestion, de l’achat et de la logistique des contenants. Les études pour la construction ont été lancées et des demandes de subventions auprès de l’Ademe sont en cours précisent les syndicats de restauration collective dans un post sur Linkedin. A eux deux, ils produisent 60 000 repas par jour. (suite…)

29/06/2022

Restauration livrée : il faut déclarer la quantité d’emballages utilisés à partir du 1er juillet 2022

Sont concernés  les restaurateurs qui vendent des plats à leur clientèle (les particuliers) via des plateformes de livraison. ©Restauration21

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     Sur son site internet, le GNI  rappelle que la loi Agec  introduit une obligation pour les producteurs de déchets de déclarer les emballages utilisés et le paiement d’une éco-contribution qui servira à financer le recyclage ou la gestion de la fin de vie de ces contenants alimentaires. Et que ce dispositif s’applique au 1er juillet 2022.

De quoi s’agit-il ? Voici quelques éléments d’explications.

L’article 62 de loi Agec impose, depuis le 1er janvier 2022, aux plateformes de restauration livrée de demander à leurs restaurants leur numéro d’identifiant unique qui est disponible depuis le 1er janvier 2022 pour tous les clients d’un éco-organisme.

Toute vente effectuée vers un client (particulier) par l’intermédiaire d’une plateforme de livraison et dont le plat est emballé dans une boite ou autre contenant doit être majorée d’une éco-contribution (quelques millièmes d’euros par emballage) explique le GNI. (suite…)

16/06/2022

Le Syrec fait le pari de la cuisson sous vide par immersion en bacs inox

Les ‘cages’ ou ‘échelles’ de cuisson ont été adaptées pour immerger les bacs. ©Syrec

La réorganisation des ateliers de production et l’apport d’automates à tous les stades du process, transport compris, sont incontournables.

Alors que certaines cuisines centrales abandonnent progressivement  les barquettes en plastique à usage unique au profit de contenants en verre ou en inox pour la restauration scolaire ou le portage à domicile, pour le Syrec  le défi se situe à un autre maillon du  processus de production des repas. Depuis sa création il y a 10 ans, la cuisine centrale utilise la cuisson sous-vide par immersion en poches plastiques. Des poches qu’il n’aura plus le droit d’utiliser en 2025, la loi Egalim imposant la fin du  plastique à usage unique pour les contenants de cuisson et de réchauffe à cette date (2028 pour les communes de moins de 2 000 habitants). (suite…)

08/06/2022

Etes-vous gourde friendly ?

Frédéric Rouvez, CEO d’Exki. ©Restauration21

Classée plutôt “ringarde”, la gourde reprend du galon alors que le réemploi des contenants bouscule le marché des CHR, boissons comprises.

Elle est loin la gourde ovale et cabossée des années campings. Transparente, en verre, en plastique, en alu, de toutes les couleurs, la gourde a fait sa mue, jusqu’à devenir éco-conçue. Parfois, elle prend la forme d’une bouteille. Dans un  sac ou  posée sur un bureau,  la gourde devient l’étendard du consommateur ‘anti-bouteille en plastique à usage unique’. Si le plus souvent, elle contient de l’eau du robinet, elle peut aussi être remplie de toutes sortes de boissons.  D’autant que les vendeurs de boissons à emporter doivent adopter une tarification plus basse lorsque la boisson est vendue dans un récipient réemployable (et propre) apporté  par le consommateur par rapport au prix de vente  de cette  boisson servie dans un gobelet jetable (loi Agec).  Au restaurateur de décider de la « tarification plus basse » qu’il applique. Le récipient peut être un gobelet avec ou sans couvercle mais tout aussi bien une gourde. (suite…)

03/06/2022

Fin du plastique à usage unique en restauration collective : « Il n’y a pas de solution miracle mais des pistes consolidées », Christophe Hebert, président de l’Agores

L’Agores  publie le tome  II de son Livre Blanc sur les  alternatives aux contenants en plastique à usage unique en restauration collective. L’occasion de faire le point avec Christophe Hébert son président.

Très attendu par les professionnels de la restauration collective, le second volume du Livre Blanc de l’Agores (association nationale des directeurs de la restauration collective) a été présenté début juin.  3  ans après le premier opus, il met en perspectives tout le travail de transition vers des contenants alternatifs réutilisables mené depuis par des pionniers comme, par exemple,  Maxime Cordier à Fontenay-sous-Bois (93) à l’initiative du portage à domicile en contenants individuels en inox avec couvercles clipsables, le Siresco (93) lancé dans les tests de bacs gastronormes de service et de réchauffe en inox et en verre avec couvercle appropriés (lire notre Magazine #5 ), le Syrec  (92) qui remplace les poches en plastique de cuisson sous vide en immersion par des bacs en inox adaptés à cette même cuisson  ou encore le Sivu à Bordeaux-Mérignac (33).  Un travail collectif qui dessine un large périmètre des contraintes rencontrées par les collectivités. (suite…)

01/06/2022

Découvrez le Magazine #7 de Restauration21

Le feuilleter en ligne

Le Magazine # 7 de la restauration durable commerciale et collective sera disponible dans sa version papier au Sirha Green (8-9 juin 2022, Lyon), au salon Restau’Co (15 juin, Paris) et lors du Forum Agores (5-7 octobre, Arles).

En voici l’édito :

En plein cœur

Que réservent les prochains mois aux professionnels de l’hôtellerie-restauration ? Alors que les terrasses font le plein sous le soleil, que les touristes reviennent, des nuages assombrissent encore l’horizon. La pénurie de main d’œuvre contraint à revoir les plannings, rendre les rémunérations plus attractives ou à fermer des rangs quand aucune solution ne fonctionne. La hausse des coûts des matières premières rejaillit sur les prix à la carte, alimentant l’inflation. Quand elle ne remet pas carrément en cause les fondamentaux de la restauration sociale : servir des plats équilibrés à base de produits de la meilleure qualité possible compte tenu des budgets déjà serrés et sollicités par les exigences  de la loi Egalim dont la part de 50 % de produits dits durables dans les assiettes et la fin du plastique à usage unique dans les cuisines centrales. (suite…)

19/05/2022

Starbucks teste les gobelets consignés dans 5 unités parisiennes

©Starbucks

L’enseigne ambitionne  de réduire ses déchets de 50 % d’ici 2030 en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique.

Depuis le mois de mai et jusqu’en juillet, Starbucks teste la consigne de contenants réutilisables de marque Re-uz((Impact Group) dans 5 de ses points de vente parisiens (Capucines, Petits Carreaux, 32 Haussmann, Poissonnière et Montmartre). Lors de la commande, les clients peuvent désormais demander que leur boisson soit servie dans un gobelet réemployable moyennant le versement d’une caution d’1 €. Celle-ci leur sera intégralement remboursée lors de la restitution du gobelet. Ils bénéficient par ailleurs de la remise habituelle de 0,3 €  offerte par l’enseigne aux clients apportant leur gobelet réutilisable.

Le gobelet consigné peut être fermé par un couvercle en plastique mais dont la  non-restitution n’empêche pas la déconsignation.

Les gobelets sont lavés et désinfectés par Re-uz puis réacheminés dans les unités pour être réutilisés.

Lire aussi : Proplast booste son offre de contenants ré-employables et de services de collecte et de lavage.

04/05/2022

Coca-Cola en France passe au verre consigné toutes ses bouteilles distribuées aux CHR

La nouvelle bouteille de 25 cl en verre consigné.

D’ici fin 2022, le  fournisseur de boissons sans alcool sera le premier à distribuer 100 % de ses boissons avec un système de consigne en food service.

C’est avec les marques Fuze Tea et Tropico que Coca-Cola en France accélère le passage au verre consigné de son offre de boissons en bouteilles destinées au marché des  cafés, hôtels et restaurants, soit 160 000 points de vente. Avant de l’étendre à Sprite, Fanta et Minute Maid d’ici la fin de l’année. Ces softs seront vendus dans un nouveau format unique de 25 cl, les marques  Coca-Cola Original, Coca-Cola Sans Sucres et Coca-Cola Cherry) conservant leurs bouteilles iconiques de 33 cl en verre consigné. D’ici fin 2022, Coca-Cola Europacific Partners (CCEP) sera  le premier fournisseur de boissons sans alcool à distribuer 100 % de ses boissons avec un système de consigne en food service. (suite…)

1 2 3 6

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #6 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires