74 articles publiés dans la catégorie "Emballages"

10/02/2024

La loi Agec a 4 ans : Quels impacts en restauration ?

L’utilisation de la vaisselle réutilisable est généralisée à tous les espaces de restauration sur place de plus de 20 couverts. ©Restauration21

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Réemploi des contenants en restauration rapide et pour le portage à domicile eau gratuite pour tous, biodéchets, la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire rythme l’actualité de la restauration. Et ce n’est pas terminé ! L’occasion de faire le point, ce 10 février, pour ses 4 ans.

Pour les professionnels de la restauration  la loi Agec s’est cristallisée , le 1er janvier 2023, autour de l’interdiction de l’utilisation de  la vaisselle à usage unique  pour la consommation en restauration rapide dans les établissements dotés de plus de 20 places assises. Notons que cette même loi oblige depuis janvier 2022 les services de portage de repas à domicile à conditionner ces repas dans des contenants réutilisables. Et que la fin du plastique à usage unique s’imposera au 1er janvier 2025 à la restauration collective (scolaire, universitaire et celle servant les enfants de moins de 6 ans et les services médicaux infantiles), pour les contenants de cuisson, réchauffe et service par le biais de la loi Egalim (2028 pour les collectivités de moins de 2 000 habitants). C’est dire que toute la filière est à pied d’œuvre depuis des mois pour se conformer à cette prochaine échéance. (suite…)

10/11/2023

M. & Mme Recyclage livrent leur cartographie des acteurs du réemploi des contenants alimentaires

Cliquer sur l’image pour recevoir la cartographie . ©M&Mme Recyclage

Lise Nicolas et Enzo Muttini sont les cofondateurs de M. & Mme Recyclage, bureau d’étude indépendant en ingénierie environnementale. Connus pour leur prise de position en faveur du réemploi des emballages,  les 2 ingénieurs spécialisés en électronique et matériaux vulgarisent leurs connaissances auprès du grand public en publiant sur leurs site internet et réseaux sociaux des infographies uniques. Très dense, la dernière en date recense 250 entreprises et associations actrices du réemploi en matière de contenants alimentaires en France et au Québec. Explications en 6 questions.

Resauration21 – Que peut-on voir sur cette cartographie ? Comment l’utiliser ?

M. & Mme Recyclage. Depuis 3 ans, nous suivons méticuleusement le secteur du réemploi des emballages. Il y a de multiples façons d’implémenter le réemploi, certaines que nous avions découvert dans le numéro 4 de Restauration21. Cette cartographie  des porteurs de solutions est la plus exhaustive de France. Elle comprend plusieurs catégories d’acteurs  suivant la branche à laquelle ils s’adressent : la restauration à emporter, l’industrie agroalimentaire, la distribution, les traiteurs, la livraison à domicile et la restauration collective. On y retrouve donc autant des loueurs de fûts pour la bière, que des laveurs de bocaux ou que des développeurs de logiciels adaptés à la gestion de stocks d’emballages industriels consignés. Pour s’y retrouver, il faut partir de son besoin, par exemple les  boites à pizza à emporter sur Nantes,  et chercher l’acteur régional qui y répondra. (suite…)

30/10/2023

La 20e édition de Serbotel a fait le plein

A Nantes (44), Serbotel a tenu ses promesses. Plus de 30 000 visiteurs ont arpenté du 22 au 25 octobre les allées des halls dédiés à la restauration et la boulangerie, ainsi que celles du Grand Palais du parc des Expositions, à la recherche des produits et solutions de plus de 500 exposants. Lutte contre le gaspillage, réemploi, compostage… Restauration21 a repéré quelques nouveautés.

ANTI-GASPI – Kignon : un biscuit réalisé partir de pain bio invendu et transformé par des personnes handicapées

Les biscuits Kignon existent en différents formats. ©Restauration21

Kignon, la marque de petits biscuits maxi impact fabriqués dans un Esat à Savenay (44) par des travailleurs porteurs d’un handicap mental et psychique, a valu à la Biscuiterie Handi-Gaspi de recevoir le Prix Serbotel Développement Durable. L’entreprise collecte les invendus de pain biodes boulangers de la région nantaise et le transforme dans son atelier en chapelure laquelle est utilisée pour fabriquer une gamme de biscuits sucrés (chocolat-noisette, citron-amande, tout chocolat, chocolat-orange, sarrasin) et salés.  Une partie de la production est distrinbuée dans les circuits bio spécialisés, une autre est destinée aux CHR. En format snacking,  le Kignon peut être placé en bord de tasse en accompagnement d’un café. Il est notamment à la carte des trains Intercité et TGV. kignon.fr (suite…)

02/08/2023

REP emballages restauration : que dit l’arrêté du 20 juillet 2023 ?

Les emballages primaires de conserves de légumes de 1,2 kg et plus sont considérés comme spécifique à la restauration. ©Restauration21

                                                                                                                                                                                                                      Les caractéristiques des emballages considérés comme destinés spécifiquement aux professionnels ayant une activité de restauration sont dorénavant connues. Le texte entrera en vigueur le 1er janvier 2024.

La publication de l’arrêté du 20 juillet 2023 relatif aux emballages de produits susceptibles d’être consommés ou utilisés par des ménages et des professionnels ayant une activité de restauration et les emballages de produits consommés ou utilisés spécifiquement par les professionnels ayant une activité de restauration met un terme à plusieurs mois d’interrogations.

Lire aussi :
« La nouvelle REP Emballages Restauration aura un impact économique sur les acteurs d’une filière très fragilisée par la crise », Frédérique Lehoux, DG du Geco Food Service

Il concerne les producteurs (fabricants, importateurs, distributeurs) de produits emballés consommés ou utilisés par les ménages ou les professionnels ayant une activité de restauration, les éco-organismes collectifs candidats aux agréments ou agréés, les professionnels de la restauration, les collectivités territoriales en charge de la gestion des déchets, les acteurs du réemploi, les opérateurs de gestion de déchets. (suite…)

03/07/2023

Metro et Pyxo testent une boucle de réemploi des contenants en VAE sur 3 arrondissements parisiens

Capture d’écran ©Pyxo

Déjà une dizaine d’établissements – restauration rapide, traditionnelle, boulangerie-pâtisserie – ont répondu présent, l’objectif étant d’en fédérer 30 d’ici septembre pour 6 mois de test.

Pour ce premier test mis en place avec Pyxo, Metro France a choisi de s’adresser aux clients sa halle de Paris Bercy (12e). Les 2 partenaires proposent une solution clé en main comprenant la proposition de contenants réutilisables, la solution de gestion de la consigne, la collecte et le lavage aux restaurateurs installés dans les 11e, 12 et 13e arrondissements et désireux de s’essayer au réemploi pour la VAE.

Lire aussi : Le réemploi au bout des tunnels (suite…)

14/06/2023

Quels seront les emballages concernés par la REP Emballages restauration ? Le projet d’arrêté est en consultation jusqu’au 7 juillet

Cliquer sur l’image pour accéder au tableau complet.

Seuls les emballages de produits alimentaires sont concernés et contributifs au financement de cette nouvelle filière REP.

Initialement programmée pour le 1er janvier 2023, l’entrée en vigueur de la REP Emballages restauration se rapproche. Dernier événement en date : la mise en consultation par le ministère de la Transition écologique depuis le  8 juin et jusqu’au 7 juillet du « projet d’arrêté relatif aux emballages de produits susceptibles d’être consommés ou utilisés par des ménages et des professionnels ayant une activité de la restauration et les emballages de produits consommés ou utilisés spécifiquement par les professionnels ayant une activité de restauration ».

Selon le principe du pollueur-payeur, les personnes physiques ou morales qui mettront sur le marché des produits emballés consommés par les professionnels de la restauration devront organiser ou contribuer à la gestion des déchets issus de ces produits.

L’article 1 précise la définition des emballages de la restauration. Un tableau en annexe liste les catégories et la nature des produits emballés et précise le volume (ou  la masse) à partir du quel ces emballages sont spécifiques à la restauration (photo). En dessous ou égal à ces  valeurs, ils sont considérés comme des emballages mixtes alimentaires.

Lire aussi :
« La nouvelle REP Emballages Restauration aura un impact économique sur les acteurs d’une filière très fragilisée par la crise », Frédérique Lehoux, DG du Geco Food Service

L’article 2 précise qu’un producteur d’emballages de la restauration peut considérer qu’une part de ces emballages ne relève pas de cette catégorie s’il peut justifier qu’au moins la moitié des emballages qu’il met sur le marché n’est pas destinée à des professionnels ayant une activité de restauration. (suite…)

29/05/2023

Eternity Systems ouvre une ligne de lavage dédiée aux emballages de la RHF à Lisses

 

la ligne traite les contenants en verre, inox et plastique. ©DavidAROUS

Avec une capacité de 40 millions d’unités par an, l’équipement est en cours de certification ISO22000

En ouvrant un premier tunnel de lavage destiné aux emballages (en verre, inox ou plastique) de la restauration collective et commerciale, de l’événementiel et de la GMS sur un espace de 5 000 m2 sur son site de Lisses (91), le laveur industrie Eternity Systems (16 sites dans 6 pays) envoie un signal clair. A terme, le lavage des gobelets, pots, bocaux, barquettes et  bacs gastronormes sera ultra automatisé, sur le modèle de celui des caisses pliables en plastique de l’agro-alimentaires, son métier historique. La rationalisation du traitement des contenants réutilisables des CHR s’effectuant avec la montée en charge de l’activité.

Lire aussi : Le réemploi au bout des tunnels

Pour le moment, la ligne traite les emballages d’une vingtaine de clients. Le dérochage est effectué à la main au début de la ligne et les contrôles réalisés par un opérateur en sortie. « Nous avons installé une machine Hobart pour amorcer l’activité. Le prochain tunnel sera sur-mesure, co-développé avec des modules spécifiques pour répondre aux besoins techniques que nous aurons identifiés » explique Eléonore Blondeau, responsable Nouveaux Projets chez Eternity Systems . (suite…)

02/05/2023

Le réemploi au bout des tunnels

le réemploi devrait permettre en restauration rapide d’éviter de jeter les 200 000 tonnes d’emballages à usage unique utilisés chaque année jusqu’au 31 décembre dernier. ©Uzaje

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             Dans le sillage de l’obligation de la vaisselle réutilisable depuis le 1er janvier 2023 imposée par la loi Agec, les laveurs affûtent leurs armes. Leur cible: les restaurants et les collectivités optant pour l’externalisation du lavage de leurs contenants.

Avec le réemploi, de nouveaux acteurs s’imposent aux profes­sionnels de la restauration et avec eux de nouveaux usages. Outre le choix de contenants et d’une éven­tuelle solution de consignation, les restaura­teurs doivent décider s’ils les lavent sur place ou s’ils font appel à un prestataire, un laveur industriel. Entre internalisation et externa­lisation leur cœur balance parfois. « Il faut que les restaurateurs prennent des décisions éclairées avec les éléments les plus factuels », prévient François Satin, directeur commer­cial chez Uzaje. Créée en 2018, l’entreprise, implantée en région parisienne et région PACA, propose des prestations de lavage in­dustriel pour la restauration. Volume de contenants à traiter, nombre de mètres car­rés, ressource en personnel à allouer sur ce poste, coût des machines… François Satin évalue à une cinquantaine le nombre de pa­ramètres à prendre en compte et qui seront traités par Hygie, le simulateur lavage inter­nalisé/externalisé développé par Uzaje et qui devrait être opérationnel en juin. « Ce n’est pas une solution contre une autre, renchérit Marc Rocagel, président d’Options Solu­tions. Il s’agit d’un marché en construction et l’externalisation n’est pas une fin en soi, c’est une brique indispensable de l’écosystème(suite…)

28/04/2023

Vaisselle réutilisable : 40 enseignes de restauration rapide devraient être conformes à la loi Agec à la fin juin

McDonald’s, gare Montparnasse ©Restauration21

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, et Bérangère Couillard, secrétaire d’État chargée de l’Écologie, ont convié le 27 avril une quarantaine d’enseignes pour faire le point sur la mise en place du réemploi dans leurs restaurants.

La loi Agec impose, depuis le 1er janvier 2023, aux restaurants de plus de 20 places assises de servir dans de la vaisselle réutilisable les clients qui consomment sur place. Le 6 janvier dernier, Christophe Béchu et Bérangère Couillard avaient demandé aux enseignes du secteur d’accélérer sur la mise en œuvre de cette mesure de la loi AGEC et de transmettre des plans d’actions correctives, sous peine de sanctions (lire notre article).

Lire aussi : Quels contenants pour les plats conditionnés en amont du service ? (suite…)

24/04/2023

Chez Foodles, les clients ont le choix entre des contenants jetables en bagasse et des contenants réutilisables en plastique et consignés

Le contenant en bagasse (dessous) et celui en tritan. ©Restauration21

Dans le cadre de son  « Plan Carbone 2020-2023 », Foodles a réduit de 22,5% le poids carbone de chacun de ses repas et de 53,8% ses émissions générées par les livraisons.

Dans le monde de la restauration de repas livrés en entreprise agité par les enjeux de la loi Agec liés au réemploi, l’ACV (analyse de cycle de vie) réalisée par Greenly (première plateforme mondiale de comptabilité carbone) pour Foodles a semé le trouble. Les deux ont analysé le cycle de vie de 3 emballages : le jetable, la consigne en verre et la consigne en plastique. En résumé, l’étude conclut que « le contenant jetable (en pulpe de canne) demeure la solution la plus pertinente, talonnée par la résine plastique réutilisable, et loin devant la consigne en verre qui ne parvient pas à prouver sa performance, tant financière qu’écologique ». (suite…)

1 2 3 8

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #10 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires