218 articles publiés dans la catégorie "Bio"

15/02/2024

La Cuisine de Demain mise sur les buffets en entreprises

©La Cuisine de Demain

Cofondatrice du traiteur 100 % bio strasbourgeois, Isabelle Carrère est  l’une des 13 ambassadeurs de la campagne de communication « Cuisinons Plus Bio » déployée par l’Agence bio en faveur du bio en restauration.

Il y a un peu plus de 3 ans, Isabelle Carrère a opté pour une reconversion professionnelle en faveur d’une alimentation la plus vertueuse possible. Avec ses associés, Stéphane Helburg et Halil Contay, l’ex spécialiste du marketing en agroalimentaire s’est lancée dans la restauration bio, locale et zéro déchet. Leur concept, La Cuisine de Demain, repose sur une offre de plats conditionnés dans des bocaux en verre, à DLC courte, livrés en entreprise et vendus à emporter dans leur local situé sur le boulevard du Président-Wilson. « Ils  sont aussi présents chez des revendeurs de produits bio et des épiceries vrac » complète-elle. (suite…)

31/01/2024

Quand le vin bio est tiré, il faut le vendre !

Le circuit de la consommation hors domicile valorise mal les vins bio selon les consommateurs. ©Nelly Rioux

                                                                                                                                                                                                               Mettre du vin bio ou nature à la carte, c’est plutôt tendance. Mais a-t-il la cote sur les tables des restaurants ?

Par Nelly Rioux. Cet article a été publié dans le Magazine #11 de Restauration21 (janvier 2024).

La consommation de vin en France continue de dégringoler. En 60 ans, elle aurait même chuté en moyenne de 70 % par habitant. Un chiffre qui fait trembler la filière vin qui vient d’annoncer (1) la préparation d’un plan de re­lance pour répondre aux causes de ce dés­amour et aux difficultés que rencontrent les vignerons avec le réchauffement climatique et les aléas météorologiques qui impactent di­rectement leurs exploitations. Plusieurs études montrent que les jeunes entre 18 et 35 ans s’intéressent peu au vin par rapport à leurs aînés puisque leur consommation a baissé de 7 % entre 2011 et 2021, contre seu­lement 1 % pour les seniors (2). Mais ce sont pourtant les jeunes qui sont le plus enclins à consommer du vin au restaurant (49 %) alors que les boomers sont à la traîne (15 %) (3). Et lorsqu’elles consomment du vin hors du do­micile, les jeunes générations privilégient les découvertes oenologiques et favorisent celles qui sont les meilleures pour la planète et pour leur santé. Dans cette perspective les vins bio et nature réalisés avec des raisins 100 % bio ont une carte à jouer. À condition de savoir les mettre en valeur. (suite…)

12/01/2024

La FNH propose d’étendre l’obligation des 20 % de bio à la restauration commerciale pour soutenir la filière

Dans la crise actuelle traversée par la filière bio, la question des débouchés est centrale. L’obligation de servir 20 % de bio en restauration collective ne suffira pas à la résoudre.

La  Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH) livre les conclusions d’un travail de prospective qu’elle a mené pour mesurer l’impact de la hausse de la consommation sur l’augmentation des surfaces agricoles cultivées en bio. « Le résultat est sans appel : l’objectif de 21 % de surfaces agricoles en bio d’ici 2030 (1) pourra être atteint uniquement si l’Etat parvient à mobiliser l’ensemble des secteurs de consommation » prévient-elle. C’est-à-dire la restauration collective (contrainte par la loi Egalim à introduire 20 % de produits bio dans ses menus) mais également la restauration commerciale et la grande distribution. Pour enrayer la chute des surfaces en première année conversion (- 40 % en 2023) et les pertes économiques pour les agriculteurs biologiques, la FNH recommande que la restauration commerciale introduise aussi 20% de bio dans ses achats et que la consommation de bio à domicile atteigne 7,8% d’ici 2030. (suite…)

11/12/2023

Bio : Marc Fesneau demande à la restauration collective de mettre le booster

A Romainville (93) les menus de l’école sont 100 % bio. ©Restauration21

Ce soutien est fortement attendu par la filière bio, confrontée depuis plus d’un an à de fortes difficultés économiques.

A l’occasion du Conseil national de la restauration collective (CNRC) qui se tenait le 7 décembre dans les locaux du ministère, Marc Fesneau, le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, a appelé à la mobilisation les acteurs de la restauration collective. Selon la dernière enquête menée par les services du ministère auprès des établissements inscrits sur la plateforme « ma cantine », le taux d’approvisionnement en produits issus de l’agriculture biologique est de 13 % alors que la loi Egalim fixait un seuil de  50% de produits durables et de qualité, dont au moins 20% de produits bio dans les assiettes de la restauration collective scolaire, universitaire et des crèches, au 1er janvier 2022 ! Les établissements de restauration collective sous la gestion des administrations relevant de l’État sont engagés à atteindre ces objectifs dès 2024. (suite…)

27/11/2023

Bioburger vise 60 unités pour la fin 2027

L’enseigne a remplacé la vaisselle jetable par des contenants réutilisables en plastique. ©Bioburger

L’enseigne veut  embarquer ses convives dans la transition sociétale autour d’un burger.

Bioburger, précurseur de la restauration rapide de burgers 100 % bio, annonce avoir bouclé une levée de fonds de 3,5M€ en equity qui lui servira à atteindre ses objectifs économiques et écologiques. Les 2 fondateurs, Louis Frack et Anthony Darré, restent majoritaires. 4 ouvertures ont été réalisées au cours des 3 derniers mois, portant le parc à 20 restaurants dont 11 en franchise.  5 autres sont programmées d’ici février 2024.

L’enseigne, créée en 2011, ambitionne d’ouvrir une dizaine de restaurants par an au cours des 4 prochaines années et d’atteindre 60 unités d’ici à la fin de l’année 2027. A cet horizon, elle table sur 1,5  M€ de CA par restaurant contre un CA moyen actuel de 1,230 € M€ par unité.

Lire aussi : Bioburger et Uber Eats testent la consigne de contenants en verre en livraison (suite…)

02/11/2023

11 056 professionnels réunis à Natexpo

©Natexpo

Organisée à Paris Nord Villepinte, l’édition 2023 a fermé ses portes le 24 octobre après avoir accueilli durant 3 jours les acteurs de la filière bio.

Magasins spécialisés bio, distributeurs, transformateurs, grossistes, importateurs, fabricants, startups, porteurs de projets étaient au rendez-vous. Le salon a réuni 11 056 professionnels durant 3 jours, plus de 2 000 exposants et marques sur 870 stands. 14% de visiteurs internationaux  ont été accueillis sur toute la durée du salon avec un pic de  20% sur la seule journée du dimanche. (suite…)

12/09/2023

Natexpo, le premier événement international de la filière bio en France revient pour son édition 2023 !

ARTICLE PARTENAIRE

Rendez-vous du 22 au 24 octobre 2023, à Paris Nord Villepinte, Hall 6. Un parcours sera dédié à la restauration.

D’après le baromètre CSA pour l’Agence Bio (2022), 74% des Français espèrent trouver des produits bio au restaurant, 82% des Français dans les cantines et la restauration scolaire. Depuis le 1er janvier 2022, la restauration collective publique doit servir 50% de produits durables, dont 20% de produits bio. Le 1er janvier 2025 sonnera la fin des barquettes en plastique dans la restauration scolaire et universitaire ainsi que les établissements accueillant des enfants de moins de 6 ans. La loi Agec impose la réduction par deux du gaspillage alimentaire d’ici 2025 et d’autres échéances approchent concernant la restauration rapide, livrée et la vente à emporter.

La restauration hors domicile est un des enjeux majeurs pour la bio ! Ainsi, pour une visite sur mesure et un confort optimal, Natexpo vous propose le parcours thématique Restauration Bio. (suite…)

12/09/2023

Le bio part l’assaut des tables des restaurants

Nolwenn, Isabelle Carrère, Jean-Philippe Moulinier, Emilien Rouable et Laure Verdeau lors de la conférence de presse de présentation le 11 septembre au salon Omnivore. ©Restauration21

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              La campagne « Cuisinons Plus Bio » a été présentée le 11 septembre sur le stand de l’Agence bio lors du Sirha Omnivore au Parc Floral de Paris.

En 2022, la restauration, tous circuits confondus a acheté pour 715 M€ HT de produits issus de l’agriculture biologique (en une progression de 17 % par rapport à 2021) selon les chiffres annuels de l’Agence bio. Ce qui pèse pour moins de 2 % des achats des restaurateurs alors que ces derniers représentent un énorme débouché avec 170 000 restaurants et  80 000 cantines. Baptisée « Cuisinons plus bio », la campagne européenne en faveur du bio en restauration commerciale et collective et portée en France par l’Agence bio veut inverser la tendance. « Si le marché des produits bio se replie, la France va perdre son leadership en matières de surface agricole [qui est de 10 %], avertit Laure Verdeau, la directrice de l’Agence bio,  les restaurants sont les alliés de la bio. Notre objectif est que chacun d’entre eux en mette un peu à sa table ».

Lire aussi : Les achats de produits bio par la restauration progressent trop lentement (suite…)

20/07/2023

Le taux global des achats Egalim atteint 23% en 2021 selon les chiffres collectés par Ma Cantine

Source : Bilan statistique annuel de l’application des objectifs d’approvisionnement fixés à la restauration collective.

                                                                                                                                                                                                                        Les 3 281 déclarations correspondent à environ 10 % du total estimé des lieux de service. Le bilan pour l’année 2021 de l’application des objectifs d’approvisionnement fixés à la restauration collective a été remis au Parlement.

Si le bilan statistique pour l’année 2021 de l’application des objectifs d’approvisionnement fixés à la restauration collective et réalisé sur la base de la collecte d’informations réalisées par la plateforme Ma Cantine ne repose que sur 10 % des sites de restauration collective, les enseignements tirés à partir de l’analyse des 3 281 déclarations récoltées (du 17 juillet au 5 décembre 2022) donne une idée de la route déjà parcourue (et des progrès à accomplir) pour remplir les objectifs d’approvisionnement fixés pour la restauration collective. La loi Egalim (2018) impose 2 mesures principales au niveau du contenu des assiettes : 50 % de produits durables et de qualité, dont au moins 20 % de produits biologiques, servis à compter du 1er janvier en 2022, et l’introduction, à titre expérimental, d’un menu végétarien hebdomadaire en restauration scolaire. Des obligations qui concernent également les gestionnaires, publics et privés, des services de restauration scolaire et universitaire ainsi que des services de restauration des établissements d’accueil des enfants de moins de six ans, des établissements de santé, des établissements sociaux et médico-sociaux et des établissements pénitentiaires. (suite…)

12/06/2023

Lavazza lance un café cubain, bio et traçable destiné aux CHR

« Les résultats 2022 sont meilleurs que nous le pensions » selon Giuseppe Lavazza, président du groupe Lavazza. ©Restauration21

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              En France, le torréfacteur sert 115 000 points de vente sur le marché hors domicile dont 25 000 pour le foodservice et 90 000 en OCS.

Lavazza lance sur le marché hexagonal des CHR La Reserva de ¡Tierra! Cuba. Ce mélange d’Arabica à 65 % et de Robusta  à 35 %, dont 20 %  fermenté pendant 72 heures, est le  résultat d’un programme de développement durable  mené par sa fondation en collaboration avec le ministère de l’Agriculture de Cuba, GAF (Grupo Empresarial Agroforestal) et AICEC Turin (Agence d’Inter-échange Culturel et Économique avec Cuba). 6 millions de caféiers ont été plantés et 160 producteurs engagés sur 10 sites situés dans les régions cubaines de Santiago et de Granma. Avec un double objectif : relancer la culture du café dans le pays en contribuant au programme de reforestation en cours et rehausser la qualité du café vert cubain aux niveaux d’excellence, en créant une valeur partagée tout au long de la chaine d’approvisionnement, avec une attention particulière portée aux femmes et aux jeunes, comme l’explique la marque. (suite…)

1 2 3 22

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #10 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires