212 articles publiés dans la catégorie "Bio"

12/09/2023

Natexpo, le premier événement international de la filière bio en France revient pour son édition 2023 !

ARTICLE PARTENAIRE

Rendez-vous du 22 au 24 octobre 2023, à Paris Nord Villepinte, Hall 6. Un parcours sera dédié à la restauration.

D’après le baromètre CSA pour l’Agence Bio (2022), 74% des Français espèrent trouver des produits bio au restaurant, 82% des Français dans les cantines et la restauration scolaire. Depuis le 1er janvier 2022, la restauration collective publique doit servir 50% de produits durables, dont 20% de produits bio. Le 1er janvier 2025 sonnera la fin des barquettes en plastique dans la restauration scolaire et universitaire ainsi que les établissements accueillant des enfants de moins de 6 ans. La loi Agec impose la réduction par deux du gaspillage alimentaire d’ici 2025 et d’autres échéances approchent concernant la restauration rapide, livrée et la vente à emporter.

La restauration hors domicile est un des enjeux majeurs pour la bio ! Ainsi, pour une visite sur mesure et un confort optimal, Natexpo vous propose le parcours thématique Restauration Bio. (suite…)

12/09/2023

Le bio part l’assaut des tables des restaurants

Nolwenn, Isabelle Carrère, Jean-Philippe Moulinier, Emilien Rouable et Laure Verdeau lors de la conférence de presse de présentation le 11 septembre au salon Omnivore. ©Restauration21

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              La campagne « Cuisinons Plus Bio » a été présentée le 11 septembre sur le stand de l’Agence bio lors du Sirha Omnivore au Parc Floral de Paris.

En 2022, la restauration, tous circuits confondus a acheté pour 715 M€ HT de produits issus de l’agriculture biologique (en une progression de 17 % par rapport à 2021) selon les chiffres annuels de l’Agence bio. Ce qui pèse pour moins de 2 % des achats des restaurateurs alors que ces derniers représentent un énorme débouché avec 170 000 restaurants et  80 000 cantines. Baptisée « Cuisinons plus bio », la campagne européenne en faveur du bio en restauration commerciale et collective et portée en France par l’Agence bio veut inverser la tendance. « Si le marché des produits bio se replie, la France va perdre son leadership en matières de surface agricole [qui est de 10 %], avertit Laure Verdeau, la directrice de l’Agence bio,  les restaurants sont les alliés de la bio. Notre objectif est que chacun d’entre eux en mette un peu à sa table ».

Lire aussi : Les achats de produits bio par la restauration progressent trop lentement (suite…)

20/07/2023

Le taux global des achats Egalim atteint 23% en 2021 selon les chiffres collectés par Ma Cantine

Source : Bilan statistique annuel de l’application des objectifs d’approvisionnement fixés à la restauration collective.

                                                                                                                                                                                                                        Les 3 281 déclarations correspondent à environ 10 % du total estimé des lieux de service. Le bilan pour l’année 2021 de l’application des objectifs d’approvisionnement fixés à la restauration collective a été remis au Parlement.

Si le bilan statistique pour l’année 2021 de l’application des objectifs d’approvisionnement fixés à la restauration collective et réalisé sur la base de la collecte d’informations réalisées par la plateforme Ma Cantine ne repose que sur 10 % des sites de restauration collective, les enseignements tirés à partir de l’analyse des 3 281 déclarations récoltées (du 17 juillet au 5 décembre 2022) donne une idée de la route déjà parcourue (et des progrès à accomplir) pour remplir les objectifs d’approvisionnement fixés pour la restauration collective. La loi Egalim (2018) impose 2 mesures principales au niveau du contenu des assiettes : 50 % de produits durables et de qualité, dont au moins 20 % de produits biologiques, servis à compter du 1er janvier en 2022, et l’introduction, à titre expérimental, d’un menu végétarien hebdomadaire en restauration scolaire. Des obligations qui concernent également les gestionnaires, publics et privés, des services de restauration scolaire et universitaire ainsi que des services de restauration des établissements d’accueil des enfants de moins de six ans, des établissements de santé, des établissements sociaux et médico-sociaux et des établissements pénitentiaires. (suite…)

12/06/2023

Lavazza lance un café cubain, bio et traçable destiné aux CHR

« Les résultats 2022 sont meilleurs que nous le pensions » selon Giuseppe Lavazza, président du groupe Lavazza. ©Restauration21

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              En France, le torréfacteur sert 115 000 points de vente sur le marché hors domicile dont 25 000 pour le foodservice et 90 000 en OCS.

Lavazza lance sur le marché hexagonal des CHR La Reserva de ¡Tierra! Cuba. Ce mélange d’Arabica à 65 % et de Robusta  à 35 %, dont 20 %  fermenté pendant 72 heures, est le  résultat d’un programme de développement durable  mené par sa fondation en collaboration avec le ministère de l’Agriculture de Cuba, GAF (Grupo Empresarial Agroforestal) et AICEC Turin (Agence d’Inter-échange Culturel et Économique avec Cuba). 6 millions de caféiers ont été plantés et 160 producteurs engagés sur 10 sites situés dans les régions cubaines de Santiago et de Granma. Avec un double objectif : relancer la culture du café dans le pays en contribuant au programme de reforestation en cours et rehausser la qualité du café vert cubain aux niveaux d’excellence, en créant une valeur partagée tout au long de la chaine d’approvisionnement, avec une attention particulière portée aux femmes et aux jeunes, comme l’explique la marque. (suite…)

02/06/2023

Les achats de produits bio par la restauration progressent trop lentement

Laure Verdeau a présenté les chiffres 2022 de l’Agence bio à Portets (33). ©Restauration21

La consommation hors domicile représente 8 % de l’ensemble des produits bio consommés en France.

En 2022, la restauration, tous circuits confondus  a acheté pour 715 M€ HT de produits issus de l’agriculture biologique, soit une progression de 17 % par rapport à 2021, selon les chiffres annuels présentés par l’Agence bio à Portets, près de Bordeaux (33) le 1er juin. Un montant qui pèse moins de 2 % des achats des restaurateurs alors que ces derniers représentent un énorme débouché  avec 170 000 restaurants et  80 000 cantines. Mais un montant qui renoue avec le niveau atteint en 2019 qui était de 640 M€ avant la crise sanitaire.

Sur le sujet :
La ville de Romainville remplace l’office de l’école Maryse Bastié par une cuisine décentralisée et 100 % bio

En restauration collective où les denrées bio représentent 7 % de ses achats alimentaires en valeur (contre 6 % en 2021), le marché du bio s’élève à 445 M€ (contre 377 M€ en 2021). Il atteint 270 M€ (contre 232 M€ HT en 2021) en restauration commerciale, segment sur lequel il pèse pour 1% des achats alimentaires (2% en 2021). (suite…)

30/05/2023

La ville de Romainville remplace l’office de l’école Maryse Bastié par une cuisine décentralisée

Le service à table a remplacé la ligne de self. ©Restauration21

La restauration  100 % bio et faite-maison a obtenu le niveau 3 du label « Ecocert en cuisine » avec la mention « Excellence » pour le travail réalisé sur les approvisionnements.

A Romainville (93), l’école maternelle et élémentaire Maryse Bastié a été choisie, parce que ses locaux s’y prêtent, pour expérimenter l’introduction d’une cuisine destinée à restaurer ses 320 demi-pensionnaires. La cantine était auparavant livrée par le Siresco qui continue à servir les autres écoles de la ville (2 500 repas en tout sur la commune). Le premier service a eu lieu le 10 janvier dernier.

Légumerie
290 K€ ont été investis pour reconfigurer et agrandir l’ancien office de réchauffe (en supprimant la ligne de self du réfectoire du primaire, remplacée par le service à table), l’équiper d’une zone de réception des marchandises, d’armoires froides (Odic), de fours mixtes (Lainox), d’une zone de cuisson (Rosinox, Rational), d’une zone de préparation froide, d’une autre pour les desserts, d’une légumerie et d’un tunnel de lavage (Comenda) installé à la vue, juste derrière la ligne de dépose des plateaux. Des armoires de maintien en température (Tournus Equipement) et des armoires froides portes vitrées (Coreco) ont été installés en salle. (suite…)

26/04/2023

Restauration commerciale : la certification bio à la peine

Davide Fontana a installé son restaurant Trattino dans un ancien garage pour poids lourds. ©Trattino

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Seulement 211 restaurants affichent le label Bio en France. Et ce, malgré un cahier des charges simplifié en 2020 permettant une certification à 3 niveaux.

Article écrit par Nelly Rioux.

Peut-on parler d’un échec? La certification bio des restaurants a bien du mal à prendre. Lancée en 2012 et reformatée en 2020, elle n’est pas parvenue à convaincre les restaurateurs qui introduisent souvent des produits bio dans leurs recettes et dans leur cave. Au 15 février 2022, l’Agence Bio enregistrait 211 restaurants labellisés. De même, les approvisionnements bio de la restauration sont en diminution bien que leur distribution soit de mieux en mieux organisée (lire encadré). Après un pic en valeur en 2019 (251 M€ HT), les achats bio de la restauration commerciale sont retombés à 215 M€ HT en 2020 et à 232 M€ HT en 2021 (1), soit 1,67 % de ses achats alimentaires (2) . « Le paradoxe c’est que les consommateurs plébiscitent les restaurants bio et souhaitent en trouver davantage. En 2019, l’une de nos études (3) montrait que 78 % des Français souhaitaient plus de bio en restauration » indique Julien Picq, chargé de mission Restauration Hors domicile à l’Agence Bio, l’organisme auprès duquel doivent se déclarer les restaurants bio lorsqu’ils veulent obtenir le label. « C’est dommage car la démarche met en avant des pratiques plus vertueuses auxquelles les convives sont sensibles. Nous sommes convaincus que l’évolution va se faire graduellement avec les enjeux que notre société doit relever sur le plan environnemental » poursuit-il.

Lire aussi : Bio en restauration commerciale : un nouveau cahier des charges au 1er janvier 2020 (suite…)

14/03/2023

Victoires des Cantines rebelles : les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 14 mai

5 catégories sont proposées.

L’association  Un Plus Bio, réseau national de collectivités engagées, organise chaque année les Victoires des cantines rebelles, qui ont vocation à célébrer l’inventivité des territoires (collectivités territoriales comme associations) qui transforment l’alimentation.

Les candidatures à la 8e édition sont ouvertes jusqu’au 14 mai. Peuvent candidater toutes les collectivités territoriales, les associations et les entreprises si elles ont mis en place un projet permettant de cuisiner et de manger ensemble (catégorie « cantine hors les murs »). Seront décernées la Victoire du « village gaulois », la Victoire de la « cité rebelle », la Victoire de la « capitale nourricière », la Victoire du « Pays de Cocagne » et la Victoire de la « cantine hors les murs ».

Il suffit renseigner  l’un des 5 formulaires de candidature en ligne sur https://www.unplusbio.org/les-cantines-rebelles/les-victoires-mode-emploi/candidatures-victoires-2023.
Toutes les informations nécessaires (modalités de candidature, calendrier…) sont également disponibles via ce lien.

14/03/2023

L’EPMT annonce des viennoiseries 100 % bio

Le laboratoire de boulangerie de l’établissement de formation

Le Directeur Général de l’École de Paris des Métiers de la Table( EPMT), Ismaël Menault, l’a annoncé le 1er mars 2023 au Salon de l’Agriculture lors d’une table ronde organisée par l’Agence Bio : toutes les viennoiseries fabriquées par les élèves dans le nouveau fournil de l’école le seront avec des ingrédients d’origine biologique à partir du 1er avril prochain. De quoi compléter l’offre de pain bio, mise en place en 2018,  fabriqué à l’école par les sections Boulangerie (CAP, Bac Pro, Mention Complémentaire, et bientôt Brevet Professionnel)  réalisé avec la farine bio issue de blé d’Ile-de-France du Moulin de Brasseuil, ancré au coeur des Yvelines.  Le pain pétri et façonné à l’école est destiné au restaurant d’application, qui a récemment obtenu le titre de Maître Restaurateur, 1er restaurant pédagogique d’une école hôtelière à se voir attribuer cette distinction.

Lire aussi : Une cuisine flambant neuve pour le restaurant d’application de l’EPMT

11/01/2023

Oser le petit-dej’ bio !

©Hôtel Amiral

Proposer un petit-déjeuner avec tout ou partie de produits bio tout en restant à un prix abordable? C’est possible et cela fait la différence!

Par Alexianne Lamy

Lorsque petit-déjeuner bio il y a, il s’inscrit bien souvent dans la démarche globale de développement durable prônée par l’hôtelier. « Adopter une telle démarche ne se fait pas du jour au lendemain! » témoigne Nadine Witczak dont l’établissement, l’Hôtel Amiral à Nantes (44), affiche la certification Écolabel européen depuis 2011. Mais il faudra attendre l’année suivante pour que l’établissement propose un petit-déjeuner sous forme de buffet et à 85 % bio. Une volonté de premiumisation également adoptée par Inge Mollon. Quand avec son époux Stéphane, ils rachètent l’Hôtel Astoria dans le coeur de Saint-Étienne (42), ils s’emploient à trouver les fournisseurs qui leur permettront de proposer un petit-déjeuner qualitatif. Et si pour certains proposer des produits bio relève d’une démarche d’amélioration continue, pour d’autres il est l’essence même de l’offre hôtelière. Il en est ainsi pour Cyril Aouizerate, fondateur des établissements MOB Hotel à Saint-Ouen (93) et Lyon (69). Militant pour une écologie sociale depuis la première heure, l’hôtelier a fait de l’emploi de produits bio un impératif non négociable. Résultat: les MOB Hotel sont les seuls hôtels en Europe à être certifiés Agriculture Biologique. « Le bio est le seul moyen que nous avons trouvé d’être sûrs que nos achats aient l’impact le plus limité possible sur la biodiversité », détaille Cyril Aouizerate. (suite…)

1 2 3 22

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #6 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires