147 articles publiés dans la catégorie "Restauration commerciale"

07/06/2021

La Consigne GreenGo tisse sa toile à Paris

La startup accompagne les restaurants dans leur transition en faveur du réemploi.

L’opération « Paris s’emballe » sera officiellement lancée à la Mairie du Xe arrondissement mardi 29 juin.

Comme  une dizaine de restaurateurs du Xe arrondissement à Paris, Fanny Gauteud, fondatrice de Bulliz, la cantine à choux, a  adhéré sans hésiter à l’opération « Paris s’emballe » portée par la startup La Consigne GreenGo accompagnée financièrement par Citéo, l’Ademe et la Ville de Paris. La restauratrice propose ses choux et plats du jour en vente à emporter dans un contenant en verre ré-employable aux clients qui le souhaitent. Des coupelles de 810 ml ont été mises à sa disposition dans le cadre de cette opération. Seul lui est facturé l’usage (0,20 € à 0,30 €/unité). «Nous avons une plonge et nous pouvons absorber sans problème le lavage supplémentaire de la vaisselle ré-employable » assure-t-elle. D’autant plus que les clients utilisateurs de l’appli ont la possibilité de rendre ces pots, dotés d’un QR code, dans n’importe quel restaurant adhérent au réseau GreenGo ou dans un collecteur situé dans un magasin Franprix. Une prestation de lavage externalisé est proposée aux professionnels dépourvus de plonge. (suite…)

26/05/2021

Des restaurateurs et l’Ademe Bretagne jettent les bases d’un futur Écolabel européen « Restaurateur »

Edition Ademe Bretagne. Cliquer sur le visuel pour télécharger le guide.

Une expérimentation unique en France

En 2019, l’Ademe  Bretagne lançait une expérimentation unique en France avec une vingtaine de restaurateurs volontaires issus des 4 départements bretons et pratiquant différents types de restauration (restauration rapide, gastronomique, ferme auberge, cafétéria, crêperie traditionnelle). Objectif : tester une démarche environnementale en mettant en œuvre des actions relatives aux achats, l’énergie, l’eau, les déchets, l’approvisionnement, la biodiversité et les transports afin d’élaborer un référentiel compatible avec les exigences d’une certification Écolabel européen. Les 18 professionnels  volontaires se sont réunis régulièrement en ateliers collaboratifs pour définir ensemble des critères, construire le référentiel et échanger sur leurs propres retours d’expérience. En parallèle, leurs établissements ont bénéficié d’un audit environnemental approfondi ainsi que d’un accompagnement opérationnel pour définir et mettre en œuvre un plan d’actions concrètes. (suite…)

11/05/2021

Réouverture : les terrasses en demi-jauge le 19 mai

©Restauration21

Mise à jour : Pour les petites terrasses de moins de dix tables, le restaurateur peut également organiser sa terrasse en installant une séparation visant à prévenir les projections entre les tables, au moyen par exemple d’une paroi, d’un panneau, d’un paravent, d’une jardinière, à hauteur de la personne assise.

Les modalités de la reprise d’activité se précisent.

En demi-jauge, avec 6 convives par table maximum et des clients assis obligatoirement ! La première phase de reprise d’activité le 19 mai pour les restaurants et les cafés dotés d’une terrasse s’annonce ardue. Seule la restauration servie en extérieur sera autorisée. Au journal Le Parisien, Jean Castex, premier ministre, a détaillé hier les modalités de reprise d’activité pour la restauration dans le respect des contraintes sanitaires. Le 9 juin, les terrasses ouvriront complètement, les salles de restaurant pourront de nouveau accueillir les clients et fonctionneront à la moitié de leur capacité d’accueil et avec des tables de 6 personnes. La réouverture totale des établissements est programmée le 30 juin. La consommation et le servie au bar restent eux interdits jusqu’à nouvel ordre.

Les hôtels-restaurants suivent le même calendrier et sont soumis également à la demi-jauge, la règle des 6 personnes maximum à table et la consommation assise uniquement. Ils pourront le 19 mai accueillir sur leurs terrasses les clients extérieurs et ceux qui séjournent. Le 9 juin, tous les espaces restaurations sont accessibles aux clients extérieurs en demi-jauge et le 30 juin à 100 %.

26/04/2021

Le groupe Logis Hotels partenaire de l’ADEME pour déployer le Fonds Tourisme Durable auprès de ses adhérents

Le groupe Logis Hotels annonce son partenariat l’Ademe pour le déploiement du  le Fonds Tourisme Durable auprès des  hôteliers ou hôteliers-restaurateurs indépendants membres du groupe;  implantés prioritairement en espace rural. Doté d’une enveloppe de 50 M€, le Fonds Tourisme Durable comporte 3 volets : l’opération « 1 000 restaurants », les hébergements touristiques et le développement d’une offre slow tourisme. Il  est désormais disponible pour les professionnels de la filière afin de les accompagner à la réalisation de projets innovants et à fort ancrage territorial dans le tourisme durable.

« Dès 2021, nous nous sommes engagés à accompagner 100 établissements éligibles et prêts à investir, et à apporter pleinement notre contribution au développement économique et écologique des territoires » précise  Karim Soleilhavoup, Directeur Général du groupe Logis Hotels.

Le groupe accompagnera les adhérents dans réalisation d’un diagnostic environnemental, la construction d’un plan d’actions et sa mise en œuvre  grâce aux subventions éligibles sur le fonds tourisme durable ou autre dispositif existant, la valorisation des premiers Ambassadeurs et le partage des bonnes pratiques avec l’ensemble des hôteliers et restaurateurs du groupe.

Financez vos projets de transition écologique vers un tourisme durable avec les aides financières de France Relance

12/04/2021

Financez vos projets de transition écologique vers un tourisme durable avec les aides financières de France Relance

L’opération « 1000 restaurants durables » dotée de 10 M€ concerne le soutien à la restauration commerciale écoresponsable. Un second volet concerne l’hôtellerie.

Restaurateurs, hôteliers, financez vos projets de transition écologique vers un tourisme durable avec les aides financières de France Relance. Doté d’une enveloppe de 50 millions d’euros, le Fonds Tourisme Durable comporte 3 volets : l’opération « 1 000 restaurants », les hébergements touristiques et le développement d’une offre slow tourisme.  Sont concernés par cette aide de l’Ademe, les entreprises de restauration traditionnelle, de service de traiteur ayant une activité événementielle, ainsi que les entreprises d’hébergement touristique comme les hôtels situés en zone rurale dans les communes éligibles (voir liste). (suite…)

30/03/2021

Écotable lance une plateforme de mesure d’impact environnemental pour les restaurateurs

L’outil de mesure d’impact est matérialisé par un tableau de bord.

Baptisé Impact, l’outil ambitionne d’aider  les restaurateurs à avancer dans leur démarche écologique.

Forte de 130 restaurants éco-responsables labellisés depuis 2019, la jeune entreprise Ecotable étoffe son dispositif avec Impact, une plateforme destinée à permettre aux professionnels de la restauration de mesurer l’impact de leur activité sur l’environnement. Accessible sur abonnement (3 niveaux de 250 € HT à 700 € HT par an plus un “sur-mesure”), l’outil digital se décline sur 3 volets : un tableau de bord, un annuaire de prestataires et des contenus pédagogiques. Une fois inscrit, le professionnel renseigne en ligne un  questionnaire de 200 items, transfère ses factures d’achats et obtient une note sur chacun des axes d’analyse :  approvisionnement, santé, carte, déchets, ressources, communication, éthique et social, non alimentaire. Ce qui lui permet ensuite, selon les scores obtenus, d’obtenir une liste de recommandations par thème, d’accéder à des articles dédiés et d’être orienté vers des prestataires. Sur son tableau de bord, il peut tenir une  feuille de route des actions à mettre en œuvre classées par échéances et visualiser, par le biais de notes, les progrès réalisés. (suite…)

18/03/2021

Malgré la crise sanitaire, les restaurateurs toujours engagés dans le Développement durable

Source : Étude Harris Interactive réalisée par internet auprès de 1003 clients Metro.

A l’occasion de son colloque  « Mon restaurant passe au durable », Metro a dévoilé les résultats de son étude annuelle sur la place du Développement durable dans les métiers de bouche.

La crise sanitaire n’entame pas la détermination des restaurateurs à s’engager dans des pratiques professionnelles respectueuses de l’environnement. 6 sur 10 sont convaincus d’avoir une part de responsabilité « dans le Développement durable » selon l’étude réalisée sur internet en octobre 2020 par Harris Interactive pour Metro France auprès de 1 003 professionnels du 28 septembre au 12 octobre (entre les 2 confinements). Un résultat identique à celui relevé par le baromètre 2019. Ce qui se traduit par une moyenne de 6,4 actions adoptées au sein de leur établissement : tri et recyclage des déchets, utilisation de produits locaux et de saison, carte court, réduction de la consommation de l’eau. Si 42 % d’entre eux estiment que cela relève d’un engagement personnel (en recul en revanche de 4 points par rapport à 2019), la majorité s’engagent pour satisfaire les clients, se différencier de la concurrence (notamment les plus jeunes), développer leur chiffre d’affaires.
(suite…)

15/03/2021

Ventrus avec vue, restaurant éphémère et nomade

Après Marseille, Ventrus pourrait s’installer à l’automne sur le canal de l’Ourcq à Villette à Paris.

Un concept capable de s’implanter sur les lieux inaccessibles à la restauration classique…  sans les abîmer.

Un restaurant qui se pose partout où la vue est belle, qui réduit son impact environnemental  et qui soutient l’agriculture locale, le projet a tout pour plaire. Reste pour Guillaume Chupeau, son concepteur, à passer des cartons à la réalité. Il s’est donné 3 mois pour franchir ce dernier cap : trouver les derniers financements pour boucler le capital, via Chef Invest (Sowefund) notamment, et  installer Ventrus, c’est son nom, au Pharo à Marseille, la municipalité lui ayant donné son accord.

D’une capacité de 75 couverts dont 25 en terrasse, la structure en bois entièrement démontable a été dessinée, ainsi que le mobilier, par l’architecte François Muracciole. C’est  l’entreprise Solid, spécialiste de la construction en bois, qui en assurera la fabrication. Nomade, le restaurant voyagera en containers. La cuisine sera équipée par du matériel reconditionné par Vesto et accueillera des chefs en résidence. Associés au projet, Emmanuel Perrodin et Juliette Brunet construiront la carte à base de produits locaux, au gré des déplacements du restaurant. L’équipe table sur un ticket moyen de 35 € au déjeuner et de 50 € au dîner. (suite…)

16/02/2021

Uzaje inaugure son premier centre de lavage industriel des emballages réutilisables à Neuilly-sur-Marne

La machine de lavage par aspersion. ©Restauration21.

La jeune pousse table sur 7 centres en France d’ici 2022.

Si les emballages réutilisables semblent être une des solutions pour en finir avec les emballages en plastique à usage unique, ils nécessitent la mise en place d’une logistique de la collecte et de lavage. Le cœur de métier d’Uzaje qui a inauguré lundi 15 février son premier centre de lavage industriel dédié au réemploi des emballages à Neuilly-sur-Marne (77). Installé sur 1300 m2, il permettra de laver 40 millions de contenants par an, évitant ainsi 3300 tonnes de déchets et génèrera plus de 40 emplois d’ici 5 ans. La rénovation du site, l’achat des 2 tunnels de lavage, l’un dédié au lavage par aspersion (Meiko) des contenants de tous types (pots, bacs en verre, inox ou plastique, couverts, trémies vrac), l’autre par immersion aux bouteille (de 25 cl à 1 l) et leur raccordement au réseau, ont nécessité un investissement de 900 K€. (suite…)

15/02/2021

19 acteurs de la livraison s’engagent à sortir du plastique à usage unique

Les signataires de la charte avec Barbara Pompili dans la cour du ministère. ©Restauration21

12 expérimentations de réemploi de contenants de plats livrés seront menées  au cours des prochains mois.

Réunis lundi 15 février en début d’après-midi, 19 acteurs de la restauration livrée ont signé avec le ministère de la Transition écologique une charte fixant des objectifs de réduction des contenants et des emballages en plastique à usage unique au profit de l’utilisation de contenants alternatifs réutilisables et/ou recyclables. En 2019, plus de 200 millions de repas ont été livrés, générant plus de 600 millions d’emballages à usage unique. Un marché en croissance de 20 % par an, boosté depuis mars 2020 par la crise sanitaire. Les signataires sont Uber Eats, Deliveroo, Tiptoque, CoopCycle, Stuart pour les plateformes d’intermédiation, Frichti, Nestor, Popchef, Foodchéri, Foodles, Saveurs et Vie pour les « restaurants virtuels » fonctionnant à partir d’une cuisine centrale, Uzaje, La Consigne GreenGo, Reconcil, En boite le plat, Pyxo pour les startups porteuses de solutions alternatives de réemploi, Metro, Pyrex, Arc International pour les fournisseurs et fabricants d’emballages. En juillet 2020, à la demande de Brune Poirson, alors secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire, plusieurs d’entre eux s’étaient engagés à élaborer une stratégie zéro déchet. (suite…)

1 2 3 15

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires