124 articles publiés dans la catégorie "Restauration rapide"

26/04/2021

Burger King mise sur la collecte mutualisée des biodéchets de ses restaurants avec Servipac-Salazie

L’enseigne participe à la création d’un pilotage collectif de la collecte des déchets aux côtés d’autres acteurs de la restauration rapide

Depuis 2020, les 380 restaurants Burger King France (Groupe Bertrand) ont  généralisé le tri en salle et en cuisine. Pour être en conformité avec le décret du tri 5 flux de 2016, les professionnels de la restauration rapide ont en effet l’obligation de trier 5 types de déchets : papier/carton, métal, plastique, verre et bois dans des poubelles dédiées. L’obligation du tri à la source concerne aussi les biodéchets qui doivent être collectés et valorisés, ce qui suppose la mise en place d’une collecte dédiée. Sur ce sujet, l’enseigne de fast-food annonce s’être associée avec le  cabinet Servipac-Salazie pour un partenariat en 3 étapes. La première concerne une phase d’audit et de diagnostic de la gestion actuelle du réseau. Puis, une consultation nationale est menée auprès des acteurs de la filière pour proposer à chaque restaurant une solution sur-mesure. A partir de juin 2021, le déploiement des solutions de collecte et de valorisation débutera pour tous les restaurants du réseau français.

Collecte en grappe
La solution développée par Servipac-Salazie repose sur la création de grappes de collecte qui regroupent les restaurants aux typologies de déchets similaires, afin de les orienter vers les industriels les plus adaptés pour leur valorisation Plus le nombre d’enseignes collectées est important , plus les volumes de déchets sont élevés et plus les industriels du traitement optimisent leur coûts et leurs circuits de collecte. Objectif : réduire efficacement l’empreinte carbone de tous les acteurs bénéficiaires. (suite…)

30/03/2021

Écotable lance une plateforme de mesure d’impact environnemental pour les restaurateurs

L’outil de mesure d’impact est matérialisé par un tableau de bord.

Baptisé Impact, l’outil ambitionne d’aider  les restaurateurs à avancer dans leur démarche écologique.

Forte de 130 restaurants éco-responsables labellisés depuis 2019, la jeune entreprise Ecotable étoffe son dispositif avec Impact, une plateforme destinée à permettre aux professionnels de la restauration de mesurer l’impact de leur activité sur l’environnement. Accessible sur abonnement (3 niveaux de 250 € HT à 700 € HT par an plus un “sur-mesure”), l’outil digital se décline sur 3 volets : un tableau de bord, un annuaire de prestataires et des contenus pédagogiques. Une fois inscrit, le professionnel renseigne en ligne un  questionnaire de 200 items, transfère ses factures d’achats et obtient une note sur chacun des axes d’analyse :  approvisionnement, santé, carte, déchets, ressources, communication, éthique et social, non alimentaire. Ce qui lui permet ensuite, selon les scores obtenus, d’obtenir une liste de recommandations par thème, d’accéder à des articles dédiés et d’être orienté vers des prestataires. Sur son tableau de bord, il peut tenir une  feuille de route des actions à mettre en œuvre classées par échéances et visualiser, par le biais de notes, les progrès réalisés. (suite…)

29/03/2021

Nous Anti-Gaspi ouvre sa première Table à Dinard

La fabrication est réalisée sur place tous les jours. ©Nous Anti-Gaspi

Le concept anti-gaspillage de l’épicerie Nous se décline via une offre de restauration.

Inaugurée le 24 mars, l’épicerie Nous Anti-Gaspi de Dinard (35), la 7e en Bretagne et la 13e du réseau créé en 2018, étrenne un nouveau concept : la Table Anti-Gaspi qui valorise les invendus des professionnels de la restauration ainsi que les produits du magasin arrivant à date. Compte tenu de la situation sanitaire actuelle, l’activité repose pour le moment sur une offre de plats en VAE et conditionnés en barquettes recyclables. En attendant que l’espace de restauration assise puisse accueillir une trentaine  de convives.  « Les barquettes sont en vente au niveau du stand de restauration. Le règlement s’effectue à la caisse du magasin. Il n’y a pas de service à table. C’est une mise à disposition de plats cuisinés à consommer sur place [quand cela sera possible ] ou non » explique Anthony Mauduit, le directeur du site, à Restauration21. En phase de lancement, la Table Anti-Gaspi écoule une cinquantaine de plats par jour, l’objectif étant de vendre quotidiennement 90 à 100 barquettes.

Cuisine du jour
Les menus sont élaborés toutes les semaines par le chef selon les arrivages de viande, de poisson, de salades, de soupes. Le plat de résistance constitue le cœur de l’offre, vendu entre 3,70 € et 4,5 €.  « Si on ajoute une boisson de 33 ou 50 cl et une petite tarte ou un produit laitier selon ce dont on dispose, le ticket moyen tourne autour  de 5,5  € » poursuit le directeur. Un plat de poisson et un plat végétarien sont mis à la carte s 2 fois par semaine, un plat de viande tous les jours. La production est réalisée tous les matins sur place, conditionnée et mise en cellule de refroidissement, avec une DLC de 2 jours. Un bar à salades pourrait compléter l’offre prochainement. La Table propose également des produits traiteur tels que des pièces de charcuteries et des fromages hors calibre vendus  à la coupe. (suite…)

24/03/2021

KFC France rejoint le Better Chicken Commitment

Le programme BCC est porté par une trentaine d’ONG européennes.

Le spécialiste du poulet s’engage pour le bien-être animal, accompagné par CIWF.

L’enseigne de restauration rapide KFC France a officialisé le 23 mars son adhésion au  Better Chicken Commitment, une initiative portée par une trentaine d’organisations non gouvernementales en Europe. Le spécialiste des tenders et hot wings s’engage à ce que son approvisionnement soit issu d’élevages et d’abattoirs respectant l’ensemble des critères du BCC d’ici 2026 au plus tard.

Sur son site, CIWF (Compassion in World Faming) qui va travailler avec KFC France et ses fournisseurs, détaille ces critères  : la  réduction de la densité des élevages, le choix de souches de poulets dont l’intérêt pour le bien-être animal a été démontré, l’amélioration de l’environnement d’élevage avec la présence de lumière naturelle, de perchoirs et de substrats à picorer, l’absence de cages ou de systèmes multi-étages  et le  recours à des méthodes d’abattage plus respectueuses. (suite…)

16/02/2021

Uzaje inaugure son premier centre de lavage industriel des emballages réutilisables à Neuilly-sur-Marne

La machine de lavage par aspersion. ©Restauration21.

La jeune pousse table sur 7 centres en France d’ici 2022.

Si les emballages réutilisables semblent être une des solutions pour en finir avec les emballages en plastique à usage unique, ils nécessitent la mise en place d’une logistique de la collecte et de lavage. Le cœur de métier d’Uzaje qui a inauguré lundi 15 février son premier centre de lavage industriel dédié au réemploi des emballages à Neuilly-sur-Marne (77). Installé sur 1300 m2, il permettra de laver 40 millions de contenants par an, évitant ainsi 3300 tonnes de déchets et génèrera plus de 40 emplois d’ici 5 ans. La rénovation du site, l’achat des 2 tunnels de lavage, l’un dédié au lavage par aspersion (Meiko) des contenants de tous types (pots, bacs en verre, inox ou plastique, couverts, trémies vrac), l’autre par immersion aux bouteille (de 25 cl à 1 l) et leur raccordement au réseau, ont nécessité un investissement de 900 K€. (suite…)

15/02/2021

19 acteurs de la livraison s’engagent à sortir du plastique à usage unique

Les signataires de la charte avec Barbara Pompili dans la cour du ministère. ©Restauration21

12 expérimentations de réemploi de contenants de plats livrés seront menées  au cours des prochains mois.

Réunis lundi 15 février en début d’après-midi, 19 acteurs de la restauration livrée ont signé avec le ministère de la Transition écologique une charte fixant des objectifs de réduction des contenants et des emballages en plastique à usage unique au profit de l’utilisation de contenants alternatifs réutilisables et/ou recyclables. En 2019, plus de 200 millions de repas ont été livrés, générant plus de 600 millions d’emballages à usage unique. Un marché en croissance de 20 % par an, boosté depuis mars 2020 par la crise sanitaire. Les signataires sont Uber Eats, Deliveroo, Tiptoque, CoopCycle, Stuart pour les plateformes d’intermédiation, Frichti, Nestor, Popchef, Foodchéri, Foodles, Saveurs et Vie pour les « restaurants virtuels » fonctionnant à partir d’une cuisine centrale, Uzaje, La Consigne GreenGo, Reconcil, En boite le plat, Pyxo pour les startups porteuses de solutions alternatives de réemploi, Metro, Pyrex, Arc International pour les fournisseurs et fabricants d’emballages. En juillet 2020, à la demande de Brune Poirson, alors secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire, plusieurs d’entre eux s’étaient engagés à élaborer une stratégie zéro déchet. (suite…)

25/01/2021

So Urban, des coupelles en verre réutilisables et consignables signées Arc

Les coupelles sont vendues entre 1,16 € et 1,88 € selon la taille.

Le verrier français entre sur le marché de la restauration en click & collect et en livraison avec une solution alternative aux emballages et à la vaisselle jetables.

Arcoroc, spécialiste des arts de la table, investit  le marché de la RHF avec la gamme So Urban. Des coupelles en verre, fermées par un couvercle en plastique PE (polyéthylène) sans BPA, adaptées à tous les segments de la restauration – traditionnelle, rapide  et collective – délivrée en click & collect et en livraison. Dotés d’un QR code, les contenants sont consignables et intégrables dans une logistique de collecte et de lavage. 4 tailles de coupelles  (25 c, 37 cl, 58 cl et 80 cl) et 2 tailles de couvercles (110 mm et 140 mm) sont proposées.

« Depuis 2 ans, nous travaillons sur une nouvelle catégorie de produits durables et réemployables » explique Tristan Borne, Président-directeur général d’Arc France. Outre le fait qu’ils répondent aux contraintes réglementaires et environnementales qui s’imposent aux restaurateurs, les contenants ont été conçus pour un usage professionnel. Ils sont 30 % plus légers et  2 à 5 fois plus résistants qu’un modèle ‘grand public’, ils peuvent supporter 2 000 cycles de lavage industrie et des écarts de température de 130 ° C.  Parfaitement étanches, ils résistent aux vibrations et chocs liés aux transports. Enfin, ils sont parfaitement empilables pour un stockage optimisé et adaptés aux racks standard en 40X60 de la restauration. (suite…)

08/01/2021

L’Eco-Score s’affiche sur les cartes des restaurants

©FoodChéri

Etiquettable et un collectif d’acteurs engagés (1) du numérique, de la distribution et de la restauration présentent un Eco-Score alimentaire destiné aux recettes et produits alimentaires. Objectif : informer le convive de l’impact de son repas et de ses choix.

C’est une première dans la restauration. L’enseigne FoodChéri affiche depuis le 6 janvier un Eco-Score à côté de ses recettes. L’indicateur classe les plats en 5 catégories selon leur impact environnemental, de A (faible impact) à E (le plus élevé ). Ce qui vaut un A pour la Salade de carottes, lentilles et houmous de patates douces, un plat 100 % végétal  à base de produits majoritairement bio, français, issus de circuit court, vendu dans un emballage recyclé et recyclable et génèrant212 g de CO2, comme l’explique le spécialiste de la restauration livrée sur son site internet.

«L’Eco-Score va au-delà du poids carbone, souligne Marianne Petit, cofondatrice de l’application Etiquettable d’ECO2 Initiative, il prend en compte de nombreux facteurs sur la  pollution de l’air, des eaux, des océans, du sol, ainsi que les impacts sur la biosphère. » Entrent ainsi dans le calcul la production, la transformation, le transport, la saisonnalité des ingrédients, la fabrication et la recyclabilité des emballages, la livraison, la recyclabilité des emballages, les labels (bio et qualité) pour établir un score sur 100 points synthétisé par une lettre de A à E. (suite…)

04/01/2021

Tout sur le 21 !

2021 ! Qu’il est doux à l’oreille ce 21. D’autant plus quand on s’appelle Restauration21.
21 comme l’Agenda 21, le programme d’action pour le développement durable au XXIe siècle.  Comme cela ne se reproduira pas avant le siècle prochain (on aura alors droit à un 2121 !), autant ne pas bouder son plaisir.

Alors, quelle restauration en 2021 ? La crise sanitaire qui sévit depuis mars n’a pas remis en cause les avancées de la restauration durable, n’en déplaise aux Cassandre promptes à opposer la survie économique et les exigences d’hygiène sanitaire à l’environnement. Le restaurant responsable, la cantine responsable sont les modèles à suivre. La pandémie questionne toute les pratiques et projette une lumière crue sur les plus discutables, comme la livraison priée de rémunérer correctement ses coursiers. (suite…)

04/01/2021

Restauration commerciale : ce qui vous attend en 2021 et après

©Restauration21

Lutte contre le gaspillage alimentaire, tri des déchets, interdiction du plastique à usage unique :  quels sont les dossiers incontournables en 2021 ? comment préparer les échéances suivantes ? Le point avec Restauration21.

 

MISE EN PLACE DU TRI 5 FLUX

Au 31 décembre 2021, la totalité des réseaux des enseignes de la restauration rapide devront être en conformité avec le tri 5 flux. Depuis juillet 2016, les professionnels ont l’obligation de trier 5 types de déchets : papier/carton, métal, plastique, verre et bois dans des poubelles dédiées. C’est le tri 5 flux des déchets. Depuis le 31 décembre 2020,  90 % des parcs des restaurants doivent respecter cette obligation. Dans le cas contraire, ils s’exposent à des sanctions administratives et judiciaires.

Retrouvez dans le Magazine #3 de Restauration21, le dossier : Tri 5 flux, la restauration rapide sous pression.

 

LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

DOGGY BAG OBLIGATOIRE

A partir du 1er juillet 2021, les établissements de restauration commerciale et les débits de boissons à consommer sur place devront mettre  à la disposition de leurs clients qui en font la demande des contenants réutilisables ou recyclables permettant d’emporter les aliments ou boissons non consommés. En ce qui concerne la restauration rapide, le contenant proposé dans ce cas doit également être réutilisable et recyclable. (suite…)

1 2 3 13

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires