30 articles publiés dans la catégorie "Boissons"

21/02/2018

illycaffè « une des entreprises les plus éthiques au monde » selon l’Ethisphere Institute

EhisphereLogoL’Ethisphere Institute,  qui  distingue les entreprises incluant l’intégrité et la durabilité au sein de leurs écosystèmes, a désigné illycaffè comme « l'une des entreprises les plus éthiques au monde », pour la 6e année consécutive. Pour sélectionner les 135 lauréats (13 pays, 57 secteurs) de sa 12e promotion, l'institut leur attribue une note établie selon cinq critères : programme éthique et conformité, responsabilité sociale et sociétale, culture éthique, gouvernance et leadership, innovation et réputation.

« Ce sont les entreprises privées qui génèrent le plus de valeur économique au niveau mondial et il est impératif qu’elles mènent leurs activités dans le respect d’un code éthique strict et rigoureux, en particulier aujourd’hui où les défis, tels que le changement climatique et la croissance démographique rapide, sont légion », a  déclaré Andrea Illy, Président d’illycaffè.

 

15/02/2018

Nespresso Professionnel a collecté environ 860 tonnes de capsules usagées sur 2017

Nespresso capsuleDepuis 2016, les clients entreprises et CHR de Nespresso Professionnel ont la possibilité, s'ils consomment plus de 500 capsules de café par mois, de bénéficier du service de collecte gratuit mis en place par la marque. Plus de 4 000 d'entre eux ont adhéré au programme, accessible en ligne. « En un peu plus d’an, le nombre de signataires a triplé » se félicite Hélène Coulbaut, responsable de la communication corporate et RSE. Les adhérents peuvent choisir entre la collecte des capsules par Paprec ou l'envoi de celles-ci par La Poste.  Sur 2017, Nespresso Professionnel estime avoir récupéré environ 860 tonnes de capsules usagées. Une masse qui ne prend pas en compte les capsules placées dans les poubelles jaunes, par les professionnels à l'instar des ménages. « Globalement, sur le marché BtoB et le marché BtoC, on estime que 60 % de nos capsules sont recyclées ou valorisées » poursuit Hélène Coulbaut. Les capsules collectées par Nepresso prennent la direction du site de Rémondis  (Pays-Bas) où l’aluminium est séparé du marc de café puis refondu afin d'être réutilisé pour fabriquer d'autres objets, des vélos ou des canettes.  Le marc de café est valorisé par la méthanisation et le compostage. « Nous souhaitons qu'en 2020, tous les clients de Nespresso aient un point de collecte à proximité de chez eux, nous en sommes à 90% aujourd’hui. »

(suite…)

22/01/2018

Le Titi, la nouvelle gamme bio de vins bio consignés de la Maison Richard pour les CHR

Corinne et Céline Richard - Photo@Restauration21.fr

Corinne et Céline Richard

Avec sa nouvelle gamme Le Titi, symbolisé par un petit bonhomme assis sur une barrique de vin, la Maison Richard rappelle qu'elle embouteille le vin depuis 1950 et annonce qu'elle compte remettre au goût du jour le verre consigné. Produit en bio et en vegan (colle végétale) par quatre vignerons(1), le vin est acheminé en citerne sur le site Richard de Gennevilliers (92) où il est embouteillé en cols de 75 cl consignés 0,2 € chacun. Quatre appellations sont disponibles : Côtes de Provence, Fronton,  Côtes du Rhône, Blaye Côtes de Bordeaux. Les bouteilles vides sont collectées lors des livraisons des bouteilles neuves chez les restaurateurs, puis acheminées jusqu'au site parisien où elles sont nettoyées afin d'être réutilisées et  remises sur le circuit des CHR parisiens. S'il accepte de jouer le jeu et s'il a la place pour stocker les bouteilles vides, un restaurateur peut gagner 4,5 € par caisse de douze bouteilles vides, la caisse étant elle-même consignée 2,1 €. 

 

(suite…)

27/06/2017

Lavazza lance Alteco, un café bio destiné au marché premium des CHR

Visuel AltecoLavazza élargit sa gamme supérieure avec un café certifié bio,  un mélange premium  baptisé Alteco, destiné aux hôtels et restaurants premium. Disponible en 1 kg en grains, c'est un assemblage de 60 % % d'Arabica issus des montagnes du Honduras et d’Ouganda et de 40 % de grains de Robusta récoltés sur des terres du Mexique.

 

 « De la sélection des grains au produit final, toute la chaîne de production respecte les critères les plus stricts en termes de qualité et de durabilité. Alteco est ainsi certifié UTZ, la garantie d’une chaîne d’approvisionnement durable et transparente, et ' Eurofeuille ', preuve du respect des normes de l'Union Européenne sur l'agriculture biologique » explique le torréfacteur.

 

 

(suite…)

05/04/2017

L’économie circulaire et la collecte des emballages à usage unique au sommaire du Livre blanc de la FNB

Vignette_film_recuperation_du_verre_perduLa FNB  (Fédération Nationale des Boissons) réunit les 25 propositions des distributeurs-grossistes en boissons dans un Livre blanc destiné au futur occupant du palais présidentiel. 5 axes (1) sont privilégiés dont la problématique de la collecte des déchets de boisson. La FNB insiste sur la nécessité de « recycler plus largement les déchets en favorisant l’économie circulaire et l’obligation de  collecter les emballages  à usage unique ainsi qu’en incitant les collectivités locales à  repenser leur modèle de collecte ».

 

Les boissons commercialisés au sein des établissements de la CHD sont conditionnés soit dans des emballages consignés, comme le verre et les fûts métalliques, soit des emballages à usage unique, dits «perdus». Ce sont les contenants en verre, en PET, le carton et les boîtes en acier. Selon les chiffres de la FNB, 750 millions de bouteilles en verre à usage unique sont servies, par an,  dans les  établissements CHR, ce qui représente près de 80 % de la totalité des formats d’emballages « perdus » en  tonnage. Pour les récupérer, des distributeurs-grossistes ont mis en place une collecte en optimisant la logistique retour. « En 2015, 980 tonnes de  verre « perdu »  ont  ainsi  été  collectées par plus de 50 distributeurs-grossistes  en   boissons » précise la FNB.  Ils recourent également aux bouteilles en verre consignées «re-remplissables» et «réutilisées au minimum entre 15 à 50 fois».

 

 

(suite…)

16/03/2016

980 tonnes de verre « perdu » collectées par plus de 50 distributeurs-grossistes en boissons en 2015

Logo_label_FNBSelon un communiqué de presse diffusé par la Fédération Nationale des Boissons (FNB), le résultat de la collecte pour 2015 de verre perdu est « exceptionnel » et atteint 980 tonnes de verre perdu collecté par le dispositif de logistique inverse. Plus de 50 grossistes distributeurs se sont engagés dans la démarche. Ils proposent à leurs clients des caisses de stockage ou des broyeurs de verre qui sont ensuite récupérés lors des livraisons.

 

Dommage que la FNB ne précise pas combien ces 980 tonnes collectées en vue de valorisation  représentent de bouteilles en  verre au regard des 750 millions de bouteilles en verre à usage unique servies chaque année dans les établissements de la consommation hors domicile en France. La Charte Développement durable sur la période 2014-2016 présentée par la FNB en 2013 tablait sur «150 entreprises engagées dans un service de reprise de tout type d'emballage de boissons d'ici à 3 ans».

 

Les professionnels des CHR qui ne disposent pas d'un service de logistique inverse peuvent jeter les bouteilles en verre non consignées dans les bac de tri appropriés en pied d'immeuble ou dans les colonnes de verre sur la voie publique.

05/05/2015

Andrea Illy veut “entamer la nouvelle révolution du café” à Milan

Photo©Restauration21.frL'Exposition universelle de Milan 2015 "Nourrir la planète. Energie pour la vie" a ouvert ses portes  le 1er mai. A l'occasion de la présentation, en amont à Paris, du Cluster Café dont l'animation a été confiée à illycaffè, Andrea Illy, Président Directeur Général de la société triestine, a livré son projet pour le futur du café. A Milan, il veut "entamer la nouvelle révolution du café". "Il faut engendrer un cercle vertueux entre le bien-être que le café procure aux consommateurs et le développement dans les pays producteurs", explique-t-il.

 

De nombreux éléments positifs plaident en faveur du café. C'est produit avec une faible empreinte en eau, qui séquestre le CO2 et qui donne un résidu naturel après consommation. Ensuite, l'univers du café fait travailler 100 millions de personnes dans le monde. Pourtant, ce produit naturel, consommé quasiment partout, est menacé par le réchauffement climatique. C'est pourquoi Andrea Illy dit redouter une "discontinuité" prochaine en matière de production, à l'image de ce qui s'est passé au 19e  siècle pour le vin lorsque les vignes ont été décimées par le phylloxera. Pour l'éviter, il préconise "d'identifier de nouveaux territoires de production agronomique" et d'investir en matière de recherche sur le code génétique de l'arabica "pour créer de nouvelles variétés sans avoir recours aux OGM".  Il se base sur l'expérience menée en Colombie où de nouvelles variétés résistantes à la rouille du caféier ont été introduites et adaptées aux différents terroirs de plantation.

 

(suite…)

16/02/2015

C10 veut collecter 50 tonnes de verre perdu par mois ” à court terme”

Brasserie-LambelinUn an après son lancement, C10 affiche un bilan positif de son offre de service de reprise des emballages en verre à usage unique, dits "perdus". 35 de ses adhérents (sur 190) ont mis en place ce service auprès de leur clientèle CHR. Ils collectent en moyenne 16 tonnes de verre par mois en vue d'un recyclage (1). Dans un communiqué de presse, C10 annonce avoir pour objectif "qu’au minimum 60 adhérents proposent ce service, et que plus de 1 000 clients y adhèrent" à fin 2015. A court terme, il s'agit d'atteindre les 50 tonnes de collecte de verre par mois.

 

"2014 est une année de lancement, plusieurs adhérents nous ont rejoint en cours de route, parfois jusqu’en octobre, et pourtant les chiffres sont extrêmement encourageants. Nous sommes confiants pour 2015", se félicite Philippe Guérin, Directeur général délégué back office, et responsable du projet Développement Durable.

 

(suite…)

27/11/2014

“Acti’verre”, le nouveau service de logistique inverse de France Boissons

Image003Présenté en mai dernier, le nouveau service de logistique inverse de France Boissons (filiale à 100 % de Heineken France) a un nom : Acti'Verre. Le concasseur de verre perdu réduit les volumes de verre de 80 % et permet de stocker près de 20 kg de verre broyé, répondant ainsi aux contraintes de stockage du verre dans les établissements CHR. Le service mis en œuvre par distributeur intègre la mise à disposition d’un concasseur de verre (fabriqué en Belgique),  la formation assurée lors de l’installation, la gestion intégrale du cycle du verre perdu (fourniture des bidons vides, reprise des bidons pleins…), jusqu’au service après-vente.

 

Marc Lavanant est le patron de l'Arena Café à Brest  (29), l'établissement a participé au test mis en place par France Boissons.  "Depuis 5 mois, nous avons installé le broyeur, à côté de la réserve. Une seule personne s'occupe de cette tâche alors que précédemment 2 personnes allaient jeter les cols perdus à la benne tous les soirs". Un fût de 20 litres lui permet de stocker  50 à 60 bouteilles de 75 cl concassées. Selon son activité, il remplit entre 15 et 20 fûts par mois. Ce qui lui coûte 79 euros par mois pour la location du broyeur plus 5 € par fût récupéré.

 

Collecté lors des livraisons, les fût sont stockés sur les sites France Boisson. Le verre est ensuite transformé en calcin (petits morceaux) puis récupéré par les verriers qui les réintègrent dans la production de bouteilles, dans une logique d'économie circulaire.

 

(suite…)

10/11/2014

Le GIE La Boîte à boissons veut booster la collecte de canettes en partenariat avec Eco-Emballages

Chaque Canette CompteEn 2013, 30 % des softs et 10 % des bières vendues en RHF étaient conditionnés en canettes aluminium ou acier, soit 322 millions de litres (sur un marché de 2,3 milliards de litres) et 983 millions de boîtes. Une performance qui contraste avec le (faible)  taux de collecte et de revalorisation des contenants (7 millions en 2013 tout segment de consommation confondu). Entre 100 0000 et 200 000 tonnes pourraient être récupérées et recyclées à 100 % grâce au renforcement du plan d'actions "Chaque Canette Compte" initié par le GIE La Boîte à Boissons et soutenu par Eco-Emballages. Depuis le début 21014, les 2 entités se sont associées pour une durée de 2 ans afin de développer le tri et le recyclage sélectif des canettes mais également des autres déchets de boisson sur le marché du hors domicile.

 

Eco-Emballages s'appuie sur le réseau de partenaires de Chaque Canettes compte pour tester une série d'actions comme les collecteurs multi-déchets mis gratuitement à la disposition des établissements de restauration rapide, des groupes scolaires, des universités, des organisateurs d'événements afin de développer la collecte sélective. CKFD, Canibal, Lemon Tri sont ainsi partenaires de la collecte en entreprise pour la région parisiennes.  1 200 sites sont actuellement équipés en collecteurs et 400 000 personnes ont accès au dispositif dans tout l'hexagone.

 

 

(suite…)

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Eclektic

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires