25 articles publiés dans la catégorie "Economie circulaire"

23/03/2022

Vytal veut imposer sa solution d’emballages réutilisables en France et en Europe

Originaire de Cologne en Allemagne, la startup a séduit plus de 250 000 utilisateurs et 2 000 restaurants, cantines et épiceries et  s’est implantée dans d’autres  pays européens comme la France et l’Autriche.

Alors que ses  contenants réutilisables ont remplacé plus de 3 millions d’emballages jetables en Europe, la jeune pousse allemande Vytal annonce avoir réalisé un tour de table de série A de 10 M$. Le nouveau capital servira à renforcer durablement sa position de leader sur le marché européen en développant son réseau de partenaires, en améliorant sa plateforme technologique et en développant de nouvelles activités explique-t-elle dans un communiqué. En France où elle s’est implantée par le biais de son rachat de Milubo en juillet 2021, Vytal compte 100 commerces (restaurants, coffee shops, épiceries, boulangeries),  5 cantines, un aéroport (Lyon) et  2 traiteurs utilisateurs de ses contenants réemployables et de sa solution logicielle de traçabilité. Des recrutements sur des postes commerciaux, opérationnels et marketing ainsi que l’achat de contenants supplémentaires lui permettront de poursuivre son déploiement hexagonal. (suite…)

21/01/2022

Vépluche veut densifier son maillage

Pour ses vélos cargos, Clara Duchalet a choisi un constructeur lyonnais. ©Vépluche-Léa Constancio.

La startup exploite la boucle de l’économie circulaire pour les biodéchets.

Fruits et légumes contre biodéchets ! C’est la boucle d’économie circulaire initiée par Vépluche  auprès des restaurateurs de l’ouest parisien. A ses clients professionnels qui lui commandent des fruits et des légumes via son site marchand et qu’elle livre en vélo cargo électrique, la jeune pousse de l’ESS, basée à Boulogne (92), propose de collecter leurs biodéchets (y compris les SPAN 3) lors de la livraison. Des déchets organiques qui, sur sa plateforme de traitement à Chatillon (92), sont broyés  et transformés en compost (NFU 44051), lequel sert à fabriquer un terreau que Vépluche revend aux fleuristes Depuis son lancement en 2018 par Clara Duchalet associée à Manuel Zebeida (Quinta Investments), la prestation a séduit une cinquantaine de restaurateurs. Pour contrer la baisse d’activité consécutive à la crise sanitaire, une offre de collecte des déchets verts a été mise en place auprès des fleuristes parisiens et lyonnais. A Lyon, Vépluche travaille avec OuiCompost pour le traitement des déchets verts. (suite…)

20/01/2022

Uzaje lève 4 M€ pour déployer ses solutions industrielles de réemploi des contenants alimentaires

En 2021, 368 398 contenants ont été lavés dans le centre de Neuilly-sur-Marne, l’équivalent de 71 tonnes d’emballages à usage unique.

La startup de l’ESS répond aux obligations règlementaires imposées par les lois Agec et Egalim en proposant des alternatives aux emballages à usage unique par le réemploi.

Après le lancement de ses 2 centres de lavage d’emballages réutilisables (verre, inox) à Neuilly-sur-Marne (93) et Avignon (84), Uzaje annonce une levée de  fonds de 4 M€ auprès d’investisseurs dédiés à l’impact et de partenaires bancaires : Investir&+, la Banque des Territoires, France Active Investissement et investisseurs privés. De quoi lui donner les moyens d’accélérer son développement, de booster sa R&D, de renforcer ses équipes commerciales et industrielles. La startup, cofondée en 2018 par Emmanuel Auberger et Gonzague Gru, compte porter le chiffre d’affaires à 40 M€ et laver plus de 300 millions d’emballages d’ici 5 ans. Elle ambitionne également de créer de plus de 200 emplois industriels non délocalisables, dont une partie en lien avec l’insertion professionnelle. (suite…)

24/11/2021

Vesto installe le premier centre de reconditionnement de matériel de restauration

Vesto a reconditionné 30 tonnes de matériel en 2021. ©Restauration21

REEMPLOI – La start-up annonce une levée de fonds de 1,1 M€.

Depuis son lancement en 2020, Vesto, entreprise de l’économie circulaire et de l’ESS (économie sociale et solidaire) réalise un sans faute. Bastien Rambaud, Anne-Laurène Harmel et Wilfrid Dumas, les 3 cofondateurs, structurent  la première filière industrielle de réemploi de matériel exclusivement dédiée à la restauration. Inauguré à Romainville (93) le 23 novembre 2021, leur premier centre de reconditionnement sera en mesure de traiter 10 tonnes de matériel par mois à la mi-2022, soit 45 tonnes de CO2 économisées par mois. Dans le même temps, l’équipe  devrait passer de 18 à 25 personnes. Un nouveau cap financé par la levée de fonds de 1,1 M€ réalisée auprès de Makesense Seed1, Caméléon Invest, la région Ile-de-France et de business angels.

« 30 000 tonnes de matériel de restauration sont jetées chaque année dont la moitié au pourrait être reconditionnée, explique Bastien Rambaud, cet atelier représente à peine 1% de ce qui doit être fait en France. » (suite…)

22/10/2021

Alegina transforme les coquilles d’huîtres en porcelaine de luxe

Kaomer a remporté le Prix spécial du jury Serbotel.

Une vaisselle de la mer qui s’inscrit dans une perspective d’économie circulaire.

Transparente, résistante et immaculée, la porcelaine de la mer Kaomer résulte d’un procédé de fabrication à base de coquilles d’huîtres réduites en poudre développé par la toute jeune entreprise vendéenne Alegina.  «La coquille d’huître n’est pas un adjuvant, c’est la base de notre pâte à porcelaine », insiste Philippe Gaboriau (photo), l’un de ses créateurs. Obtenue selon la méthode traditionnelle (la barbotine), la pâte fluide coulée dans moule est cuite à 1 250°C. Un émail également à base de coquille d’huître est pulvérisé sur le biscuit obtenu. Un nouveau passage au four permet d’obtenir une pièce émaillée sans aucune porosité. (suite…)

14/06/2021

Proplast booste son offre de contenants ré-employables et de services de collecte et de lavage

L’offre Kiobox est destinée aux restaurateurs.

En  septembre, le groupe officialisera son nouveau nom Impact Group.

Proplast lance sa marque Re-uz regroupant toute son offre de contenants réutilisables et services associés destinée  aux marchés de la restauration commerciale, collective et événementiel. Dans l’escarcelle de la nouvelle entité : les gobelets réutilisables Green Cup, Ecocup, mais aussi the Green Gobelet, Cup to drink, Billie Cup et Ecofestes, des marques étrangères acquises par le groupe et faisant bénéficier à Re-uz d’une solide présence en Europe et à l’international. « Notre stratégie consiste à développer un maillage local via nos installations de lavage et via des prestataires » explique à Restauration21 Philippe Berthe, PDG du groupe depuis 2017.

A l’échelle nationale, Re-uz  peut donc s’appuyer sur le maillage de tunnels de lavage utilisés pour les gobelets pour développer ses nouvelles offres de contenants ré-employables consignés en plastique auprès des CHR, associées à un service de  collecte et de lavage. Service qu’elle peut également proposer à la restauration collective dans un contexte de sortie progressive des contenants jetables à usage unique en restauration scolaire. (suite…)

07/06/2021

La Consigne GreenGo tisse sa toile à Paris

La startup accompagne les restaurants dans leur transition en faveur du réemploi.

L’opération « Paris s’emballe » sera officiellement lancée à la Mairie du Xe arrondissement mardi 29 juin.

Comme  une dizaine de restaurateurs du Xe arrondissement à Paris, Fanny Gauteud, fondatrice de Bulliz, la cantine à choux, a  adhéré sans hésiter à l’opération « Paris s’emballe » portée par la startup La Consigne GreenGo accompagnée financièrement par Citéo, l’Ademe et la Ville de Paris. La restauratrice propose ses choux et plats du jour en vente à emporter dans un contenant en verre ré-employable aux clients qui le souhaitent. Des coupelles de 810 ml ont été mises à sa disposition dans le cadre de cette opération. Seul lui est facturé l’usage (0,20 € à 0,30 €/unité). «Nous avons une plonge et nous pouvons absorber sans problème le lavage supplémentaire de la vaisselle ré-employable » assure-t-elle. D’autant plus que les clients utilisateurs de l’appli ont la possibilité de rendre ces pots, dotés d’un QR code, dans n’importe quel restaurant adhérent au réseau GreenGo ou dans un collecteur situé dans un magasin Franprix. Une prestation de lavage externalisé est proposée aux professionnels dépourvus de plonge. (suite…)

03/06/2021

Avec barePack et monbento, Deliveroo expérimente le réemploi des contenants

Leurs contenants sont réutilisables au minimum 300 fois.

Une solution gratuite pour le restaurateur afin de limiter le recours aux emballages à usage unique.

Alors que la consommation sur place dans les restaurants, en terrasse depuis le 19 mai et en salle à partir du 9 juin, redémarre, les plateformes de livraison se lancent les unes après les autres l’utilisation de contenants réutilisables. Deliveroo opte pour les boîtes en plastique réutilisable monbento associées à l’offre de la start-up française barePack. L’expérimentation, annoncée le 3 juin, concerne une soixantaine de restaurants parisiens et proche couronne et est susceptible d’être étendue par la suite à de nouvelles zones géographiques en France. Elle concrétise l’engagement pris par l’agrégateur de développer un ensemble d’actions en faveur de la réduction des emballages et  leur réemploi, lors de la signature de la charte d’engagement de la restauration livrée avec le ministère  de la Transition écologique et solidaire le 15 février dernier.

Lire aussi : Bioburger et Uber Eats testent la consigne de contenants en verre en livraison, Monbento place ses lunch boxes sur le marché de la restauration, 19 acteurs de la livraison s’engagent à sortir du plastique à usage unique.

(suite…)

31/05/2021

Bioburger et Uber Eats testent la consigne de contenants en verre en livraison

©Marine Brusson.

Pendant le test, les contenants en verre sont livrés dans un tote bag offert par l’enseigne de restauration.

C’est une première pour Uber Eats France. L’application de livraison de repas et Bioburger testent l’utilisation de contenants en verre en consignés dans 2 restaurants parisiens (Victoire et Batignolles) de l’enseigne 100 % bio. Lors de sa commande, le client choisit entre un contenant compostable ou celui en verre en sélectionnant le menu 0 déchet. Il reçoit son burger-frites dans un emballage en verre consignée 3 € et sa boisson dans une bouteille en verre consignée 1 €. Il peut se faire rembourser la consigne en rapportant les contenants dans l’un des deux restaurants parisiens. Un QR code d’explication pour le retour du contenant au restaurant est gravé dans le couvercle en bois, doté d’un joint en silicone.

Durant le mois du test qui débute le 3 juin,  1 000 commandes devraient être ainsi  conditionnées et livrées dans un tote bag aux couleurs du restaurateur.

Comprendre les freins potentiels
Les 2 partenaires « souhaitent tester l’intérêt du consommateur, comprendre les potentiels différents freins économiques, réglementaires, opérationnels identifiés, y apporter des réponses pour en tirer des conclusions et pouvoir peut-être envisager à termes, de mettre en place la consigne à une plus grande échelle » selon le communiqué de presse. (suite…)

17/05/2021

Vesto s’affirme sur le marché de l’équipement de seconde main des cuisines professionnelles

La cuisinière de L’Impro Gourmande, Laura Ollivon.

REEMPLOI- En juin prochain, la jeune entreprise inaugurera son centre de reconditionnement à Romainville (93).

A Lyon, Laura et Julie Ollivon n’ont pas hésité. Les deux sœurs ont choisi un équipement de seconde main pour équiper à moindre coût leur premier laboratoire de production de pâtisserie salée sucrée, L’Impro Gourmande. Four mixte, cellule de refroidissement, chambre froide, plonge, elles ont opté pour le matériel reconditionné. Le tout pour une enveloppe de 10 000 € environ, bien en deçà  du montant qu’elles auraient du débourser pour des équipements neufs. « C’était le seul moyen pour nous de nous offrir un four de marque et aussi une plonge sans attendre.  A titre personnel, on achète des produits de seconde main dans la vie de tous les jours. C’est normal qu’on le fasse dans la vie professionnelle ». Seul le réfrigérateur de leur foodtruck est neuf. A la recherche maintenant d’une armoire en froid négatif et d’un gaufrier, elles comptent bien se tourner de nouveau vers la startup de reconditionnement d’équipement de cuisine professionnelle, Vesto. (suite…)

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #6 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires