42 articles publiés dans la catégorie "Economie circulaire"

04/04/2024

La laverie industrielle de la Semelog lavera 40 000 contenants par jour

Pascal Pelain, président du CA la Semelog et maire de Villeneuve la Garenne, et Gilbert Branchet, DG de la Semelog, le 3 avril lors de l’AGE qui s’est déroulée au Syrec. ©Restauration21

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           Situé à Villeneuve la Garenne (92), le centre mutualisé de lavage et de gestion de proximité nécessite un investissement de 21 M€.

« Une vraie petite révolution » résument Frédéric Souchet et Bruno Le Saëc, respectivement directeurs de Tables communes et du Syrec et chevilles ouvrières de la Semelog, la société d’économie mixte locale qui lavera et gèrera les bacs gastro en inox, leurs couvercles et autres contenants réemployables des services de restauration collective de collectivités territoriales en région nord parisienne. Situé dans la zone d’activités du Parc des Chanteraines à Villeneuve-La-Garenne (92), l’outil industriel entrera en action au cours du second semestre 2025. En plus de les laver, il louera aux cuisines centrales les contenants alternatifs aux barquettes en plastique à usage unique interdites en restauration collective scolaire à partir du 1er janvier 2025. (suite…)

18/03/2024

Cuisines professionnelles : le matériel professionnel concerné par le décret « réemploi » qui va s’imposer à la commande publique

©Restauration21

La part minimale en valeur des acquisitions qui doit être issue des filières du réemploi, de la réutilisation ou du recyclages va augmenter de 2024 à 2030.

Les choses se précisent pour la filière ‘grandes cuisines’. Le gros électroménager, y compris le matériel professionnel, entre dans la liste des biens issus de l’économie circulaire que devront acquérir les acheteurs publics de l’Etat et des collectivités territoriales via un achat public à titre principal ou accessoire. Sont également concernés le mobilier et l’aménagement intérieur ainsi que les équipements de collecte des déchets selon le décret du 21 février 2024 relatif à l’obligation d’acquisition par la commande publique de biens issus du réemploi ou de la réutilisation ou intégrant des matières recyclées et à l’interdiction d’acquisition par l’Etat de produits en plastique à usage unique. (suite…)

18/03/2024

NoWW déploie sa pause déj’ zéro déchet en entreprises

Tous les jours, le dispositif fédère 80 % des salariés présents. ©NoWW

Le dispositif de contenants réutilisables installé dans les locaux parisiens d’Ekimetrics a été présenté jeudi 14  mars dans le cadre du mois du Vrac et du réemploi.

Après 3 mois de test, 1 000 emballages jetables et 27 kg de déchets évités, Ekimetrics a définitivement adopté la solution de consigne et de traçabilité NoWW « le zéro déchet c’est maintenant ». L’entreprise parisienne propose à ses  260 collaborateurs un kit zéro déchet composé d’un tote bag  de couverts et d’un contenant de 1,2 l, rond ou rectangulaire à utiliser lors de l’achat des plats en VAE auprès des restaurateurs du quartier. Après le repas, les boites en plastique et leurs couvercles sont placés dans le meuble collecteur développé par la startup puis acheminés à vélo à La Défense où ils sont lavés par Aquarys puis retournés à l’entreprise. (suite…)

07/03/2024

PPWR : que prévoit l’accord provisoire pour la restauration rapide ?

©Restauration21

Très attendus par les professionnels de la restauration, les termes de l’accord provisoire conclu entre le Parlement européen et le Conseil sur le règlement européen sur les  emballages et déchets d’emballages (PPWR : Proposal Packaging and Packaging Waste regulation) ont été communiqués le 4 mars.

Voici les principaux points concernant la restauration.

– Les  entreprises de vente à emporter l’obligation d’offrir à leurs clients la possibilité d’apporter leurs propres contenants à remplir de boissons froides ou chaudes ou de plats cuisinés, sans frais supplémentaires.

→ C’est déjà le cas en France, les professionnels devant par ailleurs accorder une remise aux clients venant acheter une boisson avec leurs propres mugs ou autres contenants. (suite…)

10/02/2024

La loi Agec a 4 ans : Quels impacts en restauration ?

L’utilisation de la vaisselle réutilisable est généralisée à tous les espaces de restauration sur place de plus de 20 couverts. ©Restauration21

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Réemploi des contenants en restauration rapide et pour le portage à domicile eau gratuite pour tous, biodéchets, la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire rythme l’actualité de la restauration. Et ce n’est pas terminé ! L’occasion de faire le point, ce 10 février, pour ses 4 ans.

Pour les professionnels de la restauration  la loi Agec s’est cristallisée , le 1er janvier 2023, autour de l’interdiction de l’utilisation de  la vaisselle à usage unique  pour la consommation en restauration rapide dans les établissements dotés de plus de 20 places assises. Notons que cette même loi oblige depuis janvier 2022 les services de portage de repas à domicile à conditionner ces repas dans des contenants réutilisables. Et que la fin du plastique à usage unique s’imposera au 1er janvier 2025 à la restauration collective (scolaire, universitaire et celle servant les enfants de moins de 6 ans et les services médicaux infantiles), pour les contenants de cuisson, réchauffe et service par le biais de la loi Egalim (2028 pour les collectivités de moins de 2 000 habitants). C’est dire que toute la filière est à pied d’œuvre depuis des mois pour se conformer à cette prochaine échéance. (suite…)

03/07/2023

Metro et Pyxo testent une boucle de réemploi des contenants en VAE sur 3 arrondissements parisiens

Capture d’écran ©Pyxo

Déjà une dizaine d’établissements – restauration rapide, traditionnelle, boulangerie-pâtisserie – ont répondu présent, l’objectif étant d’en fédérer 30 d’ici septembre pour 6 mois de test.

Pour ce premier test mis en place avec Pyxo, Metro France a choisi de s’adresser aux clients sa halle de Paris Bercy (12e). Les 2 partenaires proposent une solution clé en main comprenant la proposition de contenants réutilisables, la solution de gestion de la consigne, la collecte et le lavage aux restaurateurs installés dans les 11e, 12 et 13e arrondissements et désireux de s’essayer au réemploi pour la VAE.

Lire aussi : Le réemploi au bout des tunnels (suite…)

12/06/2023

Le laveur industriel Options Solutions renforce ses positions en Ile-de-France

1,2 M€ ont été investis sur le nouveau site. ©Options Solutions

La fin du plastique à usage unique en restauration et la perspective des JO 2024  incitent les laveurs industriels à se positionner sans attendre.

Après Lyon (69), Aix-en-Provence (13), Bordeaux (33) et Nantes (44) ouverts en 2022 et totalisant 14 000 m2, Options Solutions a inauguré son 5e site de lavage industriel dédié aux emballages réutilisables de la restauration rapide et collective ainsi qu’à ceux de la GMS aux Mureaux (78). 3 tunnels de lavage de marque différente ont été installés pour traiter  200 000 contenants par jour (60 millions de contenants par an). Une capacité inférieure à celle attendue à Ferrière-en-Brie (77) où le laveur mettra en activité dans un mois un 6e centre sur 6 000 m2, 3 fois plus grand que dans les Yvelines. (suite…)

29/05/2023

Eternity Systems ouvre une ligne de lavage dédiée aux emballages de la RHF à Lisses

 

la ligne traite les contenants en verre, inox et plastique. ©DavidAROUS

Avec une capacité de 40 millions d’unités par an, l’équipement est en cours de certification ISO22000

En ouvrant un premier tunnel de lavage destiné aux emballages (en verre, inox ou plastique) de la restauration collective et commerciale, de l’événementiel et de la GMS sur un espace de 5 000 m2 sur son site de Lisses (91), le laveur industrie Eternity Systems (16 sites dans 6 pays) envoie un signal clair. A terme, le lavage des gobelets, pots, bocaux, barquettes et  bacs gastronormes sera ultra automatisé, sur le modèle de celui des caisses pliables en plastique de l’agro-alimentaires, son métier historique. La rationalisation du traitement des contenants réutilisables des CHR s’effectuant avec la montée en charge de l’activité.

Lire aussi : Le réemploi au bout des tunnels

Pour le moment, la ligne traite les emballages d’une vingtaine de clients. Le dérochage est effectué à la main au début de la ligne et les contrôles réalisés par un opérateur en sortie. « Nous avons installé une machine Hobart pour amorcer l’activité. Le prochain tunnel sera sur-mesure, co-développé avec des modules spécifiques pour répondre aux besoins techniques que nous aurons identifiés » explique Eléonore Blondeau, responsable Nouveaux Projets chez Eternity Systems . (suite…)

02/05/2023

Le réemploi au bout des tunnels

le réemploi devrait permettre en restauration rapide d’éviter de jeter les 200 000 tonnes d’emballages à usage unique utilisés chaque année jusqu’au 31 décembre dernier. ©Uzaje

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             Dans le sillage de l’obligation de la vaisselle réutilisable depuis le 1er janvier 2023 imposée par la loi Agec, les laveurs affûtent leurs armes. Leur cible: les restaurants et les collectivités optant pour l’externalisation du lavage de leurs contenants.

Avec le réemploi, de nouveaux acteurs s’imposent aux profes­sionnels de la restauration et avec eux de nouveaux usages. Outre le choix de contenants et d’une éven­tuelle solution de consignation, les restaura­teurs doivent décider s’ils les lavent sur place ou s’ils font appel à un prestataire, un laveur industriel. Entre internalisation et externa­lisation leur cœur balance parfois. « Il faut que les restaurateurs prennent des décisions éclairées avec les éléments les plus factuels », prévient François Satin, directeur commer­cial chez Uzaje. Créée en 2018, l’entreprise, implantée en région parisienne et région PACA, propose des prestations de lavage in­dustriel pour la restauration. Volume de contenants à traiter, nombre de mètres car­rés, ressource en personnel à allouer sur ce poste, coût des machines… François Satin évalue à une cinquantaine le nombre de pa­ramètres à prendre en compte et qui seront traités par Hygie, le simulateur lavage inter­nalisé/externalisé développé par Uzaje et qui devrait être opérationnel en juin. « Ce n’est pas une solution contre une autre, renchérit Marc Rocagel, président d’Options Solu­tions. Il s’agit d’un marché en construction et l’externalisation n’est pas une fin en soi, c’est une brique indispensable de l’écosystème(suite…)

24/04/2023

Chez Foodles, les clients ont le choix entre des contenants jetables en bagasse et des contenants réutilisables en plastique et consignés

Le contenant en bagasse (dessous) et celui en tritan. ©Restauration21

Dans le cadre de son  « Plan Carbone 2020-2023 », Foodles a réduit de 22,5% le poids carbone de chacun de ses repas et de 53,8% ses émissions générées par les livraisons.

Dans le monde de la restauration de repas livrés en entreprise agité par les enjeux de la loi Agec liés au réemploi, l’ACV (analyse de cycle de vie) réalisée par Greenly (première plateforme mondiale de comptabilité carbone) pour Foodles a semé le trouble. Les deux ont analysé le cycle de vie de 3 emballages : le jetable, la consigne en verre et la consigne en plastique. En résumé, l’étude conclut que « le contenant jetable (en pulpe de canne) demeure la solution la plus pertinente, talonnée par la résine plastique réutilisable, et loin devant la consigne en verre qui ne parvient pas à prouver sa performance, tant financière qu’écologique ». (suite…)

1 2 3 5

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #10 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires