348 articles publiés dans la catégorie "Restauration collective"

16/02/2021

Uzaje inaugure son premier centre de lavage industriel des emballages réutilisables à Neuilly-sur-Marne

La machine de lavage par aspersion. ©Restauration21.

La jeune pousse table sur 7 centres en France d’ici 2022.

Si les emballages réutilisables semblent être une des solutions pour en finir avec les emballages en plastique à usage unique, ils nécessitent la mise en place d’une logistique de la collecte et de lavage. Le cœur de métier d’Uzaje qui a inauguré lundi 15 février son premier centre de lavage industriel dédié au réemploi des emballages à Neuilly-sur-Marne (77). Installé sur 1300 m2, il permettra de laver 40 millions de contenants par an, évitant ainsi 3300 tonnes de déchets et génèrera plus de 40 emplois d’ici 5 ans. La rénovation du site, l’achat des 2 tunnels de lavage, l’un dédié au lavage par aspersion (Meiko) des contenants de tous types (pots, bacs en verre, inox ou plastique, couverts, trémies vrac), l’autre par immersion aux bouteille (de 25 cl à 1 l) et leur raccordement au réseau, ont nécessité un investissement de 900 K€. (suite…)

15/02/2021

19 acteurs de la livraison s’engagent à sortir du plastique à usage unique

Les signataires de la charte avec Barbara Pompili dans la cour du ministère. ©Restauration21

12 expérimentations de réemploi de contenants de plats livrés seront menées  au cours des prochains mois.

Réunis lundi 15 février en début d’après-midi, 19 acteurs de la restauration livrée ont signé avec le ministère de la Transition écologique une charte fixant des objectifs de réduction des contenants et des emballages en plastique à usage unique au profit de l’utilisation de contenants alternatifs réutilisables et/ou recyclables. En 2019, plus de 200 millions de repas ont été livrés, générant plus de 600 millions d’emballages à usage unique. Un marché en croissance de 20 % par an, boosté depuis mars 2020 par la crise sanitaire. Les signataires sont Uber Eats, Deliveroo, Tiptoque, CoopCycle, Stuart pour les plateformes d’intermédiation, Frichti, Nestor, Popchef, Foodchéri, Foodles, Saveurs et Vie pour les « restaurants virtuels » fonctionnant à partir d’une cuisine centrale, Uzaje, La Consigne GreenGo, Reconcil, En boite le plat, Pyxo pour les startups porteuses de solutions alternatives de réemploi, Metro, Pyrex, Arc International pour les fournisseurs et fabricants d’emballages. En juillet 2020, à la demande de Brune Poirson, alors secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire, plusieurs d’entre eux s’étaient engagés à élaborer une stratégie zéro déchet. (suite…)

08/02/2021

Bel Foodservice mise sur le bio et Egalim

Pour le groupe français, l’heure est à la préparation de la reprise de l’activité de  la restauration.

Sur le marché de la restauration collective qui représente 80 % de son activité “out of home” (hors domicile), et qui, depuis mars 2020, est porté par la restauration scolaire, Bel Foodservice met en avant ses 7 références bio : 4 portions, 1 ingrédient et 2 fromages à la coupe. Sur 2019-2020, les portions bio – Chanteneige, Kiri, Mini Babybel et Vache qui rit, ont progressé de 50 % en 2020, boostées par Egalim.   « Nous avons de la marge de progression, [elles] ne représentent que 5 % de nos ventes de portions et  les collectivités n’ont pas atteint les 20 % de produits bio imposées par la loi Egalim à partir de 2022 » souligne l’explique Sarah Dupuy, chef de groupe Foodservice France. Sur le segment des cantines scolaires sommé de proposé un repas végétarien au minimum hebdomadaire, Cécilia Chesneau-Wery, chef de marque, rappelle que la gramme « ingrédients » permet  aux chefs de cuisiner  « d’apporter de l’onctuosité dans les dans les plats végétariens »  destinés aux demi-pensionnaires. (suite…)

28/01/2021

Le Syneg et Restaut’co partenaires pour déployer la démarche Mon Restau Responsable

Le Syneg (Syndicat national de l’équipement des grandes cuisines) annonce qu’il met dorénavant à la disposition des quelque 1 500  établissements de restauration collective engagés dans la démarche Mon Restau Responsable son expertise RSE dans le domaine des équipements de cuisine professionnelle et de blanchisserie : fin de vie des équipements, efficacité énergétique, alimentarité des matériaux, diminution et traitement des déchets alimentaires, ergonomie des postes de travail… Créé par Restau’Co et la Fondation Nicolas Hulot en 2015 pour prendre en compte tous les aspects RSE (responsabilité sociétale des entreprises) d’un restaurant collectif,  Mon Restau Responsable valorise  les bonnes pratiques existantes et de définir de nouvelles pistes d’amélioration. Le bien-être, l’assiette responsable, les éco-gestes, l’engagement social et territorial en constituent les 4 axes incontournables. (suite…)

25/01/2021

So Urban, des coupelles en verre réutilisables et consignables signées Arc

Les coupelles sont vendues entre 1,16 € et 1,88 € selon la taille.

Le verrier français entre sur le marché de la restauration en click & collect et en livraison avec une solution alternative aux emballages et à la vaisselle jetables.

Arcoroc, spécialiste des arts de la table, investit  le marché de la RHF avec la gamme So Urban. Des coupelles en verre, fermées par un couvercle en plastique PE (polyéthylène) sans BPA, adaptées à tous les segments de la restauration – traditionnelle, rapide  et collective – délivrée en click & collect et en livraison. Dotés d’un QR code, les contenants sont consignables et intégrables dans une logistique de collecte et de lavage. 4 tailles de coupelles  (25 c, 37 cl, 58 cl et 80 cl) et 2 tailles de couvercles (110 mm et 140 mm) sont proposées.

« Depuis 2 ans, nous travaillons sur une nouvelle catégorie de produits durables et réemployables » explique Tristan Borne, Président-directeur général d’Arc France. Outre le fait qu’ils répondent aux contraintes réglementaires et environnementales qui s’imposent aux restaurateurs, les contenants ont été conçus pour un usage professionnel. Ils sont 30 % plus légers et  2 à 5 fois plus résistants qu’un modèle ‘grand public’, ils peuvent supporter 2 000 cycles de lavage industrie et des écarts de température de 130 ° C.  Parfaitement étanches, ils résistent aux vibrations et chocs liés aux transports. Enfin, ils sont parfaitement empilables pour un stockage optimisé et adaptés aux racks standard en 40X60 de la restauration. (suite…)

18/01/2021

Elior teste les contenants consignés

©Nicolas Lascourrèges

Pour atteindre le zéro déchet, le restaurateur a mis en place un pilote avec Uzaje.

C’est dans restaurant inter-entreprises situé dans le quartier d’affaires de La Défense qu’Elior propose un nouveau dispositif de contenants réutilisables aux convives qui consomment  leur repas sur place ou emportent des plats. Mis en place avec Uzaje, entreprise spécialisée dans les solutions liées au réemploi des contenants alimentaires, le pilote fonctionne depuis 2 mois. A son passage en caisse, le convive  présente son badge d’identification et le code d’identification situé sur le contenant durable. Il rapporte ensuite son contenant  à la fin de son repas ou quelques jours plus tard. Des rappels lui sont envoyés en cas d’oubli.

«Nous avons conçu un dispositif simple pour les équipes comme pour le convive, avec un système de traçabilité permettant d’éviter une consigne tout en s’assurant des retours », détaille Emmanuel Auberger, fondateur d’Uzaje. Les contenants en verre léger, choisis parmi la gamme de vaisselle SoUrban d’Arcoroc (Arc France) sont lavés sur place. (suite…)

08/01/2021

L’Eco-Score s’affiche sur les cartes des restaurants

©FoodChéri

Etiquettable et un collectif d’acteurs engagés (1) du numérique, de la distribution et de la restauration présentent un Eco-Score alimentaire destiné aux recettes et produits alimentaires. Objectif : informer le convive de l’impact de son repas et de ses choix.

C’est une première dans la restauration. L’enseigne FoodChéri affiche depuis le 6 janvier un Eco-Score à côté de ses recettes. L’indicateur classe les plats en 5 catégories selon leur impact environnemental, de A (faible impact) à E (le plus élevé ). Ce qui vaut un A pour la Salade de carottes, lentilles et houmous de patates douces, un plat 100 % végétal  à base de produits majoritairement bio, français, issus de circuit court, vendu dans un emballage recyclé et recyclable et génèrant212 g de CO2, comme l’explique le spécialiste de la restauration livrée sur son site internet.

«L’Eco-Score va au-delà du poids carbone, souligne Marianne Petit, cofondatrice de l’application Etiquettable d’ECO2 Initiative, il prend en compte de nombreux facteurs sur la  pollution de l’air, des eaux, des océans, du sol, ainsi que les impacts sur la biosphère. » Entrent ainsi dans le calcul la production, la transformation, le transport, la saisonnalité des ingrédients, la fabrication et la recyclabilité des emballages, la livraison, la recyclabilité des emballages, les labels (bio et qualité) pour établir un score sur 100 points synthétisé par une lettre de A à E. (suite…)

04/01/2021

Restauration collective : ce qui vous attend en 2021 et après

©Restauration21.

Restauration21 vous propose un florilège des thématiques fortes pour les prochains mois. Réduction du gaspillage alimentaire, produits bio et durable, fin du plastique à usage unique, gestion des déchets…  la restauration collective durable poursuit sa marche en avant !

 

GASPILLAGE ALIMENTAIRE

Tout comme la distribution alimentaire, les cantines doivent, d’ici 2025, réduire leur gaspillage alimentaire de 50 % par rapport au niveau de 2015. Un nouveau label anti-gaspi d’Etat valorisera les initiatives vertueuses et accompagnera les objectifs définis par la loi Agec.

Un label national « Anti-gaspillage alimentaire » pour la restauration collective et commerciale

 

MENU VÉGÉTARIEN QUOTIDIEN

L’expérimentation d’un menu végétarien quotidien sera menée sur la base du volontariat à partir de septembre 2021 dans l’ensemble de la restauration collective publique.

Menu végétarien quotidien dans la restauration collective publique : le gouvernement fait le choix de l’expérimentation

(suite…)

04/01/2021

Tout sur le 21 !

2021 ! Qu’il est doux à l’oreille ce 21. D’autant plus quand on s’appelle Restauration21.
21 comme l’Agenda 21, le programme d’action pour le développement durable au XXIe siècle.  Comme cela ne se reproduira pas avant le siècle prochain (on aura alors droit à un 2121 !), autant ne pas bouder son plaisir.

Alors, quelle restauration en 2021 ? La crise sanitaire qui sévit depuis mars n’a pas remis en cause les avancées de la restauration durable, n’en déplaise aux Cassandre promptes à opposer la survie économique et les exigences d’hygiène sanitaire à l’environnement. Le restaurant responsable, la cantine responsable sont les modèles à suivre. La pandémie questionne toute les pratiques et projette une lumière crue sur les plus discutables, comme la livraison priée de rémunérer correctement ses coursiers. (suite…)

28/12/2020

Un label national « Anti-gaspillage alimentaire » pour la restauration collective et commerciale

Le label anti-gaspi valorisera les sites de restauration vertueux. ©Restauration21

Tout comme la distribution alimentaire, les cantines doivent, d’ici 2025, réduire leur gaspillage alimentaire de 50 % par rapport au niveau de 2015. Les restaurants disposent de 5 années supplémentaires pour atteindre cet objectif.

Adopté le 24 décembre 2020, un décret encadre le dispositif général du label « anti-gaspillage alimentaire » mis en place par la loi  AGEC pour la lutte contre le gaspillage et l’économie circulaire. Ce nouveau label anti-gaspi d’Etat valorisera les initiatives vertueuses et accompagnera les objectifs définis par la loi : les secteurs de la restauration collective et de la distribution ont jusqu’en 2025 pour diviser par 2 leur gaspillage alimentaire par rapport au niveau de 2015, les professionnels de la restauration commerciale disposant de 5 années de plus  pour parvenir à ce résultat.

« Le label  prévoit notamment  la validation des référentiels intégrant les plans de contrôles par arrêté ministériel, ou encore la désignation des organismes de certification par la ministre de la Transition écologique » selon le communiqué de ce ministère. Le label sera attribué pour 3 ans par un organisme certificateur à un site de restauration/restaurant candidat suite à une évaluation de sa démarche en fonction d’un référentiel. Il pourra distinguer plusieurs niveaux d’avancement dans la réduction du gaspillage alimentaire.

Les premiers référentiels techniques seront élaborés dès 2021, ils préciseront  les exigences pour bénéficier du label et les conditions de validation et de contrôle. « Ce dispositif permettra d’orienter les choix des consommateurs et de créer une dynamique vertueuse pour les entreprises concernées. »

Gaspillage alimentaire en restauration – Plus d’une centaine d’articles sur Restauration21

1 2 3 35

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires