293 articles publiés dans la catégorie "Restauration collective"

22/07/2019

L’Agores jouera la Mélodie des Mets locaux le 19 septembre

©Restauration21

L’Agores, l’association des professionnels de la restauration publique territoriale, fêtera les démarches d’approvisionnement durables lors de la Mélodie des Mets Locaux  le 19 septembre, en invitant ses adhérents professionnels à valoriser les approvisionnements locaux et/ou bio et leur savoir-faire en cuisine. L’idée : proposer un « menu type » décliné dans les cuisines selon les spécificités locales. Libre à chaque restaurant d’interpréter la partition proposée pour valoriser ses approvisionnements locaux. L’objectif consiste également à sensibiliser à la demande croissante des consommateurs, élus et professionnels en matière d’approvisionnements bio et locaux. Et de valoriser auprès des convives l’image des collectivités engagées dans une démarche de développement durable.

Cette 7e édition est organisée en partenariat avec la FNAB (Fédération Nationale des Agriculteurs Biologiques), le réseau Bleu Blanc Cœur et les associations locales de producteurs.Plus d’informations sur le site de l’Agores.

22/07/2019

JNAES : 9 lauréats responsables et engagés

La 5e Journée Nationale de l’Alimentation en Etablissements de Santé (JNAES) s’est déroulée à la mi-juin au sein des 220 établissements inscrits, répartis dans toute la France, en métropole et dans les DOM-TOM. 3 challenges ont été proposés aux établissements pour  sensibiliser les patients, les résidents et le personnel, aux nouveaux enjeux de la restauration en établissements de santé. 50 établissements ont relevé le défi. Révélé le 28 juin, le palmarès est :

Concours « Meilleur Menu Santé Responsable »

Les équipes de restauration ont réalisé un menu déjeuner créatif, festif et équilibré en utilisant des produits locaux et durables tout en veillant à l’équilibre nutritionnel des plats. Elles étaient notés sur la qualité globale de leur menu, sur l’effort de l’établissement pour les approvisionnements, l’originalité de la démarche, la qualité et l’originalité des photographies et la clarté des fiches recettes et techniques.
1er prix : Centre Hospitalier Universitaire de Nice pour son menu « La Cigale Responsable » ;
2e prix : Ehpad Les Parentèles de la  Rue Blanche pour son menu «Écomenu : Plaisir, Santé et Low Carbon » ;
3e prix : CH Princesse Grace de Monaco pour son  menu «Monaco, terre de saveurs». (suite…)

08/07/2019

A Lyon, le SNRC a consacré ses entretiens régionaux à l’innovation alimentaire

La recette de linguine meat balls de La Popote Compagnie

Initié à Orléans en février dernier, le cycle des entretiens régionaux du Syndicat national de la restauration collective (SNRC) a fait escale à Lyon le 1er juillet, à l’école Isara qui héberge les projets de start-up spécialisées dans l’alimentaire dans le cadre de son incubateur FoodShaker. Parmi elles, Hari&Co, créé en 2014, dont les première galettes à bases de légumineuses (lentilles vertes, haricots flageolets, pois chiches, haricots blancs) ont été testées par la société de restauration collective Mille et un Repas.

«Travailler avec Mille et un Repas nous a permis d’aller plus vite grâce à une démarche itérative d’ajustement aux besoins et attentes du client et des convives. Nous avons travaillé avec le chef de cuisine qui est, en tant qu’utilisateur, une personne clé quand on veut développer une innovation alimentaire » explique Emmanuel Brehier, cofondateur de Hari&Co. En 5 ans, les galettes (surgelées) aux légumineuses de la jeune pousse lyonnaise ont servi à la préparation de 3 millions de repas en restauration collective (entreprises et Crous principalement). Récompensées d’un grand prix Sirha Innovation 2019, les Supers Soupes de légumes et légumineuses mélangés Hari&Co, conditionnées en bouteilles en PLA, complètent l’offre. Elles pourraient, selon Pierre Pigaglio, DG du groupe 1001 Repas, trouver leur place  sur le corner d’un concept de restauration d’entreprise. «Les start-up nous permettent d’enrichir notre démarche. Nous devons être innovants pour satisfaire nos convives » explique-t-il.

(suite…)

03/07/2019

Légumineuses en restauration collective : participez à l’enquête de l’Inra

©Restauration21

Vous êtes chef en restauration collective, gestionnaire, responsable des  achats ou nutritionniste  ? Vous utilisez des légumineuses dans vos recettes ? Vous n’en mettez jamais, ou rarement, dans les assiettes de vos convives ? Répondez à l’enquête en ligne de l’INRA.
Financée par l’Union Européenne, elle vise à mieux comprendre les pratiques, contraintes et leviers concernant l’utilisation des légumineuses en restauration collective ainsi que leur place au sein des menus, dont les plats alternatifs (sans produits carné).

Lancée en janvier dernier, l’enquête révèle quelques résultats intermédiaires  : (suite…)

19/06/2019

LA FNH et Restau’Co demandent 1 milliard d’euros à l’Etat pour financer Egalim dans la restauration collective

Six  mois après la promulgation de la loi Egalim, qui impose 50 % de produits alimentaires durables dont 20 % de bio dans les assiettes de la restauration collective d’ici 2022, la Fondation Nicolas Hulot et le réseau Restau’Co ont enquêté sur le retour d’expérience de gestionnaires de restaurants collectifs déjà engagés vers plus de bio, de produits de qualité. « Les résultats sont sans appel : atteindre les objectifs en 3 ans, notamment pour le bio, sans plan d’accompagnement financier, c’est mission impossible ! » constatent les deux structures.  Elles estiment le besoin d’investissement de départ à 99 centimes par repas, soit 16 % du coût complet moyen d’un repas. Et demandent un financement à l’Etat d’1 Md€, sur la base de 3 milliards de repas servis chaque année par la restauration sociale, soit 330 M€  par an pendant 3 ans « pour encourager les donneurs d’ordre de la restauration collective publique ou privée en gestion directe du secteur scolaire, santé et médico-social.» Une enveloppe qui permettrait de financer les frais relatifs aux matériels, à la réorganisation et à la formation et qui contribuerait à la structuration de filières locales durables.

La revendication n’est ps nouvelle puisqu’en septembre 2018, le FNH avait déjà demandé la mise en place d’un « bonus cantine bio et locale »

(suite…)

17/06/2019

Sylvie Dauriat succède à Eric Lepêcheur à la présidence de Restau’Co

Philippe Lapouge, Sylvie Dauriat, Eric Thorel, Christophe Marie et Marie-José Bourgeois forment le nouveau bureau. ©Sylvain Renard /Restau’Co

Mercredi 12 juin, Sylvie Dauriat a été élue présidente du réseau Restau’Co, association de la restauration collective en gestion directe. La directrice de la Caisse des Ecoles du 17e arrondissement de Paris succède à Eric Lepêcheur qui a conduit pendant 6 ans l’association. Deux mandats marqués par le passage du CCC au réseau Restau’Co, le positionnement de l’association comme l’acteur majeur de la restauration collective et l’interlocuteur privilégié de l’Etat, le développement des démarches Mon Restau Responsable ou plus récemment le projet Repas à l’Hôpital.

Bruno Ferreira, directeur général de l’Alimentation a souligné « l’importance du travail accompli par Restau’Co pour accompagner la restauration collective face aux enjeux de la Loi Egalim

«Ma feuille de route se situe dans la continuité et la consolidation des actions engagées par le réseau. Le contexte est celui des enjeux de l’application de la loi Egalim. Nous devons être en anticipation et en réaction pour pouvoir y répondre » a déclaré Sylvie Dauriat.

Ont été également élus  Marie-José Bourgeois  et Eric Thorel  comme vice-présidents, Hervé Garrigue et  Philippe Lapouge en tant que trésorier et trésorier adjoint,  et  Christophe Mari, secrétaire.

07/06/2019

Conditionnements en plastique en restauration collective : l’Agores publie son livre blanc

Christophe Hébert (Agores),Coline Salaris-Borgne (Sivu) Christophe Simon (Sivu), et Frédéric Souchet (Siresco). ©Restauration21

Par quelles alternatives remplacer les contenants de cuisson, de réchauffe et de service en matière plastique dans les services de restauration collective des établissements scolaires et universitaires et ceux accueillant des enfants âgés de moins de 6 ans ? La loi Egalim, votée en octobre 2018, impose aux collectivités de plus de 2 000 habitants « l’utilisation de matériaux inertes et durables », avant le 1er janvier 2025. Celles de moins de 2 000 habitants ont un délai supplémentaire de 3 ans. Mais la perspective des élections municipales de 2020 rétrécit encore le calendrier des responsables et des prestataires de la restauration scolaire. De nombreuses associations de parents d’élèves dénoncent les risques pour la santé induits par la libération de perturbateurs endocriniens dans le plastique lorsqu’il est chauffé et  mettent la pression sur les collectivités locales pour qu’elles sortent le plastique des cantines scolaires.

« Il n’y a pas une réponse, mais des réponses face à la diversité des situations et des usages » martèlent de concert Christophe Simon, directeur général du SIVU (Bordeaux), et Christophe Hébert, le président de l’Agores. Le 6 juin à Saintes (17), l’association des  professionnels de la restauration publique territoriale a présenté son -très attendu – « Livre blanc sur les alternatives aux conditionnements en plastique en restauration collective ». Un document de 143 pages, fruit d’un an de travail et d’une concertation menée à l’échelle nationale auprès d’interlocuteurs spécialisés. Il délivre un diagnostic et une méthode pour accompagner la transition, recense les bonnes pratiques (recueillies auprès de 75 adhérents de l’Agores). Et émet 31 recommandations dans une double démarche de prévention et de précaution à l’intention des professionnels de la restauration, des élus, de l’Education nationale, du CNPTF et organismes de formation, et des membres de l’Agores. (suite…)

05/06/2019

La Récré des Papilles, un concept de restauration scolaire antigaspi signé Elior

Toutes les composantes froides du repas sont disposées sur l’îlot central. ©Restauration21

20 ans après le lancement du Self qui fait grandir, Elior signe la Récré des Papilles, un concept de restauration scolaire conçu pour rendre les jeunes convives autonomes et lutter contre le gaspillage alimentaire. Il est midi à l’école élémentaire Jules Vernes à Chelles (77) où le groupe de restauration a installé sa nouvelle cantine.  Un premier groupe d’élèves pousse la porte du self de 60 couverts, aménagé autour de 4 ambiances : la ferme, le potager, la mer et la forêt. Premier arrêt devant les entrées, assaisonnées ou non (au choix), disposées tout au début de ligne de self. La largeur réduite de la rampe leur permet d’accéder facilement aux saladiers et se servir eux-mêmes dans des coupelles en verre.  Ce n’est qu’ensuite qu’ils prennent un plateau. (suite…)

04/06/2019

En 2018, la restauration a acheté pour 555 millions d’euros HT de produits bio

Les achats de produits issus de l’agriculture biologique en restauration ont bondi en 2018 pour atteindre 555 millions d’euros HT, selon les chiffres de l’Agence Bio présentés le 4 juin, contre 452 millions d’euros HT en 2017. Une progression qui contribue à la croissance inégalée (+ 15,7 %) de la consommation de produits bio en France tout circuit confondu,  celle-ci atteint 9,7 milliards d’euros et représente 5 % de la consommation alimentaire des ménages français.

Est-ce que ce sont les effets booster de l’article 24 de la Loi Egalim ?  La restauration collective sociale a acheté 319 M€ de produits bio en 2018, des achats en progression de 27 % par rapport à 2017. D’ici au 1er janvier 2022, la restauration collective publique devra servir  50 % de produits durables dont 20 % de produits issus de l’agriculture biologique.

Avec 236 M€ d’achats en bio, la consommation de produits bio en restauration commerciale progresse de 14,5 %. (suite…)

03/06/2019

Entre 12 500 à 13 600 repas seraient jetés par les restaurants d’entreprises de La Défense

Entre 6 et 9 tonnes de nourriture encore consommable seraient jetées quotidiennement sur l’ensemble des restaurants d’entreprises du quartier de La Défense. Soit entre 12 500 à 13 600 repas perdus. Cette estimation repose sur les résultats de 2 campagnes de pesées menées dans les  tours d’Allianz France, Arpège (Elior), Eurest (Compass), Mazars et Suez, extrapolés aux 70 tours et 180 000 salariés de Paris La Défense, dont la moitié déjeunerait dans un restaurant collectif d’entreprise. L’audit retient comme base un repas complet de 550 à 600 grammes.

Lors de 2 campagnes de pesées de 3 jours, en juillet 2018 et janvier 2019, les quantités servies aux convives, celles jetées par ceux-ci, celles jetées et celles conservées en cuisine ont été mesurées avec une méthodologie commune. Entre les 2, une série de premières actions menées au sein des restaurants ont permis de réduire de  23 % le gaspillage. (suite…)

1 2 3 30

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Eclektic

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires