329 articles publiés dans la catégorie "Restauration collective"

18/09/2020

Pandobac propose une livraison zéro déchet d’emballages aux grossistes et aux restaurateurs

Shu Zhang et Fanny Van Themsche ont présenté leurs bacs au Sirha Green 2020. ©Restauration21

Créée en 2018, la startup a levé 1,2 M€ pour se développer en France.

Comment s’affranchir des cartons de livraison et autres cagettes en polystyrène à usage unique qui encombrent les poubelles des restaurants ? En les remplaçant par des bacs réutilisables et empilables. Installée à Rungis, la startup Pandobac propose aux grossistes et à leurs clients restaurateurs cette solution logistique zéro déchet. Le tout en réalisant des économies et en gagnant de l’espace de stockage. Les bacs de transport  sont récupérés chez le restaurateur à la livraison suivante, lavés dans  le centre de lavage industriel de Pandobac situé sur le MIN puis remis dans la boucle. Un QR code assure leur suivi pour éviter les pertes.

« 3 000 Pandobacs sont en rotation à ce jour » se félicite Shu Zhang, co-fondatrice, également créatrice du restaurant Maguey. Une quinzaine de grossiste les ont adoptés, ce qui représentent 240 restaurants utilisateurs. «On démarche aussi les restaurants car ils peuvent imposer à leur fournisseur des bacs réutilisables pour les livraisons. »

Abonnement mensuel
(suite…)

17/09/2020

Elior lance son nouveau blog « Food For Good – We are what we cook »

Avec Food for Good – We are what we cook, Elior Elior se dote d’un nouveau moyen de communication. Un blog vitrine de ses engagements responsables qui « donne à voir les actions concrètes des équipes en faveur de repas sains, gourmands et respectueux de la planète » selon le communiqué de presse. Disponible en français et en anglais, il s’adresse aux parties prenantes du groupe de restauration : acteurs associatifs, médias, experts du secteur et  grand public autour de 4 thématiques : la planète, la cuisine, le bien-être et les communautés.

09/09/2020

Le plan de relance du gouvernement consacrera 60 M€ à la RHD durable

Présenté le 3 septembre, le plan de relance gouvernemental de l’économie française de 100 milliards d’euros consacre 1,2 milliard d’euros à l’accompagnement de l’agriculture, de l’agro-alimentaire et plus largement de la chaine alimentaire. Sur ce montant, une enveloppe de 50 millions d’euros servira à financer un plan de soutien aux cantines scolaires dans 1 500 petites communes. Il s’agit de les aider à s’équiper (espaces de stockage de produits frais, légumeries, composteurs…) et à  former leur personnel afin d’être en mesure de répondre à  l’objectif de la loi Egalim de « 50% de produits sous signes officiels de la qualité et de l’origine (SIQO), bio et HVE » d’ici 2022, objectif réaffirmé par la Convention citoyenne pour le climat. Ce qui, selon le ministère de l’agriculture, « permettra aux cantines scolaires de mettre plus facilement en place des circuits d’approvisionnement en produits locaux de qualité pour les enfants tout en soutenant l’emploi des agriculteurs ».

L’opération « 1000 restaurants durables» dotée de 10 millions d’euros concerne le soutien à la restauration commerciale écoresponsable et s’inscrit dans le volet Tourisme durable porté par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Situés en particulier dans les communes rurales de moins de 20 000 habitants, un millier d’établissements seront aidés à développer ou à adapter des activités de restauration durables.

31/08/2020

Elior déploie le Nutri-Score dans les cantines scolaires

Pour la rentrée 2020, Elior engage le déploiement du Nutri-Score dans ses cantines scolaires. Dans un premier temps, des établissements pilotes seront concernés puis l’ensemble des cantines au cours de l’année scolaire. Le Nutri-Score aidera les jeunes convives à choisir les aliments dotés de la meilleure qualité nutritionnelle grâce à une information simple, lisible et compréhensible.

Le dispositif reposera sur un affichage de proximité dans les cantines des lycées, accompagné d’informations pour rappeler aux jeunes l’importance d’une alimentation variée alliant besoins nutritionnels et plaisir. Un affichage de proximité sera destiné aux parents  à l’extérieur des établissements. A partir de janvier, cette information sera disponible sur l’application mobile d’Elior à destination des familles. (suite…)

31/08/2020

L’ADEME aide les cantines qui s’engagent !

Vous êtes confrontés, dans votre restaurant scolaire, aux attentes de vos convives et parties prenantes en matière de développement durable ? Vos équipes sont motivées, vos décideurs vous soutiennent mais vous ne savez pas par où commencer ? Répondez à l’appel  projet de L’ADEME « Freins et les leviers pour une restauration collective scolaire durable ». Votre établissement rejoindra peut-être le groupe des quinze établissements pilotes bénéficiant d’un accompagnement pour faciliter leur passage à l’action et adopter une trajectoire compatible avec les objectifs Egalim. Les inscriptions en ligne seront closes le 30 septembre.

L’opération se déroule sur un an. La première séquence s’ouvrira en octobre sur un diagnostic :  menus et offre, achats et approvisionnements, pratiques culinaires, organisation du service et des repas. Puis un plan d’action sera mis en place sur la base de ces résultats.  En octobre 2021, une première évaluation permettra de procéder à des  ajustements et de définir de nouvelles actions. (suite…)

20/07/2020

Elior partenaire de l’AOP Pêches et Abricots de France

L’AOP Pêches et Abricots de France représente plus de 900 producteurs.

Durant les mois de juillet, août et septembre, les restaurants Elior proposeront des pêches, des abricots et des nectarines labellisés Vergers écoresponsables à leurs convives. Il s’agit d’un premier partenariat au niveau national entre les 2 acteurs pour que ces produits de qualité puissent être proposés sur l’ensemble du territoire. Sur 11 400 hectares, l’AOP Pêches et Abricots de France représente plus de 900 producteurs issus des 4 grandes régions productrices –  la Vallée du Rhône, la plaine de la Crau, les Costières, le Roussillon et la Corse – et  environ 12 000 emplois directs ou indirects sur ces territoires. (suite…)

20/07/2020

La RHF a acheté pour 640 M€ HT de produits bio en 2019

Alors que le marché de la consommation de produits issus de l’agriculture biologique, tout circuit confondu, affiche une croissance annuelle de plus de 1,4 Md€ de 2018 à 2019 et atteint 11,93 Mds €, les performances de la RHF restent modestes. Selon les chiffres de l’Agence bio, les achats de produits bio en restauration hors foyer en 2019 sont évalués à 640 M€, soit une progression de +16,4 % depuis 2018.

La part de la restauration collective est de 389 M€, une progression de +21,3 % de 2018 à 2019, plus faible que celle enregistrée sur la période précédente (+ 28,3 % entre 2017 et 2018). Ces chiffres confirment les tendances du dernier Baromètre d’introduction des produits biologiques en restauration hors foyer de l’Agence BIO/CSA Research de septembre 2019, qui mettait en exergue un dynamisme moins fort d’introduction de produits bio en restauration collective qu’en 2018. (suite…)

06/07/2020

41 maires élus signent la Charte #MaVilleAntiGaspi de Too Good To Go

À l’occasion des élections municipales, Too Good To Go a lancé la Charte #MaVilleAntiGaspi incitant les  candidats à  s’engager dans la réduction du  gaspillage alimentaire de leur ville à travers 7 engagements concrets. 41 des 400 signataires ont été élus.

La Charte s’appuie sur 7 piliers :
– Mettre en place une cantine zéro gaspi ;
– Rendre la mesure du gaspillage alimentaire obligatoire dans les cantines ;
– Mettre en place des ateliers scolaires de sensibilisation au gaspillage alimentaire ;
– Créer une ligne dans le budget municipal alloué à la lutte contre le gaspillage alimentaire ;
– Organiser un événement annuel de sensibilisation au gaspillage ;
– Soutenir les projets alimentaires territoriaux dont le principal objectif est de lutter contre le gaspillage alimentaire ;
– Encourager les commerçants à collaborer avec des solutions anti-gaspillage. (suite…)

23/06/2020

Convention citoyenne sur le climat : ses propositions pour une restauration collective plus vertueuse

©Restauration21

La Convention citoyenne pour le climat veut faire de la restauration collective un des leviers de la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Comment réduire « d’au moins 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, dans un esprit de justice sociale » ? La Convention citoyenne pour le climat (CCC), voulue  par le président de la République, vient d’adopter 149 propositions au terme de 8 mois de travaux. Le 29 juin, les 150 membres de la CCC seront reçus par Emmanuel Macron qui s’est engagé à reprendre « sans filtre » ces propositions. Celles-ci seront soumises soit à référendum, soit au vote du parlement, soit à application réglementaire directe.

Pour engager la restauration collective vers des pratiques plus vertueuses, la CCC préconise de :

Mettre en place une prime à l’investissement pour les établissements leur permettant de s’équiper en matériel, de former les personnels, de mener des campagnes de sensibilisation afin d’atteindre les objectifs de la loi Egalim ;

Proposer un bonus de 10 cts par repas pour les petites cantines bio et locales (moins de 200 repas par jour) pour les aider à absorber le surcoût les 3 premières années de leur transition ;

Créer un « observatoire de la restauration collective » ayant pour objectif de partager les bonnes pratiques et de suivre l’atteinte des objectifs de la loi EGalim

Mettre en place un organisme de contrôle pour assurer la bonne mise en œuvre de la loi Egalim ; (suite…)

18/06/2020

La restauration invitée à acheter français

©Restauration21

Comment écouler les stocks afin d’éviter le gaspillage alimentaire et assurer des revenus aux producteurs et transformateurs concernés ?

Conséquence de l’arrêt de la restauration hors foyer durant le confinement, des stocks de denrées périssables se sont accumulés. Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, ont réuni  lundi 15 juin les représentants des producteurs, des transformateurs, des grossistes et de la restauration hors domicile.  Le sujet : Comment écouler ces stocks afin d’éviter le gaspillage alimentaire et assurer des revenus aux producteurs et transformateurs concernés ?

Mécanismes de solidarité
Les représentants de la restauration hors domicile – Umih GNI, Snarr, SNRTC, SNRC ou encore Metro France pour le commerce de gros – se sont engagés sur le principe de mécanismes de solidarité entre les filières agricoles et les entreprises de l’agroalimentaire et de la restauration pour consommer en priorité les stocks. Ils poursuivront également leurs partenariats afin de promouvoir les approvisionnements d’origine France. Et s’attèleront à sensibiliser leurs adhérents et à promouvoir cette démarche auprès des consommateurs.

Ces  engagements feront l’objet d’un suivi dans un mois.

L’Umih et le GNI signent la Charte Origine France lancée par Metro

1 2 3 33

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires