« Web TV Sirha : le bio en restauration commerciale et collective | Accueil | Anthony Avoine est un cuisinier d'avenir »

27/01/2017

Bocuse d'or 2017 - Retour avec Régis Marcon sur l'assiette 100 % végétale en trois questions

Régis Marcon - Photo@Restauration21.frLe chef Régis Marcon (Restaurant Régis et Jacques Marcon à Saint-Bonnet-le-Froid-43) est le président du comité international d’organisation du Bocuse d’Or. Les 24 et 25 janvier derniers, pour le Bocuse d'or 2017, les 24 finalistes du Bocuse d'or ont travaillé sur une assiette 100 % végétale (1). Une première dans l'univers des concours professionnels internationaux. Sur l'espace des Chefs,  un micro à la main, Régis Marcon (Bocuse d'or 2015)  a décrit sans faiblir les plats envoyés par les candidats.

 

Restauration21 - Que pensez-vous des assiettes végétales réalisées sur le Bocuse d'Or ?

Régis Marcon - C'est un double sentiment. En tant qu'initiateur des deux  thèmes, j'étais curieux de voir ce que cela allait donner. L'envoi du thème végétal en décembre a créé de la surprise, de l'engouement, du questionnement et parfois de l'inquiétude, en résumé, une belle dynamique. A partir des fiches techniques que nous avons reçues, nous avons deviné que les assiettes allaient être très différentes. Deux tendances se sont dessinées alors et confirmées  lors des épreuves. La première : des assiettes très structurées, avec de nombreux légumes et de préparations, et un certain pointillisme. La seconde  : des assiettes plus franches, avec un nombre restreint de légumes déclinés en plusieurs propositions, comme celle de la Hollande qui a travaillé autour du choux, ou celle de la Norvège presque monoproduit autour du poireau.

 

Qu'attendiez-vous du jury ?

J'ai réuni le jury pour leur expliquer la meilleure façon de noter un plat végétal. Nous souhaitions mettre en valeur le végétal le mieux possible à travers la variété des produits, leur cohérence les uns avec les autres, les textures, les cuissons et les deux produits au choix sensés souligner l'origine géographique du candidat. Ceci étant,  chaque membre du jury a aussi sa propre vision du "meilleur" plat végétal.

 

Quel(s) ajustement(s) pourraient être apportés pour l'édition 2019 si le thème végétal était de nouveau au programme ?

Rien n'est inscrit dans le marbre. Pour ma part, j'ai la conviction que le végétal s'inscrit dans la restauration de demain. Je regrette d'avoir vu de la truffe dans certaines assiettes. La truffe c'est un petit peu comme le beurre, la solution de facilité. Des candidats ont utilisé la truffe alors qu'il n'y en a pas dans leurs pays. En revanche, Laurent Lemal [le candidat français qui a remporté le prix de l'Assiette végétale] ] l'a choisie car c'est un produit de sa région et ça se justifie. La pureté du produit c'est l'idéal. Les candidats qui ont marqué des points ont utilisé des herbes aromatiques, des épices et ont conservé la naturalité des légumes. Certainement que je demanderai qu'à l'avenir la truffe ne soit pas autorisée dans le thème 100 % végétal.

 

(1) Le thème du plateau était le «poulet de Bresse aux crustacés».

 

Commentaires

Flux You can follow this conversation by subscribing to the comment feed for this post.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Your comment could not be posted. Error type:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Journaliste spécialisée restauration et développement durable

Albums Photos

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Transgourmet Origine

  • Fournisseur de référence pour les restaurateurs

CHEF'ECO

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Green Access

  • Pour réduire vos émissions de CO2

ECLEKTIC

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

Bon pour le Climat

  • Un menu
Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex