| Accueil |

26/09/2016

Le coût complet du gaspillage alimentaire en restauration collective est 0,68 € par repas selon l’ADEME

Photo@Restauration21.frSelon une étude réalisée par l’ADEME et diffusée le 22 septembre dernier, le coût direct moyen des pertes et gaspillage de matières premières (aliments achetés) s’élève à 0,27 € par repas en restauration collective. Sur la base d’une dépense moyenne de 1,90 € par repas en matières  premières, cela signifie que 14 % du coût des matières est perdu. Les chiffres ont été collectés auprès de 12 établissements situés en région Rhône-Alpes dans les différents types de restauration collective  de février 2015 à mai 2016. La prise en compte des coûts indirects (temps passé par les personnels de cuisine, l’énergie consommée pour préparer les plats, facture de déchets…) fait passer ce coût  à 0,68 € par repas, sur la base d’un coût complet de 4,37 € par repas.

Les pertes et gaspillage alimentaires représentent en moyenne  17 % des aliments achetés (en poids), 14 % des coûts d’achats de matières premières  et 17 % des émissions de gaz à effet de serre produites pour un repas.  Selon les calculs de l’ADEME, pour un hôpital qui sert 1 700 repas par jour, tous les jours de l’année, la facture est proche de  193 000 € par an en coûts directs et pour un collège qui sert 300 repas pendant 145 jours, proche de  13 000 € par an.

L’ADEME note le «le fort potentiel  de la  catégorie  d’aliments viande/poisson/œufs pour  limiter  les pertes financières et  les  impacts environnementaux en termes d’émission de GES ».  Les légumes et les viandes/poissons/oeufs représentent 60 % des quantités perdues et 70 % des coûts perdus. La  partie  protidique  du  menu,  pèse pour  77 %  des  émissions  de  gaz  à effet de serre induites par les pertes et gaspillage alimentaire.

L’étude met également en exergue  le type de cuisine  selon que les préparations sont réalisées sur place ou dans une cuisine satellite. « La possibilité de présenter de  nouveau un plat les jours suivants, en ayant une cuisine sur place et des moyens de stockage, ainsi que la  possibilité de travailler en flux tendu permet de l imiter les quantités gaspillées par rapport aux quantités  préparées » relève-t-elle. Enfin, l’ADEME préconise la mise en place d’un réseau de professionnels et d’échange de bonnes pratique  comme une  des pistes pour réduire le gaspillage alimentaire.

Chaque année, 540 000 tonnes de nourriture jetées, soit plus d’1 million de repas perdus, en restauration collective. Depuis le mois de septembre, la loi de transition énergétique pour la croissance verte rend obligatoire la mise en œuvre d’actions de réduction pour les établissements gérés par les collectivités.

Télécharger la synthèse de l’étude.

Télécharger l’étude complète.

Sur le sujet :

1,33 millions de tonnes de nourriture gaspillées par an en restauration, le 27/05/2016.

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Eclektic

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex