| Accueil |

01/04/2024

Cantines scolaires : les familles insatisfaites des repas servis

©Restauration21

Lancée en octobre 2023, la consultation nationale dresse un état des lieux de la perception des cantines scolaires à l’échelle nationale.

Les résultats de l’enquête exclusive IFOP  pour Cantines Rêvolution, l’Association de l’Alimentation Durable, sur les perceptions et attentes relatives aux cantines scolaires en France, réalisée auprès de 933 familles, sont sans appel.  50% des parents se disent insatisfaits, l’enquête mettant à jour une grande disparité de l’offre des cantines en France. Quant aux jeunes convives, s’ils aiment la cantine, c’est, pour 2 tiers d’entre eux, par qu’elle leur permet de manger et de jouer avec leurs camarades, la même proportions n’aimant pas les repas qui leur sont servis .

Repas non terminés
Outre la nature des plats, l’insatisfaction concerne les quantités mangées par les enfants jugées insuffisante pour 55% des parents. Les portions servies sont également jugées congrues par un quart  des enfants, en particulier les plus grands. La préoccupation des parents est amplifiée par le constat que seuls 26% des enfants déclarent finir systématiquement le repas qui leur est servi.  82 % des enfants  ne terminent pas leurs repas du fait de l’inadéquation des plats avec leurs goûts. Pour se rassasier, 68% d’entre eux disent se  tourner  vers le pain comme substitut aux plats servis. Des chiffres qui  « appellent à un ajustement des portions mais aussi à une réflexion plus profonde sur l’alignement des menus avec les préférences des enfants » selon Cantines Rêvolution.

La transparence autour de la préparation des repas s’avère également déficiente, la moitié des parents sondés déclarant manquer d’informations claires et 62 % souhaitant que la restauration scolaire serve des repas sans aliments ultra-transformés.

L’Association de l’Alimentation Durable  souligne la nécessité de proposer dans les cantines « une offre alimentaire plus variée et attractive, capable de captiver l’intérêt des élèves et de satisfaire leurs besoins nutritionnels » ainsi que  « du pain qualitatif tant sur le plan organoleptique que nutritionnel. » Elle appelle tous les acteurs concernés – gouvernement, collectivités locales, autorités éducatives, prestataires de restauration, fournisseurs – à mettre en œuvre des politiques publiques adaptées en matière de restauration scolaire et plus largement, en matière d’éducation à l’alimentation.

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #10 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex