31 articles publiés dans la catégorie "Biodéchets"

14/09/2016

Biodéchets : le compostage de proximité, une solution pour les petits producteurs

Harfleur3Les producteurs de biodéchets qui ne dépassent pas le seuil des 10 tonnes par an ne sont soumis à aucune obligation en matière de tri, de collecte et de valorisation. Pourtant la loi sur  la transition énergétique prévoit de généraliser le tri et la valorisation des déchets alimentaires à l'ensemble de la population d'ici 2025. Pour ces acteurs,  le compostage autonome sur site semble  être une solution envisageable, en particulier pour la restauration scolaire, à condition de respecter les règles sanitaires en vigueur. Sur ce point : lire le guide de l'ADEME sur le compostage autonome en établissement et la rubrique "compostage de proximité" de la synthèse réalisée par le GECO Food Service.

 

Invité à intervenir lors de la réunion sur les  biodéchets en restauration organisée par le GECO et l'ADEME le 8 septembre, Christophe Hebert, directeur de la restauration municipale à Harfleur (76)  et président de l'AGORES (Association des directeurs de la restauration territoriale), est convaincu par la démarche. Sur l'agglomération d'Harfleur, seulement 5 à 6  tonnes de biodéchets par an sont produites par l'ensemble des 8 restaurants et de la cuisine centrale, après un important travail sur le gaspillage alimentaire mené par les équipes.  Sur ces sites, des pavillons de compostage ont été installés. « Nous produisons 110 000 à 120 000 repas par an destinés aux scolaires et aux personnes âgées. Pour mettre en œuvre cette solution, il faut maîtriser la technique du compostage en pied d'immeuble. Un maître composteur est affecté à chaque restaurant scolaire. Dans chacun d'entre eux, les enfants jouent le rôle d'ambassadeurs de tri auprès des écoliers et les responsables de la restauration acheminent les déchets dans les composteurs. Lors de la fermentation qui associe broyat, biodéchets et eau, la température monte à 70 ° C à cœur ce qui permet une véritable pasteurisation des déchets. 100 % de notre gisement part au compostage. L'épandage est réalisé uniquement in situ dans les jardins pédagogiques et potagers des écoles et de la résidence des personnes âgées ».

 

(suite…)

21/06/2016

UEFA EURO 2016 – Moulinot collecte les biodéchets de production d’Hediard

Le traiteur Hédiard (Do & Co) a confié la collecte des  biodéchets produits à l'occasion de ses prestations de restauration lors du la Coupe d'Europe de Football à Moulinot Compost & Biogaz. Sur la durée de l'EURO 2016, le traiteur va fabriquer  environ 100 000 repas pour le Stade de France et le parc des Princes. Spécialisée dans la collecte des biodéchets de restauration, Moulinot les récupère sur le site du laboratoire argenteuillais d'Hédiard où ont été installés 55 bacs de 240 litres.

 

« Des supports poubelles et des affiches ont été distribués dans notre centre de production, notamment dans les ateliers où il y a de grandes quantités de déchets organiques : la zone de lavage des légumes et fruits, les zones de découpe légumes et fruits, puis le débarrassage de notre restaurant pour le personnel » explique Katharina Wollmann, en charge de la qualité et de l'hygiène chez Do & Co.  «Nous fonctionnons en flux tendus avec le calendrier de production du traiteur» complète Stephan Martinez, fondateur de Moulinot. Acheminés à un centre de valorisation dans les Yvelines en camions GNV, les biodéchets sont méthanisés.

 

«A la fin de l'opération,  nous auront tous les éléments pour évaluer le grammage de biodéchets par couvert en zone de production dans un contexte événementiel» précise Stephan Martinez. Sur cette opération, son entreprise s'est également vue confier la gestion de l'ensemble des déchets du laboratoire de production : DIB, carton, verre…  qu'elle sous-traite auprès de prestataires spécialisés.

06/06/2016

Le SYNEG enjoint ses adhérents à se mettre rapidement en conformité pour leurs déchets d’élément d’ameublement et se mobilise sur les biodéchets

Couv-guide-dea-deee«Les metteurs sur le marché d'élément d'ameublement professionnel  qui ne cotisent pas à l'éco-contribution et qui ne répercutent pas ce montant sur le prix de vente sont hors-la-loi» avertit Pierre Marcel, président de la commission environnement du SYNEG (Syndicat National de l’Equipement des Grandes Cuisines). Lancée en 2012, la filière des DEA (déchets d’éléments d’ameublement) ménagers et professionnels est entrée dans sa phase opérationnelle en 2013. «Nous savons que les pouvoirs publics ne vont plus être compréhensifs» prévient-il. Depuis janvier 2016, le SYNEG met à la disposition des producteurs, installateurs et détenteurs finaux d’équipements de grandes cuisines et métiers de bouche,  le dispositif Valo Resto Pro, une solution globale DEEE et DEA, opéré par Ecologic.

 

 

(suite…)

22/01/2016

Les biodéchets de la cantine s’invitent en classe au lycée Paul Langevin de la Seyne-sur-Mer

Site pilote en PACA, l'établissement produit 32 tonnes de biodéchets par an. Ce qui le range dans la catégorie des gros producteurs et l'oblige à les collecter et à les valoriser.

 

Meiko2L'équipe pédagogique du lycée Paul Langevin de La Seyne-sur-mer (83) a saisi l’opportunité du test du dispositif WasteStar CC de Meiko, mis en place en novembre dernier, pour illustrer le développement durable et l'économie circulaire par un cas pratique disponible sur site. «Une réflexion a également été engagée sur le devenir des biodéchets organiques broyés et sur les modes de revalorisations possibles (compostage ou méthanisation) en comparaison avec le système précédent (incinération)» peut-on lire sur le site internet du lycée.

 

Une vingtaine d’élèves de 1ère STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) et 1ère S (scientifique) planchent actuellement sur le projet « De l'énergie sur un plateau, quelles voies de valorisation pour les biodéchets ? » Un projet inscrit au concours « Parlons Chimie » des Olympiades nationales de chimie, dont le thème cette année est « Chimie et Energie, Chimie et Valorisation ». Au programme : la gestion de la consommation électrique, de l'eau et des déchets dans le cadre du dispositif Agence de l'énergie des lycéens. 3 élèves de 1ère S-SVT ont choisi la méthanisation comme sujet pour leurs travaux personnels encadrés (TPE).

 

 

(suite…)

28/12/2015

Biodéchets : ce qui vous attend au 1er janvier 2016

Les biodéchets sont triés et collectés en vue de valorisation

Actualisation avril 2019 : Pour les petits producteurs : L’échéance du 1er janvier 2025 devrait être avancée au 31 décembre 2023 pour tenir compte de la nouvelle directive (UE) 2018/851.

Photo©Restauration21 (2)A partir du 1er janvier 2016, toute cuisine de restaurant, cuisine centrale, collective, tout laboratoire de production alimentaire générant 10 tonnes de biodéchets et 60 litres d’huiles usagées par an est considéré comme «gros producteur» de biodéchets. Publié en juillet 2011, le décret sur les seuils de biodéchets en définit les modalités de tri et de collecte séparée.

Selon le texte :

« La valorisation de ces déchets pourra être effectuées directement par le producteur ou le détenteur ou être confiée à prestataires lorsque la valorisation n’est pas effectuée sur le site de production ». De plus, «lorsqu’une personne produit ou détient des biodéchets sur plusieurs sites ou dans plusieurs établissements, le seuil s’apprécie en fonction des quantités produites ou détenues sur chaque site ou chaque établissement ».

Pour savoir si vous êtes concernés, vous devez estimer les quantités annuelles de biodéchets générées par votre activité et voir si la quantité produite est inférieure ou supérieure à 10 tonnes par an.

(suite…)

28/11/2015

COP 21 : En quoi la restauration est-elle concernée ?

COP21 visuelRetrouvez tous les articles publiés sur Restauration21. 

 

La COP 21 (21e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations unies) est là ! Du 30 novembre au 4 décembre, la lutte contre le réchauffement climatique rassemble au Bourget les délégations de 195 Etats ainsi que la société civile sous toutes ses formes. 

 

Objectif: définir un nouvel accord international qui engage les parties à réduire leurs émissions de gaze à effet de serre (GES) afin de contenir le réchauffement climatique mondial au-dessous de 2°C.

 

En quoi la restauration est-elle concernée ?  De quelle façon peut-elle contribuer à une économie peu émettrice et consommatrice de carbone ?

 

Retrouvez sur Restauration21 tous les articles concernant le rôle de la restauration commerciale et collective dans la lutte contre le réchauffement climatique sous toutes ses formes : déchets, biodéchets, lutte contre le gaspillage alimentaire,  circuits de proximité, bio, pêche durable

20/11/2015

COP 21 – Moulinot Compost & Biogaz va tester le lombricompostage industriel des biodéchets

Moulinot - Photo©Restauration21L’activité de la restauration lors de la COP 21 sur le site du Bourget devrait générer 45 tonnes de biodéchets (entre 200 et 250 grammes par repas), collectées par Moulinot Compost & Biogaz en partenariat avec Derichebourg. Le contenu d’une benne sera destiné à un test de lombricompostage industriel. Le reste sera méthanisé.

Pour cette expérimentation, Moulinot Compost & Biogaz s’appuie sur la Semardel (91) dont l’écosite de Vert-le-Grand composte les déchets verts. Dans une première phase, un compost sera produit à partir d’un mélange de déchets organiques et de déchets verts. Puis, dans un second temps,  des lombrics affineront l’amendement afin d’obtenir un compost “haute couture” selon Stephan Martinez,  restaurateur et créateur de Moulinot.

Le compost issu des biodéchets de la COP 21 devrait être disponible en mars 2016. Le test de lombricompostage industriel se fera également avec des biodéchets collectés par Moulinot sur des marchés alimentaires parisiens et auprès d’établissements de restauration parisiens.

(suite…)

12/11/2015

COP 21 : En quoi la restauration est-elle concernée ?

COP21 visuelCOP 21 J-18 : Retrouvez tous les articles publiés sur Restauration21. 

 

La COP 21 arrive à grand pas. A quelques jours de son ouverture le 30 novembre au Bourget, retrouvez sur Restauration21 tous les articles concernant le rôle de la restauration commerciale et collective dans la lutte contre le réchauffement climatique sous toutes ses formes : déchets, biodéchets, lutte contre le gaspillage alimentaire,  circuits de proximité, bio, pêche durable

08/10/2015

COP 21 : Moulinot Compost & Biogaz valorisera les biodéchets de restauration sur le site du Bourget

Moulinot Compost & BiogazAprès un test parisien réussi de collecte des déchets organiques de la restauration, Moulinot Compost & Biogaz va pouvoir démontrer son savoir-faire sur une scène beaucoup plus grande. La start-up parisienne, en partenariat avec Derichebourg, va gérer la collecte en vue de valorisation des biodéchets des restaurants Lenôtre, Horeto et Elior sur le site de Paris-Le Bourget lors de la COP 21. 12 000 repas devraient être servis par jour du 30 novembre au 11 décembre prochains. "Il s'agit des déchets issus de la production réalisée sur les cuisines centrales [NDLR : notamment à Goussainville  et à Gonesse pour Elior] et des déchets générés par l'assemblage des recettes sur les différents points de vente au Bourget" précise Stephan Martinez, le créateur et dirigeant de Moulinot Compost & Biogaz.

 

Derichebourg assurera la mise en place des bacs de collecte et le transport par camions GNV des biodéchets vers un éco-site dédié. C'est à ce moment que Moulinot prendra la relève en se chargeant de leur transfert vers un site de méthanisation dans l'Essonne. "Nous nous chargeons également de la sensibilisation, de la formation du personnel de restauration et de la mise en places de outils de communication" ajoute Stephan Martinez. Sur les 45 tonnes de biodéchets qui seront générés lors de l'événement, 70 % au moins pourraient être collectés et retraités une fois les erreurs de tri et autres aléas pris en compte.

 

(suite…)

01/10/2015

Le Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez s’équipe d’un déshydrateur de biodéchets

Photo Florence Gardrat Grand Hyatt Cannes Hotel Martinez  -Testée pendant 2 mois par les équipes du Grand Hyatt Cannes Hôtel Martinez (06), le déshydrateur de biodéchets (GEB, commercialisé par D.S.E.) a permis de transformer 3 tonnes de déchets alimentaires en 560 kg de matière sèche. De quoi séduire la direction qui a investi 28 500 € dans cet équipement. "Cette machine est peu encombrante et minimise le nombre de containers. Elle est facile d’utilisation, rapide, pas bruyante et ne répand pas de mauvaises odeurs sans compter qu’elle contribue à réduire notre bilan carbone" explique Florence Gardrat (photo), Responsable qualité et environnement du palace cannois.

Avec plus de 10 tonnes annuelles de déchets organiques générés, l'établissement sera considéré comme "gros producteur" à partir du 1er janvier 2016 et concerné par le décret de juillet 2011, sur le tri et la collecte des biodéchets qui définit leurs modalités de tri et de collecte séparée.

 

(suite…)

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #5 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires