28/10/2019

Serbotel 2019 : des professionnels mobilisés en faveur de la restauration responsable

Serbotel est aujourd’hui le 3e salon français du secteur des métiers de bouche, de l’hôtellerie et de la restauration. ©Restauration21

34 369 visiteurs professionnels ont arpenté du 20 au 23 octobre les allées de la 18e édition de Serbotel  à Nantes, une fréquentation stable par rapport à 2017. 532 exposants de tous les secteurs (+ 6,4% vs 2017) étaient présents.  Cette 18e édition a révélé de très nombreux acteurs des métiers de bouche, de l’hôtellerie et de la restauration mobilisés en faveur du recyclage alimentaire, de la lutte contre le gaspillage alimentaire des circuits courts et de l’agriculture biologique.

« C’est une véritable révolution qui est en marche. Il y a désormais une véritable prise de conscience et une mobilisation générale de tous les acteurs des métiers de bouche, de l’hôtellerie et de la restauration en faveur d’une production et  d’une consommation plus responsables que cela soit à titre individuel ou dans un cadre légal comme la mise en place de la loi Egalim » souligne Sophie Pastre, la directrice du salon . (suite…)

28/10/2019

À Serbotel, L’Éthic à Table a donné l’exemple

Bertrand Eloud, directeur de Ruffault Traiteur, à l’entrée de L’Ethic à Table. ©Restauration21

Avec presque 450 couverts enregistrés du 20 au 23 octobre lors du Salon Serbotel à Nantes, le restaurant de 72 places assises L’Éthic à Table, mis en œuvre par Ruffault Traiteur  en partenariat avec Exponantes, dans le hall 4, a fait une belle démonstration d’une offre de restauration durable. Le concept avait pour objectif de  « présenter quelques exemples de bonnes pratiques dont les restaurateurs doivent s’emparer pour préserver leur environnement et mettre en place des démarches durables au sein de leurs établissements».

« Nous souhaitons donner du sens à notre métier et entamer une réflexion dans notre façon d’aborder le marché de l’événementiel  » expliquait Bertrand Eloud, directeur du traiteur nantais, sur le salon. La carte de 3 entrées, 3 plats et 3 desserts était composées majoritairement de produits biologiques fournis par Manger-Bio 44, une association regroupant 50 producteurs bio de Loire-Atlantique. Dans les verres, des vins régionaux produits en bio  et de l’eau Plancoët, et sur les tables, de la vaisselle en porcelaine et des serviettes en coton. Les cuissons des viandes et poissons étaient réalisées sur place. (suite…)

28/10/2019

L’UMIH et le GNI signataires de la charte d’engagement « Verre 100 % solutions »

Les acteurs de la filière verre ont remis à Brune Poirson, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, une charte d’engagements « Verre 100 % solutions », vendredi 25 octobre. Objectif :  tendre vers 100 % de recyclage du verre à l’horizon 2029 au moyen d’engagements concrets et mobiliser tous les acteurs pour renforcer le tri du verre et soutenir son réemploi quand celui-ci pertinent. La collecte en tonnage du verre atteint aujourd’hui un taux de recyclage de 87 % pour les emballages ménagers  et de 78 %  sur l’ensemble du gisement. Cependant, 10 kg en moyenne de verre 4 par an et par habitant se retrouvent dans les ordures ménagères résiduelles et le gisement du verre hors-domicile, estimé à plus de 350 000 tonnes, est insuffisamment capté.

Les 24 signataires dont l’UMIH  (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie),  et le GNI (Groupement National des Indépendants de l’Hôtellerie et de la Restauration) ont défini comme étape intermédiaire le seuil de  90 % d’emballages en verre collectés pour recyclage d’ici 2025. Pour y parvenir, ils renforceront leur mobilisation pour faire du geste de tri  « une évidence au quotidien », développeront la collecte des emballages en verre consommés en hors domicile, notamment avec l’appui des distributeurs-grossistes en boissons (collecte du verre perdu dans le cadre de logistique inverse) et soutiendront le réemploi notamment dans les circuits locaux de distribution afin de minimiser les impacts liés aux transports, auprès des établissements de service à table. Dans son discours, Brune Poirson avance le taux actuel de 10 % de réemploi  « grâce au secteur des CHR ». Les signataires annoncent également, en partenariat avec l’Ademe, la création d’un Observatoire du Réemploi  afin d’étudier les conditions de développement et de mise en œuvre du réemploi en vue de définir une trajectoire de croissance. (suite…)

25/10/2019

Opération « Plateaux zéro gaspi » à la Défense

©Restauration21

8 348, c’est le nombre de plateaux vides, sans reste de repas, sur un total de 16 048 comptabilisés par les équipes de la plonge au niveau des zones de débarrassage des 15 restaurants d’entreprise  des membres de l’association La Défense des Aliments, sociétés de restauration, gestionnaires de tours du quartier d’affaires mobilisés contre le gaspillage alimentaire. Un état des lieux chiffrés réalisé le 16 octobre, lors du service du déjeuner dans le cadre de l’opération « Je m’engage dès aujourd’hui pour un plateau zéro gaspi » qui conclut que seulement 52,02 % des convives consomment toute la nourriture qu’ils se sont servie au self.

Dans les 2 selfs du  restaurant inter entreprise (RIE)  de la tour D2  gérée par Foncia IPM, la lutte contre le gaspillage alimentaire passe par la régulation de la consommation du pain. Deux campagnes de pesée ont été organisées dans les restaurants  (Elior). Le  couperet est tombé : 35 kg environ de pain sont jetés par semaine, soit 225 unités par jour, malgré la tarification à 0,19 € le 2e morceau de pain. Au self, des affichettes alertent les  convives : une baguette jetée, c’est 150 l d’eau gaspillée. Les cuisiniers qui servent sur les postes chauds rappellent également le message. « Nous voulons mettre en évidence, avec des chiffres, que la plupart des convives  créent du gaspillage » explique José Pereira, directeur des 5 points de restauration situés dans la tour. (suite…)

25/10/2019

ePack Hygiene accompagne l’Institut Paul Bocuse

Les étudiants bénéficient d’une approche à la fois théorique et concrète des conduites et règles à respecter en matière d’hygiène et de sécurité alimentaire.

« Après Ferrandi Paris, Le Cordon Bleu, l’EMPT, Ferrières, nous sommes très fiers d’accompagner aujourd’hui l’Institut Paul Bocuse pour aborder le sujet si sensible de la démarche HACCP» annonce Yves Rallon, dirigeant et fondateur d’ePack Hygiene.
La solution HACCP digitalisée, leader sur le marché, est déployée sur tout le campus situé à Ecully (69) dont elle couvre l’ensemble des salles de formation.

 « Notre enseignement étant basé sur une pédagogie innovante, il nous est apparu évident, pour le déploiement et la mise en pratique de la réglementation HACCP, de créer un partenariat fort avec ePack Hygiene » explique Valérie Charbassier, chargée fundraising et  partenariat à l’Institut Paul Bocuse. « Chaque espace de formation a été équipé de solutions tactiles, à la fois ludiques, intuitives, simples et pratiques pour une génération connectée et prescriptrice qui fera de cette législation, souvent perçue comme une contrainte, son compagnon, comme une évidence.» (suite…)

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Eclektic

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires