11/10/2019

L’Institut Paul Bocuse lance l’extension de son campus éco-responsable de 17 000 m2

©Restauration21

Ce n’est pas une pierre qui a été posée lors du lancement de l’extension de l’Institut Paul Bocuse (Ecully) le 8 octobre, mais un arbre planté au cœur du parc du Vivier, tout près du Château de la Roseraie qui, une fois rénové et doté d’infrastructures complémentaires, accueillera le pôle dédié au management de l’hôtellerie et de la restauration. Le ginkgo biloba, « l’arbre aux quarante écus » réputé pour son exceptionnelle longévité, symbolise l’engagement du futur campus de 17 000 m2  (soit 7 000 m2 supplémentaires) qui visera une certification environnementale. L’ensemble comprendra de nombreux espaces verts et arborés. Une partie des toitures seront végétalisées et la performance énergétique des bâtiments optimisée.

Dès décembre prochain, un laboratoire d’innovations culinaires sera inauguré. Un nouvel espace dédié à la recherche, à l’événementiel et à la création de concepts de restauration et hôteliers par les étudiants. Puis, en 2020 ce sera le tour du pôle hôtellerie (La Roseraie) doté d’un amphithéâtre de 250 places, d’un incubateur, d’espaces de co-working ouverts aux entrepreneurs. Dédié aux arts culinaires, le Château du Vivier, lui aussi rénové et agrandi, constituera la 3e phase du chantier qui s’achèvera en 2021. Il offrira aux étudiants 17 laboratoires de cuisine-pâtisserie, chocolaterie et boulangerie équipés des matériels les plus récents.  Au terme de ces 3 ans de travaux et de 25  M€ d’investissement (dont 6 M€ financés par la Fondation G&G Pélisson), l’Institut Paul Bocuse, qui fête ses 30 ans cette année, pourra accueillir 2 000 étudiants, contre 1 000 (55 nationalités) cette année .

(suite…)

30/09/2019

Le Magazine #3 de Restauration21 est en ligne

Le Magazine #3 de Restauration21 sera disponible sur les kiosques presse des salons Serbotel (du 20 au 23 octobre à Nantes) et Exp’Hotel (du 23 au 26 novembre à Bordeaux).

Dans quel restaurant Rosalie, qui pose pour le photographe Gregg Segal, entourée des plats  qu’elle consomme en une semaine, ira-t-elle manger demain ?  En Une de ce magazine, ce cliché nous interpelle tout comme, depuis plusieurs mois, les collégiens, les lycéens, les étudiants qui font la grève du climat. Ils sont les clients de la restauration commerciale et collective de demain. Mais quelle offre y trouveront-ils ?

La restauration est plus que jamais au cœur de toutes les transitions – environnementale, alimentaire, technique, digitale – les unes incluant les autres. L’alimentation incarne le lien social et les restaurateurs sont des professionnels de l’alimentation. Il sont acteurs du lien social.

Comme l’explique Elisabeth Laville dans sa tribune, une minorité engagée, en adoptant de nouveaux comportements, peut faire évoluer  la norme sociale et entraîner une modification des comportements et des attentes. Au-delà du tournant, c’est le point de bascule. De même qu’un petit groupe de professionnels peut planter les jalons de la restauration de demain. (suite…)

30/09/2019

Encore trop peu de viande bio au restaurant et à la cantine

©Bioburger

Selon l’étude 2019 « Les Français et la consommation de viande bio » conduite par l’Ifop pour la Commission Bio d’Interbev (Association Nationale Interprofessionnelle de l’Elevage et des Viandes), 70 %  des consommateurs de viande interrogés (1)  considèrent qu’il n’est pas facile de trouver de la viande bio en restauration hors domicile. 44 % privilégieraient un établissement qui en propose, quitte à ce que l’addition soit plus élevée. La demande est présente : les ventes de viande bio en restauration hors domicile ont progressé de 12 % entre 2018 et 2017 d’après l’Observatoire des Viandes Bio 2018. Mais les volumes restent faibles, le circuit de la restauration représentant 6 % de la viande bio consommée en France. Si bien que la restauration commerciale traditionnelle ne comble les attentes que de 66 % des consommateurs de viande bio, un taux qui tombe à 7 % dans les cantines et restaurants d’entreprise ainsi que dans les établissements de restauration rapide. (suite…)

30/09/2019

« Ici on trie », une opération organisée par le Snarr le 15 octobre à Paris

Le Syndicat National de l’Alimentation et de la restauration rapide (Snarr) organise l’opération « Ici on Trie»,  une journée de sensibilisation au geste de tri en restauration, ouverte aux professionnels et au grand public. Rendez-vous mardi 15 octobre de 9 heures à 12 heures 30 au Loft des Ecluses à Paris  (10e).

Pour répondre aux appels de la secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, aux restaurateurs au sujet de leurs obligations en matière du tri 5 flux de leurs déchets (5 flux), « la profession a décidé d’afficher sa volonté de travailler dans le sens d’une transition concertée pour la gestion des déchets » précise le Snarr. L’objectif de cette journée consiste à réunir autour d’une table tous les acteurs de la filière (professionnels, industriels, collecteurs, institutionnels, éco-organismes, associations…), à informer les restaurateurs, les formateurs, les responsables des ressources humaines et à sensibiliser au bon geste de tri en restauration et notamment rapide.

Deux tables-rondes sont programmées. La première s’intéressera aux bons gestes de tri du point de vue du restaurateur. La seconde posera la problématique du point de vue du consommateur. Elles feront intervenir des acteurs de l’ensemble de la chaîne du tri d’un déchet de restaurant. (suite…)

30/09/2019

La Clé Verte et le GNI partenaires

La Clé Verte et le GNI (Groupement national des Indépendants Hôtellerie Restauration) ont signé  un partenariat pour encourager la mise en œuvre d’une gestion durable des hôtels et restaurants et leur engagement dans la démarche Clef Verte. L’accord signé, le 27 septembre, Journée Mondiale du Tourisme, prévoit l’organisation d’une opération de sensibilisation des adhérents du GNI aux enjeux du Développement durable, à l’impact de l’activité touristique et aux actions préconisées par la Clef Verte qu’ils peuvent entreprendre dans leurs établissements. Les appels à candidature du label Clef Verte seront relayés par le réseau du GNI, et la Clef Verte réservera un siège au GNI au sein de son jury annuel. Les deux parties échangeront sur des sujets de fond tels que la révision quinquennale des critères du label ou les problématiques rencontrées sur le terrain.

Le label Clef Verte, fort de 20 ans d’expérience en France, propose un référentiel de critères qui permet aux acteurs de l’hôtellerie restauration de prioriser les actions et de les structurer par catégorie : politique et formation, gestion de l’eau, de l’énergie, des déchets, achats responsables, sensibilisation de la clientèle, cadre de vie. Une campagne de labellisation est organisée tous les ans.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Eclektic

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires