| Accueil |

09/06/2016

Concours Olivier Roellinger : L’équipage des cuisiniers de la mer s’agrandit

DSCN1321Ils sont douze, neuf élèves en formation en restauration et trois jeunes (moins de 35 ans) chefs professionnels, à avoir décroché un podium lors des épreuves 2016 du Concours Olivier Roellinger pour la préservation des ressources de la mer. Originaires d'Europe du Nord, de l'Est, du Sud et de l'Ouest, ils rejoignent, ainsi que les autres  finalistes moins chanceux, l'équipage des cuisiniers de la mer constitué de lauréats ou finalistes des cinq premières éditions du  Concours Olivier Roellinger.  Leur cap ? Partager leurs expériences, se tenir informés des actualités liées à la préservation des  ressources halieutiques et communiquer auprès de leurs collègues, de leurs clients, de leur établissement scolaire ou professionnel.

 

«Choisir un poisson durable pour sa cuisine et savoir argumenter pour défendre cette option, voilà un vrai sujet politique. La cuisine se situe aux carrefour des enjeux de notre société. Nous,  les chefs de cuisine, sommes des prescripteurs. Pourquoi avoir un jour décidé que tel ou tel poisson était plus noble qu'un autre ?  Uniquement parce que certains comme la sole, la raie, le turbot présentaient de meilleurs propriétés de conservation. Mais nous avons changé d'époque et tous les poissons qui sortent de la mer sont bons» a expliqué Olivier Roellinger lors de la remise des prix le 8 juin à l'Unesco, date de la Journée Mondiale des Océans.

Après quatre éditions en France et deux en Espagne, le concours cofondé par SeaWeb Europe et Ferrandi Paris en partenariat avec le lycée hôtelier de Dinard et l'association Relais et Châteaux,  s'est ouvert à l'ensemble des cuisiniers européens. Les finales ont été organisées en Pologne (lycée hôtelier de Somonimo), en Espagne (lycée hôtelier Ecotur de Valence) et en France (lycée hôtelier de Dinard et école Ferrandi-Paris).

 

 

 Palmarès 2016 :

Catégorie élèves en formation  :

 

Europe du Nord et de l'Est :

1er prix : Harald Sauss, école hôtelière de Riga, Lettonie.

2e prix : Ida Rosengren, école hôtelière de Malmo,  Suède.

3e prix : Fanny Czompa, école hôtelière de Budapest, Hongrie.

 

Europe du Sud :

1er prix : Jorge Metade, école hôtelière de Ponta-Delgada, Açores, Portugal.

2e prix : Marcos Sarrion, école hôtelière Ecotur de Valence, Espagne.

3e prix : Marc Luiz Ceron, école hôtelière CETT, Barcelone, Espagne.

 

Europe de l'Ouest :

1er prix : Martin Quere, lycée hôtelier de Dinard, France.

2e prix : Cédric Van Der Elst, lycée hôtelier de Koksidje, Belgique.

3e prix : Sylvain Courivaud, lycée Kyoto de Poitiers, France.

 

Catégorie jeunes professionnels européens :

1er prix : Emmanuel Charles, restaurant La Butte à Plouider, France.

2e prix : Kevin Mansencal, Capdevielle Traiteur, Bruges, France.

3e prix : Baptiste Mathivet, restaurant l'Océana, Taussat, France.

 

Photo@Restauration21.fr

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex