15 articles publiés en février 2020

27/02/2020

Egalim – Les acteurs de la restauration collective signent une charte d’engagements

Plusieurs opérateurs du secteur de la restauration collective (1) dont le Syndicat national de la restauration collective (SNRC), le réseau interprofessionnel de la restauration collective en gestion directe (Restau’co) ont signé la charte « La restauration collective en action » avec Didier Guillaume, ministre de l’agriculture et de l’alimentation, le 25 février au Salon de l’Agriculture. Tous confortent leur volonté de mutualiser leurs efforts pour atteindre un des objectifs de la loi Egalim : proposer des repas composés d’au moins 50% de produits durables et de qualité, dont au moins 20% de produits biologiques, d’ici le 1er janvier 2022.

La restauration collective représente en France un secteur essentiel à l’alimentation de nos concitoyens, avec environ 80 000 restaurants concernés, et plus de 3 milliards de repas servis chaque année. Plus de 7 millions de Français prennent chaque jour au moins un de leurs repas dans un restaurant collectif : crèches, restaurants scolaires, universités, établissement de santé, sociaux et médico-sociaux, pénitentiaire, restaurants administratifs. (suite…)

27/02/2020

Un nouveau meuble de tri et débarrassage chez Exki

Sur mesure, le nouvel équipement offre une destination à chaque élément présent sur le plateau d’un client. ©Restauration21

Exki annonce avoir équipé à ce jour 72,2 % de son réseau intégré d’un nouveau meuble de tri et de débarrassage. Sur mesure, il offre une destination à chaque élément présent sur le plateau d’un client. Aux 5 flux obligatoires – verre, papier/carton, plastique, bois, métal  –  l’enseigne de restauration rapide a ajouté un collecteur pour les biodéchets solides et liquides, et un autre pour le tout venant (thé, alu, serviette). Des bacs de débarrassage pour la vaisselle en porcelaine, les couverts en inox et les plateaux complètent l’équipement. « Nous avons listé tous les déchets de façon à élaborer une nomenclature. Chaque élément, déchet ou non, présent sur le plateaux doit avoir une place sur le meuble de tri » résume Barthélémy de Callataÿ, chef du développement et du design Exki. Pour le client, les instructions sont clairement expliquées par une signalétique pédagogique. « Nos clients doivent s’habituer au tri et prendre de nouveaux réflexes. Mais notre chance, c’est qu’ils sont demandeurs. Certains même nous félicitent pour la démarche.» (suite…)

27/02/2020

Eurest va soutenir la transition agroécologique de huit petites exploitation agricoles

De gauche à droite : Marc De Nale, DG Demain la Terre, Pïerre Weill, coprésident de Bleu-Blanc-Cœur et Gaétan de L’Hermite, président de Compass Group France.

Eurest (Compass Group), qui fête cette année ses 50 ans, crée Restaurons la terre, un fonds de soutien aux éleveurs et agriculteurs porteurs d’un projet de transition en faveur de méthodes d’exploitation durable. 100 K€  seront répartis entre huit TPE  agricoles, sélectionnées dans le cadre d’un appel à projet, avec le concours des associations Bleu-Blanc-Cœur et Demain la Terre. « Ce montant est  financé à 100 % en fonds propres par Eurest et sera renouvelé tous les ans » a précisé Gaétan de L’Hermite, président de Compass Group France lors de la présentation de cette initiative au Salon de l’Agriculture le 25 février, sur le stand de Bleu-Blanc-Cœur. Les exploitations seront retenues en fonction de l’implantation régionale du restaurateur, deux d’entre elles seront situées en Ile-de-France.  « La sélection est ouverte à toutes les exploitations de type TPE (y compris celles qui ne sont pas adhérentes à Bleu-Blanc-Cœur et Demain la Terre, ndlr). Nous veillerons à respecter un équilibre entre éleveurs et producteurs  » a ajouté Gaétan de L’Hermite. (suite…)

17/02/2020

L’offre de Transgourmet Fruits & Légumes désormais disponible sur toute la France du jour au lendemain

Gilles Daveau, Bernadette Combette, Claude Fischler et Eric Decroix réunis pour une table-ronde. ©Restauration21

L’offre de Transgourmet Fruits & Légumes, située à Rungis, est disponible depuis le 2 janvier sur toute la France du jour au lendemain. « Nous avons déployé un nouveau mode logistique. Tous les produits sont livrés en une fois dans un même camion multi-températures », a annoncé Eric Decroix, Président de Transgourmet France, lors de l’événement « Le Végétal ne végète plus », le 6 février au Grand-Bréguet à Paris. Bernadette Combette, artisan-sourceur pour la restauration , Gilles Daveau, cuisinier-formateur et spécialise de cuisine alternative, et Claude Fischler, socio-anthropologue de l’alimentation humaine, ont débattu du végétal et de ses évolutions en restauration. (suite…)

17/02/2020

À l’Écopôle de Sénart, la légumerie bio transformera entre 2 000 à 3 000 tonnes de légumes par an

L’EPA Sénart a vendu à la Coopérative Bio d’Ile-de-France un foncier d’ un hectare. ©EPA Sénart.

Inaugurée fin janvier sur l’Ecopôle de Sénart à Combs-la-Ville (77), la nouvelle légumerie 100 % bio et locale, mise en place par la  SCIC Coopérative Bio d’Ile-de-France, alimentera des crèches parisiennes, des lycées et collèges de la région, la commune de Fontenay-sous-Bois, les communes adhérentes du Siresco, et les arrondissements de la ville de Paris. «La transformation est le maillon indispensable des filières d’approvisionnement bio locales, notamment pour la restauration collective scolaire», explique Nathalie Zanato, directrice de la Coopérative Bio d’Ile-de-France. « La légumerie permettra d’adapter l’offre à la demande, d’être au plus près du consommateur francilien, en apportant une valorisation des produits aux producteurs de la coopérative.» Le site de 1 300 m2 comprend également des espaces de stockage réfrigéré, de logistique et des locaux sociaux. (suite…)

14/02/2020

Biodéchets – Les Alchimistes lèvent 2,4 M€ pour déployer leur solution de collecte et compostage en circuit court sur toute la France

La jeune pousse a été créée en 2016. ©Alexis Long

Forte de ses trois implantations en Ile-de-France et de cinq autres en région (Toulouse, Marseille, Toulon, Lyon, Lille) et d’une à La Réunion, la start-up Les Alchimistes, qui collecte et composte des déchets alimentaires urbains en circuit court, annonce une levée de fonds de 2,4 M€ auprès d’Investir &+, Phitrust, France Active Investissement et plusieurs business angels. Ce qui lui permettra de multiplier par dix sa capacité de production et de déployer sa solution dans toute la France, sur des zones  urbaines, en partenariat avec les acteurs locaux : syndicats de traitement des déchets, collectivités locales, franchisés, associations, distributeurs, restaurateurs. (suite…)

13/02/2020

Les collecteurs GreenGo à l’assaut de la restauration

Lucas Graffan, co-fondateur de GreenGo. ©Restauration21

En un an, 1,7 tonne des déchets d’emballages pourront être évités sur le concept de restauration rapide « Bien Fait », l’un des  cinq points de restauration de la Tour Basalte de la Société Générale à la Défense, gérés par Compass (concept Exalt). Comment ? Grâce à la consigne digitalisée de contenants en verre mise en place par GreenGo, une start-up de l’économie sociale et solidaire. Les salades sont servies à la demande dans des bocaux (deux tailles, Weck) consignés 2 €, fermés par un couvercle en plastique (sans PBA) réutilisable. A la caisse, l’appli permet en un clic de gérer le paiement de la consigne. Son repas terminé, le client place son bocal vide et le couvercle dans le collecteur situé sur l’espace de restauration, capable de reconnaitre la forme du contenant et son intégrité. Les 2 € sont crédités sur sa cagnotte digitale GreenGo. Le crédit sur son compte entreprise sera possible à partir du mois de mai. Sur le site Basalte, le nettoyage des contenants est réalisé sur place par les équipes Compass. (suite…)

12/02/2020

Werner & Mertz plante 100 000 arbres en Indonésie

DR

Werner & Mertz (green care Professional)  annonce que Reinhard Schneider, son propriétaire, lauréat du Grand Prix de l’Environnement Allemand, reverse sa dotation de 250 k€ à l’association Bornéo Orangutan Survival (BOS). Le don financera la restauration de 80 hectares de forêt tropicale et la plantation de 100 000 arbres sur le conservatoire de Mawas, l’une des plus grandes tourbières d’Indonésie où sont stockés C02 et autres gaz à effet de serre et qui abrite également 2 600 orangs-outans sauvages et 48 autres espèces en danger d’extinction. (suite…)

11/02/2020

Tourisme durable : L’UMIH et le GNC lancent un appel aux maires

A l’approche des élections municipales, l’Umih (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) et le GNC  (Groupement national des chaînes hôtelières) adressent aux futurs maires un appel sous la forme d’un manifeste intitulé « Destination Tourisme ». Un chapitre est consacré à l’environnement. «Les professionnels du secteur des CHRD [cafés, hôtels, restaurants, discothèques] sont en première ligne pour faire vivre et valoriser les circuits courts» rappellent en préambule les deux organisations aux édiles de demain.  « 80 % du tourisme est réalisé sur 20 % du territoire. Nous voulons rappeler la nécessité d’organiser un tourisme raisonné au niveau des territoires », explique Roland Héguy, le président confédéral de l’Umih. Les professionnels attendent des équipes municipales un travail commun autour de la gestion des déchets et du recyclage.Ils demandent également des actions de promotion des établissements éco-labellisés ou Clef Verte situés sur leurs communes «que ce soit sur le site internet de la mairie, dans  les publications municipales ou par tout autre moyen d’information pour valoriser leur engagement environnemental auprès des habitants(suite…)

05/02/2020

Le Siresco sur la première marche du label Ecocert en Cuisine

La cuisine centrale de Bobigny (93) fabrique 25 000 repas par jour. ©Restauration21

Avec 20 % de produits bio préparés par ses deux cuisines centrales et servis dans les satellites présents dans ses dix-neuf communes adhérentes, le Siresco (Syndicat Intercommunal pour la Restauration Collective) s’est hissé au niveau 1 du label Ecocert en Cuisine fin 2019. Plus de quatre composantes bio et locales sont servies par mois et les quinze additifs interdits par le label ont été bannis des menus. Les élus du comité syndical du Siresco avaient voté en décembre 2018 l’entrée dans la démarche de labellisation bio.

La loi Egalim impose à la restauration collective de servir  50% de produits alimentaires avec des critères qualité dont 20% de bio d’ici à 2022. Le Siresco précise qu’il « prépare ses nouveaux marchés publics pour 2020 en ajoutant des marchés dédiés aux produits sous signe de qualité pour augmenter la part des produits labellisés tels que le label rouge, AOP, AOC, IGP, STG. » (suite…)

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires