| Accueil |

04/12/2023

Orbisk veut réduire le gaspillage dans les cuisines avec sa solution plug-and-play

La caméra prend une photo, identifie la nourriture et détermine la source de gaspillage. ©Orbisk

Basée sur l’IA, la technologie est conçue pour optimiser les processus en place dans les cuisines professionnelles.

Créée en 2019 aux Pays-Bas et présent dans 25 pays, Orbisk s’attaque au gaspillage dans les CHR français. Aux professionnels soucieux de réduire leur impact environnemental et les coûts liés aux déchets alimentaires (achat des matières premières, coût de la main d’œuvre, coût de traitement des déchets, valorisation des déchets…), Olaf van der Veen, Bart van Arnhem et Richard Becks, les 3 fondateurs, proposent une technologie progressive et innovante, basée sur l’IA, qui mesure et reconnait automatiquement la catégorie d’aliments jetée, en quelle quantité et à quel moment de la journée. Leur solution plug-and-play, nommée Orbi,  garantit l’analyse précise des données obtenues et une vue d’ensemble du flux des biodéchets. Un dispositif conçu pour être adapté à n’importe quelle cuisine et pour optimiser les process afin d’empêcher la surproduction d’aliments mais aussi la mauvaise gestion des stocks, des dates de péremption, des menus proposés… De quoi permettre de réduire de 30 à 50% les déchets alimentaires d’une cuisine  selon Orbisk. L’entreprise avance 430 tonnes de gaspillage alimentaire évitées grâce à sa solution, soit l’équivalent de 955 555 repas, au global par ses clients.

Sur le sujet : Quand l’IA analyse et quantifie les restes de plateaux

La solution se compose d’un appareil photo doté de la technologie de reconnaissance d’image (2 000 ingrédients identifiables)  et d’une balance intégrée. Le moniteur permet de situer également la source du gaspillage alimentaire : retours de salle, retours de buffets, production. Les données récupérées sont enregistrées puis envoyées sur le tableau de bord interactif où les utilisateurs découvrent ce qui a été jeté. Les données peuvent être observées selon l’heure, le jour, la semaine, par typologie d’aliments ou encore par type de contenants. Ces éléments sont analysés afin de définir des objectifs en termes de réduction des déchets, en fonction des périodes, du coût et de l’équivalent CO2. Des  « Food Waste Coachs »  peuvent aider le client à analyser les résultats et à atteindre ses objectifs de réduction.

Sur le sujet : Accor mise sur l’IA pour réduire son gaspillage alimentaire

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #10 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex