456 articles publiés dans la catégorie "Restauration collective"

15/01/2024

Meiko prêt pour la révolution du réemploi en laverie

Alexander Lohnherr, président de Meiko France, et Thomas Peukert, PDG du groupe Meiko, le 14 décembre 2023 à Offenburg (Allemagne). ©Restauration21

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          2024 constitue une étape importante pour la filiale française du concepteur allemand d’espaces de laverie professionnelle, une filière bousculée par l’interdiction du plastique jetable dans plusieurs segments de la restauration.

Dans l’écosystème du réemploi dessiné par les lois Egalim et Agec qui mettent fin aux contenants jetables en restauration collective et en restauration rapide, le lavage sort de l’ombre, perd sont côté trivial pour devenir un élément de la solution. Les fabricants de matériel de lavage trouvent un nouveau souffle face à la demande des professionnels et des laveurs industriels qu’ils équipent. A Offenburg en Allemagne, à quelques kilomètres de la frontière avec la France, les lignes de production de Meiko (425 M€ de CA, 30 filiales et 2 700 salariés dans le monde), implantées sur un site de 12 hectares et qui va s’agrandir prochainement  de 2 hectares supplémentaires, tournent à plein régime. Le site expédie entre 15 et 18 convoyeurs chaque semaine fabriqués à partir d’inox européen. (suite…)

12/01/2024

La FNH propose d’étendre l’obligation des 20 % de bio à la restauration commerciale pour soutenir la filière

Dans la crise actuelle traversée par la filière bio, la question des débouchés est centrale. L’obligation de servir 20 % de bio en restauration collective ne suffira pas à la résoudre.

La  Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH) livre les conclusions d’un travail de prospective qu’elle a mené pour mesurer l’impact de la hausse de la consommation sur l’augmentation des surfaces agricoles cultivées en bio. « Le résultat est sans appel : l’objectif de 21 % de surfaces agricoles en bio d’ici 2030 (1) pourra être atteint uniquement si l’Etat parvient à mobiliser l’ensemble des secteurs de consommation » prévient-elle. C’est-à-dire la restauration collective (contrainte par la loi Egalim à introduire 20 % de produits bio dans ses menus) mais également la restauration commerciale et la grande distribution. Pour enrayer la chute des surfaces en première année conversion (- 40 % en 2023) et les pertes économiques pour les agriculteurs biologiques, la FNH recommande que la restauration commerciale introduise aussi 20% de bio dans ses achats et que la consommation de bio à domicile atteigne 7,8% d’ici 2030. (suite…)

20/12/2023

Réemploi en cuisines centrales : Tremplin à l’heure des choix

Les membres de Tremplin présents le 18 décembre : Syrec, Tables Communes, Grenoble, Bordeaux, Le Mans, Rennes, Nantes, Tours, Conseil Départemental 93 et les 4 Fourchettes. ©Restauration21

                                                                                                                                                                                                              Réunis dans les locaux de Tables Communes à Bobigny (93) le 18 décembre, les membres de Tremplin ont fait un point d’étape sur leurs tests de solutions alternatives aux barquettes en plastique à usage unique avant le lancement des premières commandes.

Depuis 2022, Tremplin teste les alternatives aux contenants en plastique à usage unique de cuisson, réchauffe et service, lesquels seront interdits à partir du 1er janvier 2025 (1) dans la restauration scolaires et universitaire, celle destinée aux enfants de moins de 6 ans et aux services médicaux infantiles. A partir du mois de janvier 2024, le groupement d’achat, qui regroupe les Tables Communes, le Sivu Bordeaux – Mérignac, du Syrec, les cuisines centrales des villes de Nantes (44), Rennes (35) Toulouse (31), Tours (37) et du département de Seine-Saint-Denis (93), annoncera quels bacs ses membres ont sélectionnés, les délais de fabrication étant de plusieurs mois. Une mutation qui relève du défi pour ces cuisines centrales créées ces 30 dernières années autour de l’usage unique des barquettes et des poches. Et dans laquelle le lavage s’est imposé comme l’une des problématiques du réemploi, conditionnant également les choix à effectuer. Car « à partir du moment où on bascule vers le réemploi, il faut laver » a rappelé Bruno Le Saec, directeur, directeur du Syrec lors d’un point d’étape organisé dans les locaux des Tables Communes à Bobigny (93) le 18 décembre. (suite…)

11/12/2023

Bio : Marc Fesneau demande à la restauration collective de mettre le booster

A Romainville (93) les menus de l’école sont 100 % bio. ©Restauration21

Ce soutien est fortement attendu par la filière bio, confrontée depuis plus d’un an à de fortes difficultés économiques.

A l’occasion du Conseil national de la restauration collective (CNRC) qui se tenait le 7 décembre dans les locaux du ministère, Marc Fesneau, le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, a appelé à la mobilisation les acteurs de la restauration collective. Selon la dernière enquête menée par les services du ministère auprès des établissements inscrits sur la plateforme « ma cantine », le taux d’approvisionnement en produits issus de l’agriculture biologique est de 13 % alors que la loi Egalim fixait un seuil de  50% de produits durables et de qualité, dont au moins 20% de produits bio dans les assiettes de la restauration collective scolaire, universitaire et des crèches, au 1er janvier 2022 ! Les établissements de restauration collective sous la gestion des administrations relevant de l’État sont engagés à atteindre ces objectifs dès 2024. (suite…)

11/12/2023

Économies d’énergie : Payer moins et consommer mieux

Lorsque les clients et les équipes sont présents, le point de consigne ne doit pas dépasser 19 °C en salle. ©Restauration21

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Pour faire face à la flambée des coûts énergétiques sans rogner sur la qualité de leurs prestations, les professionnels ont recours aux écogestes.

Les chiffres sont là! Selon une en­quête menée par le GHR (Groupe­ment des Hôtellerie-Restaurations de France) auprès de ses adhérents, les coûts de l’énergie sur la facture des professionnels ont grimpé de 124 % entre le 4e trimestre 2022 et le 1er trimestre 2023. De 4 %, le poids de ce poste sur leur chiffre d’affaires est passé à 9 %. Nouveau coup dur à la rentrée 2023: le gouvernement a aug­menté les tarifs réglementés de l’électricité de 10 % depuis le 1er août 2023, soit une hausse de 31 % sur l’année.

Selon le syndicat qui pointe les difficultés (lenteur administrative, difficulté à obtenir un interlocuteur dédié, incompréhension des dispositifs) pour accéder aux aides mises en place par l’État, les professionnels ont re­cours aux écogestes pour tenter de juguler la consommation. Car « chaque geste compte » comme le martelait déjà Agnès Pannier-Ru­nacher, ministre de la Transition énergé­tique, lors de la présentation du plan gouvernemental de sobriété énergétique en octobre 2022. Objectif: baisser de 10 % la consommation française énergétique d’ici 2024. Les professionnels de la restauration et de l’hôtellerie s’étaient alors engagés sur une Charte élaborée (lire encadré « Les CHR baissent le thermostat ») lors de réunions menées précédemment au sein du groupe de travail « Établissements recevant du public et les grandes surfaces commerciales » avec Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme. (suite…)

10/11/2023

M. & Mme Recyclage livrent leur cartographie des acteurs du réemploi des contenants alimentaires

Cliquer sur l’image pour recevoir la cartographie . ©M&Mme Recyclage

Lise Nicolas et Enzo Muttini sont les cofondateurs de M. & Mme Recyclage, bureau d’étude indépendant en ingénierie environnementale. Connus pour leur prise de position en faveur du réemploi des emballages,  les 2 ingénieurs spécialisés en électronique et matériaux vulgarisent leurs connaissances auprès du grand public en publiant sur leurs site internet et réseaux sociaux des infographies uniques. Très dense, la dernière en date recense 250 entreprises et associations actrices du réemploi en matière de contenants alimentaires en France et au Québec. Explications en 6 questions.

Resauration21 – Que peut-on voir sur cette cartographie ? Comment l’utiliser ?

M. & Mme Recyclage. Depuis 3 ans, nous suivons méticuleusement le secteur du réemploi des emballages. Il y a de multiples façons d’implémenter le réemploi, certaines que nous avions découvert dans le numéro 4 de Restauration21. Cette cartographie  des porteurs de solutions est la plus exhaustive de France. Elle comprend plusieurs catégories d’acteurs  suivant la branche à laquelle ils s’adressent : la restauration à emporter, l’industrie agroalimentaire, la distribution, les traiteurs, la livraison à domicile et la restauration collective. On y retrouve donc autant des loueurs de fûts pour la bière, que des laveurs de bocaux ou que des développeurs de logiciels adaptés à la gestion de stocks d’emballages industriels consignés. Pour s’y retrouver, il faut partir de son besoin, par exemple les  boites à pizza à emporter sur Nantes,  et chercher l’acteur régional qui y répondra. (suite…)

02/11/2023

Quand l’IA analyse et quantifie les restes de plateaux

L’outil photographie les plateaux une fois les déchets non organiques enlevés.©Kikleo

Implantée sur le pôle alimentation durable du Smart Food Paris (20e), la jeune pousse Kikleo compte au moins doubler son activité sur les prochains 18 mois.

D’ici au 1er janvier 2025, la restauration collective doit diviser par 2 son gaspillage alimentaire. Ce qui ouvre un boulevard à la startup Kikleo créée en 2019. Vincent Garcia et Martin de Giraut d’Agay, ses 2 cocréateurs, ont développé une solution de reconnaissance et d’analyse de restes de plateaux en salle et de production en cuisine.

Placé au niveau de la dépose plateaux (ou en cuisine au-dessus des biodéchets), un boîtier muni d’une caméra 3 D prend en photo leur contenu. Chaque élément est reconnu par un algorithme d’intelligence artificielle. En plus d’être identifié, le reste alimentaire est également « pesé » grâce, à la 3 D. « On extrait le volume et on en déduit le poids, un coefficient de densité étant associé à chaque élément » résume Vincent Garcia. Terminée la manutention fastidieuse et chronophage associée aux campagnes de pesée ! Les deux chefs d’entreprise arguent d’une réduction du gaspillage de plus de 25 % en 6 mois. (suite…)

31/10/2023

Tournefeuille s’engage pour le bien-être animal dans ses cantines avec Welfarm

La ville produit et distribue 600 000 repas par an

En signant la charte Etica de l’association de protection animale Welfarm, Tournefeuille (31) est devenue, début octobre, la troisième ville française (après Poitiers et de Mouans-Sartoux ) et la première ville d’Occitanie s’engager pour des approvisionnements plus respectueux du bien-être animal en restauration collective. Sa cuisine fabrique 3 300 repas par jour destinés  à 6 restaurants scolaires, 3 crèches,  2 résidences de personnes âgées et 1 activité de portage à domicile. 80 % des produits utilisés sont durables, dont 57 % bio ce qui vaut à la commune d’être labellisée au niveau 2 « Ecocert en cuisine ». (suite…)

15/09/2023

Le Siresco devient Tables communes

La cuisine centrale de Bobigny (93) fabrique 25 000 repas par jour. ©Restauration21

Créé il y a 30 ans, le syndicat laisse tomber l’acronyme et change de nom.

Le 1er janvier 2024, le Syndicat Intercommunal pour la restauration collective (Siresco) endossera officiellement son nouveau nom  «  Tables communes » suivi de la baseline « Restauration publique écoresponsable ».  Situés à Bobigny (93) et à Ivry-sur-Seine (94), ses 2 sites de production fabriquent au total 40 000 repas par jour (pour 15 communes) dont 90 % livrés à la restauration scolaire et périscolaire, 5 % aux personnes âgées (portage à domicile, le reste étant destiné aux selfs municipaux et aux repas festifs. Au stade de projet, un 3e site pourrait voir le jour dans le nord-est de Paris.

Préparer la fin du plastique à usage unique
« Cette évolution (…) réaffirme les innovations de notre syndicat intercommunal en matière d’alimentation bio et durable, dans l’élaboration de repas sans additif ni conservateur, de la sortie du plastique, en cohérence avec la mise en œuvre des lois en vigueur [Agec, Egalim souligne le communiqué de presse.  (suite…)

12/09/2023

Natexpo, le premier événement international de la filière bio en France revient pour son édition 2023 !

ARTICLE PARTENAIRE

Rendez-vous du 22 au 24 octobre 2023, à Paris Nord Villepinte, Hall 6. Un parcours sera dédié à la restauration.

D’après le baromètre CSA pour l’Agence Bio (2022), 74% des Français espèrent trouver des produits bio au restaurant, 82% des Français dans les cantines et la restauration scolaire. Depuis le 1er janvier 2022, la restauration collective publique doit servir 50% de produits durables, dont 20% de produits bio. Le 1er janvier 2025 sonnera la fin des barquettes en plastique dans la restauration scolaire et universitaire ainsi que les établissements accueillant des enfants de moins de 6 ans. La loi Agec impose la réduction par deux du gaspillage alimentaire d’ici 2025 et d’autres échéances approchent concernant la restauration rapide, livrée et la vente à emporter.

La restauration hors domicile est un des enjeux majeurs pour la bio ! Ainsi, pour une visite sur mesure et un confort optimal, Natexpo vous propose le parcours thématique Restauration Bio. (suite…)

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #10 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires