393 articles publiés dans la catégorie "Restauration collective"

03/01/2022

Ce qui change en 2022 pour la restauration commerciale et collective

©Restauration21

Tri 5 flux, fin du plastique à usage unique, réemploi, biodéchets… 2022 s’annonce chargée côté réglementation.

 

RESTAURATION COMMERCIALE :

Depuis le 1er janvier, la totalité des réseaux des enseignes de restauration rapide doivent être en conformité avec le décret du tri 5 flux : les 5 types de déchets- papier / carton, métal, plastique, verre et bois – collectés dans des poubelles dédiées et valorisés.
L’obligation du tri à la source concerne aussi les biodéchets qui doivent être collectés et valorisés.

L’offre de jouets en plastique gratuits dans les menus enfants est interdite. (suite…)

27/12/2021

Restoria devient la première SRC à adopter la qualité de Société à Mission

L’entreprise sert 60 000 repas par jour.

Mercredi 8 décembre, Restoria (54,6 M€ de CA en 2020) a modifié ses statuts pour devenir la première société de restauration collective en France à adopter la qualité de Société à Mission. Elle a annoncé sa raison d’être : « Cuisiner chaque jour pour la santé et le plaisir de tous et choisir ensemble une alimentation qui préserve la Terre nourricière ! » L’entreprise s’engage à « développer et rendre accessible une alimentation toujours plus saine et plaisante, cultiver la sobriété (…), partager les fruits de (ses) activité en prenant soin de (ses)  collaborateurs et en contribuant à une société plus solidaire et inclusive et créer et nourrir une dynamique de collaboration avec (ses)  parties prenantes sur (ses) territoires pour évoluer vers une restauration durable. » (suite…)

06/12/2021

81 % des consommateurs souhaitent une offre responsable au restaurant

La consommation responsable résiste à la crise.

Les Français ont des attentes fortes vis-à-vis des restaurants et priorisent des cantines scolaires responsables.

Selon 3e baromètre de la consommation responsable Max Havelaar/Opinion Way publié en novembre, les Français expriment des attentes fortes à l’égard de l’ensemble de la restauration hors domicile. 81 % d’entre eux attendent des restaurateurs qu’ils intègrent à leur carte des produits alimentaires responsables. Lorsqu’ils mangent à l’extérieur, les convives souhaitent très clairement qu’on leur propose des produits alimentaires locaux (86 %), être informés sur la provenance et la qualité des aliments (79 %), et être assurés de la j=juste rémunération des producteurs des produits proposés à la carte (77 %). « Cela renforcerait leur confiance dans le restaurant, leur donnerait envie de s’y rendre et représenterait un gage de qualité de la nourriture » selon l’étude. (suite…)

02/12/2021

Le soutien aux cantines scolaires des petites communes étendu et prolongé jusqu’au 30 juin 2022

Le plan France Relance a mis en place un dispositif d’aides doté de 43,5 M€.

Neuf mois après son lancement, la mesure « Soutien aux cantines scolaires des petites communes » du plan France Relance est prolongée jusqu’au 30 juin 2022 et accessible à davantage de bénéficiaires. Elle accompagne  les communes de petite taille dans la conduite de projets favorisant l’accès à une alimentation saine et durable dans les cantines scolaires. Plus de 1 030 communes en ont déjà bénéficié au profit de 475 000 élèves.

Doté de 43,5 M€, le dispositif d’aides permet de financer l’achat d’équipement et de matériel nécessaires à la cuisine, la transformation de produits frais (éplucheuse, essoreuse, robot coupe-légumes, robot de préparation…), ou à la conservation (armoire frigorifique, table de tri, salade bar, bar à crudités et à salade de fruits…). Les investissements immatériels (logiciels, supports de communication électronique…) et les prestations intellectuelles (audits, études, formations du personnel de cuisine…) figurent également dans son périmètre. (suite…)

02/12/2021

A Lunel, le lycée Victor Hugo reçoit le label « Assiettes Vertes »

Le 2 décembre, au cours d’une journée végétale, le restaurant scolaire a inauguré son choix végétal quotidien.

Le lycée Victor Hugo de Lunel (34) est le premier établissement labellisé « Assiettes Vertes » par l’association Assiettes Végétales. Tous les jours, la cantine propose aux élèves un plat principal 100 % végétal à côté des propositions habituelles. Lionel Esperou, le second de cuisine, a bénéficié d’une formation à la cuisine végétale offerte par l’association.

«Nous avons avec toute l’équipe relevé ce challenge et développé notre offre auprès de nos élèves qui sont de plus en plus nombreux à faire ce choix quotidiennement. Nous créons aujourd’hui nos propres recettes et les partageons avec nos collègues cuisiniers de la Région Occitanie », explique-t-il.

L’établissement complète ainsi ses nombreux engagements pour le développement durable au sein du restaurant scolaire : proposition de produits bios (37 %) ou locaux (42 %),  lutte contre le gaspillage alimentaire (moyenne à 70g/personnes contre 120g au niveau national), compostage de l’ensemble des déchets végétaux des convives. «Je suis aussi très investi pour le tri et le compostage des déchets. C’est une source d’économie qui permet de pouvoir acheter des aliments de meilleure qualité.  Le travail sur les protéines végétales est une réflexion que j’ai commencée il y a plusieurs années. Grâce à Assiettes Végétales nous avons pu étoffer nos ambitions dans ce domaine » complète  Robert Oltra, le responsable restauration.

19/11/2021

Semaine Européenne de la Réduction des Déchets : où en êtes vous dans la réduction de vos emballages ?

Chaque année, la restauration rapide sert 6 Mds de repas et génère environ 180 000 t d’emballages. ©Restauration21

L’édition 2021 de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD) se déroule du 20 au 28 novembre. L’occasion de repenser les pratiques en restauration. Et de lire ou relire sur Restauration21 les articles consacrés à la réduction des emballages.

Dans un rapport d’enquête sur l’application de loi Agec dans la restauration à emporter, l’association No Plastic In My Sea déplore la trop faible application de la loi Agec par les professionnels. La restauration dite “traditionnelle” et la restauration collective sont elles aussi concernées par la fin du plastique à usage unique. La réduction des déchets va au-delà des emballages, elle concerne les biodéchets, les DEEE, les DEA, le réemploi. Des initiatives sont menées. Vous cherchez un exemple/une bonne pratique à mettre en place ? Une idée pour débuter une transition vers des pratiques plus responsables ? Bonne lecture !

Bioburger remplace l’eau en bouteille par de l’eau filtrée gratuite

Réduction des emballages en restauration livrée : les professionnels peuvent mieux faire

Uber Eats expérimente la VAE avec les contenants des clients dans 6 enseignes

Fin des conditionnements plastiques : l’Agores prévient que les délais ne pourront pas être tenus

Ces start-up facilitatrices du réemploi

Vesto s’affirme sur le marché de l’équipement de seconde main des cuisines professionnelles

(suite…)

19/11/2021

Quelles denrées alimentaires achetez-vous ? Participez au premier baromètre de la RHD de l’Agence bio et de FranceAgriMer

La collecte d’information sera effectuée en continu.

L’Agence bio et FranceAgriMer lancent une étude sur les pratiques d’achats des acteurs de la restauration hors domicile. La première restitution des résultats est programmée pour début 2022.

Vous êtes un professionnel de la restauration commerciale ou collective ? Vous êtes en charge des achats de denrées alimentaires dans un ou plusieurs restaurants ? Vous travaillez les produits bio ou pas ? Participez au premier baromètre de la Restauration Hors Domicile de l’Agence bio et de FranceAgriMer. Ils ont fait appel au cabinet de conseil CKS pour lancer une étude sur les pratiques d’achats des acteurs de la restauration hors domicile. L’objectif est de mesurer le plus fidèlement possible la quantité mais aussi la qualité des denrées alimentaires achetées par les acteurs de la restauration commerciale et collective.

L’enquête est accessible en ligne via le site https://barometre-rhd.fr puis « Je participe ».

(suite…)

18/11/2021

Avec 37 % de produits bio, le coût denrées d’un repas à la cantine est de 2,14 euros

Au 1er janvier 2022, la restauration collective devra servir 50 % de produits dits durables dont 20 % de bio (en valeur). Les cantines sont-elles prêtes ?

Les chiffres 2021 de la 5e enquête de l’Observatoire de la restauration collective bio et durable de l’association Un plus Bio tombent à pic à la veille de la date couperet de la loi Egalim. Au 1er janvier 2022, la restauration collective devra servir 50 % de produits dits durables dont 20 % de bio (en valeur). Les 6 766 cantines étudiées  (contre 1 200 en 2017) qui servent 1,2 million de repas  chaque jour affichent une part (en valeur) de bio dans les assiettes de 37 %, dépassant ainsi le seuil de la loi Egalim. L’étude combine 2 sources de données : celles collectées par l’enquête en ligne annuelle de l’Observatoire et celles issues des audits menés par Ecocert «En Cuisine».

Souvent perçu comme un frein à l’utilisation du bio en restauration collective, le coût denrées par repas n’est pas forcément corrélé à la quantité de produits utilisés selon l’Observatoire. Parmi les collectivités qui ont un coût denrée compris entre 1,8 € et 2 € par repas, la part de bio varie entre 7 % et 100 %. Plus particulièrement en restauration scolaire : à 2,06 € pour un repas contenant moins de 20 % de bio, le coût denrées moyen passe à 2,02 € pour un repas comprenant 20 à 40 % de produits bio. Sur l’échantillon étudié, le coût denrées d’un repas contenant 37 % de produits est de 2,14 €. (suite…)

08/11/2021

Bleu-Blanc-Cœur installe un corner chez le grossiste Medelys

Inauguration en présence notamment de Stéphane Layani, président du MIN de Rungis, Florence Hardy, présidente de Medelys, des chefs Thierry Marx et Frédéric Simonin, et Pierre Weill, co-président de Bleu-Blanc-Cœur. © DidierVenom.

 

Le food service représente 20% de l’activité des filières Bleu-Blanc-Cœur.

Avec son premier espace inauguré le 21 octobre au MIN de Rungis, chez Maison Medelys, Bleu-Blanc-Cœur compte faciliter l’accès de sa gamme aux acteurs de la restauration collective et commerciale à Paris et en Ile-de-France et accélérer ainsi son développement commercial. Un espace de présentation et d’animations culinaires qui complète l’offre de la filière présente  dans les différents pavillons du marché  ainsi que dans  les gammes construites par Domafrais et par Okadran. (suite…)

28/10/2021

Cémoi dévoile sa nouvelle plateforme de marque dédiée au hors domicile

Les produits bio sont fabriqués au sein de sites français du groupe.

Le chocolatier a réalisé  48 % de son activité en BtoB en 2020.

Avec sa nouvelle entité Cémoi Pro, le chocolatier compte renforcer ses positions sur le marché de la restauration commerciale, restauration collective ainsi que sur ceux de la boulangerie, pâtisserie et chocolaterie. Présentée au Sirha en septembre dernier, elle sera lancée début 2022. « Nous avons une offre dédiée pour les professionnels, composée d’ingrédients et de produits finis, ces derniers ayant été retravaillés » expliquait Maud Clarissou, directrice marketing et communication, à Lyon. (suite…)

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #6 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires