| Accueil |

15/03/2022

Réduction des emballages en restauration livrée : Des résultats hétérogènes selon le ministère de la transition écologique

Deliveroo propose l’option “livraison zero déchet”. Capture d’écran.

4 nouvelles enseignes ont signé la charte de la restauration livrée qui s’enrichit d’un volet “emballages pour les sushis” et d’un partenariat avec Make.org Foundation.

Avec ses 10 mesures  en faveur de la réduction de l’utilisation des emballages en plastique à usage unique et la mise en place d’alternatives en faveur du réemploi par les acteurs de la restauration livrée, la charte d’engagement signée par 34 d’entre eux rythme depuis un an leur sortie du tout jetable. Un an après son lancement, le comité de suivi livre un point d’étape mitigé, tout comme le précédent il y a 6 mois. Bonne nouvelle : les emballages en plastique à usage unique reculent chez les signataires. La moitié des emballages qu’ils utilisent sont  sans plastique à usage unique, voire la totalité pour certaines enseignes. L’information circule bien entre fournisseurs et clients : les  gestes de tri sont indiqués sur les barquettes en  carton ou les cartons de livraison, des newsletters sur le sujet sont envoyées aux restaurants et des offres d’installations de poubelles de tri chez leurs entreprises clientes sont parfois proposées (livraison de repas aux entreprises).

Lire aussi : Réduction des emballages en restauration livrée : les professionnels peuvent mieux faire

La plupart des enseignes ont mis en place un système « d’opt in » (choix) pour la livraison de couverts et de sauces même si « un certain nombre de restaurants ayant recours aux plateformes continuent de fournir systématiquement des couverts, ce qui illustre le travail nécessaire d’accompagnement et de sensibilisation des restaurants. » selon le comité.  90% des commandes se font sans couverts chez Uber Eats alors que  Just Eat est la seule plateforme à ne pas proposer d’opt in à l’heure actuelle,  indique le ministère. S’agissant des sacs en plastique à usage unique, aucun établissement et aucune boutique en ligne signataires n’en propose.

Lire aussi : 19 acteurs de la livraison s’engagent à sortir du plastique à usage unique

Des points positifs à mettre en balance avec l’hétérogénéité des résultats obtenus par les signataires, certains étant très avancés dans leurs engagements et d’autres en deçà des objectifs qu’ils auraient déjà dû atteindre.  C’est le cas pour la recyclabilité des emballages et des contenants et pour les expérimentations de solutions locales de réemploi des contenants et emballages. « A titre d’exemple, Deliveroo a étendu son expérimentation auprès de 40 restaurants à Paris et à Lyon, soit une centaine de restaurants partenaires en tout. D’un autre côté, Just Eat, Nestor, Coopcycle et Stuart n’ont pas encore lancé d’expérimentation de réemploi dans le cadre de la charte. »

Lire aussi : Bioburger et Uber Eats testent la consigne de contenants en verre en livraison

Avec barePack et monbento, Deliveroo expérimente les contenants réutilisables

Le ministère de la Transition écologique regrette la persistance d’une faible remontée des données et précise que Frichti, Coocycle et Bioburger n’ont pas communiqué leurs résultats, empêchant d’avoir une vue d’ensemble précise de l’avancée des engagements. S’il se félicite des statistiques intéressantes obtenues par le biais de sondages lancés par les syndicats (SNARR, GNI, UMIH) auprès de leurs adhérents, il constate que les efforts des plateformes pour relancer leurs restaurants partenaires ne rencontrent que peu de succès.

Le cas des emballages des sushis
L’engagement 8 de la charte prévoit de bannir les résines plastiques les plus problématiques à trier et à recycler dont le noir de carbone contenu dans les emballages des sushis. Les agrégateurs signataires se sont engagés  à améliorer la connaissance des pratiques et sensibiliser les restaurants qui vendent des sushis et à les  accompagner dans l’identification et le déploiement d’alternatives plus vertueuses. Un groupe d’échange avec les enseignes de sushis, les plateformes, les syndicats de la restauration et le ministère est mis en place. Deliveroo travaille également à la mise en place d’une expérimentation de réemploi avec Planet Sushi qui vient d’ailleurs de signer la Charte, ainsi que NoWW, Petrel et Vytal.

Un partenariat avec Make.org Foundation
Réalisé par Make.org Foundation, un référentiel d’évaluation des pratiques vertueuses en matière d’utilisation des emballages et contenants par les restaurants devrait permettre de pleinement mettre en œuvre l’engagement n°9  qui consiste à favoriser la visibilité auprès des clients des restaurants engagés. Le fonds de dotation a également proposé d’accompagner 500 établissements dans leur accès à l’information et aux ressources utiles au déploiement de solutions alternatives aux contenants en plastique à usage unique. Des actions qui seront mises en place en collaboration avec les syndicats de la restauration.

Télécharger le point d’étape d’1 an de la charte de la restauration livrée.

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #10 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex