49 articles publiés dans la catégorie "Emballages"

13/04/2022

La collection So Urban d’Arcoroc reçoit le label JANUS de l’Industrie 2022

Le spécialiste des arts de la table a investi le marché de la RHF avec la gamme So Urban.

Le label Janus de l’Industrie 2022 a été décerné par l’Institut français du design à la collection « So Urban » d’Arcoroc composée de contenants durables en verre, consignables et réemployables, destinés aux professionnels de la restauration et des collectivités enjoints par les pouvoirs publics à sortir du tout jetable.  En verre 100% hygiénique, non poreux et sans risque de migration de particules dans les aliments, les coupes et coupelles sont déclinées en plusieurs formats. Leu poids a été optimisé pour tenir compte des contraintes de la vente de plats à emporter et  de la livraison à domicile.

Lire aussi : So Urban, des coupelles en verre réutilisables et consignables signées Arc

« Obtenir ce prix est toujours un honneur et une grande fierté pour l’ensemble de nos équipes. L’attribution pour la 3ème fois de ce label pour l’une de nos marques souligne une fois encore notre capacité à continuellement innover de manière pertinente et responsable pour nos clients. Penser et créer « durable » pour un monde meilleur est devenu bien plus qu’une priorité chez Arc puisque cela fait désormais partie de notre ADN», se réjouit Gwenaëlle L’Hénoret, Directrice Ventes et Marketing du groupe Arc.

 

11/04/2022

Des plateaux pour un room service à la commande et de proximité

Alain Fontaine livre une dizaine de plateaux par semaine. ©Restauration21

A Paris (2e), Le Mesturet sert une dizaine d’hôtels partenaires.

Alain Fontaine ne s’est pas mis à la livraison. Mais, depuis le 2e confinement, le maître restaurateur propose une offre de restauration de room service à une dizaine d’hôtels et entreprises partenaires situés autour de son restaurant Le Mesturet dans le 2e arrondissement à Paris. «Pendant la pandémie, les poubelles regorgeaient d’emballages de livraison. J’avais en tête de mettre en place cette offre mais il me fallait une solution zéro déchet.» Son contact chez Chomette Favor l’oriente sur le plateau isotherme Tablotherm Cam Gobox (Cambro) en polyester expansé conçu pour contenir un set de vaisselle – une grande assiette avec couvercle, 2 petites assiettes avec couvercle, un pot pour la sauce, un verre à pied – et de couverts pour le repas d’une personne. Désireux de positionner sa proposition sur le haut de gamme, Alain Fontaine opte pour des assiettes en porcelaine de la collection Econome signée Stark pour Guy Degrenne. Et constitue un jeu de 12 boîtes avec vaisselle au coût unitaire de 115,15 € HT, plateau compris. « Avec un panier moyen de 33 € par plateau, je rentabilise au bout de 4 repas » souligne le restaurateur.  Disponible en continue, l’offre reprend 70 % de la carte du restaurant, formule à 14 € compris. (suite…)

23/03/2022

Vytal veut imposer sa solution d’emballages réutilisables en France et en Europe

Originaire de Cologne en Allemagne, la startup a séduit plus de 250 000 utilisateurs et 2 000 restaurants, cantines et épiceries et  s’est implantée dans d’autres  pays européens comme la France et l’Autriche.

Alors que ses  contenants réutilisables ont remplacé plus de 3 millions d’emballages jetables en Europe, la jeune pousse allemande Vytal annonce avoir réalisé un tour de table de série A de 10 M$. Le nouveau capital servira à renforcer durablement sa position de leader sur le marché européen en développant son réseau de partenaires, en améliorant sa plateforme technologique et en développant de nouvelles activités explique-t-elle dans un communiqué. En France où elle s’est implantée par le biais de son rachat de Milubo en juillet 2021, Vytal compte 100 commerces (restaurants, coffee shops, épiceries, boulangeries),  5 cantines, un aéroport (Lyon) et  2 traiteurs utilisateurs de ses contenants réemployables et de sa solution logicielle de traçabilité. Des recrutements sur des postes commerciaux, opérationnels et marketing ainsi que l’achat de contenants supplémentaires lui permettront de poursuivre son déploiement hexagonal. (suite…)

15/03/2022

Réduction des emballages en restauration livrée : Des résultats hétérogènes selon le ministère de la transition écologique

Deliveroo propose l’option “livraison zero déchet”. Capture d’écran.

4 nouvelles enseignes ont signé la charte de la restauration livrée qui s’enrichit d’un volet “emballages pour les sushis” et d’un partenariat avec Make.org Foundation.

Avec ses 10 mesures  en faveur de la réduction de l’utilisation des emballages en plastique à usage unique et la mise en place d’alternatives en faveur du réemploi par les acteurs de la restauration livrée, la charte d’engagement signée par 34 d’entre eux rythme depuis un an leur sortie du tout jetable. Un an après son lancement, le comité de suivi livre un point d’étape mitigé, tout comme le précédent il y a 6 mois. Bonne nouvelle : les emballages en plastique à usage unique reculent chez les signataires. La moitié des emballages qu’ils utilisent sont  sans plastique à usage unique, voire la totalité pour certaines enseignes. L’information circule bien entre fournisseurs et clients : les  gestes de tri sont indiqués sur les barquettes en  carton ou les cartons de livraison, des newsletters sur le sujet sont envoyées aux restaurants et des offres d’installations de poubelles de tri chez leurs entreprises clientes sont parfois proposées (livraison de repas aux entreprises). (suite…)

07/03/2022

Le suédois &Repeat acquiert barePack et lance la consigne pour recyclage

La cagnotte permet d’apporter un revenu supplémentaire au point de vente.

S’ils placent leurs emballages dans la bonne poubelle, les clients sont récompensés grâce à un système de cashback.

​Les grandes manœuvres se poursuivent dans le secteur de la collecte et de la valorisation et du réemploi des emballages de la restauration. Après l’absorption de Boxeaty par Re-uz, c’est au tour de barePack d’annoncer son rachat par &Repeat. Le leader suédois des services de recyclage des emballages à usage unique ouvre, avec cette acquisition, son rayon d’action à  la collecte des emballages réutilisables de la restauration à emporter. barePack travaille avec plus de 200 restaurants à Paris et à Lyon et a convaincu Deliveroo de proposer l’option zéro-déchet sur sa plateforme. Combinés ensemble sous le nom de &Repeat, les 2 services offrent une solution pour tous les packagings de la restauration, qu’ils soient recyclables ou réutilisables. (suite…)

16/02/2022

Tri sélectif et collecte des emballages : le Snarr et la Feb interpellent Barbara Pompili

Sur la porte d’un restaurant McDonald’s.

L’application de la loi Agec à la restauration rapide et au snacking en boulangerie se heurte à la faible mobilisation de l’ensemble des parties prenantes selon les deux organisations.

84 % des enseignes adhérentes au Syndicat national de l’alimentation et de la restauration rapide (Snarr) et à la Fédération des Entreprises de Boulangerie/ Pâtisserie (Feb) ont déployé le tri 5 flux sur l’intégralité  de leur parc disposant de la consommation sur place, et 73 % d’entre elles ont mis en place la collecte sélective sur plus de 80 % de leur réseau indiquent les 2 organisations patronales dans un communiqué. Un déploiement pourtant en deçà des exigences du  ministère  de la Transition écologique (qui avait fixé une obligation de conformité au décret du tri 5 flux et biodéchets sur l’intégralité des réseaux au 1er janvier 2022) et que le Snarr et la Feb imputent à la faible mobilisation de l’ensemble des parties prenantes, principalement les collectivités,  les centres commerciaux et les bailleurs. (suite…)

11/02/2022

Réemploi – 6 grandes cuisines centrales créent le groupement de commandes «Tremplin »

La cuisine centrale du Siresco a organisé des services en bacs gastro en verre. ©Restauration21

Les 3 communes et les 3 syndicats veulent développer les échanges avec les fournisseurs et s’équiper aux meilleurs tarifs.

Les différentes initiatives et tests menés par le Siresco (93), le Sivu (33), le Syrec (92) pour passer aux contenants de cuisson et de réchauffe en inox ou en verre ont démontré, outre la difficulté de la mise en place de nouveaux processus de production  et d’organisation, que les coûts et la disponibilité de ces contenants en nombre suffisant constituaient des écueils de taille. Le remplacement des  barquettes à usage unique en polypropylène pour la cuisson traditionnelle, des poches en plastique pour les cuissons sous-vide et des barquettes en bio plastique coûte cher. Entre l’investissement, l’automatisation et le lavage, le surcoût pourrait représenter 20 % du coût initial d’un couvert. (suite…)

08/02/2022

Réemploi-Rapprochement entre BoxEaty et Re-uz, la marque de contenants réutilisables et de solutions de lavage d’Impact Group

© BoxEaty

Avec BoxEaty, Re-uz développe son maillage local en Nouvelle-Aquitaine auprès des professionnels de la RHF.

Leur stand commun lors du dernier congrès Agores augurait d’un rapprochement. C’est chose faite ! BoxEaty, la jeune filière de réemploi bordelaise dédiée aux contenants alimentaires en verre s’associe avec Impact Group (ex Proplast) et sa marque Re-uz de contenants réutilisables et services associés destinée  aux marchés de la RHF et de l’événementiel. Créée en 2019 par Yann Thielin, BoxEaty collabore avec le SIVU (cuisine centrale) de Bordeaux-Mérignac dans sa transition vers des contenants réemployables), des magasins du réseau Biocoop pour leur activité snacking et des restaurateurs indépendants tels que Bread storming, MeloBowls, Casa Gaïa, Entr’Autres, Copine Claude…

« Outre les synergies sur les contenants alimentaires, l’envergure nationale du groupe [Impact group] va nous permettre d’étoffer notre offre commerciale », assure Yann Thielin.

Lire aussi :  Proplast booste son offre de contenants ré-employables et de services de collecte et de lavage.

(suite…)

20/01/2022

Uzaje lève 4 M€ pour déployer ses solutions industrielles de réemploi des contenants alimentaires

En 2021, 368 398 contenants ont été lavés dans le centre de Neuilly-sur-Marne, l’équivalent de 71 tonnes d’emballages à usage unique.

La startup de l’ESS répond aux obligations règlementaires imposées par les lois Agec et Egalim en proposant des alternatives aux emballages à usage unique par le réemploi.

Après le lancement de ses 2 centres de lavage d’emballages réutilisables (verre, inox) à Neuilly-sur-Marne (93) et Avignon (84), Uzaje annonce une levée de  fonds de 4 M€ auprès d’investisseurs dédiés à l’impact et de partenaires bancaires : Investir&+, la Banque des Territoires, France Active Investissement et investisseurs privés. De quoi lui donner les moyens d’accélérer son développement, de booster sa R&D, de renforcer ses équipes commerciales et industrielles. La startup, cofondée en 2018 par Emmanuel Auberger et Gonzague Gru, compte porter le chiffre d’affaires à 40 M€ et laver plus de 300 millions d’emballages d’ici 5 ans. Elle ambitionne également de créer de plus de 200 emplois industriels non délocalisables, dont une partie en lien avec l’insertion professionnelle. (suite…)

13/01/2022

A Fontenay-sous-Bois, le portage à domicile expérimente les contenants en inox

©Restauration21

Le réemploi questionne sur le lavage et le stockage et complexifie la mission des chauffeurs-livreurs.

Adoptée en février 2020, la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire (Agec) accélère la sortie des plastiques en restauration collective en imposant, depuis le 1er janvier 2022, aux services de portage quotidien de repas à domicile l’utilisation de contenants (ainsi que de gobelets, couverts et assiettes) réemployables et faisant l’objet d’une collecte (article 77). A Fontenay-sous-Bois (93), Maxime Cordier, responsable du service de la production de repas, a pris le problème à bras le corps. Depuis septembre 2021, l’une des quatre tournées de livraison aux personnes âgées bénéficiaires des repas à domicile est réalisée dans des contenants individuels  en inox (Cuitisan). Soit 45 personnes à qui les équipes du CCAS livrent un repas en liaison froide conditionné en 3 à 5 barquettes fermées par un couvercle en plastique clipsé, le tout dans un sac en papier. Libre aux convives de placer ces contenants sans couvercle au micro-onde ou de réchauffer leur repas autrement. A chaque fois,  les livreurs récupèrent les contenants de la veille que les utilisateurs doivent rendre propres. «Nous avons choisi le terme ‘manipulable’. Les contenants doivent être propres sans avoir nécessairement été lavés. Ils passeront ensuite dans notre tunnel de lavage» précise Maxime Cordier. (suite…)

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #6 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires