144 articles publiés dans la catégorie "Gestion des déchets"

16/01/2013

La jeune pousse Lemon tri collecte les déchets de boissons

Lemon tri - Photo©Restauration21Comment augmenter le taux des déchets recyclés en
France ? Une question qu'Emmanuel Bardin et Augustin Jaclin se sont posée
au cours de leurs études  en école de
commerce. Ils ont emprunté la voie du green business et créé, il y a deux ans,
Lemon Tri, une entreprise spécialisée dans la collecte des déchets de boissons.
Leur dernière machine de tri vient tout juste d’être installée dans l’agora  de la Reims Management School  (51) à la demande d’une association étudiante
à vocation écolo. A Paris, il faut aller au RIE (restaurant inter entreprises)
situé au sous-sol du 152 avenue de Malakoff, pour en découvrir un exemplaire,
installé au niveau de la desserte des plateaux. La machine peut avaler 30 déchets
à la minute, les compacter et les
stocker dans des bacs distincts selon leur nature.

 

Pour chaque déchet collecté, un
centime d’euro est reversé à une association. Mais chaque utilisateur peut aussi
cumuler des points en s’identifiant sur la machine avant de les échanger, en
ligne, contre des récompenses sélectionnées par le donneur d'ordre.

 

(suite…)

21/11/2012

La restauration sera associée au pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire

Photo©Restauration21 (2)Guillaume Garot, ministre délégué en charge de l'Agroalimentaire, a précisé aux bloggeurs "spécialistes " de l'alimentation (dont Restauration21) conviés à un déjeuner informel au ministère, rue de Varenne,  mardi 20 novembre, qu'il annoncerait en juin prochain les axes d'un pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire.  Il l'a promis : ce sera ni  "un combat chiant" , ni "culpabilisateur". Tous les acteurs seront mobilisés : consommateurs, grande distribution, restauration…

Le ministre délégué a souligné la nécessite de  "s'engager contre les dérives de la société de consommation" , de  "poser un acte positif [pour, NDLR] inventer un modèle de société". Ses services se donnent 6 mois pour consulter les acteurs sur le terrain, récolter des informations sur les actions déjà mises en place sur le territoire. Des groupes de travail vont être constitués : logistique, information  et sensibilisation, restauration collective…

Photo©Restauration21

28/08/2012

France Nature Environnement a mobilisé la restauration pour réduire les gaspillages alimentaires

De mai à juillet, FNE (France Nature Environnement) et ses associations membres ont mené des opérations pilotes pour réduire le gaspillage alimentaire. Ces opérations concernaient trois sources de gaspillage : les foyers, les restaurants et la restauration collective. A Paris, Worgamic, une association qui promeut une meilleure gestion des ressources alimentaires en ville, du potager au composteur en passant par l’assiette, a accompagné 3 restaurants, le Couvent (XIIIe) , le Grand Méricourt (XIe) et le Petit Choiseul (IIe).”Après un diagnostic de la gestion des déchets de chaque restaurant, nous avons effectué une phase de pesée sur une semaine. La troisième étape a consisté à mettre en valeur les bonnes pratiques à adopter” résume Solène Enouf de Worgamic. Le bilan de “ses” trois restaurants testeurs est plutôt positif. Les propriétaires du Petit Choiseul planchent sur le sujet depuis un bon moment déjà. Stéphane Martinez, le patron, est un adepte du lombricompostage des déchets verts, une méthode qu’il a aussi mis en place dans son autre restaurant, à l’Auberge  Saint-Roch (Ier).

(suite…)

18/07/2012

Déchets : l’ADEME recherche des entreprises témoins

LADEME- entreprises témoins'ADEME procède à deux appels à candidatures ouverts jusqu'au 14 septembre prochain.
Calculez le vrai coût des déchets pour réduire à la fois les déchets et les coûts. L'ADEME recherche 15 entreprises témoins (entre 20 et 500 salariés)  auxquelles elle offrira 2 à 3 jours d’accompagnement gratuit par des consultants d’Ernst&Young afin de calculer avec eux le vrai coût de leurs déchets et d’identifier des pistes d’action pour réduire à la fois leurs coûts et leurs déchets.
Réduire ou recycler ses déchets à la source : un investissement rentable ? L'ADEME propose d’accompagner 20 entreprises qui souhaitent réaliser un investissement favorisant la prévention et le recyclage des déchets à la source. Les 20 entreprises sélectionnées bénéficieront d’une étude gratuite de la rentabilité de leur projet d’investissement, conduite par le cabinet de conseil Headlink Partners
L’ADEME publiera les fiches-exemples des entreprises témoins entre fin 2013 et 2014.

17/07/2012

La direction régionale Rhône-Alpes de l’ADEME publie une fiche sur les compostage des déchets de restauration d’entreprise

L’entreprise bioMérieux a testé,  à La Balme (38), la collecte et la transformation des déchets alimentaires de son restaurant d'entreprise gérée par Elior. C'est le personnel de l'entreprise de  restauration collective qui assure  le tri des déchets de préparation des repas et approvisionne les biofermenteurs achetés et loués à l'industriel par Tarvel. La production de compost est utilisée pour les espaces verts du site.

Télécharger la fiche.

27/06/2012

Alliance Carton Nature publie un livret pédagogique sur la brique alimentaire

Alliance carton natureAlliance Carton Nature, association réunissant les producteurs de briques alimentaires en France (Elopak, SIG Combibloc, Tetra Pak), met en ligne un livret téléchargeable abordant les cinq enjeux majeurs à examiner lors d’une analyse de l’impact environnemental d’un emballage. "Notre objectif est de proposer un outil synthétique et pédagogique pour mieux déchiffrer les différents critères environnementaux qui sont en passe de s’imposer à tous les industriels", explique Aymeric Schultze, Directeur général d’Alliance Carton Nature. Cinq thèmes principaux ont été identifiés : le changement climatique, l’origine des matières premières, la biodiversité, l’impact sur l’eau et le recyclage. Ce document propose une double approche : un point sur l’enjeu de chaque critère d’une part et la situation de la brique alimentaire face à cet enjeu d’autre part.

18/06/2012

GreenDustries révolutionne les emballages snacking

Photo©Restauration21"Pratique, économique, écologique et ludique". Emmanuel Leisner n'y va pas par quatre chemins. Le spécialiste  de la production du papier d'emballage recyclé pour contact alimentaire en  est certain :  le PleatPak et Le Magic Bag ont tous les atouts pour faire l'unanimité tant parmi les consommateurs que chez les professionnels. Développés par GreenDustries, dont la vosgienne Papeterie de Raon est partenaire, ces deux packagings sont en papier alimentaire, fabriqués à partir de gobelets en carton recyclés.  Le PleatPak est un sachet en papier qui se déplie autour du hamburger tandis que le MagicBag maintient les frites à la verticale et peut se transformer en aumônière nomade en un clin d'œil. 

"Dans un fast-food, l'acte d'achat du client n'est pas conditionné par l'emballage. Le consommateur fait son choix en fonction de la photo sur le menu board. Avec les emballages proposés actuellement, le client doit s'armer de 4 à 5 serviettes, poser son burger pour manger ses frites, bref se livrer à une expérience pas forcément agréable au final", assène l'enthousiaste directeur de la société fabricante de packaging. Attablé dans un fast food parisien,  il n'hésite pas à faire une démonstration de ses emballages. Le hamburger, enveloppé par le PleatPak, peut être consommé sans "chutes" d'ingrédients sur la table et sans contact direct avec les mains. Les touristes australiens à la table voisine ont l'air séduits.

(suite…)

21/05/2012

Les pods espresso E.S.E. bientôt certifiés compostables

Dosette ESE-planteEn septembre 2012, les premières dosettes E.S.E. (Easy Serving Espresso) certifiés compostables par Certiquality devraient faire leur apparition dans les catalogues des grossistes et spécialistes du café. C'est à dire qu'elles pourront être jetées dans la poubelle des déchets organiques humides. Un petit logo indiquera sur l'emballages si le pod standardisé E.S.E. de 7 grammes de café moulu encapuslé dans du papier filtrant alimentaire de telle ou telle marque satisfait au référentiel pilote, mis en place par le Consortium E.S.E, de compostablité et de biodégradibilité. Café + papier, c'est la première certification de ce type, la norme UNI EN 13432:2002 ne prenant en compte jusqu'à présent que les emballages et non les produits manufacturés composites.

"Après 3 ans de tests et d'analyses, nous pouvons prouver la compostabilité et la biodégradabilité de la dosette E.S.E. et annoncer la création d'une norme pilote qui permettra la certification volontaire de compostabilité de la dosette dans toute l'Europe" précise Roberto Morelli, président du Consortium E.S.E et  directeur des projets marketing global de illycaffè. Le Consortium  s'est appuyé sur le C.I.C.  (Consorzio Italiano Compostatori).

 

(suite…)

04/05/2012

Restauration rapide : fabriquer des emballages avec les gobelets récupérés

B1AD20CC-77EC-427A-AD08-FA08DC008B48

Canibal (recyclage des contenants des boissons), la Papeterie de Raon (fabrication de papiers d'emballages recyclés alimentaires) et GreenDustries (conception de nouveaux emballages intelligents) annoncent qu'ils ont signé un partenariat.  Chaque année, une dizaine de milliers de tonnes de gobelets sont produits en France. Après utilisation, 95% de ces gobelets sont enfouis ou au mieux incinérés sans aucun processus de recyclage. Des déchets perdus auxquels les trois entreprises promettent une seconde vie. Collectés par Canibal, les gobelets en carton seront transformés en emballages alimentaires écologiques par Raon associé à GreenDustries conceptrice de deux emballages recyclés brevetés "PleatPak" et "Magic Bag" pour les hamburgers et les portions de frites.

"Aujourd’hui, nous fabriquons nos emballages grâces au déchets de production qui représentent seulement 5% donc 95% des gobelets que nous utilisons au quotidien ne sont pas recyclés, alors que cela représente pour nous une matière première de qualité nous permettant de proposer des emballages alimentaires recyclés et notamment des emballages nouvelle génération pour GreenDustries" explique Emmanuel Leisner, directeur associé de la Papeterie  de Raon.

Lire également sur Restauration21

www.canibal.fr

 

24/01/2012

Biodéchets : les seuils de production par repas ou ticket et par type de restauration sont connus

Publié en juillet 2011, le décret sur le tri et la collecte des biodéchets définit les modalités de tri et de collecte séparée pour les producteurs de biodéchets qui produisent plus de 60 litres d’huiles usagées ou 10 tonnes de biodéchets par an. Cette obligation entrera progressivement en vigueur entre 2012 et 2016.

Une étude menée par le GNR (Groupement National de la Restauration) en partenariat avec l'ADEME, en octobre 2011, indique la quantité de bio déchets par repas ou par ticket de caisse, selon le type de restauration. Ces chiffres sont communiqués dans une circulaire datée du 10 janvier 2012 "relative aux modalités d'application de l'obligation de tri à la source des biodéchets par les gros producteurs" (texte non paru au JO)du Ministère de l'écologie.

Pour la restauration traditionnelle et thématique, le ratio obtenu est de 140 grammes de biodéchets par repas, incluant la préparation  du repas, les plats non consommés et les restes sur les plateaux.

Le ratio est de 11 grammes, pour la restauration collective, par repas préparés en cuisine centrale. La production de biodéchets est de 125 grammes par repas servi pour les satellites de réchauffage scolaires et de 134 grammes pour les autres segments de la restauration collective.

L'étude aboutit pour la restauration rapide, qui ne sert pas seulement des repas, à un ratio de 43 grammes de biodéchets par tickets de caisse. Elle établit que les biodéchets provenant de la salle de restauration ne représentent qu'entre 6 à 8 % du flux des déchets produits.

Un restaurant qui ne souhaite pas utiliser ces ratios "peut réaliser ses propres pesées, ou s'il fait partie d'une chaîne, s'appuyer sur les ratios établis par la chaîne lorsque le mode de production , les recettes et les denrées utilisées sont standardisés sur tous les sites de restauration" indique la circulaire.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #10 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires