135 articles publiés dans la catégorie "Gestion des déchets"

12/04/2011

L’agglo de Pau teste la collecte des biodéchets des professionnels

Le Syndicat Mixte de Traitement des Déchets Bassin Est (SMTD) et la Communauté d'Agglomération Pau-Pyrénées (64) ont présenté la semaine dernière la mise en place d’une collecte teste des biodéchets des professionnels : restaurants traditionnels, restaurants collectifs d’école, de maisons de retaite, hôtels, soit une cinquantaine de professionnels motivés, L’objectif de cet essai, mené sur 9 mois jusqu’en novembre 2011, consiste étudier la  faisabilité  d’une une collecte sélective des biodéchets à l'échelle de l'agglomération, ainsi qu'à produire et valoriser toute l'information nécessaire à la structuration nationale de la filière.

La collectivité fournit aux établissements le matériel de tri et de pré-collecte : sacs en amidon de maïs entièrement biodégradables dans lesquels sont collectés les biodéchets. Les self service sont également équipés de tables de tri (Chef’Eco) qui, positionnées en amont de la chaine de débarrassage, permettent aux convives de trier les déchets de leurs plateaux. En fonction des établissements, tout ou partie des déchets est triée au niveau de ces tables. Au démarrage du test, les self service sont accompagnés pendant 2 à 4 jours par des écoambassadeurs afin de sensibiliser les convives au tri et d'expliquer les nouvelles consignes de débarrassage et d'utilisation des tables de tri. Ils interviendront également dans les écoles pour apprendre aux enfants les bases du tri. A partir du 2ème cycle, les enfants sont sollicités pour trier les déchets à table afin de ne pas surcharger le travail du personnel de cantine. La collecte des biodéchets a lieu deux fois par semaine, les mardis matin et vendredis après-midi, à l'aide d'une benne équipée d'un système de pesée embarquée dynamique, capable de peser les bacs individuellement. Grâce un code barre placé sur les bacs et à un système de lecture optique, la collectivité suit les quantités exactes de biodéchets produits par établissement.

La collectivité s'engage à déduire de la redevance spéciale de 2011 les volumes de biodéchets triés pendant le test. Ces volumes seront calculés à partir du poids et de la densité des biodéchets. La Communauté d'Agglomération finance près de 50 % du budget, le reste est pris en charge par l'ADEME 30%, le Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques 10 % et la Région Aquitaine 10 %.

Lire également

11/04/2011

Le mini-écopacteur de CKFD Environnement transforme 700 canettes en 1 vélo

Mini-écopacteur Proposé par l’entreprise CKFD Environnement  créée il y  4 ans, le mini-écopacteur  est une solution pour gérer la fin de vie des canettes en aluminium.  C’est une poubelle intégrant la  collecte, le tri et le compactage et qui se présente sous la forme d’un gros cylindre pouvant contenir 700 canettes aplaties, soit l’équivalent de l’aluminium nécessaire à la fabrication d’un vélo. Le geste est simple : la canette en aluminium est placée dans une trappe d’accès en plexiglas  permettant de visualiser son écrasement, lequel s’effectue manuellement via l’abaissement, par l’utilisateur, d’une presse. Compactée à 80 % de sa taille initiale, la canette est ensuite placée dans un sac situé dans la partie inférieure du cylindre. Un nettoyage et une vidange est assuré par CKFD Environnement  moyennant une redevance de 35 euros par mois s’ajoutant  aux 60 euros, prix mensuel de la location de l’équipement. «Le service représente la maintenance du compacteur ainsi que la gestion des canettes qui sont prises en charge par notre prestataire » explique Mickael Dumoulin, commercial de la société. Par exemple, sur l’Ile-de-France, CKFD Environnement fait appel à Cornec, un prestataire spécialisé dans la valorisation des métaux non ferreux, qui achemine les canettes (permettant ainsi leur traçabilité) jusqu’à l’usine de revalorisation. CKFD qui a placé quelques 300 éco-compacteurs auprès de clients (entreprises, restaurants, espaces événementiels….) a récolté l’an dernier 6,3 tonnes de canettes. CKFD reverse l’intégralité du  montant dégagé par la valorisation des canettes à deux associations : Mira Europe et K Net Partage dans le but d’acheter et de former des chiens guides pour jeunes aveugles  et d’accompagner de jeunes déficients mentaux ou physiques (lire plus bas).

Bientôt les gobelets et les bouteilles 50  cl

©Restauration21 (2) En juin prochain, la jeune entreprise ajoutera une autre « machine » à sa gamme : le facilo’tri, un compacteur qui, outre  la gestion de 1 300 canettes, permet également de collecter 800  gobelets usagers  en plastique ainsi que 700  bouteilles en PET de 50 cl et leurs bouchons, des formats principalement utilisés en VAE, en  restauration rapide ou encore dans les cafétérias. Le principe reste simple. Le capot de la poubelle comporte 4 trous pour recevoir  les gobelets lesquels sont empilés dans la poubelle. Les canettes et les bouteilles en PET sont placées dans une trappe horizontale. Un trou permet de récupérer les bouchons. L’abaissement du bras du compacteur réduit de 60 % les bouteilles.  Le mini-écopacteur et le facilo’tri sont conçus et fabriqués intégralement en France. Le premier est composé à  plus de 94% de matières recyclable et le second à plus de 98 %% : acier, plastique et peinture aqueuse.

 

 

« Une quête de sens » – Ce n’est pas seulement  du recyclage, il s’agit également d’une quête de sens », explique Christophe Kukawka. Mercredi 6 avril, à l’occasion du salon Bureaux Expo by Siseg Porte de Versailles à Paris, CKFD Environnement, en partenariat avec l’Arseg (Association des directeurs et responsables de services généraux) a remis un chèque de 1 000 euros à l’association Mira Europe. Déjà fin 2008, un premier chien guide avait ainsi pu être financé, concrétisant 18 mois de collecte et de valorisation de canettes sur le plan national.

©Restauration21 Christophe Kukawka, directeur associé CKFD,  Mélanie Sotteau accompagnée de son chien guide, Frédéric Gaillanne, président de l’association  Mira, Patrick Poirier, directeur associé, CKFD, François Delatouche, président, de l’ARSEG.

 

Photos©Restauration21

15/03/2011

Mondi offre des solutions de sacs durables

Image002 L’entreprise autrichienne Mondi Industrial Bags a développé sa gamme Green Range de sacs industriels optimisés pour économiser les ressources naturelles, réduire les déchets et offrir une empreinte écologique réduite de manière quantifiable. Les solutions proposées couvrent différents aspects écologiques, tels que les économies de ressources grâce à des sacs d'une seule couche, la gestion intelligente des déchets au moyen de sacs biodégradables et le sourcing responsable par des sacs certifiés PEFC/FSC.

One, le sac Mondi qui ne comporte qu’une seule couche, réduit le poids et le volume d’emballage par rapport aux sacs deux plis traditionnels de 70 gm² (pour les versions 25 kg et 35 kg). Composé de papier 110 gm² ultra performant, il se prête particulièrement au remplissage haut débit. Premier sac à valve biodégradable offrant un compostage certifié, Terra Bag dispose en option d'un film biodégradable pour la protection contre l'humidité. Décliné en de multiples variantes (une ou deux couches, avec ou sans film), le sac Terra Bag répond à tous les impératifs des clients en matière d’équipements de remplissage et de logistique.

www.mondigroup.com

06/02/2011

Déchets organiques : des établissements de restauration commerciale et collective en test sur l’Agglomération de Pau (64)

Sous la houlette de la mission Développement durable de l’Agglomération de Pau (14 communes), 5  restaurants (Les Sambas, Castel du Pont d’Oly, Fin Gourmet, Le Patio, Le Sud), 5 hôtels restaurants (Villa Navarre,  Continental, Parc Beaumont et Ibis Lescar), 5 supermarchés, 5 restaurants collectifs (1 restaurant universitaire, 2 cantines administratives et 5 restaurants de maison de retraite) ont été équipés de bacs de collecte sélective de bio-déchets. Jusqu’à présent, leurs déchets organiques étaient récupérés via le réseau de collecte des particuliers. Pour le test d’une durée de 9 mois, les bio-déchets de chaque établissement sont transportés dans un sac bio-dégradables (amidon de maïs) par le prestataire, pesés de façon à établir, pour chacun d’eux,  le suivi de la production de déchets. «  A priori, cela représente pour un restaurant une poubelle supplémentaire qui peut être placée soit au niveau de la plonge, soit à l’endroit où les convives déposent leurs plateaux lorsqu'il s'agit de restauration collective », explique Thomas Colin, chargé de mission au service Développement durable rivières et déchets de l’agglomération. L’un des critères de sélection des restaurants tests résidait dans la disponibilité d’un espace pour accueillir le bac supplémentaire et mettre en place un espace de tri. Fin février, Chef'eco livrera  19 tables de tri qui seront installées dans les cuisines collectives en test.

« Nous tablons sur 2,5 t à 5 t de bio-déchets collectés par point équipé», poursuit le chargé de mission. En plus d’être en quantité suffisante, le gisement doit être de bonne qualité de façon à obtenir un compost satisfaisant pour que le test soit pérennisé. Traité sur la plate forme de l’agglomération par un prestataire (Loreki), le compost est vendu à des agriculteurs sur un rayon de 40 km.

Depuis 2005, une collecte sélective des bio-déchets des particuliers est organisée sur les zones pavillonnaires de l’agglomération de Pau.

Lire également : Chef’Eco audite 12 restaurants collectifs de l’Agglomération de Pau.

31/01/2011

Chef’eco devient annonceur de Restauration21

Chef’éco propose une solution globale pour le tri et la valorisation des déchets en restauration. Il est le 4e annonceur de Restauration21. A lire également.

03/01/2011

Distribution automatique : Caron Service Automatique primée aux Trophées ARSEG

Car 1333 ret Caron Service Automatique  gère et exploite un parc de distributeurs automatiques. Elle  a obtenu le 1er prix des Trophées Arseg (Association des Directeurs et des Responsables des Services généraux) dans la catégorie Développement durable- Démarche environnementale) pour un partenariat extrêmement novateur et éco-responsable mis en place avec JC DECAUX. Leur démarche repose sur la revalorisation du marc de café issu des distributeurs de boissons chaudes gérés par Caron. JC DECAUX utilise 20 % du volume annuel de marc de café récupéré soit 250 kg par an sur les massifs de rosiers du site de Plaisir Sainte Apolline (78). Un engrais écologique qui permet de réduire la quantité de déchets sur le site.

Installée à Chatillon (92) où elle torréfie son café, la société Caron s’est engagée à fournir le marc de café au service des espaces verts de la commune qui l’utilise comme engrais dans les jardins municipaux. Les services municipaux leur ont trouvé une seconde vie aux nombreux sacs en toile de jute servant à transporter les grains de café: ils sont proposés à la déchèterie mobile à la place des sacs papiers biodégradables traditionnels destinés au transport des déchets verts.

Caron Service Automatique a été plusieurs fois primée. En 2007, elle a  reçu le Prix PME Innovante pour avoir  installé des détecteurs de mugs capables de générer une remise sur le prix lors de l’utilisation d’un mug à la place d’un gobelet. Deux ans plus, elle re-décroche le titre pour son opération  « café Caron Durable » : chaque café acheté à l’un de ses  distributeurs contribue à supporter un projet aux dimensions sociales, économiques et environnementales pour les pays du café du Sud.  Enfin, en juin 2010, Caron et la Ville de Châtillon (92) ont également remporté une mention pour leur partenariat éco-responsable en juin 2010 dans la catégorie « Déchets » au 14ème Grand Prix de l'Environnement des Villes d'Ile-de-France 2010.


Distributeur CARON

09/12/2010

CLIN D’ŒIL – Ne jetez plus vos bouteilles en plastique. Faites-en des sapins de Noël !

Affiche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La récupération et le recyclage d’emballages alimentaires peuvent donner lieu à de jolies créations. La Designpack Gallery, Coca Cola entreprise et Eco emballages se sont associés pour présenter des luminaires et des sapins réalisés à partir de bouteilles en plastique récupérées.

P1060712 A Paris, dans le 1er arrondissement, la  rue Richelieu est illuminée par 26 lustres et 14 suspensions composées de bouteilles multicolores. Place André Malraux, 4 arbres de Noël  de 4 mètres réalisés avec des bouteilles plastique ont été installés, tout comme la place Mireille qui accueille elle aussi deux conifères d’un genre nouveau. L’ensemble du dispositif lumineux est crée par le designer Fabrice Peltier.

Une idée pour décorer votre restaurant : recyclez en branches de sapin vos bouteilles en plastique. Ce sera plus facile pour les unités de restauration rapide qui vendent de l’eau minérale en bouteille PET. Les restaurants qui travaillent avec des bouteilles en verre peuvent se procurer ce sapin décalé à la Designpack Gallery, 24, rue de Richelieu, Paris 1er. 69 euros dont 2 reversés au WWF. www.designpackgallery.com

 

P1060740 D’autres idées « piquées » à la Designpack Gallery : recyclez vos capsulse de café en guirlandes lumineuses ou en bougeoirs…P1060742

28/11/2010

CKFD et K Net Partage officiellement partenaires

Le 3 décembre 2010, sur Pollutec-Buy & Care 2010 (Lyon  du 30 novembre au 3 décembre), CKFD  et l’association K Net Partage, association fondée en2009 et dont le but est de valoriser les canettes au profit de jeunes handicapés, officialiseront leur convention de partenariat. Durant le salon,  CKFD disposera 5 écopacteurs®, des compacteurs de canettes manuels et ludiques, au niveau des principaux points de restauration du salon.

22/11/2010

Semaine Européenne de la Réduction des Déchets 2010 du 21 au 28 novembre 2010



ADEME – Entre(…)prises de conscience – Ibis Berthier
envoyé par ADEME. – Découvrez les dernières tendances en vidéo. 

03/11/2010

Déchets organiques : Chef’Eco audite 12 restaurants collectifs de l’Agglomération de Pau

Chef'eco1

 

 

 

 

 

Bruno Houppermans sera présent à Equip'Hotel , Porte de Versailles à Paris, sur le stand du CCC (Association de la restauration collective en gestion directe), pavillon 7.3, stand E 83, mercredi 17 novembre.  

Missionné par la Communauté d’Agglomération de Pau (64) dans le cadre d’un test de collecte de bio déchets sur une trentaine de restaurants de sont territoire, Chef’Eco audite 10 restaurants scolaires et 2 restaurants d’entreprise, en vue de les équiper en matériel de tri. " Avant de pouvoir collecter, il faut bien s'assurer que l'établissement puisse trier et séparer ses ordures ménagères des déchets organiques. Et pour cela une organisation et un matériel adapté sont nécessaires"  explique Bruno Houppermans, le fondateur de l’entreprise. Créée en Janvier 2010 à Anglet (64), Chef’Eco, accompagne tous les établissements de restauration commerciale et collective dans leur projet de gestion des déchets, avec un focus particulier sur les déchets organiques. Bruno Houppermans, fort d’une expérience de 25 ans dans la restauration, apporte son expertise métier sur la totalité d’un projet de tri, de collecte et de traitement des déchets.

Compost et amendement agricole

Pour cet audit, le spécialiste a préconisé aux gestionnaires de l’établissement visité un ou plusieurs emplacements possibles de tri entre la zone de prise de repas et celle de débarrassage. « Par rapport aux espaces disponibles, il s’agit de concevoir sur mesure un meuble avec autant de collecteurs – TVO [ndlr : trou vide ordure] que de types de déchets à trier, et autant de postes pour que 2, 3, 4 convives ou plus puissent arriver en même temps pour trier leurs plateaux », poursuit l’auditeur. D'où aussi la nécessité de peser et de quantifier, lors de cet audit, les déchets concernés afin que ce futur outil de tri puisse stocker pendant tout le service la totalité des volumes.

Durant le test de 4 mois, les restaurants ont été équipés bio bags et des bacs (containers) de collecte. Les déchets organiques récupérés sont acheminés sur l’une des plates-formes de l'agglomération de Pau  gérée par  Loreki. La majorité du compost est ensuite distribuée aux agriculteurs comme amendement.

Une autre consultation (appel d'offre en  novembre) précisera le nombre et les dimensions de chaque table à fabriquer pour chacun des établissements  selon les résultats de l’étude de Chef’Eco. Les missions d’audit, le matériel de tri, le test, sont financées par l'agglomération de Pau, le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques, le Conseil régional et l’Ademe.

 Chef'eco2

  • Des tables de tri « Ecole'logiques »

Chef'Eco conceptualise des tables de tri avec système de pesée intégrée, afin de faire effectuer cette tâche entre la salle à manger et la plonge par les convives  qui débarrassent aujourd'hui leur plateau, comme en restauration collective scolaire, d'entreprise. « Chaque salle à manger étant conçue différemment, avec un mode de distribution et de débarrassage particulier, avec un nombre de convives et de places assises, un flux et une rapidité du service à respecter, des contraintes de passage, couloirs accès, normes de sécurité à préserver, chaque table de tri est réalisée sur mesure », précise Bruno Houppermans. En fonction de leurs caractéristiques, les prix varient entre 2 000 et 4 000 € HT.

Caractéristiques techniques :

-Table fabriquée en inox.

-Table positionnée le plus souvent adossée à un mur, ou possibilité en îlot central. 

– Habillage – PLV en PVC imprimé en quadri pour l'esthétique de la table, fixation amovible, fronton explicatif fixé au meuble ou mural selon le cas.

– Système de pesée intégré avec indicateur numérique.

– Rampe dépose plateaux selon les besoins.

– Roues inox pour rendre la table mobile et la décaler du mur  en fin de service afin d'évacuer les sacs poubelle par l'arrière, et rendre le nettoyage plus facile.

Renseignements :

www.chef-eco.com

 47, rue des 4 Cantons 64600 ANGLET

 bhsudouest@orange.fr

 

 

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #6 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires