137 articles publiés dans la catégorie "Gestion des déchets"

13/03/2015

Brake signe un partenariat avec Allo à l’huile

Huiles usagées_BrakeLe grossiste Brake annonce la signature d'un accord de partenariat avec Allo à l'huile (Oleo Recycling), prestataire de collecte des huiles alimentaires usagées des restaurateurs. Celui-ci assure la mise en place de la prestation (implantation des futs de collecte)  et son suivi dans le temps (fréquence des collectes). Selon le communiqué de presse, le service est gratuit à partir de 200 litres d'huiles usagées collectées par an, "le recyclage des huiles en biocarburant permettant de couvrir les frais de collecte". Les huiles usagées sont ensuite traitées sur les plates-formes  Saria et valorisées en  biocarburants.

Renseignements.

09/03/2015

La caisse des écoles du 2e arrondissement de Paris confie la collecte de ses biodéchets de restauration à Moulinot Compost & Biogaz

Marie 2e -Photo@Simon Briens (2)A J-2 du lancement les Etats généraux de l'économie circulaire du Grand Paris, l'initiative de la mairie du 2e arrondissement est une belle entrée en matière. Après une phase de test de 6 mois sur 2 établissements scolaires, la collecte des déchets organiques des cantines est étendue aux 12 écoles de l'arrondissement. Ce qui représente un  gisement de 39 tonnes de biodéchets dont la collecte sera assurée par le prestataire parisien Moulinot Compost & Biogaz.

 

A la fin de leur repas, les élèves effectuent un premier tri au niveau du dépose plateaux et placent les emballages (type pot de yaourt), dans des poubelles dédiées. Les restes d'assiettes (épluchures, os…) et les serviettes en papier sont mis par le personnel dans des bacs en vue de la collecte séparée.  Tous les soirs,  5 jours par semaine, le prestataire les récupère pour les acheminer au centre de  méthanisation d'Etampes (91).

 

(suite…)

16/02/2015

C10 veut collecter 50 tonnes de verre perdu par mois “à court terme”

Brasserie-LambelinUn an après son lancement, C10 affiche un bilan positif de son offre de service de reprise des emballages en verre à usage unique, dits “perdus”. 35 de ses adhérents (sur 190) ont mis en place ce service auprès de leur clientèle CHR. Ils collectent en moyenne 16 tonnes de verre par mois en vue d’un recyclage (1). Dans un communiqué de presse, C10 annonce avoir pour objectif “qu’au minimum 60 adhérents proposent ce service, et que plus de 1 000 clients y adhèrent” à fin 2015. A court terme, il s’agit d’atteindre les 50 tonnes de collecte de verre par mois.
2014 est une année de lancement, plusieurs adhérents nous ont rejoint en cours de route, parfois jusqu’en octobre, et pourtant les chiffres sont extrêmement encourageants. Nous sommes confiants pour 2015“, se félicite Philippe Guérin, Directeur général délégué back office, et responsable du projet Développement Durable.

(suite…)

12/02/2015

Les biodéchets au programme des Etats Généraux parisiens de l’Economie circulaire

Photo©Restauration21.frLa Ville de Paris lancera le 11 mars prochain  les Etats Généraux de l’économie circulaire du Grand Paris. D’avril à juillet 2015, le dispositif devrait permettre de rassembler toutes les parties prenantes dans un processus de réflexion et de négociation organisé autour de groupes de travail thématique. La valorisation des biodéchets figurent parmi les thèmes retenus.

150 sites municipaux (cantines scolaires et administratives, marchés) seront équipés d’une collecte sélective des biodéchets en 2016” précise une communication du Conseil de Paris des 9 et 10 février. Une fois l’effet d’annonce passé, il faut se rappeler qu’à partir du 1er janvier 2016, les cuisines centrales générant 10 tonnes de biodéchets par an seront, selon le décret de juillet 2012, obligées de trier leurs biodéchets, de les faire collecter et de s’assurer de leur valorisation. La Mairie de Paris précise qu’elle travaillera sur ce dossier “en lien avec les démarches menées par le Synhorcat avec les restaurants et les hôteliers du 2e arrondissement“.

(suite…)

29/01/2015

SIRHA web Tv – Les biodéchets en restauration

Les biodéchets en restauration étaient au programme de la Sirha Web Tv lundi 26 janvier. Une rencontre  animée par Restauration21.fr.

 

Avec la participation de :

Stéphan Martinez, restaurateur parisien, créateur de société Moulinot Compost et  Biogaz.

Rossella Millani, société italienne Co.Ma.Ri.

Georges Couasné, Geb Solutions.

 

 

 

 

 

27/11/2014

“Acti’verre”, le nouveau service de logistique inverse de France Boissons

Image003Présenté en mai dernier, le nouveau service de logistique inverse de France Boissons (filiale à 100 % de Heineken France) a un nom : Acti'Verre. Le concasseur de verre perdu réduit les volumes de verre de 80 % et permet de stocker près de 20 kg de verre broyé, répondant ainsi aux contraintes de stockage du verre dans les établissements CHR. Le service mis en œuvre par distributeur intègre la mise à disposition d’un concasseur de verre (fabriqué en Belgique),  la formation assurée lors de l’installation, la gestion intégrale du cycle du verre perdu (fourniture des bidons vides, reprise des bidons pleins…), jusqu’au service après-vente.

 

Marc Lavanant est le patron de l'Arena Café à Brest  (29), l'établissement a participé au test mis en place par France Boissons.  "Depuis 5 mois, nous avons installé le broyeur, à côté de la réserve. Une seule personne s'occupe de cette tâche alors que précédemment 2 personnes allaient jeter les cols perdus à la benne tous les soirs". Un fût de 20 litres lui permet de stocker  50 à 60 bouteilles de 75 cl concassées. Selon son activité, il remplit entre 15 et 20 fûts par mois. Ce qui lui coûte 79 euros par mois pour la location du broyeur plus 5 € par fût récupéré.

 

Collecté lors des livraisons, les fût sont stockés sur les sites France Boisson. Le verre est ensuite transformé en calcin (petits morceaux) puis récupéré par les verriers qui les réintègrent dans la production de bouteilles, dans une logique d'économie circulaire.

 

(suite…)

06/11/2014

560 tonnes de biodéchets collectés par 80 restaurateurs parisiens en 6 mois

Photo©Restauration21.fr (2)6 mois après la mise en place des premières collectes au cœur de la capitale, le Synhorcat dresse le bilan de l'opération de collecte et de valorisation de biodéchets de restauration. 80 établissements adhérents ont participé gratuitement au test réalisé en collaboration avec l'entreprise Moulinot Compostet Biogaz. "560 tonnes de biodéchets ont été collectées, et  1 500 salariés mobilisés autour de cette opération" se félicite Stephan Martinez, créateur de Moulinot et restaurateur (Le Petit Choiseul, le Saint-Roch). Acheminés en camion GNV avec pesée embarquée, les déchets organiques sont valorisés au centre de méthanisation d'Etampes (91).

 

En cuisine, la récupération des biodéchets dans des sacs en plastique transparents et recyclables a permis aux professionnels de visualiser le type de déchets alimentaires jetés, de corriger les erreurs de tri (2 %) et d'estimer la proportion des déchets liés au gaspillage alimentaire.  Et surtout, les poubelles se sont allégées. "22 tonnes par semaine de biodéchets ont été extraites des poubelles habituellement vidées par les services municipaux" estime Stéphan Martinez. Il chiffre donc à près de 600 K€ l'économie réalisable par la collectivité parisienne sur la base de 5 000 tonnes collectés, un seuil qu'il compte atteindre en 2015 par la consolidation du test en opération pérenne. Son calcul est simple : il multiplie ce tonnage par 115 €, le prix payé, selon lui,  par la Mairie de Paris pour faire incénérer une tonne de biodéchets.  "C'est clair qu'avec de telles perspectives, nous pouvons faire bouger les lignes, poursuit-il, dans la mesure où les restaurateurs font économiser de l'argent au service public qui n'a plus à payer pour traiter les biodéchets".

 

(suite…)

28/10/2014

Déchets d’éléments d’ameublement professionnels : Valdelia sélectionne 61 sites de traitement

Agréé par l’État pour prendre en  charge les  déchets d’éléments d’ameublement (DEA) professionnels, l'éco-organisme Valdelia a sélectionné 61 prestataires de traitement, répartis sur tout le territoire, pour la période 2015-2017. "Ceux-ci se sont engagés à atteindre un taux minimum de réutilisation et de recyclage  de 75 %, voir à améliorer leur taux de recyclage des produits traités", précise le communiqué de presse.

 

Tous les matériels usagés ayant pour fonction d’être une assise, un plan de pose ou de travail, un rangement ou un couchage sont concernés. 

 

Financé depuis mai 2013 par une éco-­contribution affichée sur le prix de vente de tout mobilier professionnel neuf, Valdelia propose une solution de collecte et de traitement de mobilier professionnel aux  entreprises  (TPE, PME, industrie) et collectivités (scolaire, santé, loisir, culture, hôpitaux, commercial), ainsi qu’aux  hôtels, cafés ou restaurants.

 

Cette nouvelle filière de valorisation BtoB du mobilier professionnel en  fin de vie a pour ambition de répondre aux objectifs fixés par les pouvoirs publics : atteindre un taux de réutilisation et recyclage de  75 %  à  l’horizon  2017.

 

Sur le sujet :

"Récupération des déchets d'éléments d'ameublement professionnel : les CHR sont concernés", le 31/01/2014

 

06/10/2014

Chef’Eco ouvre une antenne à Lyon

Photo©Restauration21.frChef 'Eco propose un accompagnement complet dans la gestion des déchets de restauration commerciale ou collective, une solution globale qui commence par l’audit et le conseil personnalisé. Bruno Houppermans, son créateur, passe à la vitesse supérieure et ouvre en franchise une première antenne, Chef'Eco Sud Est,  à Lyon (69).

"Aujourd'hui, les professionnels de la restauration sont face à la réalité du décret (de la valorisation des biodéchets à partir d'un certain seuil de production par les producteurs, ndlr), je prends l'option de l'implantation régionale pour apporter à nos interlocuteurs réactivité et personnalisation de nos  prestations" explique-t-il. L'entreprise a mis sur le marché les tables de tri et de pesée des biodéchets ainsi que le "Gachipain" un meuble de visualisation du gaspillage du pain en restauration.

 

Contact : Emmanuel Lemaitre : 04 82 53 34 90.

Chef'Eco Sud Est, 58 avenue Jean Mermoz, 69008 Lyon.

 

Photo©Restauration21.fr

29/08/2014

Gaspillage alimentaire : Le programme national de prévention des déchets 2014-2020 rappelle la restauration à ses engagements

Photo©Restauration21.fr (2)Le programme national de prévention des déchets 2014-2020 a été publié au Journal Officiel du 28 août 2014. La lutte contre le gaspillage alimentaire, défini comme "toute nourriture destinée à la consommation humaine qui, à une étape de la chaîne alimentaire, est perdue, jetée, dégradée"  et le rôle du secteur de la restauration dans la prévention du déchet alimentaire y sont clairement explicités.

 

Afin de renforcer la lutte contre le  gaspillage en restauration collective, le document du Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie rappelle que dans le cadre du pacte  national de lutte contre le gaspillage alimentaire (juin 2013), "des engagements ont été  pris visant à ce que d’ici 2014, l’État prenne les dispositions nécessaires pour que des  clauses relatives au gaspillage alimentaire soient incluses dans les marchés publics de la restauration collective". L’approvisionnement, la taille des portions et la possibilité d’acheter des portions adaptées aux convives, la sensibilisation des clients, équipes et convives, les processus de préparation des repas pourraient être concernée. Rappelons que la mesure de la lutte contre le gaspillage alimentaire dans la responsabilité sociale  des entreprises est l'un des 11 axes d'action du pacte national de  lutte contre le gaspillage alimentaire.

 

(suite…)

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #6 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires