135 articles publiés dans la catégorie "Gestion des déchets"

26/05/2017

Collectez les mégots de cigarette de vos clients pour les recycler en plaques de plastique

CendrierLe soleil s'installe, les terrasses se remplissent, les cendriers également. A Brest (29, Vannes (56) et Rennes (35), des bars ont adopté la solution MéGo développée par la société Eco Action Plus. Les mégots sont collectés et stockés dans un tube de 85 cm en plastique, un cendrier en forme de cigarette. Ensuite, ils prennent la direction de la première unité de valorisation des mégots  (ICPE) située à Bourg-Blanc (29), mis en service en mars dernier, où ils sont dépollués en circuit fermé. Nettoyées des polluants (qui partent en boues et sont traités comme des déchets dangereux), les fibres de cellulose en polymère sont  recyclées en plaques de plastique et servent à fabriquer des palettes et du mobilier extérieur.

 

«Nous avions initialement développé cette offre de collecte pour les entreprises tertiaires. Puis des établissements de restauration nous ont contactés » explique Bastien Lucas, créateur d' Eco Action Plus . Il poursuit : « Il ne s'agit pas d'encourager à fumer mais de proposer une solution de recyclage. C'est une démarche fédératrice envers les clients et le personnel et qui permet à un établissement de communiquer sur son engagement ». Eco Action Plus effectue le suivi réglementaire et le bilan carbone des collectes et des impacts sur l'environnement évités par le recyclage des mégots.

 

 

(suite…)

05/04/2017

L’économie circulaire et la collecte des emballages à usage unique au sommaire du Livre blanc de la FNB

Vignette_film_recuperation_du_verre_perduLa FNB  (Fédération Nationale des Boissons) réunit les 25 propositions des distributeurs-grossistes en boissons dans un Livre blanc destiné au futur occupant du palais présidentiel. 5 axes (1) sont privilégiés dont la problématique de la collecte des déchets de boisson. La FNB insiste sur la nécessité de « recycler plus largement les déchets en favorisant l’économie circulaire et l’obligation de  collecter les emballages  à usage unique ainsi qu’en incitant les collectivités locales à  repenser leur modèle de collecte ».

Les boissons commercialisés au sein des établissements de la CHD sont conditionnés soit dans des emballages consignés, comme le verre et les fûts métalliques, soit des emballages à usage unique, dits «perdus». Ce sont les contenants en verre, en PET, le carton et les boîtes en acier. Selon les chiffres de la FNB, 750 millions de bouteilles en verre à usage unique sont servies, par an,  dans les  établissements CHR, ce qui représente près de 80 % de la totalité des formats d’emballages « perdus » en  tonnage. Pour les récupérer, des distributeurs-grossistes ont mis en place une collecte en optimisant la logistique retour. « En 2015, 980 tonnes de  verre « perdu »  ont  ainsi  été  collectées par plus de 50 distributeurs-grossistes  en   boissons » précise la FNB.  Ils recourent également aux bouteilles en verre consignées «re-remplissables» et «réutilisées au minimum entre 15 à 50 fois».

(suite…)

30/01/2017

Web TV Sirha : la gestion des déchets en restauration

Web tv Sirha 2RETOUR DU SIRHA – Mardi 24 janvier, Restauration21 animait une table-ronde sur la gestion des déchets en restauration commerciale et collective : DEA (déchets d'éléments d'ameublement), DEEE (déchets d'équipements électriques et électroniques) et biodéchets. Les invités étaient Josselyne Kafka pour Ecologic, Brigitte Troël pour le Geco Food Service et Eric Lepêcheur pour Restau'Co. Ils ont exposé les obligations des restaurateurs et témoigné de leurs expériences terrain. Le Geco Food Service annonce la parution d'un guide sur la gestion des biodéchets en avril prochain.

 

 

 

Retrouvez toute l'actualité de la gestion des déchets en restauration et celle des biodéchets.

11/11/2016

DEEE et DEA : Froid 77, Socamel et Restau’co décrochent les premiers Trophées Valo Resto Pro

Trophees-valorestopro-laureats2016

© Salon EquipHotel.

Parrainée le chef lyonnais Christian Têtedoie, la première édition des  Trophées Valo Resto Pro a récompensé trois acteurs de la cuisine professionnelle et des métiers de bouche  : Froid 77, Socamel Technologies pour leurs efforts et leurs réussites en matière de collecte et de recyclage des équipements de cuisine professionnelle en fin de vie, DEEE (déchets d’équipements électriques et  électroniques) et DEA (déchets d’éléments d’ameublement). Un coup de cœur a été attribuée au réseau Restau’Co pour sa démarche environnementale globale incluant la lutte contre le gaspillage, la réduction de l’empreinte carbone… Le jury était composé des représentants du CINOV Restauconcepteurs, d’Ecologic, de FCSI France, du Syneg, du GNI/Synhorcat, d’UNICPRO et d’une personnalité qualifiée.

Dirigé par Gilles Maréchal, Froid 77 remporte le trophée Communication. L’installateur de cuisines professionnelles a séduit le jury avec l’utilisation de ses supports web et email pour communiquer autour de la solution Valo Resto Pro. L’entreprise a formé ses commerciaux et ses techniciens en insistant sur la solution opérationnelle mais aussi sur les enjeux environnementaux. Elle met en avant la valorisation des équipements en fin de vie sur ses devis, dans ses réponses aux appels d’offre et ses mémoires techniques à destination de ses clients et partenaires.

(suite…)

02/09/2016

Chef’Eco pose des jalons au Maroc à l’occasion de la COP22

Chef'Eco - Photo©Restauration21.frA l'occasion de la tenue prochaine de la COP22 au Maroc, Chef'Eco, entreprise du sud-ouest de la France spécialisée dans le tri et la gestion des déchets en restauration, annonce la mise en place d'un partenariat avec  la société CHR Conseils et formations basée à Casablanca. Chef’Eco souhaite proposer aux acteurs de la restauration marocaine des sessions de formation  et un accompagnement à la gestion des déchets de restauration commerciale ou collective.

 

 « Boostées par la COP22 à  Marrakech, la thématique de la gestion des déchets et celle de la lutte contre le gaspillage alimentaire vont devenir incontournables pour la restauration collective et commerciale marocaine » souligne Bruno Houppermans (photo), le fondateur et gérant de Chef'Eco. Il mise sur ce contrat de partenariat noué avec le gérant Youssef El Ayoubi pour  « développer le concept Chef'Eco au Maroc et dans un second temps sur d'autres pays d'Afrique ». Un continent qui présente un fort potentiel et sur lequel le français est présent à Abidjan (Côte d'Ivoire) où le lycée français est équipé de 2 tables de tri.

Photo©Restauration21.fr

www.chef-eco.fr

 

Retrouvez toute l'actualité de la gestion des déchets et des biodéchets est sur Restauration21.

06/06/2016

Le SYNEG enjoint ses adhérents à se mettre rapidement en conformité pour leurs déchets d’élément d’ameublement et se mobilise sur les biodéchets

Couv-guide-dea-deee«Les metteurs sur le marché d'élément d'ameublement professionnel  qui ne cotisent pas à l'éco-contribution et qui ne répercutent pas ce montant sur le prix de vente sont hors-la-loi» avertit Pierre Marcel, président de la commission environnement du SYNEG (Syndicat National de l’Equipement des Grandes Cuisines). Lancée en 2012, la filière des DEA (déchets d’éléments d’ameublement) ménagers et professionnels est entrée dans sa phase opérationnelle en 2013. «Nous savons que les pouvoirs publics ne vont plus être compréhensifs» prévient-il. Depuis janvier 2016, le SYNEG met à la disposition des producteurs, installateurs et détenteurs finaux d’équipements de grandes cuisines et métiers de bouche,  le dispositif Valo Resto Pro, une solution globale DEEE et DEA, opéré par Ecologic.

 

 

(suite…)

16/05/2016

DEEE et DEA : Un trophée pour valoriser les meilleures fins de vie des équipements de cuisines professionnelles

Photo©Restauration21.frLe recyclage des déchets d’équipements électriques et  électronique (DEEE) et des déchets d’ameublement (DEA) de votre cuisine vous préoccupe ? Le SYNEG et  Ecologic organisent les premiers Trophées Valo Resto Pro dans le cadre du salon Equip’Hotel qui se déroulera du 6 au 10 novembre 2016 au Parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris. Ils récompenseront les meilleures initiatives de collecte et de communication dans le domaine des équipements de cuisines professionnelles en fin de vie, mises en œuvre par chaque partie-prenante de la filière : utilisateurs,  installateurs, distributeurs, bureaux d’études et fabricants. Les meilleures d’entre-elles seront élues par un jury aux membres issus d’organisations représentatives de la filière cuisines professionnelles. CINOV Restauconcepteurs, FCSI, Restau’co, Synhorcat, UDIHR, UNICPRO ont confirmé leur participation.

Pour les lauréats, le trophée signifie la reconnaissance de toute la filière et de ses organisations représentatives et leur donnera le droit d’utiliser la marque « Trophées Valo Resto Pro® 2016 » sur tous leurs supports et communications.

Télécharger les informations.

(suite…)

16/03/2016

980 tonnes de verre « perdu » collectées par plus de 50 distributeurs-grossistes en boissons en 2015

Logo_label_FNBSelon un communiqué de presse diffusé par la Fédération Nationale des Boissons (FNB), le résultat de la collecte pour 2015 de verre perdu est « exceptionnel » et atteint 980 tonnes de verre perdu collecté par le dispositif de logistique inverse. Plus de 50 grossistes distributeurs se sont engagés dans la démarche. Ils proposent à leurs clients des caisses de stockage ou des broyeurs de verre qui sont ensuite récupérés lors des livraisons.

Dommage que la FNB ne précise pas combien ces 980 tonnes collectées en vue de valorisation  représentent de bouteilles en  verre au regard des 750 millions de bouteilles en verre à usage unique servies chaque année dans les établissements de la consommation hors domicile en France. La Charte Développement durable sur la période 2014-2016 présentée par la FNB en 2013 tablait sur «150 entreprises engagées dans un service de reprise de tout type d’emballage de boissons d’ici à 3 ans».

Les professionnels des CHR qui ne disposent pas d’un service de logistique inverse peuvent jeter les bouteilles en verre non consignées dans les bac de tri appropriés en pied d’immeuble ou dans les colonnes de verre sur la voie publique.

08/01/2016

Le dispositif VALO RESTO PRO s’étend aux Déchets d’Éléments d’Ameublement

Opéré par Ecologic, le dispositif offre une solution globale DEEE et DEA pro aux producteurs, aux installateurs et aux détenteurs finaux d’équipements de grandes cuisines et métiers de bouche.

 

DEA -Photo©Restauration21.frEn charge du dispositif Valo Resto Pro créé à l’initiative du SYNEG (Syndicat National de l’Equipement des Grandes Cuisines) pour gérer les Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques professionnels (DEEE pro), l’éco-organisme Ecologic est désormais agréé par l’État pour gérer les Déchets d’Éléments d’Ameublement professionnels (DEA pro) des 'grandes cuisines et métiers de bouche.

 

Les DEA professionnels de la filière sont les : tables, plans de travail, armoires, étagères, rayonnages, présentoirs à pain, dessertes, meubles de tri, chariots, bacs et plonge, distributeurs (assiettes, plateaux couverts, verres…)

 

Le tonnage annuel de mises sur le marché de ces équipements est estimé à 10 000 tonnes. Ecologic ambitionne d’en collecter 10 % dès la première année de l’agrément, et 35 % à l’horizon 2021.

(suite…)

28/12/2015

Biodéchets : ce qui vous attend au 1er janvier 2016

Les biodéchets sont triés et collectés en vue de valorisation

Actualisation avril 2019 : Pour les petits producteurs : L’échéance du 1er janvier 2025 devrait être avancée au 31 décembre 2023 pour tenir compte de la nouvelle directive (UE) 2018/851.

Photo©Restauration21 (2)A partir du 1er janvier 2016, toute cuisine de restaurant, cuisine centrale, collective, tout laboratoire de production alimentaire générant 10 tonnes de biodéchets et 60 litres d’huiles usagées par an est considéré comme «gros producteur» de biodéchets. Publié en juillet 2011, le décret sur les seuils de biodéchets en définit les modalités de tri et de collecte séparée.

Selon le texte :

« La valorisation de ces déchets pourra être effectuées directement par le producteur ou le détenteur ou être confiée à prestataires lorsque la valorisation n’est pas effectuée sur le site de production ». De plus, «lorsqu’une personne produit ou détient des biodéchets sur plusieurs sites ou dans plusieurs établissements, le seuil s’apprécie en fonction des quantités produites ou détenues sur chaque site ou chaque établissement ».

Pour savoir si vous êtes concernés, vous devez estimer les quantités annuelles de biodéchets générées par votre activité et voir si la quantité produite est inférieure ou supérieure à 10 tonnes par an.

(suite…)

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #6 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires