| Accueil |

03/12/2019

Vaisselle réutilisable : 8 chaines de restauration rapide demandent « une concertation utile et pragmatique » au Président de la République

Leur réaction  ne s’est fait pas faite attendre. Dans la foulée de l’adoption par les députés de la Commission développement durable d’un amendement en faveur de la fin de la vaisselle jetable à usage unique pour la consommation sur place en restauration rapide, les présidents des enseignes McDonald’s France, Burger King France et Quick, Paul, Class’Croute, Brioche dorée, Domino’s Pizza et 231 East ont adressé une lettre au Président de la République. Objectif : l’alerter sur les « conséquences possibles des amendements récents du projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire et appeler avec [lui] à une concertation utile et pragmatique sur le sujet

Les professionnels rappellent les actions mises en place par certaines enseignes :  disparition des pailles en plastique dès 2019, récupération des huiles usagées pour recyclage en biocarburant, mise en place de la logistique inverse. En juin dernier, 15 enseignes ont signé un contrat d’engagement avec la secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire Brune Poirson (qui n’est pas en copie de ce courrier) pour mettre 100 % de leur réseau en conformité au tri 5 flux à l’horizon 2021. Ce qui implique « des investissements massifs, et la création adhoc de l’écosystème qui le sous-tend (collectes et centres de tri), très souvent absent ou incomplet dans la plupart des villes où [les enseignes opèrent]».

Or, selon les signataires, « la mesure débattue dans le cadre du projet de loi, reviendrait à changer complètement l’orientation gouvernementale auprès des filières, et d’arrêter brutalement la stratégie et les investissements importants envisagés et initiés en matière de recyclage des déchets.» Regrettant  des « changements d’orientations stratégiques répétés », ils dénoncent « un climat délétère pour l’amélioration de l’impact environnemental de [leur] profession» mais assurent être « prêts à participer à des groupes de travail aux côtés des pouvoirs publics pour affiner l’ensemble des mesures et peut être même les amplifier par certains aspects

Le texte du projet de loi sera examiné en séance publique à l’Assemblée nationale à partir du 9 décembre.

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Eclektic

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex