| Accueil |

17/12/2019

Vaisselle réutilisable : Les enseignes de la restauration rapide et des réseaux de boulangerie demandent de la cohérence aux pouvoirs publics

Alors que les députés examinent ces jours-ci en séance publique le texte du projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, les représentants de la restauration rapide et des réseaux de boulangerie s’inquiètent de l’écriture dans la loi de la suppression de la vaisselle à usage unique pour la consommation sur place. Une mesure qu’ils qualifient de « totalement contradictoire avec la demande de déploiement du tri en salle et les mesures d’écoconception des emballages pour lesquelles des investissements massifs ont d’ores et déjà été engagés.» Dans un communiqué commun, le Syndicat national de l’alimentation et de la restauration rapide (Snarr) et la Fédération des entreprises de boulangerie (Feb) réclament « la  mise en place d’une politique publique cohérente

Sous la pression des pouvoirs publics, les enseignes se sont engagées dans le déploiement du tri sélectif. Fin 2019, 70 % de leurs réseaux doivent être en conformité avec le décret du tri 5 flux de 2016. Or, la fin de la vaisselle à usage unique (quelque soit sa composition) « reviendrait à changer complètement l’orientation gouvernementale auprès des filières, et à arrêter brutalement la stratégie et les investissements importants envisagés et initiés en matière de recyclage des déchets et d’écoconception des emballages. »

« Aujourd’hui, quelle que soit la stratégie écologique retenue par les pouvoirs publics, le recyclage des déchets associé à l’écoconception des emballages ou la vaisselle réutilisable, nous serons toujours un soutien responsable, forts d’une analyse complète et de modalités de mise en oeuvre réalistes » insistent le Snarr et le Feb. Cependant, ils appellent de leurs vœux une concertation pour évaluer  « les impacts environnementaux du recours à la vaisselle réutilisable », notamment  la consommation d’eau ou de détergents.  Un premier test, mené par une enseigne de restauration rapide, aurait permis  d’évaluer une surconsommation d’eau de l’ordre de 500 000 m3 d’eau par an, uniquement pour les enseignes du secteur.

A lire également :

La filière emballage papier et carton française monte au créneau contre l’amendement « vaisselle réemployable », le 04/12/2019.

Vaisselle réutilisable : 8 chaines de restauration rapide demandent « une concertation utile et pragmatique » au Président de la République, le 03/12/2019.

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Eclektic

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex