291 articles publiés dans la catégorie "Restauration collective"

16/04/2018

Trois lauréats et un Coup de Cœur aux Trophées Restau’Co

L'édition 2018 du Salon de la Restauration Collective en Gestion Directe organisé par Restau'Co s'est déroulée le 11 avril à Paris Expo. Outre les tables-rondes, la journée a été ponctuée par la remise des  Trophées Restau'Co qui valorisent la créativité des professionnels de la restauration collective. 

 

 

 

 

Trophée Exposant Equipements & Hygiène 2

Le Trophée Exposants Équipements & Hygiène a été attribué à Enodis France pour son module de cuisson lente et de refroidissement par immersion de produits préparés sous vide, sans intervention extérieure. Il a été remis à Françoise Blondeau, directrice marketing de la marque, par Pierre Le Mercier, rédacteur en chef de La RPF Cuisine pro . ©SébastienAlexandre
Trophée Exposant Produits & Solutions

Moulinot Compost & Biogaz décroche le Trophée Exposants Produits & Solutions. La start'up parisienne, crée par Stephan Martinez (au centre), collecte les biodéchets des restaurateurs et les valorise via la méthanisation et le compostage. Le prix lui a été remis par Anne Luzin, directrice des publications des Editions de la RHF. ©SébastienAlexandre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(suite…)

30/03/2018

20 % de produits bio, 30 % de produits de qualité : ce que les députés ont voté pour la restauration collective

@Restauration21Du 27 au 29  mars, la commission développement durable de l'Assemblée générale examinait le projet de loi Alimentation. L'article 11 proposait l'introduction d'un seuil de 50 % de produits durables dont 20 % issus de l'agriculture biologique d'ici à 2022, ces taux devant être définis par décret. Afin de « fixer dans la loi les pourcentages de produits qualitatifs devant entrer dans la composition des repas », les députés ont adopté, le 28 mars, un amendement qui inscrit dans le texte un seuil de 20 % de produits bio (ou issus de cultures en conversion) et 30 % de produits sous signe de qualité. L'amendement précise que les acheteurs privilégieront les produits de saison et ceux issus du commerce équitable et prendront  « progressivement en compte le coût du cycle de vie du produit.» De plus, à partir de 2020, les gestionnaires devront communiquer à leurs convives la proportion de produits de qualité servis dans les assiettes afin qu'ils puissent mesurer combien « cette proportion progresse avec le temps. »

 

Les députés ont également élargi cette obligation aux établissements privés sous contrat. «Si les établissements publics sont obligés de servir un minimum de produits locaux, il semble important que les établissements privés sous contrat soient soumis aux mêmes règles » estiment-ils.

 

(suite…)

29/03/2018

Sogeres ouvre un restaurant pour présenter son offre « francovore» destinée aux entreprises

Sogeres SignaturePour présenter sa nouvelle offre « Signature » destinée aux entreprises, Sogeres (groupe Sodexo) a installé un restaurant éphémère au cœur de Paris, rue des Déchargeurs (1er). Du 28 mars au 26 mai, l'établissement de 44 places assises, ouvert au déjeuner et au dîner, affiche sur sa vitrine les axe forts de  la nouvelle proposition : « francovore », « healthy », « nature ». L'objectif de l'opération est double. D'une part séduire les consommateurs avec une offre entreprise sortie de son environnement et servie à table. Deux formules : entrée-plat ou plat-dessert à 19 €,  les 3 à 25 €, eau micro-filtrée et café compris. D'autre part présenter le concept aux entreprises clientes et prospects en le mettant en scène dans une décoration végétale avec mobilier en bois approprié. Le sous-sol , conçu comme un show-room – avec les postes entrées, desserts, et plats – accueille formations, démonstrations et rencontres avec les chef Sogeres.

 

(suite…)

23/02/2018

Eurest communique sur la pêche durable dans ses 27 restaurants certifiés MSC

MSC Semaine pêche responsableA l’occasion de la Semaine de la Pêche Responsable, qui se déroule du 19 au 27 février, Eurest (Compass Group France) met en place une nouvelle campagne de sensibilisation dans ses 27 restaurants d'entreprise certifiés MSC. Durant cette période, seules des espèces certifiées (colin d'Alaska, hoki cabillaud, saumon sauvage, lieu noir, limande) seront servies aux convives. L'opération passera également par de l’affichage sur les tables et dans les salles de restauration via des écrans dynamiques. La certification d'un restaurant « impose un système de comptabilité matière très stricte au niveau du site pour garantir que la chaine de traçabilité est respectée depuis la pêcherie jusqu’au consommateur » explique Eurest qui exploite en France plus de mille restaurants. « Les restaurants non labellisés serviront également des poissons issus de la pêche responsable et de pêcheries certifiées MSC mais ils ne pourront pas communiquer sur le label MSC » précise l'enseigne. 35 % de ses volumes d’achat de poissons surgelés sont labellisés MSC.

19/02/2018

Dix villes européennes étudient les cantines 100 % bio de Mouans-Sartoux

Logo-agri-urbanDu lundi 19 au jeudi 22 février 2018, la ville de Mouans-Sartoux (06) et la Mead (Maison d’éducation à l’alimentation durable) accueillent élus et techniciens de dix villes européennes (1)  membres du réseau Urbact-Agri Urban  pour un échange transnational. Au programme : partage d’ expérience en matière de cantine bio, de préservation des terres agricoles dans les documents d’urbanisme, d’aide à l’installation des agriculteurs, d’éducation des citoyens à l’alimentation durable et aux enjeux économiques de l’alimentation durable sur le territoire.

Le projet Urbact-Agri Urban repense la production alimentaire dans les petites et moyennes villes, celle-ci y jouant un rôle économique majeur en termes d’emplois, de PIB et de durabilité environnementale. Et par conséquent influe sur la création d’emplois. Le réseau aborde des initiatives liées aux circuits courts de production et de consommation, d’accès à la terre et à l’emploi pour les jeunes en agriculture, aux politiques de formation et au soutien à l’inclusion de nouveaux producteurs, à l’agriculture urbaine, aux produits biologiques ou à la réglementation urbanistique des terres agricoles.

(suite…)

05/02/2018

A Bailleul, la future cuisine de Dupont Restauration sera respectueuse de l’environnement

Dupont Restauration BailleulDupont Restauration (210 M€ de CA en 2016) a posé la première du chantier de sa cuisine centrale de Bailleul (59) le 29 janvier. Moyennant un investissement de 3,5 M€, l'entreprise quittera, d'ici 10 mois environ, son site historique de Hazebrouck pour prendre possession de ses 2 135 m2 dans la  zone d’activités de la Verte Rue. Le site fabriquera les repas livrés aux établissements scolaires, collectivités, crèches, secteur médico-social (établissements de santé) et aux personnes âgées (portage à domicile). Objectif : atteindre une capacité de production de 25 000 repas par jour contre 10 000 aujourd’hui. Le bâtiment, conforme à la réglementation thermique RT 2012, présentera une climatisation réversible dans les bureaux. Toutes les zones de travail bénéficieront d'un éclairage naturel. Les fenêtres en aluminium fabriquées à partir de profils à rupture de pont thermique, avec doubles vitrages au gaz argon, permettront d'atteindre un coefficient élevé d'isolation.

 

(suite…)

01/02/2018

Projet de loi alimentation : le gouvernement mise sur la restauration collective

Présenté le 31 janvier en conseil des ministres, le projet de loi sur l'alimentation issu des Etats généraux de l'alimentation veut rétablir l'équilibre des relations commerciales entre les filières agricoles, le secteur agroalimentaire et les acteurs de la distribution d'une part, et agir pour une alimentation saine et durable, accessible à tous, d'autre part. C'est sur ce volet que la restauration collective publique est mise à contribution. Elle doit «prendre sa part dans la promotion d’une alimentation de meilleure qualité et plus durable » lit-on en préambule du texte

 

20 % de produits bio en restauration collective

D'ici 2022, la restauration collective publique devra servir « une part significative de produits issus de l'agriculture biologique, ou bénéficiant d’autres signes de qualité ou mentions valorisantes ou présentant des caractéristiques équivalentes, ou acquis en prenant en compte le coût du cycle de vie du produit ». Le ministère de Stéphane Travert précise que l'objectif est d'atteindre un taux de 50 % de produits acquis remplissant l'une de ces conditions à l'horizon 2022, dont au moins 20 % de produits issus de l'agriculture biologique. Ces taux seront fixés par un décret en Conseil d’Etat qui précisera la période de référence prise en compte pour apprécier le respect de cette obligation et  fixera une étape intermédiaire. (Article 11).

(suite…)

29/01/2018

Les 66 restaurant collectifs municipaux de Rouen adoptent Mon Restau Responsable

Cuisine centrale - Sirest Rouen - Photo@Restauration21.fr

Cuisine centrale du Sirest

Après 22 mois d'échange et de travail entre la ville de Rouen (76) et la Fondation pour la Nature et pour l'Homme (FNH), les 66 restaurants collectifs municipaux se sont engagés dans la démarche Mon Restau Responsable. Celle-ci certifie les restaurants de collectivité qui modifient leurs pratiques vers une cuisine plus saine, de qualité, respectueuse de l’environnement. Avec plus de 100 000 habitants, Rouen est la plus grande ville à rejoindre le réseau qui compte désormais 186 restaurants. Les équipes de restauration servent 7 100 repas chaque jour, sans compter 3 300 goûters, préparés dans la cuisine centrale du Sirest (Syndicat Intercommunal de Restauration collective des villes de Rouen et de Bois-Guillaume). Dans les assiettes  : 82 % de produits frais, 15 % d'épicerie et 3 % de surgelés. « Nous utilisons 65 % de produis locaux dont 32 % de produits fermiers, 22 % de bio, et 11 % issus de la pêche durable » précise Dominique Maupin, directeur de la cuisine centrale. En 2011, la ville a repris la restauration en régie municipale. De 4,5 € en délégation de service public, le prix global d'un repas est passé à 3,76 € dont 2,05 € de coût matière.

 

(suite…)

22/01/2018

Zéro Phyto 100 % Bio : le documentaire sort dans les salles le 31 janvier

 

2018-01-31-sortie-nationale-fbAprès un tour de France de quelques 250 avant-premières,  le documentaire « Zéro Phyto 100 % Bio » sort en salle le 31 janvier. Réalisée par Guillaume Bodin,  auquel on doit « Insecticide Mon Amour », l'enquête s'intéresse à plusieurs communes françaises qui ont banni l'utilisation de pesticides dans les espaces publics  et à d'autres qui ont passé leur restauration sociale en 100 % bio. Le film retrace les étapes franchies pour y parvenir et  donne la parole aux acteurs. Les associations Générations Futures, Bio Consom'acteurs et Agir Pour l'Environnement sont à l'initiative de ce projet. Guillaume Bodin revient sur le documentaire en quelques questions.

 

(suite…)

16/01/2018

Douze étudiants intègrent le diplôme d’université Chef de projet en alimentation durable de l’Université Côte d’Azur et la ville de Mouans-Sartoux

Rentree1erepromoMSLa rentrée de la promotion inaugurale du Diplôme d’Université « Chef de projet alimentation durable » s'est déroulée le 15 janvier à Mouans-Sartoux (06) en présence des parrains de la promotion 2018 :  Cyril Dion, réalisateur du film « Demain », Didier Perréol, Président-Fondateur d'Ekibio et Stéphane Veyrat, auteur de l’ouvrage « Quand les cantines se rebellent ». Douze  étudiants venant de neuf départements composent cette première promotion. Quatre sont employés de collectivités territoriales, trois sont consultants, deux sont demandeurs d’emplois, un est étudiant et deux travaillent dans le secteur agricole.

 

Ce diplôme, monté par l'Université Côte d’Azur et la ville de Mouans Sartoux,  est mis en œuvre dans le cadre du partenariat signé au mois de mars 2017 privilégiant les relations de travail dans les domaines de la recherche et la formation initiale ou formation continue. En rapprochant monde universitaire et territoires, la formation veut faire émerger des projets d’alimentation durable déployée à l’échelle d’un territoire, commune, regroupement intercommunal par exemple. Chacun des participants est associé à une collectivité territoriale volontaire pour faire élaborer un projet d'amélioration de la qualité alimentaire s’appuyant sur la restauration collective et les enjeux de production durable propre à son territoire.  Professionnalisant, ce parcours de formation s’appuie sur l’expérience reconnue de Mouans-Sartoux.  Depuis 6 ans, la commune sert des menus 100 % bio dans les écoles et crèches de la ville fournis par un potager à 100 % local.

 

 

(suite…)

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Eclektic

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires