| Accueil |

20/09/2012

“L’équitable n’est pas un système de charité”

Photo©Restauration21Le 18 septembre, Jean-pi.pngerre Blanc, DG des Cafés Malongo,  a présenté son nouveau concept de boutique rue Saint-André des Arts à Paris (VIe). L'occasion de lui demander d'expliquer en quelques mots sa vision du café équitable et de sa place sur le marché de la restauration et de l'hôtellerie.

Quels sont les atouts du café équitable ?

Jean-pi.pngerre Blanc – L'équitable n'est pas un système de charité. Le café équitable est  produit de qualité qui véhicule une  valeur sociale et une valeur économique. Ce type de commerce garantit un prix minimum aux agriculteurs, une  prime pour le  bio et un accompagnement dans le développement des zones rurales et  des puis carbone. C'est un échange d'égal à égal avec les petits producteurs. On achète tel ou tel café parce qu'il est bon. Le Développement durable est une petite partie du commerce équitable. Le label Max Havelaar est contrôlé par Flo Cert, c'est une garantie pour le consommateur.

 

Quelle est sa place sur le marché des CHR ?

J-P.B. – Le gros développement de l'équitable a eu lieu en GMS de la fin des années 90 à 2007.  A cette période, il a été introduit  sur le marché des CHR. Aujourd'hui, Max Havelaar, c'est 50 % de produits vendus en GMS et 50 % en hôtellerie restauration et en distribution automatique. Les Cafés Malongo ont été les premiers à monter un partenariat avec Accor et le groupe Sofitel il y a presque 10 ans. Il existe une double demande pour nos produits , car ils ont du sens et ils sont issus de l'agriculture bio. Nous avons développé une gamme de thé, Bio Tea,  pour les CHR dont les arômes sont naturels et biologiques.

Le café équitable est-il vendeur en temps de crise ?

 
J-P.B.- Le label Max Havelaar est une garantie. En tant que marque, nous allons déployer une communication sur l'aspect produit.  Malongo, c'est 50 000 paysans que l'on fait vivre à plein temps. Aujourd'hui, on s'oriente vers un marché du goût. Malongo enregistre une progression à 2 chiffres. Nous avons développé un centre de formation à Paris où nous apprenons à nos clients professionnels à apporter du soin à leur café, et à le valoriser commercialement. C'est en période de crise que les professionnels doivent s'intéresser à la qualité de leur café.

 

Photo©Restauration21

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #5 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex