| Accueil |

16/01/2013

La jeune pousse Lemon tri collecte les déchets de boissons

Lemon tri - Photo©Restauration21Comment augmenter le taux des déchets recyclés en
France ? Une question qu'Emmanuel Bardin et Augustin Jaclin se sont posée
au cours de leurs études  en école de
commerce. Ils ont emprunté la voie du green business et créé, il y a deux ans,
Lemon Tri, une entreprise spécialisée dans la collecte des déchets de boissons.
Leur dernière machine de tri vient tout juste d’être installée dans l’agora  de la Reims Management School  (51) à la demande d’une association étudiante
à vocation écolo. A Paris, il faut aller au RIE (restaurant inter entreprises)
situé au sous-sol du 152 avenue de Malakoff, pour en découvrir un exemplaire,
installé au niveau de la desserte des plateaux. La machine peut avaler 30 déchets
à la minute, les compacter et les
stocker dans des bacs distincts selon leur nature.

 

Pour chaque déchet collecté, un
centime d’euro est reversé à une association. Mais chaque utilisateur peut aussi
cumuler des points en s’identifiant sur la machine avant de les échanger, en
ligne, contre des récompenses sélectionnées par le donneur d'ordre.

 

"C’est un service
de dépôt de machine. Le client s’abonne 
pour 250 à 300 € par mois. Nous le formons à l’utilisation, nous
entretenons la machine et assurons la collecte et la valorisation des déchets
"
explique Emmanuel Bardin. Plastique PET, PP et PS, carton, canettes aluminium,
Lemon tri revend les éléments collectés à de gros opérateurs du
recyclage : Sorepla et Eco Collector par exemple. Lesquels leur délivre un
certificat de recyclage qu'Emmanuel Bardin et Augustin Jaclin peuvent transmettre
à leurs clients. « La machine assure
la traçabilité du déchet. Sur notre site internet, le client peut, en  se connectant, effectuer un suivi en ligne des
emballages destinés à 100 % au recyclage
 ». Les trajets effectués
pour enlever les déchets chez les clients sont compensés en CO2.

En 2012, le parc Lemon tri, constitué  d’une vingtaine de machines, a collecté
100 000 déchets de boissons. Cette année, les deux entrepreneurs
ambitionnent d’installer en moyenne 5 nouvelles machines par mois. Ils ciblent
les équipements sportifs, la restauration collective et les écoles
d’enseignement supérieur.

Importée des Etats-Unis ou d’Allemagne, la machine est
adaptée aux formats des boissons  venues
en France. Une seconde machine, plus grande, est également disponible, en
version collecteur d'emballages uniquement. Chaque modèle est personnalisable.

 

http://www.lemontri.fr

Photo©Restauration21

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Eclektic

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex