| Accueil |

22/04/2014

Nutrition : un code couleur pour les aliments vendus en restauration hors domicile ?

Dans son rapport sur la prévention nutritionnelle remis fin  janvier à la ministre de la Santé, Marisol Touraine, dans le cadre de la stratégie nationale de la santé, le professeur Serge Hecberg (Inserm) préconise la mise en place d'un système d’information nutritionnelle unique sur la face avant des emballages des aliments afin que les consommateurs puissent comparer les différents produits. Et choisir en connaissance de cause.

 

L'auteur propose que "cette échelle de qualité nutritionnelle du PNNS" unique pour l’ensemble des produits alimentaires, représente 5  classes (à définir, ndlr) de qualité nutritionnelle par un code couleur couplé (ou non) à une note, apposée  sur la face avant des emballages des produits alimentaires, sur les emballages et documents promotionnels et publicitaires du produit pré-emballés ou pour les produits bruts sur les rayons des lieux de vente ou à l’intérieur des magasins (et sur les supports internet)". Il indique que cet outil "pourra être mis en place en restauration hors domicile" et précise un peu plus loin qu'il concernera "les plats servis dans le cadre des chaînes de restauration collective type fast-food  utilisant des recettes standardisées (accompagné dans  ce cadre d’une mention visible de l’apport calorique des menus, plats et boissons proposés à la vente)".

 

Egalement dans le viseur, les opérateurs en distribution automatique devront, selon les propositions du rapport, coupler toute machine offrant à la vente des produits alimentaires (notamment des boissons sucrées ou au goût sucré) à une fontaine d’eau réfrigérée "attenante, intégrée dans le distributeur ou à proximité", l'installation et maintenance étant à leur  charge. Enfin, les distributeurs automatiques "devront obligatoirement contenir au moins 30 % de leur  offre de boissons et 30 % de leur offre d’aliments solides appartenant à la gamme des produits  alimentaires de bonne qualité nutritionnelle porteurs du logo Vert (A) ou Jaune (B)".

 

Les promotions commerciales type "Happy Hours" pour  les boissons alcoolisées seraient "interdites avec la possibilité de les remplacer (…) par la promotion des aliments et boissons considérés comme ayant une qualité nutritionnelle favorable à la santé (produits autorisés à la publicité)".

 

Le rapport recommande aussi la distribution de "coupons pour fruits et légumes" pour les familles les plus défavorisées et la mise en place de facilités pour favoriser la pratique régulière d'une activité physique.

 

Télécharger le rapport

 

 

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #10 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex