| Accueil |

03/01/2018

Vers une restauration responsable : ce qui vous attend en 2018

Bonne Année 2018 ! Restauration21 adresse ses meilleurs vœux à ses lecteurs et partenaires fidèles, partisans et acteurs d'une restauration responsable. L'occasion de rappeler en quelques points les dossiers importants pour les mois à venir.

 

Biodéchets

Depuis le 1er janvier 2016, les sites de restauration produisant, plus de 10 tonnes de biodéchets par an sont responsables de leur collecte et de leur valorisation. Et pour les cuisines municipales de taille plus petite, les restaurants indépendants, les traiteurs et les autres métiers de bouche, il est temps de penser à la question. D'ici 2025, la loi sur  la transition énergétique prévoit de généraliser le tri et la valorisation des déchets alimentaires à tous, y compris les ménages.  Les professionnels ont 7 ans (l'âge de raison) pour quantifier leurs biodéchets et mener une réflexion sur la solution à envisager  : collecte par un prestataire agréé en vue de valorisation (compostage sur site industriel, méthanisation), compostage de proximité.

Lire : Les biodéchets en restauration.

 

Gaspillage alimentaire : bientôt une loi pour inciter au don des surplus de la restauration collective ?

Dans la liste des mesures annoncées suite aux Etats généraux de l'alimentation, qui se sont déroulés de la fin juillet au 21 décembre dernier, le gouvernement pourrait légiférer par ordonnance et étendre à la restauration collective l'obligation de donner ses invendus aux associations caritatives en capacité de gérer les conditions d'hygiène et de respecter les DLC.

Lire : Gaspillage alimentaire : Guillaume Garot souhaite généraliser le don des repas non consommés en restauration collective, le 20/12/2017.

 

50 % de produits durables dans les assiettes des cantines

Au cours du premier semestre 2018, les députés devraient également entériner par une loi l'objectif d'introduire  50 % de produits bio, locaux ou écologiques dans la restauration collective d'ici à 2022. Un cap annoncé par Emmanuel Macron dans son discours à Rungis en octobre 2017 et confirmé par les Etats généraux de l'alimentation.

 

Attention ! Des sujets peuvent avoir échappé à notre vigilance.

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Eclektic

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex