| Accueil |

27/05/2019

Tri des déchets en restauration rapide : Brune Poirson met la pression sur 15 enseignes

Nouveau coup de semonce de Brune Poirson à l’intention de la restauration rapide. La secrétaire d’Etat à l’écologie a adressé, le 22 mai, un courrier à 15 enseignes pour les enjoindre à  mettre en conformité 70 % de leurs restaurants en matière de tri des déchets d’ici à la fin de l’année. Fin du mois de mars, toutes les enseignes lui  avaient pourtant remis un plan de conformité de leurs établissements avec la réglementation en matière de tri 5 flux et de tri des biodéchets.

Peu convaincue par les démarches présentées, Brune Poirson écrit que « les efforts n’ont pas été suffisants », que  «les mesures prévues ne sont pas encore satisfaisantes » et « qu’aucune stratégie ne permet de remplir totalement [leurs] obligations de tri, que ce soit pour le tri des cinq flux (papier, carton, verre, plastique et métaux) ou pour le tri des biodéchets en cuisine et en salle ». Le tri 5 flux est obligatoire depuis 2016 et, à partir de 2025, le tri à la source des biodéchets sera obligatoires pour tous les restaurants quelque soit la quantité produite. 90 % des restaurants devront être opérationnels fin 2020 et la totalité au 31 décembre 2021.

« A  l’exception de l’entreprise Pomme de Pain, toutes les enseignes ont fait le choix de ne pas proposer de dispositif de tri des biodéchets en salle, alors même que la plupart des établissements sont soumis à cette obligation » ajoute-t-elle dans le document que Restauration21 s’est procuré.

McDonald’s, KFC, Burger King, Starbucks, Domino’s Pizza, Subway, Class’Croute, Exki, Monts Fournil La Mie Caline, La Croissanterie, La Brioche Dorée, Paul, Jour Healthy Groupe, Five Guys et Cojean sont invités à lui envoyer leur copie corrigée pour le 7 juin, avant une réunion programmée le 11 juin. Une fois les plans de conformités validés par le ministère, les enseignes réaliseront 2 fois par an des « bilans intermédiaires » pour présenter à Brune Poirson « l’état d’avancement de leurs travaux de [leurs] actions en matière tri.»

Contacté par Restauration21, Dominique-Philippe Bénézet, délégué général du Syndicat national de l’alimentation et de la restauration rapide (Snarr), auxquels certaines des enseignes visées par Brune Poirson sont adhérentes, réagit : « Nous accompagnons nos adhérents dans leurs réponses à fournir pour le 7 juin. Le tri des biodéchets en salle ne nous semble pas réaliste étant donné la très faible la quantité récupérée, un peu de liquide et quelques frites. Le ministère demande aux enseignes de mettre en œuvre le tri 5 flux mais, dans la grande majorité des cas, les filières de collecte différenciée et de valorisation n’existent pas. » Il estime que «toutes les enseignes ne peuvent pas être au même niveau d’avancement et que certaines d’entre elles ne seront pas prêtes fin 2019.» Et il regrette que la secrétaire d’Etat n’ait pas répondu au courrier de propositions envoyé par le Snarr début avril.

Sur son compte twitter, McDonald’s France a annoncé que le tri dans tous ses restaurants sera déployé en 3 ans avec les collectivités locales.

A lire :
Brune Poirson donne 2 mois à la restauration rapide pour proposer un plan de mise en conformité en matière de tri de ses déchets (31/01/2019).

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Eclektic

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex