| Accueil |

15/10/2020

Gaspillage alimentaire – Too Good To Go investit la restauration collective

L’application Too Good To Go a été téléchargée par plus de 7 millions de Français.

L’interface de l’appli peut être privatisée pour les sites de restauration collective non accessibles aux consommateurs externes.

Développé initialement pour le commerce et la restauration commerciale, la solution anti-gaspillage Too Good To Go amorce son déploiement en restauration collective. 90 sites l’ont mise en place selon Guillaume Beliard, responsable de ce secteur pour  la startup. Une partie d’entre eux utilisent, quand cela est possible (une cafétéria dans un hôpital par exemple), l’appli dans sa version “classique” :  les surplus sont vendus à moindre prix à des consommateurs extérieurs. Les sites de restauration collective non accessibles à une clientèle extérieure (type restaurant d’entreprise) disposent d’une interface privatisée. Leurs clients sont soit les convives, clients des SRC, soit les personnels de l’établissement dans le cas de la restauration scolaire par exemple.  En fin de service, les cuisines proposent leurs invendus dans des panier surprise à prix réduits afin de réduire le gaspillage alimentaire.

« La difficulté réside dans le décalage dans le temps entre la fermeture du site de restauration à la fin du service et le moment où l’utilisateur vient récupérer sa commande, il faut trouver un lieu où stocker les paniers dans les bonnes conditions de conservation » explique Guillaume Beliard. Plusieurs situations sont envisageables : les paniers sont placés au froid dans la cafétéria (quand il y en a une dans l’entreprise), mis en attente dans une conciergerie si équipée d’un réfrigérateur,  ou encore  restitués en milieu d’après-midi aux acheteurs s’ils ont la possibilité de les conserver au frais dans les bureaux.

Un taux de prise entre 90 % et 100 %
Réalisées à partir de surplus non servis, non présentés au self, les portions sont conditionnées dans des barquettes filmées et étiquetées. Le panier, composé  d’une entrée, un plat un dessert ou bien d’un plat et de deux périphériques, est vendu entre 50 % et 80 % du prix moyen du repas facturé au convive. « Grâce à notre accompagnement sur l’activation et l’animation, le taux de prise peut atteindre entre  90 % et 100 % »  précise Guillaume Beliard. Pour 2021, Elior compte déployer Too Good To Go dans 400 restaurants d’entreprise. Objectif :  sauver 40 000 repas par mois, soit en moyenne 5 repas par jour et par restaurant. Depuis le 12 octobre, l’application est mise en place sur le restaurant du site de l’école Télécom Paris, elle sera proposée par la suite dans la cafeteria début novembre. En Espagne, dans la filiale Serunion du groupe, 1 250 repas ont été sauvés grâce à Too Good To Go depuis octobre 2019. Après des tests réussis dans 9 restaurants d’hôpitaux, l’application est maintenant déployée plus largement dans le pays.

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex