12 articles publiés en janvier 2017

30/01/2017

20 % de bio en restauration collective publique en 2020 : l’amendement Allain supprimé de la Loi Égalité et Citoyenneté

Encore un rebondissement !  Après de nombreux allers-retours entre le gouvernement et le Parlement, le seuil de 20 % de produits bio en restauration collective publique et de 40 % de produits locaux en 2020 semblait quasiment acquis. Hé bien, c'était sans compter le Conseil Constitutionnel qui, le 25 janvier, a censuré du texte de la Loi Égalité et Citoyenneté l'amendement déposé par Brigitte Allain au motif qu'il était un cavalier législatif.

 

Votée à deux reprises à l'Assemblée nationale, cette mesure avait été adoptée définitivement dans le cadre du projet de loi Egalité et citoyenneté en décembre dernier. «Alors que L’UNESCO met les systèmes alimentaires durables dans ses priorités, notre pays s’enlise dans des considérations dépassées. Cette censure retarde encore une fois cette dynamique pour préparer l'avenir de nos enfants» regrette la députée EELV sur son blog.

 

(suite…)

30/01/2017

ePack Hygiene et TakeAway signent un partenariat

Signature du partenariat Takeaway et ePack HygieneRETOUR DU SIRHA – Le premier est spécialiste des solutions digitalisées pour gérer l’hygiène et la traçabilité en restauration, le second tente de relancer l'usage du  doggy bag,  ePack Hygiene et TakeAway ont signé lors du Sirha un partenariat pour mutualiser leurs messages vers les restaurateurs.

 

« Nos champs d’actions auprès des restaurateurs ne sont pas les mêmes et pourtant la synergie entre nos deux entités existe bel et bien. Nous proposons aux restaurateurs des produits innovants qui les aident à répondre à leurs obligations réglementaires tout en renforçant leur démarche responsable. Responsables tant sur le niveau de sécurité alimentaire à assurer auprès du consommateur qu’en matière de réduction des déchets» souligne Yves Rallon, dirigeant et fondateur d’ePack Hygiene.

 

 

(suite…)

30/01/2017

Web TV Sirha : la gestion des déchets en restauration

Web tv Sirha 2RETOUR DU SIRHA – Mardi 24 janvier, Restauration21 animait une table-ronde sur la gestion des déchets en restauration commerciale et collective : DEA (déchets d'éléments d'ameublement), DEEE (déchets d'équipements électriques et électroniques) et biodéchets. Les invités étaient Josselyne Kafka pour Ecologic, Brigitte Troël pour le Geco Food Service et Eric Lepêcheur pour Restau'Co. Ils ont exposé les obligations des restaurateurs et témoigné de leurs expériences terrain. Le Geco Food Service annonce la parution d'un guide sur la gestion des biodéchets en avril prochain.

 

 

 

Retrouvez toute l'actualité de la gestion des déchets en restauration et celle des biodéchets.

30/01/2017

Anthony Avoine est un cuisinier d’avenir

Anthony Avoine- Photo@Restauration21.frRETOUR DU SIRHA – Second de cuisine  au manoir Lan Kerellec à Trébeurden (22), Anthony Avoine a remporté la première place du concours Cuisinier d'Avenir, le 23 janvier, dans le cadre du Sirha 2017. Organisée par l'association L'R Durable, en partenariat avec Brake France, cette première édition s'est déroulée sur le stand d'Electrolux Professionnel.  Six candidats sélectionnés sur dossier se sont affrontés sur le thème du poulet d'Ancenis accompagné de deux garnitures aux choix dont  un végétal et un féculent. Leur recette devait être en cohérence avec  leurs engagements en matière de restauration responsable. Le jury a notamment porté son attention sur les produits sélectionnés, la gestion des déchets de production par les finalistes, le bilan carbone de leur recette et leur technique culinaire.

 

Le prix Espoir 2017 a été attribué à Gaëtan Berthelot, chef du restaurant parisien La Table des Anges. Le parisien a réalisé des escalopes de poulet en croûte de noisette, et risotto de trois céréales à la courge « Delica ».

 

 

(suite…)

27/01/2017

Bocuse d’or 2017 – Retour avec Régis Marcon sur l’assiette 100 % végétale en trois questions

Régis Marcon - Photo@Restauration21.frLe chef Régis Marcon (Restaurant Régis et Jacques Marcon à Saint-Bonnet-le-Froid-43) est le président du comité international d’organisation du Bocuse d’Or. Les 24 et 25 janvier derniers, pour le Bocuse d'or 2017, les 24 finalistes du Bocuse d'or ont travaillé sur une assiette 100 % végétale (1). Une première dans l'univers des concours professionnels internationaux. Sur l'espace des Chefs,  un micro à la main, Régis Marcon (Bocuse d'or 2015)  a décrit sans faiblir les plats envoyés par les candidats.

 

Restauration21 – Que pensez-vous des assiettes végétales réalisées sur le Bocuse d'Or ?

Régis Marcon – C'est un double sentiment. En tant qu'initiateur des deux  thèmes, j'étais curieux de voir ce que cela allait donner. L'envoi du thème végétal en décembre a créé de la surprise, de l'engouement, du questionnement et parfois de l'inquiétude, en résumé, une belle dynamique. A partir des fiches techniques que nous avons reçues, nous avons deviné que les assiettes allaient être très différentes. Deux tendances se sont dessinées alors et confirmées  lors des épreuves. La première : des assiettes très structurées, avec de nombreux légumes et de préparations, et un certain pointillisme. La seconde  : des assiettes plus franches, avec un nombre restreint de légumes déclinés en plusieurs propositions, comme celle de la Hollande qui a travaillé autour du choux, ou celle de la Norvège presque monoproduit autour du poireau.

 

(suite…)

27/01/2017

Web TV Sirha : le bio en restauration commerciale et collective

RETOUR DU SIRHA – Dimanche 22 janvier, Restauration21 animait une table-ronde sur le bio en restauration commerciale et collective. Les invités étaient Louis Frack, co-fondateur du concept de restauration rapide 100 % bio Bioburger et Philippe Jouin, président de Biocoop Restauration. Avec Lydie Anastassion sous la houlette de Carinne Teyssandier. 

 

Retrouver toute l'actualité du bio en restauration.

 

26/01/2017

Bocuse d’or 2017 – La France remporte le prix de l’assiette végétale

Assiette végétale FranceComment livrer une cuisine de goût, généreuse et subtile, sans viande, sans poisson et produits laitiers  ? Pour la première fois, le thème  du « Végétal » était au programme du Bocuse d'or 2017 pour l’épreuve de création à l’assiette. C’est à ce pari audacieux et éco-responsable qu’ont  répondu les 24 finalistes les 24 et 25 janvier. Laurent Lémal, le finaliste français, épaulé par son commis Benjamin Vakanas, sacré Meilleur Commis, a remporté le prix de l'assiette végétale (photo) avec 650 points. Le duo termine 5e de la compétition internationale remportée par l'équipe américaine.

 

Photo@Restauration21.fr (3)«Une assiette 100 % végétale, ça ne nous a pas fait rire tous les jours» confiait Laurent Lémal , le lendemain de son épreuve, sur le stand du grossiste Metro. De fait, la question  était : comment les jurys allaient-ils aborder cette assiette inédite ? quelles étaient leurs attentes ? Première gageure : sélectionner quelques produits, en cohérence, parmi 146, fruits, légumes, céréales, graines ou légumineuses.  En plus, les candidats pouvaient choisir 2 produits originaires de leur pays, le céleri blanc et la truffe noire pour Laurent Lemal, chef du restaurant la Coopérative à Bélesta (66). 

 

(suite…)

09/01/2017

Sirha 2017 – Découvrez les innovations et les offres éco-responsables des annonceurs de Restauration21

Sirha_logoRendez-vous mondial des métiers de bouche et de l'hôtellerie, le Sirha 2017  se déroulera du 21 au 25 janvier prochains à  Eurexpo – Lyon. « Une meilleure restauration pour une vie meilleure » selon Marie-Odile Fondeur , sa directrice générale. L'occasion de découvrir les innovations et les gammes éco-responsables des annonceurs de Restauration21. En voici un avant-goût pour mieux préparer votre visite.

 

 

SM_3Ecolab – Hall 6  Stand EC110
Ecolab propose une nouvelle innovation, Solid Manual Detergent,  le premier et seul système pour la plonge manuelle associant produit ultra concentré sous forme de bloc solide ergonomique et système de dosage mobile, fiable, simple à utiliser, ne nécessitant aucune installation murale et pouvant être mis en œuvre même dans des cuisines de petite taille. Solid Manuel Detergent permet de réduire de 96% les déchets d’emballage, il prend une place réduite dans les stocks pour une autonomie très élevée. Le système de dosage fermé avec le détergent sous forme de bloc solide évite les pertes de produit. Ecolab est également le partenaire hygiène sur tous les espaces SIRHA inspirations : Cuisines en Scène, Food Studio, Sixième Sens, Village des Métiers de Bouches, Wine Bar… et fournit les solutions de nettoyage et de désinfection sur tous ces espaces pendant toute la durée du salon.

 

(suite…)

09/01/2017

Un consommateur éco-engagé est prêt à payer un prix 1,5 fois plus élevé qu’un consommateur aisé pour un produit vert

Enquete-produit-vert-janvier2017-ministère-environnementL'affichage environnemental des biens de consommation progresse. Mais si c'est une chose d'afficher l'empreinte carbone d'une nuitée par exemple, c'en est une autre de faire mouche auprès des clients avec ce type d'informations et de déclencher un acte d'achat. Si les consommateurs disposaient de l’information sur l’empreinte environnementale de chaque produit qu’ils envisagent d’acheter ouvriraient-il plus volontiers leurs porte-monnaie pour un produit au profil environnement A plutôt que E ? Le ministère de l'Environnement a publié début janvier une enquête intitulée « Qui est prêt à payer pour un produit vert ? » qui dresse  une typologie des  consommateurs autour de 2 groupes principaux :

–  les « éco-engagés »  (24 % de la population), très préoccupés et impliqués,
– les « éco-sceptiques » (14 %), dubitatifs ou indifférents. 

 

Entre les 2, une majorité de personnes ont  une  sensibilité intermédiaire. Les auteurs de l'enquête les identifie comme  les « éco-indécis », semi-soucieux et semi- impliqués , les « éco-hypermétropes », plus inquiets pour la planète que pour leur environnement direct» et  les « éco-spectateurs », préoccupés mais perplexes quant à leur capacité d’action. L'étude permet de déterminer combien chaque groupe de consommateurs est prêt à payer afin de disposer d’un produit avec une note environnementale d’un degré plus élevé, sur une échelle de A à E.  

 

(suite…)

06/01/2017

Transition énergétique, climat, biodiversité et lutte contre les pollutions : Ce qui change en 2017 pour les métiers des CHR

Comme chaque année, le mois de janvier apporte son lot de changements. Restauration21 a sélectionné ceux qui concernent le secteur de l'hôtellerie-restauration. Il ne s'agit pas d'une liste exhaustive, certains points réglementaires ayant pu échapper à notre vigilance.

 

Affichage environnemental de la nuit d'hôtel

Développé progressivement  volontairement, le dispositif de l’affichage environnemental sera déployé progressivement à partir de janvier 2017 pour des produits des secteurs de l’hôtellerie (impacts environnementaux d’une nuit d’hôtel), des produits alimentaires, des appareils électroniques, de l’ameublement et des  textiles.

Pour lutter contre le 'greenwashing', les acteurs qui communiquent sur un quelconque aspect environnemental de leurs  produits (allégation environnementale) doivent mettre à  la disposition des consommateurs  l’ensemble de « leurs principales caractéristiques environnementales ». Texte de référence : loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (article 90).

 

 

(suite…)

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Eclektic

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires