| Accueil |

29/05/2020

Déconfinement – Le 2 juin, les CHR pourront entièrement ouvrir en zone verte, seulement leurs terrasses en zone rouge

Durant le confinement, de nombreux hôtels, bien que non frappés par l’obligation de fermeture, avaient clos leurs portes, faute d’activité. ©Restauration21

Après plus de 2 mois de fermeture forcée, les professionnels vont pouvoir rouvrir leurs cafés, bars, brasseries et restaurants le 2 juin.

Le 28 mai, le premier ministre Edouard Philippe a annoncé  officiellement la date et les modalités de la l’ouverture des cafés et restaurants dans la phase 2 du déconfinement. A partir du 2 juin, les CHR situés en zone verte pourront accuellir leurs clients  en salle et en terrasse. Ceux situés en zone orange – Ile-de-France, Guyane et Mayotte – devront se cantonner au périmètre de leur terrasse.

Les cafés et les bars ne pourront pas reprendre à cette date une activité au comptoir, la consommation debout étant interdite. Les discothèques, les salles de jeux, les casinos demeurent fermés pour les 3 prochaines semaines.

Les  Directions Générales du Travail et de la Santé ont abandonné la distanciation sociale de 4 m pour la réduire  à 1 mètre entre les tables comme demandés par les restaurateurs. Le port du masque est obligatoire pour les équipes de salle et de cuisine, ainsi que pour les clients lorsqu’ils se déplacent dans l’établissement. Les tables de 10 personnes sont autorisées, pas plus. Pour accompagner les professionnels, le GNI et l’Umih mettent un protocole sanitaire à leur disposition. Ce guide devrait évoluer au fur et à mesure des annonces gouvernementales

Les prochaines semaines seront décisives pour toute la filière. A l’arrêt depuis le 14 mars, le marché de la consommation hors domicile enregistre  une perte de 8,8 Md€ de CA  à fin avril, soit 682 millions de repas perdus et 1,1 md€ de manque à gagner, notamment, pour les fournisseurs (chiffres Food Service Vision).

« La période qui s’ouvre sera très compliquée dans la durée pour toute notre filière hors domicile à savoir les restaurateurs et leurs fournisseurs. Nous restons très prudents, car l’impact sur la consommation hors domicile est inédit. Les mesures d’aides mises en œuvre par l’Etat sont indispensables pour toute la filière, si nous voulons rendre possible une reprise d’activité : la restauration aura besoin de tous ses fournisseurs qui ont également subi la fermeture administrative des marchés», a déclaré le Geco Food Service suite à la conférence de presse du premier ministre. Pour la restauration,  le manque à gagner de la saison touristique 2020 est estimée à  4,4 Md € de CA (chiffres Food Service Vision).

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex