| Accueil |

05/10/2020

Covid-19 – De nouvelles mesures restrictives pour les restaurants et bars parisiens et de la petite couronne

©BFMTV

Paris et la petite couronne sont placées en alerte maximale. Lundi soir, le Ministère des Solidarités et de la Santé a publié un communiqué détaillant le protocole sanitaire dans les restaurants des zones d’alerte maximale.

Très attendues et redoutées par les professionnels, de nouvelles contraintes destinées à endiguer la seconde vague de coronavirus ont été détaillées lors de la conférence de presse commune de la maire de Paris  Anne Hidalgo et du  préfet de police Didier Lallement ce matin à la préfecture. Au cours de  la journée, le Haut Conseil de la Santé Publique a validé  le nouveau protocole sanitaire et le ministère des Solidarités et de la Santé diffusé ce soir un communiqué de presse. Sont concernés les établissements situés à Paris et dans 3 départements de la petite couronne et plus largement tous ceux situés dans des zones d’alerte maximale, les restaurants dits traditionnels (code NAF 56.10 A), les cafétérias et autres établissements libre-service (code NAF : 56.10 B) ainsi que la restauration rapide (code NAF 56 .10 C). « Il est demandé aux établissements d’afficher leur extrait Kbis afin de faciliter les contrôles.» A partir de mardi 6 octobre,  les bars (code NAF 56.30 Z) restent fermés pendant 15 jours. Ceux qui vendent de la  boisson à titre accessoire de la restauration peuvent rester ouverts. Les restaurants ouvrent à leurs horaires habituels  à condition de respecter le protocole sanitaire renforcé suivant  :

Respect des gestes barrières et de distanciation physique
– Instaurer obligatoirement un espace libre d’au moins 1 mètre entre les chaises de tables différentes ;
– Port de masque pour le personnel en salle, à la réception et en cuisine, sur le nez, la bouche et le menton obligatoirement. Toute autre protection faciale (ex. demi-visière, etc.) autre que le masque grand public en tissu réutilisable répondant aux spécifications de l’Afnor (de catégorie 1) est interdite.
– Port du masque par les clients dans les restaurants jusqu’au service du premier plat, lors de leurs déplacements et entre les services.
– Limitation à 6 du nombre de convives à une même table, contre 10 dans le protocole précédent.

Organisation de l’établissement
– Mise en place d’un cahier de rappel recensant les noms et numéros de téléphone de leurs clients. Ce cahier est mis à la disposition de l’Agence Régionale de Santé ou de l’assurance maladie en cas de déclenchement d’un contact-tracing. Dans tous les cas, ces données seront détruites après un délai de 14 jours.
– Affichage à l’entrée de l’établissement et sur son site internet  de sa jauge maximale ;
– Promotion du téléchargement et de l’activation de l’appli StopCovid.
– Privilégier la réservation en ligne ou par téléphone ;
– Obligation du paiement à table ;
– Mise à disposition de gel hydroalcoolique au minimum à l’entrée du restaurant (et idéalement sur chaque table)

Gestion des flux de clients
– Limitation des déplacements des personnes au sein de l’établissement ;
– Fermeture temporaire des vestiaires ;
–  Interdiction de consommer debout à l’intérieur comme à l’extérieur d’un établissement.

Le ministère des Solidarités et de  la Santé rappelle les mesures déjà existantes :
– Les clients sont obligatoirement assis dans l’établissement ;
– Respect des gestes barrières dans l’enceinte des restaurants.
– Le personnel en salle ne doit pas porter de gants.
– Organisation spécifique des établissements (nomination d’un référent COVID, mise à disposition des distributeurs de solution hydro-alcoolique, services accélérés)
–  Respect des règles de ventilation selon le règlement sanitaire relatif à la restauration commerciale.
– Eviter de mettre à disposition des objets pouvant être touchés par plusieurs clients (livres, jeux, journaux, salières, etc.). Le sel ou le poivre peuvent être proposés en sachets unitaires.

 

Sur les ondes de RTL en début d’après-midi, Didier Chenet, le président du GNI- CHR a rappelé que ce protocole s’applique en France « à toutes les zones en état d’alerte maximale».

« Les représentants de la profession dénoncent toutefois vivement que la fermeture de  l’ensemble des bars ait été imposée par les pouvoirs publics, en réduisant leur définition à  une activité principale consistant en la vente de boissons alcoolisées » déclarent dans un  communiqué commun le GNI, l’UMIH, le SNRT et le GNC. Selon eux, « si un bar, quelle que soit sa forme, pouvait asseoir sa clientèle à des tables  et donc respecter le protocole sanitaire applicable aux restaurants, il devait pouvoir rester ouvert.»

Ces mesures s’appliqueront pendant quinze jours au moins à l’issue desquels elles seront réévaluées. Elles concernent donc  également les établissements situés à Aix-Marseille et en Guadeloupe, et fermés depuis une semaine et s’appliquent par arrêtés préfectoraux. «C e n’est pas un protocole pour Paris simplement. C’est un protocole qui touchera Paris, Aix, Marseille ou autre le cas échéant» a précisé Didier Chenet sur RTL, insistant sur le pouvoir du préfet  : « Un préfet a l’autorité pour faire appliquer ce protocole sanitaire. Il peut le durcir s’il le souhaite, ce que nous ne souhaitons pas.»

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex