21 articles publiés en octobre 2020

15/10/2020

Tri et collecte des déchets, filière REP ’emballages de restauration’ : le Snarr a fait le point lors de son AG

Le Snarr a tenu son AG le 14 octobre à la Maison des Polytechniciens à Paris.

Tri 5 flux des emballages, mutualisation de leur collecte, création de la filière REP ’emballages de restauration’ : la restauration rapide a quelques mois pour mettre en œuvre les dispositions de la loi Agec.

Alors que pour la restauration rapide les échéances en matière de réglementation environnementale se rapprochent, la présentation d’Eric Laubouet, président de la commission environnement du Snarr (Syndicat national de l’alimentation et de la restauration rapide), lors de son AG le 14 octobre à Paris, a permis de faire le point sur les actions à venir du syndicat en faveur de la mise en œuvre des lois Egalim et Agec (loi anti-gaspillage pour une économie circulaire).

Annoncée lors de l’opération  «Ici on Trie» il y a tout juste un an, la mutualisation des collectes des déchets de restauration devrait se concrétiser en décembre prochain par des tests au niveau de restaurants regroupés en “grappes”. Cette solution permettrait à des enseignes différentes situées sur une même zone géographique de partager le coût de collecte (réaliser par un prestataire privé)  déchets afin d’être conforme au décret du tri 5 flux. Depuis 2016, leurs emballages en papier/carton, métal, plastique, verre et bois doivent être placés dans 5 poubelles distinctes en vue de leur valorisation. Mais ceci suppose que chaque site de restauration collecté respecte les mêmes consignes de tri (généralement en salle) en amont de la collecte. «La plupart de nos adhérents sont en ligne avec le calendrier du ministère» assure Eric Laubouet. Au 31 décembre 2021, toutes les enseignes de restauration devront être en conformité avec cette obligation d’autant plus qu’entre temps, les professionnels seront devenus les « metteurs sur le marché »  de leur emballages. (suite…)

13/10/2020

L’Etat débloque 50 M€ pour les cantines scolaires des petites communes

Mise à jour le 9/02/2021 : Consulter le décret du 6 février 2021 relatif au soutien de certaines cantines scolaires dans le cadre du plan de relance sur
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043101053

1 500 communes pourraient en bénéficier en contrepartie de l’engagement dans une démarche durable.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, a confirmé le 12 octobre, à l’occasion d’un déplacement dans une école de Clichy-sous-Bois, que le plan de relance consacrait une enveloppe de 50 M€ aux cantines scolaires des petites communes (une info publiée par Restauration21 début septembre). « Cette mesure vise à soutenir les cantines scolaires des petites communes souhaitant s’engager dans une démarche durable et développer l’approvisionnement en produits locaux, notamment ceux issus de l’agriculture biologique » explique le ministère.

Obligations de la loi Egalim
L’aide sera calculée en fonction d’un forfait par repas et attribuée aux petites collectivités qui, en contrepartie, s’engageront dans une transition durable afin de proposer plus de produits locaux,bio ou de qualité dans les repas à la cantine. Les communes pourront financer le matériel nécessaire à la préparation des produits frais, à la réduction du gaspillage et à la suppression des contenants en plastique : espaces de stockage de fruits et légumes frais, légumeries, équipements performants pour l’épluchage, composteurs, récipients en inox… (suite…)

12/10/2020

Ansamble affiche le « carbone-score » de ses recettes

Le double affichage Nutri-score et Carbone-score assure la transparence de sa consommation au e convive .

Avec le « Carbone-score », Ansamble (filiale du groupe Elior) communique sur l’empreinte carbone de ses plats auprès des convives. L’outil a été élaboré avec le cabinet de conseil et d’études pour la transition environnementale Eco2initiative. Le calculateur traduit en équivalent carbone l’empreinte environnementale d’une recette sur la base du référentiel de l’Ademe, Base Carbone , de FoodGES et des  travaux d’Agribalyse. Ces facteurs d’émission sont ensuite affinés selon les critères de saisonnalité, mode de production (bio, labels..), de conservation et de distance moyenne des approvisionnements. Ils sont ensuite agrégés au prorata de la recette afin d’obtenir l’impact carbone de votre assiette, exprimé pour 100g en équivalent carbone eqCO2.

Radis crémeux fane de radis, quinoa d’Anjou aux pois chiches et tajine de légumes, fromages blancs aux fraises. Ce repas à 3 composantes servi dans un restaurant Ansamble affiche un poids carbone inférieur à 1 500 g eq Co2 par couvert. Pour arriver à ce résultat, l’enseigne suit les recommandations de cuisine bas carbone de l’association Bon pour le Climat. (suite…)

12/10/2020

Gaspillage alimentaire en restauration – Plus d’une centaine d’articles sur Restauration21

Le Magazine #4 de Restauration21 est consultable en ligne.

A l’occasion du 16 octobre, journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, retrouvez notre article «Le Radis valorise les invendus et créé des emplois » au sommaire du Magazine #4 de Restauration21.

 

Retrouvez également grâce notre rubrique Gaspillage plus d’une centaines d’articles consacrés à la lutte contre le gaspillage alimentaire en restauration.

 

 

12/10/2020

Un nouveau site web pour Robot-Coupe

Robot-Coupe présente son nouveau site internet, entièrement designé et « mobile friendly ». Destiné  aux utilisateurs et distributeurs, il offre  de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux contenus pour renforcer leur accompagnement. Ils y découvriront un guide de sélection intuitif pour trouver la bonne machine ou le bon accessoire, ainsi que de nouvelles vidéos et des fiches produits. La rubrique Recettes leur permettra de découvrir l’étendue des applications culinaires que peuvent réaliser les équipements Robot-Coupe. Un espace est dédié aux distributeurs avec des contenus spécifiques et un accès facilité pour leurs démarches SAV.

« Ces derniers mois, la relation clients a été challengée, accélérant le recours aux solutions digitales. Dans ce contexte, plus que jamais, le nouveau site web de Robot-Coupe est un service et une marque d’engagement supplémentaire, pour ses utilisateurs et distributeur » souligne le fabricant de matériel de préparations culinaire.

12/10/2020

Covid-19 – Zones d’alerte maximale : quel est le protocole sanitaire ?

Après Paris, Aix-Marseille et la Guadeloupe, les villes de Lyon, GrenobleLilleSaint-Etienne, Montpellier et Toulouse sont passées en zone d’alerte maximale.

Sont concernés,  dans les zones en état alerte maximale, les restaurants dits traditionnels (code NAF 56.10 A), les cafétérias et autres établissements libre-service (code NAF : 56.10 B), la restauration rapide (code NAF 56 .10 C). Ceux-ci fonctionnent à leurs horaires habituels. Les bars (code NAF 56.30 Z) restent fermés. Ceux qui vendent de la  boisson à titre accessoire de la restauration peuvent rester ouverts.« Il est demandé aux établissements d’afficher leur extrait Kbis afin de faciliter les contrôles.» Le protocole renforcé s’applique durant 15 jours à partir du jour où l’état d’alerte maximale est décrété par le gouvernement.

Respect des gestes barrières et de distanciation physique
– Instaurer obligatoirement un espace libre d’au moins 1 mètre entre les chaises de tables différentes ;
– Port de masque pour le personnel en salle, à la réception et en cuisine, sur le nez, la bouche et le menton obligatoirement. Toute autre protection faciale (ex. demi-visière, etc.) autre que le masque grand public en tissu réutilisable répondant aux spécifications de l’Afnor (de catégorie 1) est interdite.
– Port du masque par les clients dans les restaurants jusqu’au service du premier plat, lors de leurs déplacements et entre les services.
– Limitation à 6 du nombre de convives à une même table, contre 10 dans le protocole précédent.

Organisation de l’établissement (suite…)

12/10/2020

Benoît Feytit, directeur général Metro France : « L’avenir de la restauration passe par le durable ! »

Benoît Feytit.

Une tribune de Benoît Feytit, directeur général Metro France.

Le constat est malheureusement sans appel : la restauration est l’un des secteurs les plus impactés par le contexte lié à la pandémie Covid-19. Les restaurateurs n’ont pas le choix : ils vont devoir se réinventer pour surmonter cette crise. Choix des produits, gestion des stocks et lutte contre le gaspillage, conception d’assiettes équilibrées et responsables, consommation énergétique … Alors que bon nombre de voyants sont au rouge, il devient urgent de les faire passer au vert et ce, au sens propre du terme.

Bien-sûr, les consommateurs doivent réinvestir les restaurants et il faut tout mettre en œuvre pour les y encourager. L’aspiration à une alimentation responsable et durable se fait plus pressante que jamais. Les consommateurs se montrent particulièrement attentifs à l’origine et à la qualité des produits, à leur histoire, à leur impact environnemental … Cette tendance de fond que l’on observe depuis des années s’est trouvée nettement renforcée par les événements que nous traversons.

Pour répondre à cette attente, les restaurateurs doivent opérer une véritable transition en faveur d’une alimentation durable. Ils ne sont heureusement pas isolés et il est du devoir de l’ensemble des acteurs de la filière et des pouvoirs publics de les accompagner. Seul un engagement collectif fort leur permettra de relever ce défi. Comment ? (suite…)

08/10/2020

Acfri lance la première cellule de refroidissement à chariot fonctionnant au R744

La cellule à chariot AR160GT sera commercialisée dès la fin de l’année.

Malgré le contexte perturbé de la rentrée, la société Acfri poursuit et intensifie sa politique d’innovation. Le leader français du refroidissement rapide a noué un partenariat avec Panasonic pour mettre au point la première cellule de refroidissement fonctionnant avec un groupe autonome CO2. La cellule à chariot AR160GT sera commercialisée dès la fin de l’année.

Menés durant l’été, des tests effectués avec de la purée de pommes de terre normalisée en bac inox de 4 kg démontrent que la cellule assure un refroidissement rapide conforme à la réglementation, de  +63° à +10° à cœur, et une surgélation parfaite jusqu’à l’obtention de -18°C.

Le pilotage de la machine s’effectue avec Simply Touch. La solution technologique tactile identifie le produit et courbe son cycle en temps réel. Elle calcule ensuite automatiquement la conformité des cycles puis enregistre et exporte les données sur USB ou directement sur un PC. (suite…)

07/10/2020

Lorient Agglomération subventionne les CHR qui achètent des produits alimentaires locaux

Le dispositif couvre le périmètre des 25 communes du territoire de Lorient Agglomération

200 000 € sont consacrés à ce dispositif

Dans le cadre de sa compétence en matière de développement économique et de son plan de relance, Lorient Agglomération propose un dispositif inédit en faveur de l’économie locale et des circuits locaux. Les professionnels des CHR situés sur son territoire qui  effectuent  des achats alimentaires auprès des fournisseurs locaux sont invités à transmettre leurs factures acquittées à compter du 7 octobre  à Lorient Agglomération lors d’une demande unique à: contact-pole-developpement@agglo-lorient.fr.

Les restaurants et traiteurs pourront obtenir une aide forfaitaire 500 € maximum, 200  € pour les cafés et les hôtels. Le montant de l’aide sera plafonné aux montants facturés présentés lors de la demande. Pour en bénéficier, les professionnels doivent être situés sur le territoire de Lorient Agglomération, être inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés et exercer une activité correspondante aux codes APE 5510Z à 5630Z. (suite…)

06/10/2020

Leila Martinez devient directrice RSE et Grands Projets de Newrest

Leila Martinez est titulaire d’un master en gestion de projets internationaux de Kedge Business School. © Frederic Maligne.

Newrest annonce la nomination de Leila Martinez au poste de directrice RSE Groupe et Grands Projet. Entrée dans l’entreprise en 2017 dans le cadre de son Graduate Program,  la jeune-femme de 28 ans  a conduit plusieurs projets dans 5 pays du groupe et intégré son siège toulousain en août dernier. Leila Martinez accompagnera le déploiement de la charte Be The Change By Newrest qui fixe des objectifs ambitieux pour 2025 et formalise les démarches déjà engagées par le groupe.

Sur les 5 prochaines années, l’opérateur de restauration hors foyer ambitionne notamment d’accroitre de 10 % par an le volume de biodéchets revalorisés, de 15 % par an de volume total de déchets valorisés grâce au tri sélectif, de diviser par 2 les quantités de plastique non recyclable et de papier utilisés  sur ses sites de production.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #5 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires