| Accueil |

14/06/2021

Proplast booste son offre de contenants ré-employables et de services de collecte et de lavage

L’offre Kiobox est destinée aux restaurateurs.

En  septembre, le groupe officialisera son nouveau nom Impact Group.

Proplast lance sa marque Re-uz regroupant toute son offre de contenants réutilisables et services associés destinée  aux marchés de la restauration commerciale, collective et événementiel. Dans l’escarcelle de la nouvelle entité : les gobelets réutilisables Green Cup, Ecocup, mais aussi the Green Gobelet, Cup to drink, Billie Cup et Ecofestes, des marques étrangères acquises par le groupe et faisant bénéficier à Re-uz d’une solide présence en Europe et à l’international. « Notre stratégie consiste à développer un maillage local via nos installations de lavage et via des prestataires » explique à Restauration21 Philippe Berthe, PDG du groupe depuis 2017.

A l’échelle nationale, Re-uz  peut donc s’appuyer sur le maillage de tunnels de lavage utilisés pour les gobelets pour développer ses nouvelles offres de contenants ré-employables consignés en plastique auprès des CHR, associées à un service de  collecte et de lavage. Service qu’elle peut également proposer à la restauration collective dans un contexte de sortie progressive des contenants jetables à usage unique en restauration scolaire.

Concepts innovants
En 2021, Re-uz se déploie et s’adapte à de nouveaux secteurs par le rachat et le développement de concepts innovants.Testée dans les 15 Thaï Café du belge Michel Debloos, l’offre Kiobox est destinée aux restaurateurs. Elle met à leur disposition des contenants résistants et réutilisables, prend en charge leur collecte via un réseau de consignes mis en place avec les restaurants partenaires, leur lavage et leur stockage jusqu’à leur prochaine utilisation. 9 modèles empilables en polypro sont disponibles. Le restaurateur les achète et les consigne au même prix d’achat, il paie un abonnement d’une dizaine d’euros par mois à l’appli de tracking des emballages. Même principe avec Billie Cup, gobelets consignés de boissons chaudes à emporter. Initié en Belgique, son déploiement va être étendu à l’ensemble des pays européens. Tout comme Beer up, un système breveté de remplissage par le bas pour servir plus rapidement des bières dans des gobelets réutilisables dont le fond est doté d’une valve. Aux entreprises, Re-uz proposera à partir de 2022 un distributeur-laveur de gobelets consignés, le Clean Up.

«Nous avons fait le choix de la consigne car nous pensons que ce qui fonctionne, c’est la communauté  d’utilisateurs. Nous croyons à la standardisation des contenants » précise Philippe Berthe. Comme les gobelets Ecocup, Green Cup et Cup to drink, les contenants de la Kiobox et la Clean Cup sont fabriqués en France.

Tests logistiques
Sur le marché de la restauration collective scolaire sur lequel Nutripack (autre marque du groupe spécialisée dans la fabrication des emballages à usage unique) a remplacé son offre de barquettes en plastique à usage unique par des barquettes en cellulose moulée, Re-uz se positionne pour collecter, laver et livrer les contenants en verre et en inox choisis par les collectivités dans la perspective des échéances de 2022* et de 2025**. « Nous jouons la complémentarité entre Nutripack et Re-uz sur ce marché. Nous effectuons des tests logistiques à Bordeaux et dans  le Nord de la France sur des contenants en verre » poursuit Philippe Berthe.

Sous la bannière Impact group, Proplast présentera ces nouvelles offres au Sirha 2021 en septembre sur un stand Nutripack-Re-uz.

*Au 1er janvier 2022, les services de restauration à domicile qui proposent un abonnement à des prestations de repas préparés et livrés au moins quatre fois par semaine utilisent de la vaisselle, des couverts et des récipients de transport des aliments et des boissons réemployables. Ils doivent également procéder à leur collecte en vue de leur réemploi.

**Au 1er janvier 2025, les contenants de cuisson, réchauffe et service en plastique en restauration collective scolaire sont interdits dans les services de restauration collective des établissements scolaires et universitaires et ceux  accueillant des enfants âgés de moins de 6 ans. Les collectivités de plus de 2 000 habitants doivent  trouver des solutions alternatives « au profit de l’utilisation de matériaux inertes et durables », celles de de 2 000 habitants disposent d’un délai supplémentaire jusqu’au 1er janvier 2028.

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #5 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex