| Accueil |

05/07/2021

Au Syneg, une assemblée générale entre optimisme et inquiétude

Le premier trimestre 2021 renoue avec la croissance dans un contexte de forte tension sur les approvisionnements et les délais de livraison.

«La reprise est enfin là » s’est félicité Pierre Marcel, président du Syndicat des équipementiers de la restauration hors domicile (Syneg) lors de l’AG de ses adhérents le 30 juin à la Maison de la Mécanique à Courbevoie. Après plus d’un an de crise, les motifs de satisfaction sont réconfortants. «  La très bonne nouvelle  (…), c’est que les relations au sein de notre filière ont tenu bon ! Cela n’allait pas de soi. Chaque profession – consultants, bureaux d’études, fabricants, installateurs et agenceurs, utilisateurs – a su, chacune dans son domaine, prendre sa part pour préserver les bonnes relations nécessaires au retour de la marche normale des affaires » a-t-il déclaré. De quoi aborder la période de reprise avec un haut niveau de confiance entre les partenaires commerciaux de la  filière . Second constat pour le Syneg : la crise a révélé la pertinence de ses organisations professionnelles. « Notre filière peut se réjouir d’avoir des syndicats et des associations solides, dotés de ressources humaines et de moyens matériels, organisés en réseaux ayant l’habitude de se parler, et disposant d’accès aux pouvoirs publics. (…)  Grâce à quoi, nos syndicats ont pleinement joué leur rôle de régulation de la filière et de corps intermédiaires entre entreprises et administration. »

Selon l’Observatoire Promocuisines/Syneg, les ventes globales (France + export) d’équipements de cuisines professionnels ont progressé de  4 % au cours du premier trimestre 2021 par rapport à la période de référence de 2020, caractérisée par le premier confinement. Les ventes à périmètre comparable sont inférieures de 5 % à leur niveau du premier trimestre 2019. Les exportations sont en net retrait. Sur 2021, avril et mai ont enregistré des niveaux d’activité records permettant aux industriels d’espérer clore l’année à un niveau proche de celui de 2019. Mais les difficultés d’approvisionnement persistantes en matières premières et composants engendrent  hausse des prix, report de livraisons et, dans certains cas, risque de suspension de production. Pointant la prolongation pour 3 années supplémentaires des quotas limitant les importations de l’acier, le président du Syneg a dénoncé des hausses de prix l’inox (jusqu’à 50 %), des cartes électroniques e tdu  bois. «On a plus de soucis d’approvisionnement que de soucis avec les clients. ».

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #5 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex