| Accueil |

28/10/2021

L’EPPA dégaine son ACV pour défendre le carton à usage unique

Les deux systèmes ont été considérés avec un taux de recyclage identique de 30%.

La bataille des analyses de cycle de vie (ACV) est-elle lancée ?

Face à la dynamique en faveur du réemploi des emballages en restauration, les fabricants de contenants en carton à usage unique organise la riposte. L’European Paper Packaging Alliance (EPPA),  qui regroupe les principaux acteurs des emballages alimentaires en papier-carton, brandit une ACV produite en janvier dernier par Ramboll et réactualisée. Elle compare la performance environnementale d’une vaisselle à usage unique en carton recyclable avec celle de son alternative réemployable en plastique PP en restauration rapide.

«Nous ne voulons pas opposer les emballages, mais les comparer » assure David Schisler, président du Comité français de l’emballage papier carton (COFEPAC). Les fabricants redoutent que l’interdiction françaises faite à l’utilisation de contenant à usage unique dans la restauration rapide dans le cadre de la consommation du place au 1er janvier 2023 ne fasse tâche d’huile dans l’UE.

Lire également : La filière emballage papier et carton française monte au créneau contre l’amendement « vaisselle réemployable »

L’évaluation comparative menée dans l’ACV porte sur 24 types d’articles différents dont le gobelet pour boisson froide ou chaude, le saladier avec couvercle, le pot à glace, la  boîte à frites, le wrap papier/ coque carton ou assiette/ couvercle, le set de couverts. Les conclusions de l’étude sont en faveur des positions de ses commanditaires : « les systèmes actuels d’emballages à usage unique en papier- carton ont un avantage environnemental  très significatif  par rapport aux systèmes à usages multiples dans des conditions réelles d’utilisation. »

Dans le cas d’une vaisselle plastique lavée sur place,  l’ACV conclue que le système réemployable génèrerait  2,8 fois plus d’émissions d’équivalent CO2, consommerait 3,4 fois plus d’eau douce, produirait 2,2 fois plus de particules fines, augmenterait  l’épuisement des ressources fossiles et des ressources métalliques de 3,4 fois, et accroîtrait l’acidification terrestre de 1,7 fois comparé au système à usage unique à base de papier-carton. La vaisselle traditionnelle en céramique, verre et métal  également été évaluée, présente des résultats similaires. Les  systèmes à usages multiples ne présenterait un meilleur impact qu’en matière de rayonnements ionisants, d’eutrophisation et de destruction de la couche d’ozone.

Ne pas se tromper sur les ACV
Des chiffres que les défenseurs du zéro déchet contredisent dans leurs propres analyses. L’Ademe annonce depuis juin la parution de la revue bibliographique d’une vingtaine d’études sur les emballages dont celle de l’EPPA. La bataille des ACV semble lancée. Pour l’éviter et permettre aux professionnels de faire leur choix entre les solutions les meilleures pour l’environnement compte tenu de leur situation et de leurs contraintes opérationnelles, nul doute quant à la nécessité de disposer d’une étude à périmètre comparable sur les deux systèmes usage unique vs réemploi réalisée par un organisme non partisan. En février dernier, à l’occasion de la signature de la charte d’engagement par les acteurs de la livraison, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, avait déclarer  souhaiter« faire revenir un peu de bon sens commun » dans les pratiques. Elle précisait  que «tout cela ne [pouvait] fonctionner que si l’on [trouvait] le bon modèle économique et qu’on ne se [trompait] pas sur les ACV [Analyse de Cycle de Vie des contenants ]. Plusieurs enseignes présentes au ministère avaient rappelé la nécessité de mettre en évidence et de comparer les externalités des solutions de réemploi et de recyclage par un organisme neutre comme l’Ademe par exemple.

Lire également : 19 acteurs de la livraison s’engagent à sortir du plastique à usage unique

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #5 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex