156 articles publiés dans la catégorie "Restauration rapide"

27/01/2022

La Fabuleuse Cantine, une franchise sociale, engagée et anti-gaspi

©La Fabuleuse Cantine.

Le concept de restauration se décline sous 2 formes : une grande cantine durable et un petit format zéro déchet. Prochaine étape : la création d’une bocalerie d’une capacité de 15 000 bocaux produits par mois.

Située en plein cœur de la Cité du Design du quartier Plaine-Achille de Saint-Étienne (42) , La Fabuleuse Cantine conjugue lutte contre le gaspillage alimentaire et inclusion sociale. Pour un objectif :  faire accéder les publics divers – et surtout les plus éloignés – à l’alimentation durable. Créé par Eric Pétrotto, Julien Morel et le chef  Boris Fontimpe, le concept va au-delà de la restauration, mixant art et solidarité autour de la gastronomie durable. «Nous avons créé un lieu de vie dans un esprit de bousculer les lignes et dans une dynamique de start-up » résume Eric Pétrotto, entrepreneur dans l’âme issu de l’univers de l’innovation sociale et du numérique.

Produits bio invendus
Sous la houlette du chef Boris Fontimpe, les recettes sont réalisées à partir de produits bio invendus achetés à des producteurs locaux comme le Jardin de Valériane (Rive de Gier). Grâce à la lacto-fermentation, les légumes en surnombre peuvent être conservés tout au long de l’année. Au restaurant-self  Les Forces Motrices, le menu unique change chaque jour en fonction de l’approvisionnement : une entrée et  un plat végétarien  sont vendus  à partir de 12 € , 6 € pour les étudiants et bénéficiaires de minimas sociaux. Un suppléments protéine est proposé  moyennant un surcoût de 3 à 4 €. Un dessert complète l’offre. (suite…)

24/01/2022

Une offre alternative née pendant la crise et conçue pour durer

Alexandre Mazzia a appelé son foodtruck Michel en hommage à son grand-père. ©Stéphane Riss

Michel est le foodtruck d’Alexandre Mazzia lancé à Marseille en juin 2020. Retour avec le chef sur ce laboratoire créatif d’une cuisine locale, saine et accessible qui n’a pas connu la crise !

INTV réalisée par Alexianne Lamy

Restauration21 – Vous  avez inauguré Michel, un foodtruck à quelques mètres de votre table marseillaise triplement étoilée, AM. Comment cette idée vous est-elle venue ?

Alexandre Mazzia – Depuis deux ans, je me demandais comment concevoir une offre qui puisse être une passerelle à un plus grand nombre de l’histoire que l’on délivre quotidiennement à AM. Je voulais proposer un marchand de bonheur. J’ai opté pour un foodtruck car j’aime la tradition des camions à pizzas marseillais ! Quant au nom Michel, c’est un hommage à mon grand-père qui fut pécheur à Sablanceau sur l’île de Ré.

Comment réaliser un lancement en restauration dans un tel contexte de crise sanitaire  ? 

Il a été vital de réagir vite. Il nous fallait rapidement un outil pour continuer à créer du lien en gardant nos valeurs originelles. Après, c’est surtout une question de méthode. Nous avons beaucoup appris avec Michel. C’est un tout autre métier ! (suite…)

20/01/2022

Uzaje lève 4 M€ pour déployer ses solutions industrielles de réemploi des contenants alimentaires

En 2021, 368 398 contenants ont été lavés dans le centre de Neuilly-sur-Marne, l’équivalent de 71 tonnes d’emballages à usage unique.

La startup de l’ESS répond aux obligations règlementaires imposées par les lois Agec et Egalim en proposant des alternatives aux emballages à usage unique par le réemploi.

Après le lancement de ses 2 centres de lavage d’emballages réutilisables (verre, inox) à Neuilly-sur-Marne (93) et Avignon (84), Uzaje annonce une levée de  fonds de 4 M€ auprès d’investisseurs dédiés à l’impact et de partenaires bancaires : Investir&+, la Banque des Territoires, France Active Investissement et investisseurs privés. De quoi lui donner les moyens d’accélérer son développement, de booster sa R&D, de renforcer ses équipes commerciales et industrielles. La startup, cofondée en 2018 par Emmanuel Auberger et Gonzague Gru, compte porter le chiffre d’affaires à 40 M€ et laver plus de 300 millions d’emballages d’ici 5 ans. Elle ambitionne également de créer de plus de 200 emplois industriels non délocalisables, dont une partie en lien avec l’insertion professionnelle. (suite…)

03/01/2022

Le Magazine #6 de Restauration21 est paru

Le feuilleter en ligne

Restauration21 vous souhaite une très bonne année 2022 et vous présente son nouveau numéro. Le Magazine #6  de la restauration durable sera disponible dans sa version papier au salon Food’In Sud à Marseille (23-25 janvier), à  Egast à Strasbourg (27 février-2 mars), au Smahrt de Toulouse (20-22 mars), à Agecotel à Nice (27-30 mars) et sur le Sandwich & Snack Show à Paris (30-31 mars).

 

En voici l’édito :

Vos clients, votre meilleur atout

Les variants se succèdent et les  filières de la restauration, de l’hôtellerie et du foodservice résistent dans un contexte de hausse des coûts des matières premières, de hausse des salaires et de pénuries pour les fabricants d’équipement. Sans parler du manque de personnel. Les mois qui arrivent promettent d’être encore chahutés. Cependant,  dans cet environnement incertain, les professionnels disposent d’un atout de taille : les clients qui, à chaque réouverture, se précipitent dans les restaurants. Ils sont la clé de voute de ce fragile équilibre. Attention à ne pas les décevoir ! Selon 3e baromètre de la consommation responsable Max Havelaar/Opinion Way publié en novembre, 81 % des consommateurs français souhaitent une carte responsable au restaurant. Le développement d’une offre de produits alimentaires responsables est jugé prioritaire dans les cantines scolaires et universitaires publiques pour plus de 6 Français sur 10, et dans les restaurants d’entreprise. (suite…)

03/01/2022

Ce qui change en 2022 pour la restauration commerciale et collective

©Restauration21

Tri 5 flux, fin du plastique à usage unique, réemploi, biodéchets… 2022 s’annonce chargée côté réglementation.

 

RESTAURATION COMMERCIALE :

Depuis le 1er janvier, la totalité des réseaux des enseignes de restauration rapide doivent être en conformité avec le décret du tri 5 flux : les 5 types de déchets- papier / carton, métal, plastique, verre et bois – collectés dans des poubelles dédiées et valorisés.
L’obligation du tri à la source concerne aussi les biodéchets qui doivent être collectés et valorisés.

L’offre de jouets en plastique gratuits dans les menus enfants est interdite. (suite…)

07/12/2021

Class’croute teste la vaisselle réutilisable et la consigne

Un nouveau meuble de tri en salle a été conçu.

Conçu comme un concept, le restaurant de Rueil-Malmaison concentre toutes les innovations de l’enseigne qui seront ensuite déclinées dans les restaurants du réseau.

A Rueil Malmaison (92), class’croute profite du lancement d’un  concept de restaurant innovant pour mettre en place l’utilisation de la vaisselle réutilisable pour la consommation sur place et pour la VAE.  Les couverts ne sont plus jetables et le café est servi dans des tasses en porcelaine. Rappelons qu’au 1er janvier 2023, la vaisselle à usage unique sera interdite en restauration rapide pour la consommation sur place. Achetés par l’enseigne, les contenants de marque Arc International  sont collectés et lavés par Uzaje.

«Les contenants en verre transparents mettent en valeur le produit. Leur forme rectangulaire permet de proposer un dressage plus qualitatif des plats» explique à Restauration21 Sébastien Chapalain, le PDG de l’enseigne. Consigné 2 et 4 € selon la taille, les contenants affichent un taux de retour de 70 % après les premiers jours de lancement.  «Ça fonctionne bien, nous avions installé beaucoup de PLV pour expliquer le dispositif à nos clients. Et nous nous sommes vite aperçus qu’ils avaient très vite compris et adhéré » poursuit-il. (suite…)

19/11/2021

Semaine Européenne de la Réduction des Déchets : où en êtes vous dans la réduction de vos emballages ?

Chaque année, la restauration rapide sert 6 Mds de repas et génère environ 180 000 t d’emballages. ©Restauration21

L’édition 2021 de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD) se déroule du 20 au 28 novembre. L’occasion de repenser les pratiques en restauration. Et de lire ou relire sur Restauration21 les articles consacrés à la réduction des emballages.

Dans un rapport d’enquête sur l’application de loi Agec dans la restauration à emporter, l’association No Plastic In My Sea déplore la trop faible application de la loi Agec par les professionnels. La restauration dite “traditionnelle” et la restauration collective sont elles aussi concernées par la fin du plastique à usage unique. La réduction des déchets va au-delà des emballages, elle concerne les biodéchets, les DEEE, les DEA, le réemploi. Des initiatives sont menées. Vous cherchez un exemple/une bonne pratique à mettre en place ? Une idée pour débuter une transition vers des pratiques plus responsables ? Bonne lecture !

Bioburger remplace l’eau en bouteille par de l’eau filtrée gratuite

Réduction des emballages en restauration livrée : les professionnels peuvent mieux faire

Uber Eats expérimente la VAE avec les contenants des clients dans 6 enseignes

Fin des conditionnements plastiques : l’Agores prévient que les délais ne pourront pas être tenus

Ces start-up facilitatrices du réemploi

Vesto s’affirme sur le marché de l’équipement de seconde main des cuisines professionnelles

(suite…)

18/11/2021

Bioburger remplace l’eau en bouteille par de l’eau filtrée gratuite

L’eau filtrée est servie dans des gobelets carton compostables à domicile. ©Marine Brusson.

En 10 ans, l’enseigne estime avoir  vendu plus de 300 000 bouteilles d’eau plate ou pétillante.

Depuis le 10 novembre, Bioburger met gratuitement à la disposition de ses clients de l’eau filtrée plate et pétillante dans ses 11 restaurants. « Nous ne travaillons pas avec une marque spécifique d’eau micro-filtrée, explique Louis Frack, co-fondateur du concept avec Anthony Darré, à Restauration21. Nous proposons depuis plusieurs années maintenant nos propres boissons. Ce sont des boissons naturelles composées de jus de fruits, de plantes et de sucre. Nous recevons de nos partenaires Agenais des bag-in-box en restaurant contenant les bases de ces boissons que nous diluons sur place avec de l’eau micro-filtrée et réfrigérée, plate ou gazeuse grâce à nos fontaines. Nous utilisons donc ces fontaines pour proposer l’eau micro-filtrée. Dans les nouveaux restaurants, nous avons choisi d’installer cette fontaine en salle afin que les clients puissent se servir librement(suite…)

10/11/2021

Réduction des emballages en restauration livrée : les professionnels peuvent mieux faire

Extrait de la synthèse des bilans à 6 mois. Source : ministère de la Transition écologique.

En février et juillet 2021, 34 acteurs de la restauration livrée ont signé une charte de 10 engagements pour en finir avec le plastique à usage unique et favoriser le réemploi avec le ministère de la Transition écologique. Premier point d’étape.

Les acteurs de la restauration livrée en ont-il bientôt fini avec le plastique à usage unique ? 34 d’entre eux – plateformes de livraison,  restaurants virtuels, restaurateurs, enseigne de restauration en livraison, apporteurs de solutions de réemploi-  se sont engagés ces derniers mois à en réduire l’usage de 50 % d’ici le 1er janvier 2022 et d’atteindre les  – 70 % l’année suivante. Ce qui se concrétise, selon la charte d’engagement, par l’utilisation d’emballages 100 % recyclables au 1er janvier 2022 et par la mise en place, depuis février dernier, d’une dizaine d’expérimentations de réemploi des contenants des plats via des dispositifs de consigne par exemple. Et depuis le 1er mars, le choix d’une livraison sans couvert et sans sauce doit être proposée aux clients lors de la commande.

Lire aussi : 19 acteurs de la livraison s’engagent à sortir du plastique à usage unique (suite…)

08/11/2021

Uber Eats expérimente la VAE avec les contenants des clients dans 6 enseignes

©Uber Eats

Le service de livraison est signataire de la charte d’engagement, élaborée par le ministère de la Transition écologique, qui fixe des objectifs pour réduire les contenants et les emballages en plastique à usage unique, développer leur réemploi et mieux les recycler.

Après avoir testé la livraison zéro déchet avec Bioburger, Uber Eats se lance dans l’expérimentation de la VAE permettant aux clients d’apporter leur propres contenants. 6 enseignes se sont engagées dans 16 villes : Burger Theory (Paris), TN Sushi (Cagnes-sur-Mer), LM Delivery (Cannes et Sophia Antipolis), Nânâ Pièces (Nanterre), Diablo Wok (Nanterre), My Little Warung (Aix-en-Provence, Anglet, Clermont-Ferrand, Gières, Grenoble, Lyon, Marseille, Nantes, Paris, Perpignan, Six Fours Les Plages, Toulouse et Valence).

Lors de sa commande, le client peut choisir entre utiliser l’emballage du restaurant ou apporter son propre contenant qui devra ainsi être adapté au plat choisi. L’agrégateur explique souhaiter tester l’intérêt des clients, la faisabilité du modèle, évaluer les freins économiques, réglementaires, opérationnels , afin de « pouvoir peut-être envisager à termes, de mettre en place ce système à une plus grande échelle. » (suite…)

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #6 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Tournus Equipement

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires