| Accueil |

02/09/2014

La restauration scolaire est-elle prête pour une rentrée bio ?

Elisabeth LavilleLa tribune d'Elisabeth Laville, fondatrice d’Utopies (premier cabinet français de conseil en développement durable, créé en 1993) et co-fondatrice de Graines de Changement. 

 

Au premier coup d’œil, en cette rentrée 2014, le changement n’est pas tout à fait pour maintenant. Les objectifs fixés en 2007 par le Grenelle de l’Environnement (20 % de bio en restauration collective pour 2012) ne sont ni suivis ni atteints. On ne compte toujours que 3% de produits bio dans la restauration collective… Pas de quoi pavoiser. Même constat en amont : le Grenelle I visait 6% de la surface agricole utile française en bio en 2012, puis 20% en 2020. Avec 3,8%, on est loin du compte, sauf dans quelques départements pionniers comme la Drôme, dont près de 15% de la SAU est cultivée en bio.

 

Mais s’il faut voir le verre à moitié plein, réjouissons-nous quand même du fait que huit cantines scolaires sur dix proposent désormais des produits bio, même si c’est en petites quantités et rarement tous les jours. Malgré la forte demande des parents dont 68% veulent voir du bio dans l'école de leurs enfants, l’introduction de bio se fait encore beaucoup sous forme de produits bio isolés (51%) plutôt que de plats (21%) ou menus complets (28%).

 

 

Fort heureusement, des écoles ou des villes pionnières montrent la voie et prouvent que l’introduction du bio n’est pas une contrainte mais une source d’innovation et de créativité : pour surmonter un surcoût estimé à 20%, elles combinent une bonne gestion des stocks, des efforts pour réduire le gaspillage alimentaire (30 à 40% du total de ce qui est servi finit en général à la poubelle) et un rééquilibrage budgétaire innovant (groupement des achats, réduction du nombre de composantes des repas, diminution de la consommation de viande rouge à la fois coûteuse et impactante écologiquement, introduction de repas végétariens riches en protéines végétales,…).  Ainsi, la mairie du 2e arrondissement de Paris a introduit le bio dans ses cantines en 2002 et 80% des assiettes qui y sont servies sont désormais composées de produits bio. Même constat à Saint-Etienne, où la municipalité a commencé en 2008 avec 50% de bio dans les assiettes en augmentant le ratio de 10% tous les ans, avec un objectif de 100% en 2015.

 

Ici et là, comme souvent, c'est l'engagement qui fait la différence : des parents d’élèves soucieux de savoir ce qu’il y a dans les assiettes de leurs enfants, des élus convaincus que qualité ne rime pas avec surcoût, des cuisiniers motivés par leur travail et l’amour des beaux produits. A bon entendeur…

 

Informations sur l’auteur :

Elisabeth Laville est la fondatrice d’Utopies (premier cabinet français de conseil en développement durable, créé en 1993) et co-fondatrice de Graines de Changement, un laboratoire d'idées et de solutions innovantes qui est à l'origine de plusieurs initiatives dont www.mescoursespourlaplanete.com  et www.campusresponsables.com, ainsi que www.noscantinespourlaplanete.com. Elle est aussi auteur ou co-auteur de nombreux livres sur le développement durable, comme « L’entreprise verte » (2002) ou encore “Vers une consommation heureuse” (Allary Editions, à paraître en octobre 2014).

Commentaires (0)
Réagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


(*) Champs obligatoires, votre email ne sera ni publié ni exploité à des fins commerciales.

En validant ce formulaire, vous affirmez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité et acceptez l'utilisation de vos données pour publier ce commentaire Conformément à loi n°78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'informatique aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données à caractère personnel vous concernant, et vous pourrez demander la suppression de votre commentaire à tout moment en nous contactant.

Restauration21,
découvrez le Magazine

Restauration21 - Le magazine de la restauration durable
Feuilleter en ligne le Magazine #2 de Restauration21

Idées

La newsletter de Restauration21

Transgourmet

  • Fournisseur de référence

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

Chef’Eco

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Eclektic

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

CCI France

  • Eco-gestes et gains économiques

Bon pour le climat

  • Un menu

Liens utiles-partenaires

Cet article vous plaît, abonnez-vous à la newsletter bi-mensuelle. Je m'abonnex